« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
[!] Starkiler tire une dame de pique (Total : 12/14) Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Art Fantastique >> texte inspiré

 Pages : [01] [02] [03]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon gris
 Le 19/09/2006 à 08:00:16 
C'est bien beau d'écrire des histoires, des poemes et des rp.
Mais ce que vous écrivez doit bien venir de quelque part.
Qu'elle sont, ou ont été vos inspirations pour écrire ?

Voilà mes écris totalement improvisé, avec ce qui m'as servi d'inspiration.
Moi c'est la musique…
(parfois des sentiment, parfois les deux)

Voici mon tout premier texte improvisé :

UN ANGE DANS MES BRAS

Un ange vient vers moi, il avance doucement en me regardant droit dans les yeux.
Il me demande " pourquoi pleure-tu?", je ne sais quoi répondre, tellement de chose me font pleurer, certain me trouve même pitoyable, d'autre me crois faible ou se disent " oh le pauvre" et prennent pitié de moi...

Je ne veux pas de cette pitié, je n'en ai pas besoin.
Je veux juste être aimer comme je suis, avec mes défauts, et pleurer en fait partie.
Et toutes ces pensées me traversent la tète en un instant, et cet ange qui s'avançait vers moi en me fixant, s'arrêta, et se mit a verser une larme, puis une autre, et encore une autre...

Et je compris alors que cet ange avait eut le malheur de lire dans mon esprit, chose qu'il ne faut jamais faire de peur d'être prit a son tour d'une grande tristesse mélangé avec de la colère, de la haine et de la peine, avec un soupçon de peur...

Et dans cette cours, devant ce châteaux illuminé par les rayons de la pleine lune, nous étions tout deux là, l'un en face de l'autre, a pleurer toutes les larmes de notre corps sans pouvoir s'arrêter ...

Et avec la force du désespoir on se dirigeais vers les escaliers du châteaux, toujours en pleurant, et cet ange qui était désormais mon égal, tout aussi pitoyable et désespérant, se tourna vers moi et me regarda droit dans les yeux en me disant : " viens, viens avec moi, je t'emmène là où plus personne ne prendra pitié de toi, là où plus personne ne te fera de mal" et l'ange me prit dans ses bras... et m'emmena dans un monde de silence et de tranquillité, un monde parfais. Et nous resterons là pour l'éternité...


celui-là a été inspiré par des sentiments et pas par une musique…

la suite après que quelqu'un ai posté ^^
Dragon glace
 Le 19/09/2006 à 14:26:07 
Magnifique. Splendide.

Emouvant même. C'est terriblement beau.
Dragon gris
 Le 19/09/2006 à 20:23:47 
merci beaucoup, la suite alors ^^

Celui-ci a été écris sur la musique de "burn in hell" et sur une musique de la radio "vanrichter" (un style très différent) :

DÉMONS INTÉRIEURS

Les démons de l'enfer prennent possession de mon âme et je sent cette rage qui est la leurs, m'envahir, leurs cri de fureur me submerger et les flammes de l'enfer m'entourent et me brûle, je soufre jusqu'à n'en plus pouvoir le supporter.

Leurs voix résonnent et me hante, je n'en peux plus c'est insupportable, ils refusent de se taire et leurs hurlements me brisent les os un par un, maintenant des pendus apparaissent et se balancent au dessus de ma tète tel l'épée de damocles surgissant des cieux sombres.

Les démons de l'enfer me survolent en poussant des cris de terreur, ils planent au dessus de moi, leurs destructeur, tel les dragons noir qui volent vers leur rédempteur, leurs cris ne m'atteignent plus, et ils volent vers leur perte.

Maintenant, ils sont proche, je sort mon épée et, un par un, je les fait pleurer, pleurer de souffrance, eux, ces démons de l'enfer qui se croyaient plus fort que moi, plus fort qu'un dragon au souffle purificateur.

Les démons de l'enfer hurlent encore, mais cette fois c'est moi qui les hante et les tourmente, ils ont essayer et ils ont échouer, ils hurlent de peur a présent, et ils pleurent et moi je me libère de leur emprise, et dans un dernier effort, je les achève de ce souffle purificateur qui est le mien, le souffle de la rédemption, le souffle du dragon…


Dragon glace
 Le 19/09/2006 à 21:13:16 
Voilà un texte (background de mon perso) qui est inspirée par un autre jeu (MonsterGame) et la série de livre de R.A. Salvator (La Trilogie de l'elfe noir)

Llolfaen est un étrange mélange entre sa race originel et sa nouvelle race.
Elle a gardé ses oreilles pointues ses cheveux d'un blanc comme la neige et son teint de peau qui resta noir comme le charbon malgré les effets de sa nouvelle race. Des cros lui poussèrent et sa grâce d'elfe fût décuplée.
Sa soif de combat fût fortement accentuée par le don qu'elle reçu.

Quand elle n'était qu'une elfe noire, elle partit faire un raid pour tuer des elfes de la surface. Elle était grande prêtresse de Lloth. Elle dirigeait le groupe de guerriers aguerris qui allait tuer sans pitié tous les elfes de la surface qu'ils allaient voir, enfants compris.

Une heure avant le massacre, Llolfaen alla prier Lloth pour recevoir la victoire. C'est à ce moment qu'elle entendit un bruit derrière elle. Quand elle se tourna pour lancé un sort, elle se fit mordre dans le cou par un homme étrange. Pendant qu'elle sombrait dans l'inconscience, l'homme lui dit :

Homme // Tu sera maintenant la plus dangereuse des créatures. Vas et tues tout sur ton passage et après reviens ici.

La prêtresse de Lloth ne sut pas pourquoi, mais elle sentit une sorte de rage faire bouillir son sang. Elle se leva et parti en direction du camp de ses guerriers. Elle mordit tous les drows qui l'accompagnaient. Ils furent chanceux et devenèrent comme elle. Ensuite, ils se dirigèrent vers le village d'elfes bons. Ils dévorèrent tous les habitants.
Les drow-vampires étant rassasiés, ils partirent à la rencontre de l'homme qui avait donné le don d'être plus sanguinaire à la grande prêtresse.

Homme // Bien. Je vois que tu n'as pas attendu avant de tous les transformer. Je crois que je vien de créer une race de vampire plus ravageuse.

Llolfaen // Que nous voulez-vous ? Dites-le vite avant que je vous tue.

Homme // C'est simple. Je serai ton mentor et tu deviendra la plus puissante des vampires. Tu seras plus puissante que le dieu que tu priais.

Llolfaen // Très bien. Nous allons vous suivre et je vous averti. Nous ferons comme bon nous semble. Si nous voulons des esclaves, nous en aurons et vous ne serez jamais mon supérieur, car vous êtes un mâle.

Drow-vampires // Que faisons nous grande prêtresse ?

Llolfaen // Nous allons massacrer tous sur notre passage et créer notre maison dont je serai la matronne naturellement.

Drow-vampire // Oui, matronne Llolfaen.

C'est comme cela que Llolfaen devena vampire et, de ce fait, devena la plus puissante elfe noire.
Étant maintenant matronne, elle décida de porter un magnifique piwafwi noir bordé de rouge sang avec les gliphes de sa nouvelle maison : des cros avec des cimeterres croisés en arrière.
Elle nomma son clan : sanguine-ilythiiri. Ce qui veut simplement dire vampire-drow en laguage des elfes noirs.
Dragon gris
 Le 19/09/2006 à 23:40:05 
ici, mon texte le plus récent ( hier ou avant hier) inspiré sur la musique de l'avant dernier boss de fin de final fantasy 8 et composé par le très célèbre mais néanmoins paradoxalement peu connus.
le grand, l'illustre : Nobuo Uematsu !
( ça va, j'en fais pas un peu trop ?) compositeur des plus belle musiques de final fantasy (entre autres) et celle-ci s'appelle : the legendary beast ( pour les fan de ff8, vous saurez de qui il sagit comme bêbête;-) ) :

LA BÊTE LÉGENDAIRE

Cette bête légendaire qui sommeille en nous.
Cette bête légendaire qui nous rend triste.
Cette bête légendaire qui nous rend fort.

Cette bête noir, rouge et blanche.
Cette même bête qui nous anime.
Cette même bête qui nous tue.

Quand s'arrêtera-elle de faire autant de mal ?
Quand commencera-elle à ne faire que du bien…?
Personne ne le sais.

Mais tout le monde veux y croire…
Tout le monde espère…
Et tout le monde se trompe!

Car cette bête ne s'arrêtera jamais…
Elle ne s'arrêtera jamais de détruire nos espoirs, nos vies…
Mais moi, moi je la combattrais et ce jusqu'à mon dernier souffle!

Je le fais et je l'ai toujours fais et rien ne m'arrêtera!
Ce combat est le mien et celui de millions d'autres.
Ce combat nous ne le gagnerons jamais.

Mais rien ne nous empêche de nous battre jusqu'au bout!
Avec ma force, mon courage et ma fois.
Avec nos amis…

Combattons ensemble cette bête légendaire qui nous meurtris.
Et mourrons l'arme à la main.
Cette arme est notre coeur.

Cette bête n'est que rancoeur…
Cette bête n'est que ressentiment…
Cette bête est amour et haine…
Cette bête sommeille dans mon coeur…
Dragon gris
 Le 20/09/2006 à 02:47:40 
texte terminé mercredi 20 septembre 2006 à 2h40.
inspiré sur "find your way" de nobuo uematsu (encore) de final fantasy 8

LE LABYRINTHE

tu marche tu marche…
dans le labyrinthe de l'ennuis…
personne ne te regarde…

tu marche tu marche…
dans le labyrinthe de l'oublis…
tout le monde te fuis…

tu marche, encore et encore…
tu pleure, encore et encore…
tout le monde te méprise…

dans ce labyrinthe de la mort tu pleure…
encore et encore…
tu n'est déjà plus rien…

dans ce labyrinthe tu marche sans t'arrêter…
mais que recherche-tu ?
ils t'ont déjà tous oublié…

tu pleure encore comme tu marche…
de ce labyrinthe te voilà prisonnier…
et eux mentent encore comme ils respirent…

tu ne peux pas les haïr…
alors tu les aime…
mais eux te méprisent et t'oublient…

tu pleure mais pourquoi ?
ce labyrinthe t'as rendu faible…
et eux ils se moquent…

toujours à pleuré…
tu t'es même arrêter de marcher…
et eux ne se sont toujours pas arrêter de se moquer…

tu te relève…
tu veux remarcher…
et eux te frappent et te refont tombé…

dans ce labyrinthe tu es rentré…
dans ce labyrinthe tu t'es écroulé…
dans ce labyrinthe tu restera prisonnier…

tu y pleurera éternellement…
tu n'y remarchera plus jamais…
et eux te frapperont encore en plein coeur et te feront à jamais retombé…


Ce message a gagné 15 Po !
Dragon gris
 Le 20/09/2006 à 08:04:27 
texte fini le 20 septembre 2006 à 07h56.
inspiré sur des sentiments et puis la musique de final fantasy advent children est arrivée pour m' inspiré encore plus…musique de nobuo uematsu, "tenrai divinity" :

LA CHAÎNE DU DESTIN

Tu n'est rien tu le sais…
Tu t'acharne encore a vouloir croire le contraire…
Mais pourquoi ?

Pourquoi continuer à croire et espéré ?
Espéré qu'un jour quelqu'un aura de la considération a ton égard…
Jamais, jamais personne n'aura de sentiment pour toi…

On te juge…
On te condamne…
Et toi comme un idiot tu te bat encore…

Tu te relève mais pourquoi si ce n'est pour retombé encore et encore…
Tu n'est rien comparé à beaucoup de chose…
On te le fais comprendre…

On te le dis clairement…
Et toi tu pleure encore et encore…
Plus on te méprise, plus tu pleure…

Et plus tu pleure plus on te méprise…
C'est une chaîne sans fin…
Et pour toi c'est la chaîne du destin…

La cloche qui sonnera le glas de ta vie…
Vie méprisable pour un être méprisable…
Tu soufre encore ?

Bien fais pour toi, il ne fallait pas espéré…
Espéré que l'on t'aime comme tu es…
Avec tes qualités et tes défauts…

L'être humain n'en est pas encore a ce stade…
Tu va devoir attendre le changement pour avoir le moindre espoir…
Celui d'être accepter à ta juste valeur…

D'ici là, soufre et pleure…
Jusqu'à en mourir…
Mourir d'amour ou de chagrin n'est pas une honte…

Et puis, personne ne te blâmera…
Personne ne se souviendra de toi…
Tu n'est rien…

Tu le savais…
Tu espérait…
Adieu et à jamais…


( mais quand apprendra-tu a te taire bon sang et a fermer ce qui te sert de bouche au lieu de posé des questions dont les réponse causeront ta mort…)

un post pour la suite svp …
Dragon gris
 Le 20/09/2006 à 08:08:03 
texte terminé le 20 septembre 2006 à 03h25.
inspiré sur la musique "maybe i'm a lion" de nobuo uematsu, final fantasy 8…

L'ENNEMIS

Je le regarde dans les yeux et je sent sa peur.
Je le fixe intensément et en lui nais la terreur.
Il fuis mais pourquoi ?

Il cours encore et toujours cherchant à échappé a son destin.
Je le rattraperais et le tuerais.
Ce poltron, ce fuyard, cet assassin…

Il devra sacrifié sa vie pour ce qu'il m'as fait.
Doucement je prend mon épée et je m'avance…
Lui continue de courir encore et encore.

Ces vains espoirs seront anéantis en même temps que sa vie…
Je le regarde courir, je suis derrière lui et je marche calmement épée à la main.
Lui il cours encore et toujours pour sauver sa misérable vie.
Cette poursuite incessante va bientôt prendre fin…

Je m'arrête alors un instant le laissant disparaître au loin.
Je me retourne et il apparais devant moi s'empalant sur mon épée.
Cet idiot a cru un instant pouvoir m'échapper…

Mais où pouvait-il encore se cacher ?
Où pouvait-il encore me fuir ?
Chacun sais qu'on ne peux échapper a son destin.

Je le regarde a terre, agonisant, se vidant de son sang…
Je vais le laisser pourrir là, le laisser mourir doucement.
Maintenant j'enjambe ce corps à demi mort et je m'en vais poursuivre les autres imprudents…


Ce message a gagné 10 Po !
Dragon gris
 Le 20/09/2006 à 08:12:14 
improviser sur la musique de juda priest (hellrider) et marilin manson (coma white) un slogant pour ma guilde ( là je suis à cours alors il faudras attendre un peu…) :

nous sommes les chevaucheurs de l'enfer
satan se courbe devant nous
il tremble
il pleure
il hurle sa douleur
il sucombe doucement à nos flammes
des flammes noires comme son âme
son paradoxe sera sa perte
et nous marcheront sur le monde
un monde que nous créeront avec nos flammes purificatrices
un monde de paix
de justice
ou nous raignerons en maître
nous sommes les libérateurs de la terre
ses sauveurs
nous sommes
la tribu des flammes noires...
Dragon volcan
 Le 20/09/2006 à 09:25:42 
C'est vrément magnifique j'ai lu tout tes textes et j'avais l'impréssion de ressentir ce que tu veux nous faire ressentir à travers chacun d'eux c'est vrément...magique. xD
Angie75 le poichiche qui ne s'en remet pas
Dragon gris
 Le 20/09/2006 à 10:26:28 
texte fini le 20 septembre 2006 à 10h22.
inspiré sur la musique (très belle…) de baten kaitos, jeux auquel j'aurai aimé joué.
"soul poetry" ( elle vaut le coup alors dès que j'ai le lien je vous le passe promis)

L' AILE INFINIE ET L'OCÉAN PERDU

Un jeune homme voyageant seul…
Fier et solitaire, cet être est perdu dans l'immensité de la vie…
Ne sachant que faire, il marche encore et encore dans l'éternel chemin du destin…

Il s'arrête devant un océan…
Océan qu'il contemple avec tristesse…
Les larmes coulent le long de ses joues et remplissent encore cet océan infini…

Océan qu'il ne peut franchir…
Océan qu'il ne peut que regarder en pleurant encore et encore…
Toujours en remplissant cet océan de ses larmes…

Il enlève sa cape toute tachée de sang en poussant un grand cri…
Un cri qui traversera seul cet océan de tristesse…
Car sous sa cape, il sait qu'il n'as qu'une aile unique…

Et il sait aussi que, aussi infinie soit-elle, il ne pourra jamais traversé cet océan…
Il ne peut que s'apitoyer sur son sort…
En pleurant et remplissant son océan…

Océan qu'il a lui même créer…
Mais pourquoi ?
pourquoi a-t' il créer cet océan qui l'empêche d'accomplir son rêve ?
Il ignorait…

Oui, il ne savait pas qu'il n'avait qu'à saisir l'occasion…
Et quand il s'est rendu compte de son erreur il était trop tard…
Alors il a pleuré encore et encore…

Et il a pleuré pendant si longtemps qu'une aile a fini par poussée…
Cet aile infinie ne pourra jamais le faire traversé cet océan…
Alors tel un ange, il reste devant son océan…

Il se tien là, immobile, regardant et remplissant cet océan de larmes…
Mais qu'attend-il ?
Il attend que son rêve vienne a lui…

Il attend peut-être qu'une autre aile lui pousse…
Une autre possibilité…
Une autre chance…
Un autre espoir…

Maintenant ce jeune homme sait que son rêve ne veut pas de lui…
Il sait que même si cet océan n'existait pas, il ne pourrait pas aller vers son rêve…
On ne peux forcer le destin…

Si on dois rester seul alors on le reste…
Espéré ne sert a rien et il l'a compris…
Alors il n'espère plus et se contente de pleurer…

Il pleurera éternellement jusqu'à ce que son rêve veuille de lui…
Ou que son océan de tristesse le submerge et le tue…
Lui et son aile unique et infinie qu'il a nommé espoir…

Une aile qui était magnifique…
Devenue horrible a force de désespoir et de tristesse…
Cet aile, cet espoir, il n'en reste plus rien désormais…

Elle s'est consumée pour l'éternité…
Et à sa place, Une aile faite de sang et de plumes noires…
Une aile de mort et de douleur…

Une aile de pleurs et de cri d'agonie…
Mais une aile toujours aussi infinie…

Un océan de larmes…
Une aile corrompue…
Un espoir anéanti…
Un être mort…
Dragon brume
 Le 20/09/2006 à 10:36:23 
je trouve sa super jolir franchement bravo pour vos truc
c'est vraiment émouvent
Dragon gris
 Le 20/09/2006 à 11:11:20 
un texte à moi que j'ai retrouvé dans le fin fond de mon forum…
inspiré par…heu…ça date de trop pour que je m'en souvienne ^^'
mais sur des sentiments ça c'est certain…

2006-06-16 02:15:21

Laissez votre rage se déchaîner...
transformez vous...
changez...
montrez votre côté sombre...
devenez le prédateur et chassez la proie...
elle ne mérite pas de vivre...
elle doit mourir...
vous soufrez...
exprimez-le ...
faites le ressortir...
laisser votre âme s'échapper...
devenez une machine a tuer...
ne montrez aucune pitié...
ils ne la mérite pas...
ne vous retenez plus pour des principes mineurs...
oubliez les enseignements du passé...
et tuez tuez tuez...
combattez le feu par le feu...
n'attendez pas de vous faire frapper pour riposter...
prenez les devants...
c'est vous ou eux...
retrouvez vos instincts primaire...
pour être invincible...
être craint et respecter...
vengez vous...
vengez les vôtre tomber au champ d'honneur...
montrez leurs que vous ne les avez pas oublier...
eux ne vous oublieront jamais...
Dragon gris
 Kaworu 
 Le 20/09/2006 à 21:29:43 
...je trouve ça vraiment magnifique...bravo nyhgt...t'es formidable ^^
tite kawo

ps: voila, tu connais mon avis :p
Dragon gris
 Le 20/09/2006 à 23:35:28 
texte terminé le 20 septembre 2006 à 23h30.
inspiré par quelque chose qui m'anime…quelque chose qui me hante… et par quelqu'un…

et inspiré sur la musique de nobuo uematsu "find your way" de final fantasy 8…
( musique qui m'as servie d'inspiration pour " le labyrinthe", remarquez les similitudes…) voilà la musique http://www.ffinsider.net/mp3/Final-Fantasy-VIII/Disc%201/06%20Find%20Your%20Way.mp3 :

UTOPIE


Dans ce labyrinthe de l'espoir, un jeune homme s'avance, fier, courageux et déterminé.
Il sais ce qu'il cherche, il cherche une lueur pour apaiser sa douleur.
Une douleur du passé, une douleur implacable qui meurtrit ce coeur déchaîné.

Il cherche, il scrute les moindres recoins de ce labyrinthe.
Espérant trouvé une chose oublié, une chose qui lui semblait être disparue…
Il fouille chaque pièces, chaque couloirs.

Mais il ne trouvera pas ce qu'il cherche dans ce labyrinthe de l'espoir…
Ce n'est pas dans l'espoir que son rêve se trouve, mais dans l'amour.
Un amour que lui seul peu ressentir.

Un amour qu'il cherche indéfiniment même si il doit en mourir…
Dans ce labyrinthe de l'espoir jamais il ne trouvera l'amour.
Car en ces lieux, amour et espoir ne vont pas de paires…

Et alors qu'il perdait confiance, cette lueur lui apparais soudain.
Une lueur d'amour, une lueur qui ne viens pas de ce labyrinthe d'espoir…
Il se dirige donc vers la lumière, impatient de savoir d'où elle provient.

Il sort donc du labyrinthe de l'espoir.
Il s'arrête alors devant une jeune fille en pleure…
Toute couverte de sang et de larmes…

Et avec a ses pied un coeur, son coeur…
Un coeur dégageant une lumière douce d'amour et de tristesse.
Un coeur détruit et ravagé par la haine, la cupidité et l'intolérance…

Le jeune homme s'avance alors et ramasse cette lumière.
La jeune fille s'arrête un moment de pleuré et regarde cet étranger plein d'espoir.

Et la jeune fille demande :
-"Mais d'où vient-tu pour avoir l'air aussi confiant et à la fois si triste ?"

- "Du labyrinthe de l'espoir" répond le jeune homme…
- "Un labyrinthe dont il ne faut pas rester prisonnier si on est seul…"
-" Tien, ceci t'appartient…"

Il rend alors sont coeur à la jeune fille et celle-ci se relève et sèche ses larmes…
-"Merci étranger, mais pourquoi fait-tu ça ?"
-"Car je t'aime…" répond-il.
-"Je t'aime depuis l'instant où je t'ai vu toi et ton coeur meurtrit, comme le mien…"
-"Viens, suis moi dans ce labyrinthe et nous chercherons l'espoir ensemble"
-"Non , je ne veux pas y retourner, ça ne sert à rien…"dit-elle…

Mais la jeune fille, amoureuse et triste, prend la main du jeune homme et le suis…

Ensemble, ils parcourent le labyrinthe de l'espoir.
Ensemble, ils recherchent le bonheur qui effacera les douleurs du passé.
Ensemble pour l'éternité, prisonnier de ce labyrinthe dont les portes son fermées.

Eux seuls on encore le courage de s'y aventuré.
Car tout les autres ont perdu espoir et laissent leur passé les détruire.
Ils sont submergé par des émotions comme la colère, la haine et la rancoeur.

Mais les véritables victimes sont ces deux jeunes gens…
Personnages à l'avenir incertain…
Ils se sont trouver et ensemble ils vont accomplir leur destin…

Trouverons-ils le bonheur tant recherché dans ce labyrinthe de l'espoir ?
Oui, mais à la seule condition de le vouloir et de le croire.
Leurs passé est semblable et plein de douleurs.

C'est ce qui les lient, ce qui les fait espéré…
S'ils sont pareil pourquoi ne pourraient-ils pas s'aimer ?
Qui pourra les en empêcher ?

Personne si ce n'est le passé…
Ce même passé qui les lient…
Ce même passé qui les unis dans ce labyrinthe d'amour et d'espoir…

Ce jeune homme a trouvé ce qu'il cherchait à l'extérieur du labyrinthe.
Cette jeune fille avait perdu tout espoir et était sortie pour se lamenter…
Maintenant les voilà tout deux réunis dans l'amour et l'espoir…

Peut-être trouveront-ils le bonheur…
Bonheur perdu et oublié dans le fin fond de leurs coeur…
Bonheur qu'ils leurs faut retrouver s'ils veulent vivre sans souffrir…

Main dans la main ils parcourront ce labyrinthe…
Main dans la main ils retrouveront espoir…
Et main dans la main ils mourront dans ce labyrinthe nommé utopie…

Je t'aime est un bien grand mot…
Mais jamais un mot ne remplacera des sentiments…
Aucun mot, aucun écris ne peut remplacé l'amour, le vrai…

Aimer est une chose magnifique…
La plus belle chose qui puisse exister…
Mais c'est aussi la chose qui nous fait le plus envie d'y rester…

L'espoir est un bien grand mot…
Beaucoup le prononcent sans y croire…
L'espoir est un prince perdu cherchant une place au font du coeur de sa bien aimée…

Le bonheur est une chose recherché par tous…
Il est l'horizon, on le vois chaque jours, on le veux, on le poursuis…
Mais jamais on ne l'atteint mais on vois les autres en profiter au loin.

La haine est en chacun de nous, secrète et sournoise…
Elle ne sort que la nuit quand tout s'éteint et que tout deviens noir…
Elle est l'assassin, cachée dans l'obscurité pour ne sortir faire que du mal.

C'est avec ces sentiments que la vie de ces deux jeunes gens à été détruite…
C'est avec ces sentiments que la mort à frôlé leurs coeur…
Et c'est avec ces sentiments que ces malheureux s'en vont dans l'utopie de l'espoir.

L'espoir d'un jeune homme perdu comme un prince sans amour, sans royaume…
L'amour d'un jeune fille triste comme une princesse sans espoir…
Le jeune homme à l'espoir et la jeune fille a l'amour, les voilà réunis pour l'éternité.

N'oublions jamais que les sentiments qui nous animent peuvent causé notre perte.
Ainsi que celle des être qui nous sont cher…
Dire je t'aime non, le penser oui…moi j'ai toujours fais les deux et je suis mort…


merci Kaworu…
 Pages : [01] [02] [03]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 39 messages visibles sur 187374 dans le topic texte inspiré.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2022 - Tous droits réservés