« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
Missysvenja : Coucou ! Petit bug de lien, on peut plus revenir au jeu à partir du tchate :o
Ajt : yes ça fait un bail ça d'ailleurs
Vyrgil : Salut Ajt je vois que tu te connecte quasiment tous les jours tout comme moi
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> La Taverne >> [RPm] Mariage de Ralh et Gray

 Pages : [01]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon mouton
 Muthos 
 Le 18/02/2007 à 19:31:58 

Histoire de notre rencontre et demande en mariage.


Une auberge… Voilà le seul bâtiment présent sur des kilomètres à la ronde. Je rentre, une fois à l’intérieur, je scrute les personnes présentes dans ce gîte. Non ! Je n’en crois pas mes yeux, une telle beauté dans ses lieux, cela existe toujours ? Non… Ne dit pas de bêtises, tu es sous l’emprise d’une quelconque magie …. Non, je ne suis pas fou. Cette femme est vraiment d’une splendeur à couper le souffle, des cheveux bruns, des yeux d’un vert émeraude, qui m’ensorcellent dans mon moment de faiblesses et de solitudes sentimentales …
Je m’approche de façon à ce que cette beauté m’aperçoive. C’est bon, elle me voit ! Nos regards se croisent et je me sens soudainement vivre. Oui, ce regard mystérieux me touche au plus profond de mon âme, ceci est-il un coup de foudre ?

Je passe devant elle sans la quitter des yeux, le courant que j’avais provoqué entre cette femme et moi est d’une puissance inimaginable, le briser est un sacrilège et je n’en ai aucunes envies.
« Bonsoir, me dit l’aubergiste, voulez-vous une chambre ?
Je lui réponds sans lâcher le contact :
« Avec plaisir, oui ! Je resterai quelques jours dans cette auberge. Connaissez-vous cette femme assise là-bas ? »
D’un ton peu étonné par la question, il me répond :
« Ho que oui, je la connais. Qui ne la connaît pas ici ? »
Ce dialogue m’intéresse de plus en plus, j’en profite pour en savoir plus et dit :
« Ah bon. Et pourquoi devrais-je la connaître cette charmante femme ? »
« C’est une tueuse, tous les hommes malgré ça, tombent amoureux d’elle. D’après les rumeurs, ça vient de sa beauté et de sa technique de capture ! »
« Merci de ces précisions … »

Dans ma tête, plein de questions défilent. Mais je préfère en rester là ! Le reste, je compte bien le découvrir par moi-même, une tueuse ? Je suis un tueur à la retraite et je sais comment pensent ces personnes …
Après avoir installé mes affaires dans la chambre, endroit sympathique et chaleureux, c’est un endroit comme je les aime, simple, modeste, où on se sent en sécurité. Je m’installe à une table non loin de celle où était installée la mystérieuse tueuse au charme fou.
« Serveuse? Un café s’il-vous plaît ! »
La serveuse approche de moi et me demande combien de sucres je veux :
« Deux seraient parfait, merci. »
Je prends mon calepin et commence mon écriture quotidienne sur les choses de la vie, de ce qui met arrivé et de ce que j’ai appris dans la journée. Cet écrit destiné à la rédaction romanesque. Soudain, une voix nette pleine d’assurance me demande :
« Etes-vous écrivain monsieur ? »
Cette voix me prend les entrailles, je relève la tête et vois cette femme, cette déesse !
Perturbé et sous le charme, d’une voix peu sûr je dit :
« Désolé, je n’ai pas entendu ? »
« Je vous ai demandé si vous étiez écrivain ! »
« Oui, encore désolé de mon inattention. J’étais concentré, c’est pour cela ! Oui, je suis écrivain. Je parcoure les terres de ce monde afin de retranscrire, tous mon savoir à la fin de ma vie, dans un ouvrage en lecture ouverte à tous public … »
« Tous ça m’a l’air intéressant, vous restez combien de temps sur nos terres ? »
« Le temps qu’il faudra… Pourquoi, ma présence vous gêne ? »
« Ai-je dit cela? Bien au contraire, je suis ravi de vous connaître d’avantage ! »
« Également. A qui ai-je l’honneur de parler ? »
« Draygone, c’est mon prénom et la seul chose que vous allez savoir de moi pour l’instant ! »
Elle s’en alla sans dire un mot de plus. Cela me rend triste, mais une chose me semble évidente, je vais la revoir, ça j’en suis à ce moment de ma vie, certain !
Après avoir bu et vidé les réserves d’absinthe du bar, élixir m’aidant à trouver l’inspiration, je me lève, prends mon calepin et monte dans ma chambre, seul, comme tous les soirs depuis mon excursion débutée depuis un moment déjà.
Cela fait un an que je parcours toutes sortes d’endroits et toutes sortes de sociétés, afin d’accumuler une culture immense. Tout ça, sera donné aux générations futures. Mon objectif et que tous le monde sache …Plus personnes ne sera dans le mystère et dans l’inconnu les gens de mon peuple seront cultivés et instruits de mon savoir !

Après une nuit chargée en rêves de toute nature. Ce qui, me perturbe le plus, c’est qu’ils étaient d’une netteté et d’une réalité inquiétantes pour des rêves qui sont à l’accoutumé flous et incompréhensibles. Tous mes rêves de cette nuit sont habités de ma nouvelle obsession, Draygone ! Ma première pensée en me levant a été son visage et son nom …
Voila, maintenant trois jours sans nouvelles, lui est-il arrivée quelque chose ? Non, cela est impossible. Une telle femme et une telle aura de pouvoir, rien ne peut lui arriver ! Mais le doute étant présent, je décide de partir à sa recherche.
Dehors, une brume m’aveugle ce qui ne rendra pas les recherches faciles…
Tiens ! Cet homme, peut être, qu’il pourrait me renseigner sur la femme mystérieuse. Vas-y, lance toi ! Arrivé devant l’homme, son expression me fait trembler. Cet homme est froid, sans sentiments ni peur apparente, cet homme doit la connaître, il le faut !
« Connaissez-vous Draygone ? »
« Qui ne la connaît pas ? »
Dans ma tête, je me dis que cette question dans le coin devenait inutile et paraissait même bizarre …
« L’auriez-vous vu ou savez-vous où elle habite ? »
« Mon garçon tu m’en demandes beaucoup trop. Tu sais, ici, moins tu en sais mieux tu te portes… Crois-moi, rentres au chaud et ne fouines pas trop. Tu risques de tomber sur des choses désagréables… »
Après les paroles très explicites de l’homme, je décide de continuer tout de même, qu’est-ce que cette femme a de si particulier pour que tout le monde l’évite et ne me dit rien sur son compte ?
Sous la curiosité et le doute de bien faire, je pris la décision de rappeler mon dragon, Ralh et de communiquer avec lui par télépathie, pour lui éviter de descendre sur les terres …
« Alors, qu’en penses-tu Ralh ? »
« Continu tes recherches, je serai toujours là. Appelles-moi, si tu as besoin d’aide ! »
« Merci, mon ami. »
Tiens ! Des chevaux, une bâtisse également… Grand bâtiment pouvant héberger plusieurs personnes. Sur la porte de l’entrée, il est inscrit, « si vous rentrez, inutile de croire que vous en ressortirez vivant. » signé Draygone, Chaos Angel.
Mais oui, j’y suis, c’est le chef de ce clan, ce nom me dit d’ailleurs quelque chose … étant chef moi-même, je ne sais pas si je suis le bienvenu dans ce groupe. Mais rien ne m’empêche de le garder pour moi, je dis bien pour l’instant ! Et je ne mens pas, mais je cache la vérité, qui cela, quand on y réfléchit bien, est complètement différent. Elle ne m’en tiendra pas rigueur, j’en suis persuadé ! Ralh, tu resteras dehors, sans essayer de me retrouver. Je ne veux pas qu’ils sachent que j’ai des pouvoirs, que je suis, en plus de cela, un dragonnier et encore moins, que je suis chef d’une guilde de tueurs comme eux !
« D’accord je reste loin, je prends des vacances ! Contacte-moi quand tu auras besoin !
Après avoir longuement réfléchit, je décide de me lancer et entre … Une fois à l’intérieur, je ne me sens pas rassuré…Des têtes de victimes sont accrochées à l’entrée, sûrement pour décourager les plus vaillants de s’approcher. Plus j’avance, plus l’ambiance de l’endroit s’améliore, mon hypothèse tient debout…
« Bonjour, monsieur l’écrivain, dois-je vous rappelez que l’entrée est interdite ? »
« En aucun cas, j’ai eu vent de cela. Il m’a semblé pourtant avoir lu que si vous rentrez, vous ne ressortirez pas vivant, peut être ai-je oublié de lire les petites lignes ? »
« Alors, la mort ne vous fait pas peur ? »
« Non, pas plus que la solitude d’un cœur incompris et pas apprécié à sa juste valeur … »
« Je comprends … Sois le bienvenu ici ! Veux-tu que je te fasse visiter les lieux ? »
« Avec plaisir. Alors comme ça, je ne serai pas tué ? »
« Qui vous a dit que vous sortirez ? »

Cette femme est intelligente, en plus d’être belle, elle possède une répartis sans faille, une femme comme je les aime et d’une telle rareté…
Depuis ce fameux jour, je reste enfermé dans ce monde souterrain, en parallèle avec le monde des vivants et le monde des morts. Petit à petit, je me sens chez moi ! Pendant toute cette période, Draygone et moi, nous devenons de plus en plus proche et mon amour caché pour elle, finit par sortir au grand jour …

Un soir d’hiver, pendant le repas, les guerriers de Draygone et moi-même, mangions et discutions, comme à l’accoutumé. Sauf que ce soir là, j’ai pris la décision de révéler les sentiments que je ressens, depuis notre première rencontre :
« S’il-vous plaît, j’ai une révélation à faire ce soir … Voilà, comme vous le savez, je suis à vos cotés depuis maintenant un an. Mais, vous ne m’avez jamais demandé pourquoi je vous ai rejoint et je vous en remercie… Voilà, j’ai débarqué sur ses terres dans l’intention de récolter d’autres connaissances, comme je le fais depuis deux ans, mais à mon arrivé, je suis tombé sur votre chef ! Et cette rencontre a été l’élément perturbateur de mon aventure. Je suis tombé littéralement amoureux de cette femme que je trouve extraordinairement belle et brillante ! Ce soir, j’ai décidé de la demander en mariage ! »
« Mais …Mais pourquoi ne pas me l’avoir dit plus tôt ? »
« Je voulais être sûr. Ce n’est pas tous les jours que l’on demande à une personne de nous épouser ! Acceptes-tu ma demande ? »
« Oui. Mais il me faut du temps, je souhaite que tout soit fait dans le pur bonheur, sans failles ni erreurs ! »
« Je comprends … J’ai déjà attendu tout ce temps, ce n’est pas ça qui me fera changer d’avis, je te l’assure ! »

Toutes les personnes présentes restèrent bouche bée devant ce discour pour le moins surprenant ! Je me lève, rejoint Draygone, me mets à genoux, fouillent dans mes poches et sors une bague ornée d’un joyau noir profond et sans aucun reflet… Le néant lui-même est moins vide de sentiments. Ce joyau est mon secret... Cette pierre, je l’ai trouvée dans le pays sauvage, cette pierre permet de tuer de façon illimitée sans ressentir aucune pitié ni culpabilité, cet anneau est pour toi ! Il se nomme, l’anneau du coupable …
En plus de ce cadeau, j’aimerais t’offrir mon calepin et mon encyclopédie renfermant tout ce savoir, tout ça est pour toi ! Toi, ma femme …
J’ai d’autres choses à dire ! Je suis chef des Killers Spirit. Une guilde de tueurs, possédant un karma impressionnant … Toutes ses choses, je ne les ai pas dites plus tôt, car je tenais à être traité normalement et à ma juste valeur ! Mon dragon se nomme Ralh, c’est une femelle depuis peu, car mon dragon a renaquit souvent et cette fois en femelle. Cela n’est pas pour me déplaire, car comme j’ai pu le remarquer ton dragon, Dray, est bien un mâle, je me trompe ?
Tout est bien ! Il ne me reste plus qu’une chose à faire, vous présenter ma dragonne.
Draygone, sous le choc de toutes ses révélations, me dit :
« Pourquoi ne me l’as-tu pas dit plus tôt !?»
« Comme je les dit, je préférais ne rien dire au début, mais maintenant, nous somme ami et je vous aime tous ! »
« Appelles ta dragonne, je veux la voir ! »
« Ok, mais attention, elle ne vous connaît pas, donc doucement … »
« Pas de problème ! »
Je mets les mains sur mes tempes et l’appelle, viens Ralh, je veux te présenter à des amis ! »
« J’arrive, attention ! »
Cette dragonne, depuis sa nouvelle renaissance, aborde une robe bleu glace, tout à fait sublime…
« Mon ami de toujours, je te présente mon épouse Draygone et son dragon Gray !


Draygone est encore sous le choc de s’apercevoir que son futur époux est un dragonnier et en plus de ça, un puissant chef de guilde !
Draygone me prend dans ses bras et m’embrasse. Je lui rends vivement son étreinte… Voilà un an que j’attends ce moment de plénitude et de bonheur …Un long voyage nous attend, il faut se rendre au temple, afin de rencontrer la personne qui nous unira pour le meilleur et pour le pire. Je monte sur ma dragonne et leur dit :
« Je vais retrouver mes guerriers et amis pour leur annoncer la nouvelle, je reviens à cet endroit, dans exactement deux lunes ! »
Je n’attends pas la réponse et m’envole ….


Réaliser par : Nrbb
Corriger par : Draygone
Dragon cochon2
 Le 18/02/2007 à 19:34:00 
Nrbb et Dray

.. Où es-tu ? Reste avec moi…

Draygone s’est absentée de sa guilde quelques jours parce qu’elle avait besoin de réfléchir aux changements de ces derniers jours. En accord avec ses membres, elle est partie rejoindre un endroit qu’elle adore. C’est tout en haut d’un sommet. Il y a une chute d’eau qui dégringole en cascade de 20 mètres. Son coin de Paradis est accessible par un sentier étroit tout juste assez grand pour laisser passer un dragon. De plus, il y a tellement d’arbres qui cachent la zone, que du ciel, il est invisible, mais aussi inaccessible. L’endroit parfait pour être tranquille (d’ailleurs elle est tombée sur ce lieu totalement par hasard, pendant une de ses randonnées solitaires avec Gray.)

Elle est assise sur un rocher, regardant l’eau tomber. Elle médite, le regard fixé sur l’eau. Ça faisait un moment déjà que Gray n’est pas satisfait de son mariage avec Cassiopée et elle aussi remettait en question le sens de ses sentiments. C’est certain que elle et lui seraient toujours amis et qu’elle continuerait d’être protectrice comme une sœur. Mais même si les dragons ne sont pas réunis, à quoi ça change ? D’ailleurs, ce n’est pas le sens qu’elle aurait donné au mariage. Pour Dray, le mariage signifiait le dire à tout le monde, que la personne nous montre qu’elle tient à nous, à la surprotéger même… Mais pas juste un nom sur une fp…
Gray, voyant qu’elle ne répond pas par télépathie, va la rejoindre. La voyant dans ses pensées, il s’approche d’elle, mais reste silencieux. Attendant qu’elle lui parle… Quand Dray voit son dragon apparaître en haut du sentier, elle lui sourit.
- Salut mon ami, commence-t-elle…
- Draygone, je suis désolé du dilemme que je t’ai créé quand j’ai rompu, la coupe son dragon. Je me doutais que ça allait être dure, mais pas à ce point… J’ai le sentiment que ma promise m’attend quelque part, ajoute Gray.
- Pas besoin de te justifier, souri-t-elle, tes raisons sont très valables. Ce n’est pas la seule chose. Avec lui, on reste ami de toute façon, même si tu n’es plus avec elle. Ce n’est pas seulement ça…
- Ah oui ? Quoi d’autre ? Demande Gray, qui pour une fois ne su pas de quoi elle parlait...
C’est étrange, songea-t-il, d’habitude je sais ce qu’elle pense au même titre que elle. Mais cette fois…
- Dans l’auberge, il y a quelques jours, commence Dray, tu te rappelles de ce beau jeune homme aux cheveux châtains et aux yeux de braise ? Je lui ai demandé si il était journaliste. Remarque, c’était juste un prétexte pour commencer la discussion... Il s’appelle Nrbb…
- Oui, je m’en rappelle. Tu me racontais quelque chose. Quand vos regards se sont croisés, tu as stoppé net pendant plusieurs minutes. Tu t’es approché de lui et quand tu lui as posé la question, j’ai eu l’impression que, pour toi, plus rien n’existait à part ta destination…
- Oui, continu-t-elle. Tu sais quoi ? J’ai découvert un truc ce soir là. Le coup de foudre existe vraiment. J’ai eu l’impression de le connaître depuis toujours, mais j’en suis sûr, c’était la première fois que je le croisais…
- Il t’a troublé tant que ça ?
- A chaque fois que j’y pense, je vois son regard et la manière qu’il avait de me regarder. L’impression qu’il a ressenti la même chose que moi, quand on s’est vu pour la première fois. Serait-il possible que…

D’un commun accord, Dray et Gray décident de retourner à l’auberge. Bien que, parfois son dragon s’absente pour voir celle qui deviendra peut-être l’élue de son cœur, elle n’avait pas vu Nrbb depuis 3 jours. Elle espérait le revoir bientôt.
Volant et planant, elle repense à leur première rencontre. La façon dont ils se rencontrés jusqu’aux mots qu’il avait dit.
- On est arrivé, entendit-elle dans son esprit
- Ah merci, j’étais perdu dans mes pensées…
Ils entrent dans la bâtisse. Il y avait une dizaine de personnes attablées. Du regard, elle fit un rapide tour des lieux. Elle finit par demander à l’aubergiste des renseignements :
-Bonsoir, Monsieur. Dites-moi, vous vous rappelez il y a 3 jours. Je discutais avec un jeune homme. L’avez-vous revu ?
-Bonjour Draygone, lui répondit-il. Je m’en souviens très bien, il est resté quelques jours et a pris une chambre. D’ailleurs, il semble chercher quelqu’un, il a posé pas mal de questions. Manque de chance. Vous l’avez raté de quelques heures.
Dépité, elle le remercie et s’en va. Puis, avec Gray, elle part rejoindre sa guilde et ses membres qui commencent à lui manquer. Elle se rend dans sa chambre et se pose sur son lit. Un moment plus tard, un membre vient la prévenir qu’un nouveau venu est rentré, malgré le panneau de menace. Curieuse, elle le suit et va à sa rencontre. La salle se trouve au cœur de la forteresse, elle est immense avec plusieurs énormes tables disposées en cercle. Elle sert à la fois de salle à manger et de salle de mise au point ou de guerre. Elle est éclairée par un immense lustre qui se trouve au plafond et dans un coin une immense cheminé où un feu brûle continuellement. Puis disposé ça et là, des cierges gigantesques décorent la pièce. Le long des murs, sont rassemblés des tableaux et des trophées.
Soudain, en sortant de l’ombre, elle voit : Nrbb au milieu de la grande salle de sa guilde.
- Tiens, tiens, tiens. Sourit-elle malgré elle. Dois-je rappeler que l’entrée est interdite aux non membres ? Le panneau de la porte de te fais donc pas peur ? Ajoute-t-elle malicieusement
- Disons que je l’ai ignoré. Je ne pensais pas en ressortir, dit Nrbb avec un clin d’œil.
Elle voit Dans son regard que quelque chose dans son passé l’a blessé et que, dans son cœur et son âme, il garde encore les stigmates…
Elle décide de l’accepter dans la guilde, « après tout, il parlera de ses blessures quand il sera prêt » pensa-t-elle encore.
- Dans ce cas, dit-elle au bout d’un moment, je n’ai rien à ajouter. Sois le bienvenu. Viens je vais te présenter aux membres et te faire visiter les lieux. Tu verras, l’entrée est très sombre, mais le reste de mon sanctuaire est bien plus accueillant.
Plus, elle passe du temps avec lui, plus elle apprécie sa compagnie. Ils font connaissance, se lient d’amitié rapidement, créent des liens sérés et deviennent plus proche que des amis.
Son amour pour lui, elle avait décidé de le taire jusqu’à ce qu’il fasse le premier pas. Elle ne voulait pas le perdre maintenant que ça faisait des mois qu’elle l’avait retrouvé.

Ce soir il fait froid. L’hiver est là, rigoureux glacial. La neige a recouvert de son manteau blanc les plaines autours et elle a continué de tomber à gros flocons. Le feu de la cheminée flamboie jour et nuit. Que c’est bon d’être chez soi, avec son dragon tout prêt, ses membres avec qui l’entente et la complicité sont excellentes, et surtout, Nrbb, qui l’a rejoint, voilà maintenant une année.
Dans la salle à manger, la fête du Réveillon battait son plein. On est à table, lorsque Nrbb, qui se trouve à quelques places de Dray, se lève et commence à parler : 
- Chers amis, cela fait bientôt un an que je suis parmi vous, commence-t-il alors que touts les regards sont tournés vers lui. Il respira un bon coup, puis repris :
Vous ne m’avez jamais demandé d’où je venais et la raison qui a fait que je vous rejoigne. Chose dont je vous remercie. Je suis journaliste et j’ai parcouru vos contrées à la recherche de connaissances à raconter dans mon journal et… je suis chef d’une guilde qui se nomme Killers spirit.
Il laisse un moment de silence, puis balaie du regard ses amis, en s’arrêtant un bref instant sur chacun d’eux. Arrivé à Draygone, Nrbb son regard de feu dans ses yeux, s’adresse à elle:
- Cela fait si longtemps que j’essayais de te l’avouer, si longtemps qu’il ne se passe pas un instant sans que je ne pense à toi. La première fois que je t’ai rencontré dans cette auberge, le temps s’est arrêté et dans ton regard je me suis perdu. J’ai tout fait pour me rapprocher de toi et dans mon fort intérieur, j’ai vu dans tes yeux que tu ressentais la même chose que moi…
Puis Nrbb sorti de sa poche une bague surplombée d’une pierre noire. Puis, il s’agenouille, une main sur son cœur puis lui demande solennellement :
- Draygone, par ta beauté, tu m’as éblouis, par ta sagesse, tu m’as emporté. Par tout l’amour que je peux te donner, accepterais-tu d’être ma femme ?
Dray qui a espéré depuis le début de sa confession qu’il en viendrait à ce fait, souri en tendant sa main. Pendant qu’il lui passait la bague au doigt, elle lui répondit solennellement :
- La première fois dans la taverne où on s’est rencontré, j’ai été sous le charme immédiatement. Plus rien n’existait, seul la profondeur de ton regard où je me mirais avait de l’importance. Puis lui prenant les main elle répondit :
- Oui Nrbb, j’accepte avec joie de devenir ton épouse.
Il appela télépathiquement Ralh.
-Laisse moi te présenter ma dragonne. Elle s’appelle Ralh et oui, répandant qu regard muet des personnes assises qui contemplaient la scène, je suis dragonnier.
Quelle, n’est pas leur surprise, en voyant Ralh et Gray arriver ensemble et se poser au milieu de la salle. Pattes dans la patte, ils regardent leur dragonniers avec l’air de dire : ne soyez pas surpris, vous deviez vous en doutez…
(Effectivement, Dray savait qu’il avait une compagne et bien qu’elle les avait vu souvent ensemble, elle ignorait avec qui elle était.) Encore sous le coup de ses 2 nouvelles, Dray commence :
- Et ben petit cachottier. Tu ne m’avais pas dit que tu aimais la dragonne de Nrbb, bien que tu savais que… Mais comment…
- vous êtes vous rencontrez…. Continue Nrbb
- Pourquoi ne nous l’avoir pas dit ? Finit-elle
- Malgré toute l’envie que nous avions, répond Ralh en regardant son compagnon, nous nous sommes dit, en parfait accord, que nous vous laisserions le temps de le découvrir par vous-même…
- Car, continue Gray, après ce que vous avez vécu de votre côté, seul le temps et la confiance de l’autre pouvaient faire en sorte que votre amour marche. Si on vous l’avait dit, on vous aurait influencé et il fallait que vous le découvriez par vous-même….
Les membres se sont levés pour féliciter chaleureusement leurs fiançailles. Nrbb l’a prend dans ses bras et en parfaite harmonie avec leurs dragons, ils pensent déjà au long voyage pour rejoindre le temple et le prêtre qui les uniraient.
Un long moment plus tard, encore sous le choc des événements passés, Nrbb, monta sur sa dragonne, puis leur dit :
-Je rentre dans deux lunes. Je vais annoncer la bonne nouvelle à mes membres. Je rentrerai bientôt et nos deux guildes réunies, nous célébreront notre mariage
Puis, sans attendre la réponse, il partit…
Dray fait un dernier signe de la main, puis suivi de Gray, ils entrèrent dans la bâtisse de la guilde pour les attendre.
Ah ce moment là, elle su que désormais, elle avait trouvé son âme sœur. Parce que la coïncidence qui avait voulu que leur couple se forme, alors que Gray et Ralh, sans le savoir, s’était déjà retrouvé, prouvait bien qu’ils sont destinés l’un à l’autre.
- Je sais ce que tu ressens ma chère amie, résonne la voix de Gray dans son esprit, j’ai le même sentiment que toi…

Draygone
Dragon volcan
 Le 18/02/2007 à 19:52:30 
waouh c'est beau!!
Dragon mouton
 Muthos 
 Le 23/02/2007 à 18:44:56 
Merci ! c'est gentil de ta part ...
Dragon cochon2
 Le 23/02/2007 à 21:23:56 
^^

Merci Lulu
Dragon gris
 Le 23/02/2007 à 21:35:38 
L'amour s'écrit sur une page de soie, c'est mon point de vue et j'espère que sa va durer comme ça  ;)
Dragon cochon2
 Le 25/02/2007 à 14:51:45 
wouah, elle est magnifique cette phrase ^^
Dragon gris
 Le 26/02/2007 à 18:09:40 
Merci, je viens de l'inventer ^^'
 Pages : [01]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 8 messages visibles sur 186953 dans le topic [RPm] Mariage de Ralh et Gray.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés