« Ev-Dragon le jeu
Mmorpg Gratuit
»
[!] Whiteange tire un 7 de carreau (Total : 7/14)
Pouleman : (je ne m'y vois pas...)
Pouleman : devrais-je user de ce répit pour escamper ?
Accès
Tchate


  Accueil - Membres - Guildes - Aide - Achats - Alchimie - Wanted - La Gazette - Jouer
  Connexion - Inscription - Foire aux Questions (FAQ) - Police du jeu - Partenaires - Forum - Wiki

   Précédent    Actualiser    Demarrage    Favoris    FR/EN Fiche Personolan 

Fiche Perso : Thorleif (Sigvard)

Fiche Perso 

Dragon de Sigvard

Sigvard a reçu 0 Po par le parrainage.
Sigvard a une aura de niveau 2.
Sigvard a un karma de 1298.
Sigvard est spécialisé en combattant.
Sigvard est un mâle.
Sigvard est célibataire.

Associer Pseudo / Dragon : oui
Avertir avec de nouveaux commentaires : oui
Guerrier 7/10
Barbare 10/10
Prêtre 0/10
Moine 0/10
Alchimiste 0/10
Sorcier 0/10
Voleur 0/10
Assassin 0/10
Batisseur 0/10
Démolisseur 0/10
Druide 0/10
Shaman 2/10



Background
Background – thorleif/sigvard

si je vous raconte cette histoire, ce n’est certainement pas par respect ni par amitié. c’est simplement pour raviver ma raison de vivre et vous permettre de prendre conscience de tout ce qui peut arriver en se bas monde. j’ai vécu tout au long de ma vie dans une petite ville côtière entourer d’un grande forêt luxuriante. malgré les interdictions de mon père, je la visitais souvent. j’y ai appris à chasser et à me repérer seul. Cela fut long et me couta quelque cicatrice mais ce fut concluant. mon père, pour sa part, était garde de la cité et je rêvais de marcher sur ses pas. il avait sauvé le village de plusieurs attaque de créatures avec ses confrère.

un jour, alors que j’étais en forêt, j’ai trouvé une pierre noir scintillante. il y avait un pentacle gris foncer dessus et a chaque pointe deux yeux entourer de corne en forme de c coucher sur le coter (semblable à ceux du balrog). la pierre était dangereusement magnifique et il y avait quelque chose de mystérieux à propos d'elle, quelque chose de magique. je l’ai ramener chez nous et la posa sur un bureau à labri des regards dans ma chambre. le soir venu, je passai de longue heure à contempler cette merveille avant de me coucher, totalement hypnotisé par sa magnificence. le lendemain en me réveillant, la pierre était au pied de mon lit. je la remis à l'endroit où je l'avais placé la veille et la contempla quelques instant. un énorme cri vint rompre le silence qui reignait à l’aube.

les garde du village coururent aux armes et tous ceux qui ne faisait pas parti de la garde se cachaient dans leur maison. la panique envahissait les gardes et cela se voyait aisément : ils reculaient et quittaient leur organisation défensive.

-c’est un dragon, un dragon noir, courer, évacuer, vite!!!

tous furent pris de panique et coururent ramasser leurs affaires pour partir le plus tôt possible. jamais un dragon n’avais attaquer la ville. je sorti avec ma mère, contemplant les cieux dans le but d'y voir le fameux dragon. Mon père nous rejoignis peu après. pendant notre course folle pour fuir, une idée me traversa l’esprit : la pierre était toujours sur mon bureau. je fis demi tour et couru à travers la foule tel un poisson qui remonte la rivière. il n’était pas question d’abandonner cette pierre, elle était si belle, si mystérieuse. je couru malgré les avertissement de mes parents jusqu’à chez moi.

la pierre était toujours dans ma chambre mais elle était accoter contre le mur dans la direction d’où je venais. malgré que je trouvai ce fait étrange, je n’avais pas le temps de m’y attarder. je plaçai la pierre dans un sac et couru rejoindre mes parents en plaçant celui-ci sur mon dos.

quand j’arrivai enfin auprès d'eux, ma mère était allonger par terre, les yeux révulser, et mon père combattait ce qui semblait être le cavalier du dragon, un dragonnier tel il me l'avait apris. Je croyais que tout cela n'était que légendes pour endormir les enfants mais cela s'avérais être vrai. c’était un homme de grande taille vêtu de pantalon noir et d’une chemise attacher avec des petites chaînes. il infligea une blessure sérieuse à mon père qui tomba en arrière, près de moi. les larmes aux yeux, la rage au cœur, je m’agenouillai devant lui en silence. il me dit :
-mon fils…souvient toi toujours qui tu es…porte ton nom dignement…ne te laisse pas abattre par la souffrance…ne trouve la mort qu’au combat…honore tes adversaires comme tu honores thor et odin…soi juste avec tout les hommes que tu rencontrera…ne ment jamais…si ce n’est que pour protégé quelqu’un que tu aime vraiment…si tu es témoin d’une...injustice…n’aie de repos qu’une fois cette injustice réparé…va...mon fils…et...souvient toi que je serai ;a tes côté dans les...moments les plus...difficile..retrouve moi au walhalla…je ralentirai cet homme...sauve toi…tu es presque...un homme…une fois que...tu le sera…venge nous.

je regardai le cavalier dans les yeux. il me regarda d’un regard malin et me sourit l'aurait fait le Dieu du Feu. je lui lançai un regard froid et couru à la forêt le plus vite possible. Jamais je n'aurais envisager la fuite mais j'avais promi à mon père de le venger ainsi que ma mère. je me promis à moi même de venger mon père en tuant cet homme et ma mère en tuant son dragon. mais comment, j'était faible, trop faible. je devais m'entrainer, me trouver un compagnon aussi.

une fois dans la forêt, je pris la pierre dans ma main. je voulais la jeter le plus loin que j’aurais pu le faire mais je n’y arrivais pas. pourtant, elle était la cause de mon malheure. je la méprisais et la haissait profondément.

-PÈRE, CECI EST UN MOMENT DIFFICILE MAIS POURTANT VOUS N'ÈTES PAS À MES COTÉS!!!

j’entendis soudainement un cri venant de l’intérieur de la pierre qui m'arracha à mes penser, ajoutant à toute cette confusion. je la lâcha précipitamment par terre et recula de plusieurs mètre. la pierre se cogna contre une branche noueuse au sol et se fendilla. un morceau se détacha de la pierre et d’un coup, elle vola en éclat. c’était un œuf de dragon. je voulu d'abord le tuer mais au contacte de son petit cou, mon corps se glaça et je fut paralysé. j’eu l’impression que le dragon tissait un lien invisible entre nous. une fois que j’eu retrouver l’usage de mes membres, j'observai mes membres pour m'assure que rien n'avait changé. Je vis sur ma paume une marque étrange, un ovale argenter. La Gedwëy Ignasia tel mon père m'avait appris dans ses légendes. mais je n’avais pas le temps de me préoccuper de sa. j’avais décider de garder le dragon et de forger un lien solide avec lui. je devais donc chasser pour lui et moi.

le saurien avait beau mesurer à peine 60cm, il mangeait beaucoup. heureusement, il savait déjà chasser et se nourrissait seul. il grandissait vite et après un mois il avait déjà la taille que j’avais mit 17 ans à obtenir. il m’avait déjà sauver la vie une fois alors je décidai de l'appeler sigvard, le gardien par la victoire. je l’entraînait tout comme je m’entraînais moi même à combattre dans le désir de venger ma famille. je n'était plus le petit garçon que j'étais un ans auparavant, j'étais maintenant grand, fort et surtout, j'étais un homme.

j’allais quelque fois dans des villes mais je n’y restais que rarement. C'est ainsi que j’ai rencontré, un jour, un homme qui possédait lui aussi un dragon. il se nommait Xunk. Ce dernier était guérrisseur et il me racontait que dans son coin plusieurs personne élevait des dragon, qu’il faisait parti de l’ordre du kirin-tor et que si je joignais son ordre, il m’aiderait à développer mes pouvoirs et ceux de mon dragon. j’ai accepter car j’avais le profond sentiment que Xunk n’était pas un abruti. il était juste un peu…bizarre et il parlait toujours de glace, de kracha et de vachose.

ce fut dans l’ordre que j’entreprit d'apprend à utiliser toute la puissance donc je disposais ainsi que sigvard. j’y aie rencontrer plein de gens mais les personnes avec qui j'était le plus confiant sont fallen et xunk. j’ai tout de suite su qu’il serait de bons allié et de grands amis. malgré tout je n'appréciais guère le chef de cette guilde, Galaxie. j'avais la forte impression que ce dernier dirigeait l'ordre comme l'aurait fait un enfant qui joue dans un carré de sable et qui veux le posséder en entier.

depuis que j'étais au sein de l'ordre je voyageait plus et surtout je parlais à plus de gens à cause de la chasse que j'accomplissait pour les gens du Temple. c'est au temple que j'ai, pour la première fois parler à Phoenix. c'est par contre Xunk qui m'a parler de sa guilde. j'en avais marre de toute cette bande d'abruti du Kirin-tor alors j'ai quitter pour le mieux. des gens brillant et cultiver tel cabos, phoenix et alchima. me voila ou jen suis.

et maintenant que cette jolie histoire est terminé, je vais retourner chasser.

Webmaster 
Bienvenue dans les commentaires de Sigvard. Vous pouvez lui laisser un message, un avis, une appréciation. Ces messages sont accessibles à tous, contrairement aux MP. Il pourra aussi répondre ici ! Attention, toute personne injuriant un autre joueur pourrait être sanctionnée par la suppression de son compte.
Rappel : la publicité pour une guilde est interdite, sauf demande écrite explicite de Sigvard.

Thorleif (Sigvard)2006-09-07 16:32:27
Tout d'abord, je voudrais dédier cette précision sur mon background à tania, une fille vraiment magnifique et envoutente mais à la fois frêle et fragile.

jamais je n'avais osé faire mes choix seuls. toujours, j'avais laissé les autres faire leurs propres choix tout en m'ajustant à ceux-ci par la suite. qui choisi, prend pire après tout. malheureusement, j'étais dans un tournant de ma vie où le choix de laisser autrui choisir ne m'avancerait en rien à ce que je voulais. il était là, le magnifique livre du destin recouvers du triskel, symbole de l'infini. les choix qui s'offrait à moi étaient claire. ma décision était prise et j'étais résolu à arriver à mes fins. sans prendre conscience des concéquence de ce que je fesais, je trempai la plume dans l'encre rouge qui forgerais mon futur et ma volonté, la rendant aussi solide que le mithril. elle se posta devant moi puis, quelque seconde après m'avoir examiné, ouvrit ses bras en ma direction et sourri abondament.

-thorleif!!! je suis si heureuse de te revoir.

conscient du pacte que j'avais fait avec loki, je m'efforçais de ne pas sourrire ni pleurer malgré que mon visage en aurait voulu autrement. je reculai d'un pas. mes lèvres s'étirèrent légèrement et mes sourcils se relvèrent, plissant ainsi mon front. tout était en place tel que dit dans mon pacte. ce qui avait été écrit avec mon sang devait être éxécuté.

-je suis, moi aussi, très heureus de te revoir, astrid. à cause de mon pacte avec le dieu de feu, je ne puis m'enquire d'autre chose que ce qui m'a été autorisé à dire dans le livre où les mots parlent d'eux même : le livre du destin. dit-moi ce que tu pensais et ce que tu pense de moi. dit-moi ce que tu éprouvais et ce que tu éprouve pour moi.

-tout cela ne peut être exprimé pas les mots. ce que je vais te donner, et seulement cela répondra à tes interrogations.

sans même que je ne puisse la mettre en garde, elle s'avança vers moi et posa ses lèvres contre les miennes. emporté par mes émotions, j'enlaçai la douce créature qui se trouvait devant moi. pendant un instant, j'oubliai tout, même mon nom. nous fondîmes l'un dans l'autre jusqu'à ne plus faire qu'un. malheureusement, même les moments où l'on se sens flotter ont une fin. je vis alors loki le malin dancer dans ma tête. j'en fus si surpris que je repouceai la douce cavalière de toute mes forces. je connaissais trop la raison de sa joie. j'avais enfreint une des consignes de notre entente. je ne devais pas toucher à astrid durant l'année suivant notre échange. il était venu réclamer son due. quand cette vision s'éteignit, je repris conscience de ce qui m'entourait. si seulement j'aurais pu sombrer dans mon état comateux. la femme qui était allongée devant moi semblait dormir, excepté pourl'expression tordu prenant place sur son défunt visage. ses cheveux blonds étaient souillés par la rougeur de son sang qui s'écoulait de son crane. celui-ci avait été complètement défoncé à l'arrière par une roche de grosseur semblable à celle de la tête d'un dragon âgé d'au moin un an. j'étais l'instrument de ce meurtre. je l'avait tuée. à ce moment, une rage subite envahi mon corp me faisant perdre controle. une rage dévastatrice qui dura dix sept jours, jusqu'à ce que sigvard se décide à m'arrêter. tout ce que je sais de cette rage, c'est ce que sigvard m'en a dit. lorsque je repris conscience, j'etais près d'un village. la faim et la soif me poussa à me rendre à ce village. mes blessures attirèrent l'attention d'un prêtre, xunk de janelkoff, qui décida de m'héberger dans son temple, le temps de ma guérrison. le reste de l'histoire, vous la connaîtrai plus tard, j'en ai asser dit.


2010-07-22 02:18:19



 Stats 
En ligne : et 18 anonyme(s). Total : 18.

Elever un dragon, élevez un dragon, élevage de dragon virtuel, élevage virtuel de dragon, jeu de rôle en ligne, galerie d'images fantastiques, jeux videos
Ev-Dragon.com © Adv 2005-2020 - Tous droits réservés - CNIL n° 1132344 - CGU