« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
Ajt : ah oui c'est vrai y'a une autre prison
Ajt : pour les thugs
Ajt : ça serait bien de refaire pop tous les dragons qui ont disparu de la map car ils étaient inactifs depuis trop longtemps
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Histoire du Jeu en Temps Réel ! >> Prémices au Conseil du Cinquième Souterrain

 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon glace
 Le 15/10/2006 à 18:50:43 
Titipetit sourit:

- Ah ! Je vois. Eh bien, à vrai dire, je ne sais pas. Enfin, vous pouvez toujours entrer. Messire Phoenix n'est actuellement pas là. Il doit bientôt revenir. Je vous laisse entrer.

L'Elfe s'éloigna dans le jardin. Elle chercha à contacter Xunk :

<< - Ouh, ouh ? Xunk ? Tu m'entends ? Dépechez-vous de revenir ! >>

Elle attendit anxieusement une réponse. L'avait-il entendue ?
Dragon gris
 Bowser 
 Le 15/10/2006 à 19:39:37 
Knucker referma la lourde porte derrière lui, sortis son épée et la mit dans le foyer incandescent et suivit doucement Titipetit dans le jardin, la dévisageant. Il était sûr que c'était une elfe, il était très étonné, il n’en avais jamais vu sur Atsami, et en plus celle si ne semblait pas avoir l'esprit archaïque que les elfes avaient dans le monde de Knucker, esprit qui rendait les relations très difficiles entre le cercle des elfe et l'Ordre Radiant.

- Ma dame, y a t-il beaucoup de gens de votre race sur Atsami, demanda Knucker.
Dragon glace MJ
 Le 16/10/2006 à 13:18:47 
Xunk à genoux, Phoenix, la main appuyé contre un arbre...
Il était vrai que les deux n'étaient pas taillés pour la course de fond. Voilà ce qui se passait lorsque l'on ne s'entraînait pas suffisamment, pensa l'adepte de la Voie Blanche. Si j'avais suivi Givre chaque matin, nous n'en serions pas là.
- Xunk, je vous en prie, nous devons continuer. Vous nous avez sauvé par votre magie, mais les Faucheuses reviendront une fois que la poudre se sera diluée dans l'air.
Farfouillant dans sa sacoche, le guérisseur sortit une fiole contenant un liquide orange.
- Allons, prenez ça, et courez jusqu'aux chevaux, mettez vous à couvert dans les escaliers. C'est une fiole de Troiseil, un fortifiant... Vous ne sentirez plus la fatigue pendant quelques temps, votre endurance et votre force seront augmentées... Prenez là, et courez...
Ne voulant pas entendre la réponse du prêtre, Phoenix s'enfonça plus amont dans la forêt, vers ce qu'il pensait être une source d'eau. Un glougloutement résonnait en effet à ces oreilles.
Il s'en voulait de laisser son compagnon ainsi, mais il le faisait afin de le forcer à quitter la zone.
Mais...
En faisant ainsi, il ne pouvait veiller sur lui, il ne pouvait être sûr que l'homme prenne la potion... La Voie Blanche lui interdisait de faire ça...
Levant les yeux, au loin, Phoenix vit le nuage gris s'élever. Il n'osait imaginer l'état de la clairière une fois que la poudre aurait atteint les premiers êtres vivants : arbres, insectes, arachnides... Les Faucheuses avaient fuit dès qu'elles avaient reconnu ce qu'employait le guérisseur, aussi les principes du guérisseur étaient-ils saufs.

"Une seconde, pensa Phoenix. Ce nuage va non seulement attirer la créature végétale, mais surtout Givre ! C'est là notre chance !"

Phoenix revint ainsi vers Xunk de Janelkoff, hurlant à pleine voix :
- Givre !
Dragon glace
 Le 16/10/2006 à 13:56:24 
Titipetit sursauta lorsqu'on lui adressa la parole:

- Quoi ? Ah euh... Je ne sais pas trop. Je ne crois pas. Nous préférons de loin les forêts. Mais nous aimons aussi la mer.

L'Elfe regarda au loin l'air rêveur :

- Nous aimons la mer même ceux qui ne l'on pas connue. C'est presque hériditaire.

Elle se tourna vers Knucker :

- Il y a surtout des semi-elfes. Plus que les Elfes. Pourquoi cela vous intéresse-t-il ?
Dragon slim
 Le 17/10/2006 à 11:16:33 
Anaëlle se recula dans l’ombre de la pièce à l’entrée du grand prêtre et se laissa tomber sur l’unique fauteuil rembourré. Le novice rentré à sa suite la regarda d’un air désapprobateur, et elle ne se gêna pas pour lui tirer la langue. S’en suivi un échange de grimaces entre les deux parties, plus affreuses les unes que les autres.

- Savez-vous si le lien télépathique entre cette femme et son alter-drago était puissant ?

Surprise par le soudain intérêt du vieil homme pour son avis, Anaëlle reposa précipitamment les mains sur ses genoux et le fixa de l’air le plus innocent qu’elle put.

- Euh… Que voulez-vous dire par puissant ? Il y a plusieurs puissances de lien ? On est lié ou on ne l’est pas, non ? Je ne comprends pas… Vous pensez que Kalee est morte ? Ca m’étonnerait, vu qu’elle, elle vit toujours. Ou alors elle a une chance que je n’aurais pas… Bon écoutez, au final, tout ce que je vous demande, c’est de la maintenir en vie jusqu’ai retour de Pheonix, vous pouvez faire ça non ?

Puis, voyant le froncement de sourcils du grand prêtre elle ajouta, presque à contre coeur :

- Mon père.

- Mais mademoiselle, ce ne sont pas du tout mes compétences !

- Ah… donc vous, vous mariez juste les gens…

- Non, je prie aussi pour eux !

- Cool… Bon. Ok. Espérons que ça fonctionne. Merci tout de même d’être venu. Vous pouvez laisser le petit aller dormir, je vais rester ici pour veiller, si vous le vous êtes d’accord, bien sur. Euh… mon père.

Sur un signe du vieil homme, le novice sortit alors de la pièce, non sans un regard furibond vers Anaëlle. Petit ! Vraiment ! Il avait presque quinze ans ! Non mais !
Dragon brume
 Xunk 
 Le 18/10/2006 à 04:22:31 
Xunk regardait droit devant lui, c’est-à-dire la flaque de boue dans laquelle il était tombé. La lueur des spores comme celle de la fissure s’était maintenant éteinte ou presque et l’on ne voyait plus grand chose. Il pensa à s’éclairer avec une flamme comme leurs torches à l’arrivée, mais la simple idée de produire du feu magiquement lui donna envie de vomir. Cette fois il était allé trop loin. Il entendit vaguement la voix de Phoenix dans les ténèbres sans parvenir à la comprendre, le sang lui battait dans les oreilles et tous les autres sons paraissaient atténués.

- Quoi? Qu’avez-vous dit ?

Pas de réponse. Le murmure affaibli du prêtre, étouffé par le masque, n’était pas parvenu au guérisseur qui s’était enfoncé tout droit dans la jungle de fougère plafonné par les racines des éternels palétuviers. S’apercevant lentement du fait qu’il était seul Xunk se mit à paniquer. Qu’était-il arrivé à Phoenix ? Les faucheuses avaient-elles suivis ?

Le prêtre passa en perceptions astrales et fut tout de suite attaqué par la puanteur des champs magiques du lieu. Au moins, se dit-il, maintenant je vois. Voir était un bien grand mot, la décomposition et la l’aura de mort qui hantait le souterrain couvrait d’une brume grise les formes habituellement lumineuses et coloré. Il chercha Phoenix sans succès et déglutit avec peine, puis il toucha l’esprit paniqué de Désert son cheval. Xunk avait maintenant deux chose, un moyen de voir correctement et une direction. Il se releva étourdi puis remarqua une fiole sur le sol. Son ouïe revenait lentement et il décida de la prendre au cas où, il aurait tout le temps de l’étudier plus tard. L’important était de revenir aux chevaux et de repartir pour le temple draconique. Si Phoenix avait disparu, quelqu’un devrait annoncer la nouvelle aux corelons et soigner Alchima au temple. Xunk avait entendu de bien étrange chose sur les ruptures de lien avec un alter-draco et aucune d’entre elles ne faisait partie de ce qu’un être vivant devrait avoir à subir. Le prêtre époussetait ses genoux avant de reprendre la course lorsque qu’un bruit humide et bref se fit entendre. Relevant la tête, il tomba face à chapeau avec un champignon à peu de chose près semblable à celui des escaliers, sauf qu’il faisait la taille du prêtre. Entendant une succession de bruits quasi identiques, mais plus aigus, et regardant autour de lui, le koraniste comprit qu’il était complètement cerné, par une armé de parasitaires à lamelle. Repensant soudainement à tous ces agarics champêtres qu’il avait cuisinés il eut l’impression que l’armé de mycète était un jury dont l’amanite phalloïde géant était le grand juge. Tétanisé par la vision du champignon mortel produisant de plus en plus de bruits humide, il entendit soudainement des froissements dans les fougères. Comme d’une seule conscience, ces simples sons firent fuir la cour végétale. Xunk se retourna n’osant pas imaginer qui pouvait être le prédateur de ces parasites.Puis soudain les brumes des champs magiques se dissipèrent quelque peu et Xunk reconnu celui qui s’approchait avant même de l’entendre crier.

- GIVRE !

Le cri du Corellon fut coupé par un Xunk couvert de boue arrivant à toute vitesse et le serrant dans ses bras.
Dragon gris
 Bowser 
 Le 18/10/2006 à 10:08:57 
Knucker sourit

-Tout simplement car vous êtes la première elfe que je rencontre, alors que cela fait bientôt une année que je vogue sur Atsamie, de plus, un temple est le dernier endroit ou j'aurait crus rencontre un elfe, Et vous ne semblez pas avoir la même mentalité que les elfes de mon pays.
Dragon glace
 Le 19/10/2006 à 16:15:30 
L'Elfe écouta Knucker et resseya de contacter Xunk, elle y parvint mais cette fois, elle cria :

<< - XUNK ! Tu m'entends ? Dépechez-vous ! Réponds-moi ! Vous êtes encore loin ? >>

Titipetit se tourna vers Knucker :

- Si vous le dîtes. Je ne connais pas les Elfes de votre pays.

Elle se replongea dans ses pensées, attendant la réponse de Xunk.
Dragon glace MJ
 Le 25/10/2006 à 11:20:18 
La Wyverne décrivait de grands cercles autour de cet amoncellement végétal qui tenait lieu de forêt dans ce souterrain. Il y avait quelques minutes, quelque chose avait secoué les branchages, au niveau d'une clairière, puis s'était fondu dans la masse.
Etant donné que c'était la piste que suivait les deux Corellons, Givre avait suivi cet ou ces êtres qu'il percevait sous les fourrés. Quelle ne fut pas sa surprise, lorsque, arrivé à l'orée des bois, apparut une sorte d'arbre marchant. Celui-ci resta quelques minutes en place, et aussitôt, la végétation était apparue, puis il était parti un peu plus loin. Même rituel.
"Maudit sois-je, pensa Givre, j'ai perdu leur trace". Il fit un demi-tour, aidé en ce lieu, par les courants d'air chaud qui devaient émaner des marécages.
Cette forêt devait être la seule de sa sorte dans ce cimetière géant. Lors de leurs précédents passages, Phoenix et Givre ne l'avaient jamais vu, était-ce là le résultat de l'arbre ?

Avisant soudain une sorte de tornade grisâtre s'élever au loin, Givre força sur ses ailes et alla dans cette direction. Une odeur douceâtre lui parvint aux naseaux. La reconnaissant à temps, il s'abstint de respirer. Il espérait ne pas avoir inhaler trop de cette poussière, sinon, sa fin était assurée.
"Ils doivent vraiment être en grand danger, si mon humain a utilisé cette plante."

Les muscles brûlaient sous ls écailles, à cause des efforts brusques et de la privation d'oxygène.

"Je dois me hâter, ils retournent sûrement aux chevaux maintenant..."
Dragon brume
 Xunk 
 Le 25/10/2006 à 18:10:13 
Sans plus de cérémonie Xunk tirait maintenant le guérisseur à travers les entrelacs des racines fillasses ou énorme leurs barrant leur chemins. Ils rejoignirent bientôt l’endroit où leurs montures devaient les attendre.
- Misère Phoenix… ils ne sont plus là…
Guidé jusque là par l’aura de Désert le prêtre était à nouveau troublé par un bourdonnement dans sa tête et la brume de mort s’étalant sur tout l’horizon. Il distinguait à peine les troncs brisé devant lui où il lui semblait bien avoir attaché sa monture. Le hurlement du vent dans les branches s’emblait avoir été éveillé par la tempête-sortilège, le troisième caveau en temps normal si calme semblait s’éveiller de son propre gré maintenant.
- Vous dites?
- Les arbres ont été brisés… à voir le champ qui entoure l’arbre je dirais qu’il s’agissait d’un prédateur… peu être d’autres faucheuses…
Un hennissement retentit derrière eux et la monture de Phoenix lui toucha la nuque de ses naseaux. Apparemment les chevaux avaient réussi à fuir lorsque le tronc avait été brisé. Sans oser continuer leur conversations dans le troisième souterrain ils rallumèrent donc deux torches et reprirent la direction de leur propres empreintes dans le sol. Cette partie du souterrain était encore plus ténébreuse qu’à leur premier passage et il leur sembla à nouveau être emprisonnés dans leur îlots de lumière n’existant que l’un pour l’autre, même le bruit du vent semblait stoppé par cette obscurité étouffante qui prenait autant d’ampleur que le bruit oppressant de leur respirations. Ils marchèrent ainsi un moment légèrement troublé par le silence, puis un nouveau bruit parvint à leur univers de feu et d’ombres. Il se répétait et s’approchait redonnant une dimension de danger à l’environnement presque immuable de leur bulle de lumière. Se jetant un regard de connivence les deux cavaliers forcèrent l’allure impuissant devant ce nouveau péril qui restait hors de leur vue. Ils se coursèrent l’un l’autre ainsi un instant avant que Phoenix ne ralentisse à nouveau l’allure.
- Que se passe-t-il?
- Ce bruit… Je m’en veux de ne pas l’avoir reconnu plus tôt… Il s’agit de Givre!
Le prêtre ralentit lui aussi et bientôt il put apprécier la wyverne dans toute sa splendeur à la lumière se dégageant du trou de l’escalier.

La traversée du quatrième souterrain se fit comme à l’allée, facile et sans embuches. Ils observèrent, sans pouvoir agir cependant, un combat de dragons de guildes différente tout deux troublés par cette violence inutile. Phoenix aurait peu être fait le détour pour offrir son aide au vaincu si Xunk n’avait pas pu lui dire même de cette distance que le dragon était mort, tout bêtement. Ils venaient d’assister à un autre de ces actes inutiles qui peuplaient le monde hors du lieu de paix qu’était le cinquième souterrain. Endroit malheureusement surpeuplé par les réfugiés qui avait réussi à s’y rendre et qui contribuait à sa déforestation. Xunk songea un instant que c’était ce problème un peu banal qui l’avait amené sur cette aventure, mais ses pensées qui vagabondaient revinrent vite à la carcasse du dragon qu’ils avaient abandonné derrière. Qui avait-il été? Qu’avait été sa vie? Qui ce soir le regretterait? Avait-il seulement quelqu’un qui s’occupa vraiment de lui? Le prêtre sortit une fiole sa poche et y bu à même le goulot. Le mélange de nectar de pêche et rhum lui réchauffa la gorge et effaça une partie de ces pensées déprimantes de son goût sucré. Il tendit sa fiole à Phoenix, mais celui-ci semblait aussi perdus dans un songe et, le bras fatigué, Xunk la retourna finalement d’où elle venait.

Plus habitué à d’aussi longues chevauchées, le koraniste avait du mal à tenir en selle lorsque le second escalier apparu à l’horizon. Xunk se réjouit du repos qu’il pourrait prendre à son retour au temple draconique. Repos? Non… Il avait échoué, non seulement ils n’avaient pas retrouvé Kalee, mais il avait laissé Alchima seule derrière manquant à tout ses devoirs. Soudainement dérangé par une bosse non familière dans l’une de ses poches le prêtre y fouilla et découvrit le lambeau d’aile noire trouvé avant le passage du planteur. Curieux, se dit-il, je croyais l’avoir jeté. Il esquissa le geste de se débarrasser du bout de cuir moribond, puis se ravisa. Peu être était-ce tout ce qu’il y avait à retrouver de Kalee, dans ce cas le jeter maintenant serait le véritable échec. Les chevaux peinait de tenir ce gallot constant et ils durent garder une allure plus lente non seulement en descendant l’escalier, perçant a nouveau la brume filtrante servant de ciel à leur si cher cinquième souterrain, mais aussi pour le retour au temple draconique auquel ils arrivèrent dans une nuit très avancée.
- Enfin nous-y sommes…
Ajouta Xunk d’un ton las en laissant Désert à l’écurie pour lui permettre de brouter une herbe saine et dormir un peu, son sommeil à lui attendrait : il devait voir Alchima.

Dragon glace
 Le 25/10/2006 à 20:46:27 
Titipetit sourit en voyant Xunk de retour mais s'énerva rapidement :

- Où étais-tu, par touts les dieux ? Où étais-tu ? Tu sais que je t'ai appelé deux fois ? Stupide. Tu crois que je t'ai appris à communiquer sur des longues distances pour des prunes ?

L'Elfe fulmina encore quelques minutes puis se calma et dit :

- Enfin bref. Je t'ai appelé pour te dire de te dêpecher. Alchima va mal. Allez remue-toi !

Voyant que Xunk la regardait sans bouger, elle dit :

- Bon suis-moi !

L'Elfe dit à Knucker :

- Excusez-moi. J'ai à faire. Je reviens bientôt.

Puis, elle entra dans le temple et se dirigea vers la chambre d'Alchima :

- Chut !

L'Elfe entra et demanda à Anaelle :

- Son état a-t-il empiré ou s'est-il amélioré ?
Dragon glace MJ
 Le 25/10/2006 à 22:48:54 
Givre, Xunk et Phoenix furent à peine arrivés que le Koraniste fut appréhendé par l'Elfe que les deux compagnons avaient déjà rencontrés auparavant.
Dessellant la monture plus que fourbue, l'adepte de la Voie Blanche les laissa prendre quelques minutes d'avance, mais les rejoignit bien vite au chevet d'Alchima.

Saluant Anaëlle qui veillait, il inspecta la plaie de la jeune femme. Elle était propre aux premiers abords, bien que boursouflés. Une sorte d'infection avait l'air d'être remonter le long du membre. le visage du guérisseur se renfrogna quelque peu. Cela devait faire deux jours qu'ils étaient partis. Bientôt la limite... Pas de temps à perdre pour préparer l'antidote...
Sortant de la pièce sans un mot, Phoenix se dirigea vers les cuisines, la racine noire à la main...
Alchima était forte, elle se remettrait de l'attaque...

Mais qu'en était-il lorsqu'elle se réveillerait et prendrait des nouvelles de Kalee ?
Dragon brume
 Xunk 
 Le 26/10/2006 à 05:14:33 
L’elfe marchait vite. Depuis un moment déjà il se promettait de lui en faire la remarque, de lui dire qu’il n’était pas un vieillard, mais tout de même…
- J’étais au troisième, figure-toi, et là-bas mes sens magiques étaient comprimés par les champs, quand bien même tu aurais été juste devant moi à le hurler mentalement je n’aurais probablement rien compris… Remarque maintenant je comprends pourquoi les oreilles me cillaient… Et au fait, Bonjour, oui je vais bien, c’est gentil de demander!
L’elfe se retourna avec un regard exaspéré, évidemment Xunk, lui, souriait sous son masque. Elle se retourna et continua de le guider dans le temple draconique sur un soupir alors que lui riait doucement. C’était bon de la revoir elle aussi après tout. Il se reprocha mentalement d’avoir oublié jusqu’à sa présence au temple et se dit que ce serait à corriger. Après-tout leurs dragons s’entendaient si bien… Ça aurait été dommage de gâcher tout cela parce qu’il n’arrivait pas à séparer ce qui était possible de ce qui vraisemblablement ne resterait que des rêves inavoués, il eut cependant du mal à retenir sa gorge de se serrer en voyant la jeune tenancière de l’auberge en si piteux état. Il fut aussi soulagé de voir que malgré la fatigue Phoenix s’occupait de tout.
Dragon slim
 Le 26/10/2006 à 12:03:53 
Restée seule dans la chambre avec la malade, Anaëlle luttait contre le sommeil. Le fauteuil était si confortable, l’air frais qui rentrait par la fenêtre apportait les senteurs des fleurs plantées ce matin par Titipetit,…

- Son état a empiré ou s’est-il amélioré ?

Anaëlle sursauta et se leva d’un bond du fauteuil. Elle n’avait pas entendu l’elfe entrer.

-Euh… je ne sais pas trop. Elle ne crie plus, elle respire bien, mais elle est toute pâle…

Titipetit était accompagnée d’un homme bizarre qui portait un masque sur la figure. Le premier choc passé, elle se rappela l’avoir vu parler avec Phoenix au bal. Il avait l’air atterré par la vue d’Alchima. En même temps, les gens malades n’ont jamais des mines extraordinaires, se dit-elle en se laissant tomber une nouvelle fois dans le fauteuil, sinon on ne les considérerait justement pas comme malades…
Phoenix entra dans la pièce quelques minutes plus tard. Il examina lui aussi la malade puis sortit sans un mot. Bon… Visiblement, on avait plus besoin d’elle ici, et elle avait tout un tas de pommes qui l’attendaient toujours à la cuisine. La chambre étant située au rez-de-chaussée, Anaëlle se glissa alors discrètement par la fenêtre et traversa les jardins pour rejoindre la cuisine. L’herbe était trempée et la lumière augmentait doucement. Ce devait être l’aube. Elle avait vraiment du mal à s’habituer aux lumières et au climat de ce souterrain. C’était tellement étrange ! Sans doute repartirait-elle d’ici peu pour la surface. C’était dangereux c’est vrai, mais le ciel bleu lui manquait de plus en plus. Heureusement, ici il restait les arbres. Et les pommiers !
Dragon brume
 Alchima 
 Le 26/10/2006 à 23:13:32 
Phoenix était de retour avec une potion qui bleuissait déjà. Ecrasant la fraise pour l'y mêler, il se sentit trop las pour expliquer une fois de plus que c'était juste pour donner du goût.

La jeune femme fronça le nez au-dessus de la potion mais l'ingurgita sans trop de difficultés. Sa peau était blanche, ses yeux clôs faisaient penser qu'elle dormait paisiblement maintenant. Même son front était à peine tiède, comme si la fièvre en la quittant s'étant emparée de sa chaleur corporelle. Il ne restait plus qu'à attendre.

Cette attente semblait interminable, leur faisant prendre conscience de la fatigue accumulée à cause du périple dans le troisième souterrain. Peut-être qu'ils pourraient aller se reposer avant qu'Alchima ne se réveille. d'autant qu'il allait falloir lui expliquer...

Avec un sursaut, elle s'était redressée brusquement dans le lit. Hagarde, ses yeux détaillaient la petite chambre, incapables de reconnaître l'endroit.

" Grande déesse, quel cauchemar ! "
 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 148 messages visibles sur 187233 dans le topic Prémices au Conseil du Cinquième Souterrain.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2021 - Tous droits réservés