« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
Ayumih : c'bô ce que tu dis là !
Ajt : merci :$
Muthos : Missy Svenja tes toujours la !!! Tu te souviens de moi ?
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Histoire du Jeu en Temps Réel ! >> Prémices au Conseil du Cinquième Souterrain

 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon glace MJ
 Le 28/08/2006 à 10:36:03 
Les deux êtres contemplaient le chantier qui s'étalait devant leur yeux, sur des lieux et des lieux à la ronde... Les arbres étaient fracassés, des planches à moitié finies, des barrières s'élevaient anarchiquement de part et d'autres.
Au milieu de tout cela, un groupement de statues identiques, ou de maisons abandonnées s'élevaient...
- Givre, tu te souviens de ce qu'était le Cinquième Souterrain lors de notre arrivée ?
- Oui... Une magnifique forêt, avec quelques refuges bien connus... Et non ce désert d'échardes et de poussière...
- Cela est bien dommage. Nous ne pouvons que nous féliciter qu'Utopia soit protégé de la folie destructrice, ou constructrice de certains dragons.
- En effet, mais nous vivons dans ce Souterrain, nous ne pouvons l'abandonner.
- Que veux-tu dire ? Penses-tu que nous devrions tenter de rencontrer les gens responsables ?
- Oui, répondit la Wyverne, cela me paraît évident. Seuls, nous ne ferons rien. Il faut sensibiliser les habitants, sinon, la magie protectrice du Souterrain pourrait s'évanouir...

Le duo fit demi-tour, et s'enferma quelque temps chez eux. L'on vit Phoenix ressortir, transportant plusieurs rammettes de papier.
Sur lesquelles on pouvait lire :

"La population atsamienne, Humain comme Saurien, est convié au Temple Draconique au plus vite. Les chefs de guildes résidant dans le Cinquième Souterrain, ainsi que tous ceux désespérant de la destruction de nos forêts, sont conviés afin qu'il soit débattu des modalités permettant de sauvegarder notre Souterrain.

Salutations, Givre et Phoenix"
Dragon glace
 Le 28/08/2006 à 10:59:42 
Kallidar et Evron revenaient au Cinquième Souterrain après un long voyage. Que de mauvais souvenirs! Vols, agressions, et retour retardé pour cause de convalescence prolongée... Ils revenaient donc dans leur maison, et remarquaient d'abord une chose : les alentours de leur habitation, autrefois verdoyants, étaient nus de végétation.
- Eh bien mon cher Evron, notre environnement a bien changé.
- Kallidar,des chemins inutiles ont été installés.
- Hélas,nous ne pouvons rien faire a nous tout seul.
- Exact. Des malfrats profitent du pacifisme.
- Regardons notre courrier.
Sur la seule lettre presente, on pouvait lire :
"La population atsamienne, Humain comme Saurien, est convié au Temple Draconique au plus vite. Les chefs de guildes résidant dans le Cinquième Souterrain, ainsi que tous ceux désespérant de la destruction de nos forêts, sont conviés afin qu'il soit débattu des modalités permettant de sauvegarder notre Souterrain.

Salutations, Givre et Phoenix"

- Evron, quelqu'un s'est enfin décidéa faire quelque chose.
- Kallidar, mettons nous en route, la distance est longue jusqu'au Temple draconique.

Et c'est ainsi que Kallidar et son dragon quittèrent pour la deuxième fois leur maison.
Dragon gris
 Le 28/08/2006 à 11:04:44 
Dji regardait autour de lui, on avait parler d'immense forêt, il ne voyait qu'anarchie et désordre.
- Mouais.... Je n'imaginais pas les forêts aussi petites et toi, Brise ?
- Pareil, mais c'est trop de travail pour un dragon.
- Oui.

Dji ramasse une feuille froissée au sol.
"La population atsamienne, Humain comme Saurien, est convié au Temple Draconique au plus vite. Les chefs de guildes résidant dans le Cinquième Souterrain, ainsi que tous ceux désespérant de la destruction de nos forêts, sont conviés afin qu'il soit débattu des modalités permettant de sauvegarder notre Souterrain.

Salutations, Givre et Phoenix"

- D'après toi, c'est loin?
- Je ne sais pas on verra en route.
Dragon brume
 Xunk 
 Le 30/08/2006 à 02:43:34 
Recevant la lettre Xunk ne pu que repenser aux vandales qui avaient mainte foi incendiés la forêt autour du temple ce qui l’avait obligé à invoquer la magie régénératrice de l’eau pour les faire repousser. Une foi un incendie naturel ça allait mais une semaine à faire repousser des arbres c’était épuisant. Il alla trouver Dunkelzhan et dit :
- Mon cher tu as toujours été un élève très doué.
- Merci bien mon père, je m’y efforce.
- Oui c’est bien… Quand j’étais au monastère de Enkel un jour il a fallu que notre prêtre conteur aille en voyage, il avait été rappelé par l’imperium pour une mission de la plus haute importance, l’impératrice était souffrante et il était renommé comme l’un des meilleurs guérisseurs.
Dunkelzhan comprenant que l’histoire pouvait être soit longue, soit importante soit les deux arrêtât de polir la pierre d’où il essayait de faire partir un vulgaire graffiti et s’assit dans une position toute draconique sur le sol.
- Vous m’avez déjà conté cette histoire mon père.
- Oui du point de vue du toubib, pas du mien.
Oui décidément son maître cachait bien mal quand il allait annoncer de grands évènements. Le dragon se tue et écouta.
- Je disais donc que le prêtre conteur était parti. Or il se trouve qu’à l’époque, il était bientôt le jour de la fête de Poha où il y aurait le récit complet de la pierre à conter sur la place publique d’Enkel.Comme tout le monde pensait que le prêtre conteur reviendrait avant la fête et qu’aucun des autres prêtres prêcheurs n’était fils de la pierre il y eu une grande pagaille lorsque nous reçûmes la lettre du prêtre conteur disant que non seulement la guérison de l’impératrice prendrait encore son attention a son chevet pendant une semaine, mais que le fils de l’empereur était lui aussi atteint. Dans sa lettre, il spécifiait aussi que la fête de Poha ne pouvait être organisé que par un fils de la pierre.
- Donc Adalbert de Taffron a présidé à la fête?
- Ah, le père Adalbert…non il n’était pas encore là à cette époque, il est arrivé a Enkel deux mois après lorsque la guerre contre Théon a amené la destruction du temple de la pierre à Taffron.
- Mais alors…
- Oui, j’étais à ce moment l’aîné des fils de la pierre a Enkel. Même si j’étais horriblement jeune selon l’inquisiteur, il n’avait pas le choix, il était le maître-père supérieur et donc le supérieur du prêtre conteur, sauf que là le prêtre conteur avait raison, il aurait été mal vu que la fête soit présidée par un fils ou une fille du feu par exemple s’il pouvait en être autrement. Remarque que ça n’aurait pas dérangé les dieux mais c’est la coutume là-bas… Comme je n’avais jamais été initié a l’art des conteurs on fit venir celui du village le plus proche, un conteur du feu.Lorsqu’il arriva, il ne restait plus qu’une journée avant la grande fête et il du utiliser ce temps pour m’apprendre comment conter dans les airs.
- Vous ne m’aviez jamais dit que vous connaissiez les sorts des conteurs…
- Oui, eh bien ce serait comme de dire que je sais jouer de la lyre après une journée de cours…Mais c’est effectivement moi qui dû animer les images dans les airs le soir de la fête, mon interprétation de l’épisode dans la grotte de Jaga fus horrible mais elle eu le don de faire rire l’assemblée.
Xunk éclata de rire.
- Tu vois le scorpion géant se mouvait comme un poulet et il en fit même le bruit si bien qu’un des paysans du bourg de Enkel m’offrit une belle grosse poule ce soir-là.
Dunkelzhan ne pu s’empêcher de rire en voyant le souvenir de sont maître surpris par un vieil homme édenté grand et gras lui fourrant une poule entre les bras pendant les feux d’artifices.
- Maintenant c’est moi qui m’absente.
- Vous partez maître?
- Oui, un conseil va être tenu sur l’état des forêts du -5.
- Mais ce sera bientôt la fête de la vie et…
- N’a-tu donc rien tiré de cette histoire? Lorsque le prêtre conteur est revenu et pendant les deux mois qui ont précédé l’arrivé de père Adalbert, cet événement m’a valu d’être nommé frère supérieur pour les fils de la pierre. Aujourd’hui c’est à toi de passer ce test. Je t’ai assez bourré le crâne pour que tu en sois capable.
Dunkelzhan fier de l’honneur que lui faisait son maître l’aida à préparer ses bagages pour le conseil.Certes il n’y aurait sûrement pas grand monde pour la fête de la vie, mais c’était la fête la plus importante de l’année et pour si peu qu’il y ait eu une seule personne pour écouter dans le temple, il devait y avoir quelqu’un dans le temple au cas où. Il se dépêcha aussi d’aller chercher un cheval aux écuries de l’ordre puisque cette fois-ci ils ne voyageraient pas ensemble. Lorsqu’il revient Xunk avait fini de sécher la viande qu’il mangerait pendant le voyage. Ils échangèrent quelques aux revoirs puis le cavalier masqué parti dans la lueur du couchant, le temple draconique ça n’était pas la porte d’à côté.
Dragon glace MJ
 Le 01/09/2006 à 11:34:21 
Phoenix et Givre arrivèrent de bon matin au Temple Draconique. En chemin, ils rencontrèrent nombre de Dragons et d'Humains, et la scission dans les mentalités était évidente. D'un côté, on voyait de jeunes Dragons insouciants qui abattaient les arbres sans tenir compte de leurs âges et de leur réutilisation possible, qui tranchaient de véritables trouées dans de forêts séculières. Et d'un autre côté, paysans, bûcherons, utilisant les ressources avec harmonie, et pestant souvent contre les premiers... Heureusement que la magie du Cinquième Souterrain anihilait toute vélléité, sinon... Qui sait ce qui aurait déjà pu arriver...

Le Prêtre du Temple attendait le duo devant les marches.
- Vous voilà donc Phoenix. Comme vous me l'avez demandé, je vous ai fait aménager un salle dans l'une des ailes du bâtiment, vous y serez plus à l'aise que dehors.
- Merci, Vénérable. Je pense malheureusement que peu de personnes se présenteront...
- Oui, et cela est regrettable.
- Je vais rester ici, afin de guetter d'autres intéressés, conclut Givre.

Dragon brume
 Xunk 
 Le 03/09/2006 à 19:03:08 
Le cheval galopa sans cesse tout le reste du jour et une partie de la nuit. Lorsque le prêtre eut du mal à garder les yeux ouvert, il fut heureusement en vue d’Utopia et il décida de passer à l’auberge du Chaudron de Manon pour y manger un peu et y dormir avant le reste du chemin. Lorsqu’il entra la salle à manger était pleine de convives qu’il ne reconnaissait pas et Kitiara dansait entre les tables avec toute l’expertise qui était sienne. Alchima était derrière le comptoir et servait des chopes à des voyageur qui semblait à court d’histoire mais pas de soif, leurs regards se croisèrent et ils se sourirent, bien ce fut beaucoup plus facile à voir pour lui que pour elle. Il s’avança gaiement vers ledit comptoir ignorant quelques paysans marmonnant dans son dos et commanda le repas du soir et une chambre s’il en restait une. En ce soir de grand achalandage la jeune femme dû consulter le registre pour en être sure. Il n’en restait qu’une. Celle où il avait passé de long moment de souffrance quelques lunes plus tôt. Il paya et se dirigea tout de suite vers la chambre où il se dépêcha de tourner le miroir contre le mur et enleva son chapeau et sa cape qu’il accrocha au mur. Puis Kitiara vint lui porter son plateau et il mangea en silence. Il eu à peine le temps de terminer qu’il tomba dans un profond sommeil.

Le lendemain, il se réveilla à l’aube. Il accomplit le rituel du matin, déjeuna à l’auberge remarquant les cernes de Kitiara qui avait fait le service toute la nuit et s’apprêtait à aller réveiller Alchima pour faire le changement de quart quant, il était sorti de la chambre. Il remonta sur son cheval et arriva au temple draconique vers midi. Xunk se demanda où était passée la forêt qui entourait les lieux lors de son mariage avec Vanyali. Le temple se dressait maintenant comme un doigt sur un crâne chauve. Sur les marches du temple attendait un vénérable vieillard et Givre volait dans le ciel.
- Pardonnez- moi monsieur. C’est bien ici qu’aura lieu le conseil du cinquième souterrain?
- Oui. Le conseil aura lieu dans l’aile est, vous n’aurez qu’à prendre à droite au premier couloir et monter les escaliers, là vous vous retrouverez dans une grande salle carrée. Prenez la passerelle et de l’autre côté la porte rouge. Vous aboutirez dans une salle ronde où Phoenix doit déjà attendre.
- Merci messire.

Xunk suivi les recommandations du prêtre et se retrouva effectivement en face du praticien de la voie blanche. Phoenix assis à la table du conseil, dans ses habits les plus simples de voyageur mais baigné d’une lueur solaire lui donnant plus de royauté qu’à bien des rois.
Xunk s’inclina et leva le majeur et l’annulaire de sa main gauche le bras levé a 45° devant lui.
Dragon glace MJ
 Le 04/09/2006 à 20:23:49 
Phoenix ne vit pas arrivé l'homme immédiatement. Plongé dans ses pensées, il ressassait sans cesse ses actes passés et ceux futurs...
Parti de rien, et ne cherchant rien d'autre qu'à vivre pourrait-on dire, le voilà Chef d'une des plus anciennes guildes d'Atsami, et Capitaine de l'Ordre des Vigilants...
Et maintenant, ça... Ce Conseil... Quel grand mot pour peu de choses. Car en effet, qui se souciait de ce qui se passait, dans le Cinquième Souterrain ou ailleurs...

Puis l'homme capta enfin l'aura de son visiteur...
- Xunk de Janelkoff... Prête Koraniste, natif de l'Elkonar... Quelle est notre légitimité ? Je vous pose la question... Qui sommes-nous pour vouloir sauver ce Souterrain malgré les autres ?
Regardez nous, Givre et moi... Nous avons souhaité faire découvrir la Voie Blanche, et certains ont saisi son sens... Kitiara, Alchima, Lhossrandir, Cabos, et tant d'inconnus... Vous-mêmes y avez été sensibles, alors que votre passé aurait pu vous conduire sur un chemin tout opposé...
Que faire... Attendre, attendre que personne ne vienne, et laisser la Voie Sombre corrompre notre terre, ou imposer un ordre dans ce chaos que nous pressentons, ce qui serait une forme de violence aussi... Nous voici pris au piège.

Un remous extérieur, une ombre et la lumière se tamisa... Phoenix se leva enfin, venant accueillir son unique visiteur autrement que pas ses âpres paroles.
Dragon brume
 Xunk 
 Le 04/09/2006 à 20:55:00 
Surpris par la lassitude dans la voix de Phoenix, mais pas le moins du monde offensé par la teneur des propos. Le prêtre réfléchit un instant puis dit.
- Avant que le créateur ne se sépare du mal pour ne plus souffrir de la solitude la pureté même contenait la violence. L’amour lui-même se compose d’une part de violence. La question est, sommes nous prêt à nous imposer, ou avons-nous a ce point peur des ténèbres en nous que nous ne puissions nous en faire un frère? Quant à qui nous sommes, je crois que nous sommes ce que Vahi à fait de nous. Pardonnez-moi… Ce que le temps a fait de nous… Moi je n’ai rien choisi jusqu’à Dunkelzhan. Ma vie était entièrement tracée de… De mon départ, de chez moi à ma vie de moine en reclus et mon voyage jusqu’ici aux côtés de Tolric. Pour vous je ne sais pas… Je ne sais pas ce qu’à été Vahi pour vous. Mais il est évident que, malgré l’évidence, vous persistez à croire en la bonté naturelle de l’homme. Vous, vos soins et cette voie blanche que très peut peuvent vraiment prétendre être capable de suivre. Ce que nous sommes? Un prêtre et un guérisseur, à peu près rien, que des hommes et encore. Certain guerrier dirait sûrement que nous vivons comme des femmes… Cela dépend de l’endroit. D’un autre côté Phoenix vous et moi sommes des graines de symbole. Nous pouvons sortir d’ici les épaules voûté et accepter la destruction de notre monde comme nous pouvons essayer de rallier les foules et dépasser notre statut d’homme pour celui d’une idée.

Xunk alla s’asseoir aux côtés de Phoenix et le regarda gravement.
- Vous avez l’air dans le doute mon ami… Vous vous rappelez de ce jour dans la clairière? Celui du livre? Vous pensez à ce que vous auriez gagné sur l’autre chemin? Vous arrive-t-il d’avoir des regrets? Comme il serait facile de laisser les fleuves noirs nous tenter et simplement éliminer le mauvais grain de cette terre. Mais dans ce cas ne serions nous pas nous-mêmes du mauvais grain? C’est votre dilemme n’est pas? C’est aussi celui de chaque homme… Qu’est-ce qui vous rendrait vraiment heureux Phoenix? Qu’est-ce qui te rendrait heureux toi? Quelques arbres? Que toi et Kitiara eussiez un monde paisible ou héberger vos progénitures? Où simplement d’avoir, un peu de temps pour penser a vous. Que les gens que vous guérissiez n’aillent pas recombattre à peine leurs pansements en place? Qu’ils ait un peu de respect pour votre travail. Je ne vais pas vous mentir mon ami… Je ne possède pas le pouvoir d’arrêter la guerre. Je ne possède pas le pouvoir d’apaiser la convoitise des hommes et encore moins de celle des dragons. J’ai prié des années, cela m’a donné accès à de fabuleux sortilèges, cela m’a rendu plus fort, cela m’a rendu plus sage… Mais cela ne m’a pas rendu plus heureux. Comprenez-vous où je veux en venir Phoenix?
Dragon glace MJ
 Le 04/09/2006 à 22:45:50 
[HRP]
Xunk ! Phoenix n'est pas marié à Kit, il restera à jamais célibataire pour son rêve, cf le topic du "mariage" !! Il n'y a que Luna et Givre qui soient unis !!

L'adepte de la Voie Blanche regarda Xunk dans les yeux. Si cet homme qu'il considérait comme un comapgnon au même titre que les Corellons le regardait d'un air empli de gravité, peut-être était-ce parce que ses paroles portaient un germe destructeur.
- Le doute... Non, je ne pense pas, avec tout le respect que je vous dois, être dans le doute. Mes paroles sont alarmantes, je le conçois. Mais je ne doute pas ! Je ne fais qu'exprimer les troubles que nous devons ressentir... Ne pensez-vous pas que sans le doute, sans remise en question, nous ne serions qu'un ramassis de fanatiques ? Le doute nous aide à peser le pour et le contre, à envisager les conséquences de nos actes. Mais je dois avouer que j'ai laissé transparaître les conséquences de nos inactions plus tôt !
Quand à la Clairière, je la revois souvent en rêve... La clairière et elle, elle l'illusion... Peut-être êtes-vous en train de vous demander si j'aurai agi de la même façon en connaissance de cause ? Et bien, je ne me pose jamais la question... Je suis persuadé d'avoir fait le bon choix, en fait, je n'ai pas fait de choix, c'était ma Fatalité que de faire ce que j'ai fait ce jour.
Les regrets... Oui, on ne peut vivre sans regrets. Je regrette que notre monde soit comme cela, je regrette de ne pas être né plus tôt, de n'avoir pas pu parler au permier adepte de la Voie Sombre... Mais ces regrets sont inutiles, je ne peux agir dessus. Par contre, je ne sais pas si je pourrais trouver le bonheur. En ai-je seulement le droit ? N'est-ce pas incompatible avec la Voie Blanche, n'est-ce pas trop égoïste ? La Voie Blanche doit embrasser tout le Cinquième Souterrain, tout Atsami ! Mais je pense que si les gens arrêtaient de profiter de nos soins pour repartir au combat, ce serait déjà un bon commencement. Je ne sais pas si j'ai répondu à vos questions, messire de Janelkoff...
Souhaitez-vous attendre que quelqu'un d'autre arrive, où souhaitez vous que je vous expose ce que pourrait être un Cinquième Souterrain qui permettrait à tous de vivre plus ou moins en harmonie ?!

Finissant sa phrase, Phoneix se releva et s'approchant d'un buffet, l'ouvrit pour prendre une feuille gigantesque et du fusain. Il revint à la table...
Dragon brume
 Xunk 
 Le 05/09/2006 à 02:33:05 
[HRP]selon ce que Dunkelzhan a pu lui raconter des évènements avant le carnage devant la tour des mage le soir de l'inauguration le prêtre a simplement mal extrapolé votre relation, le mieux reste de l'éclairer de façon RP... de toute façon on se trompe si facilement sur ce genre de chose... ^^[/HRP]

Xunk continuait de fixer Phoenix derrière son masque. Le bonheur? égoïste? Oui, peu être. Ça expliquerait pourquoi il était si dur à garder. Xunk essayait d’analyser l’empressement de Phoenix à passer à autre chose. Passer a autre chose alors qu’ils frottaient enfin la pointe de l’iceberg.Le prêtre n’aimait pas se voir en médecin des sentiments, mais, dans son métier, on se retrouvait souvent à traiter des écorchés, ceux du corps comme ceux du cœur. Xunk laissa une pose savamment calculée pour laisser le temps à Phoenix de s’ouvrir de lui-même. Pour une raison inconnue, le prêtre avait dit quelque chose qui avait résonné faux dans l’âme du guérisseur. Maintenant qu’il y songeait lui-même c’est sa belle confiance en ce conseil qui devenait une incertitude. Voyant que son ami attendait toujours sa réponse, il répondit.
- Vous ne préféreriez pas attendre que le conseil soit… Plus a même de vous fournir une écoute digne du contenu?
En disant cela il avait englobé d’un mouvement de la main le reste de la table et ses chaises vides.
- Après-tout les bons arguments sont toujours meilleurs quand on n’a pas à les répéter, non?
Nouveau silence. Le prêtre décida qu’il devait savoir.
- Pardonnez-moi mon ami, j’ai eu l’impression de dire quelque chose de déplacé tout à l’heure, si vous pouviez m’éclairer, je pourrais être sur de ne pas refaire l’erreur…
Dragon glace MJ
 Le 05/09/2006 à 11:05:24 
Le Seigneur de Janelkoff venait de finir de parler. Il préferait apparemment que l'on attende encore, donnant une chance aux habitants du Cinquième Souterrain de se manifester. Il était vrai que le Souterrain était vaste, et que nombre de Dragons et d'Humains étaient peut-être partis en quête dans les autres parties d'Atsami. Et le temps, non seulement qu'ils trouvent la lettre, mais que de plus, ils rentrent...
Phoenix dut faire durer le silence quelques instants de trop au goût du Prêtre, car celui-ci reprit la parole.

- Pardonnez-moi mon ami, j’ai eu l’impression de dire quelque chose de déplacé tout à l’heure, si vous pouviez m’éclairer, je pourrais être sur de ne pas refaire l’erreur…

Oui, en effet, il était une question à laquelle le guérisseur n'avait pas répondu. La "progéniture". Et Phoenix devait avouer aussi que l'hésitation de Xunk, le passage au tutoiement puis le retour au vouvoiement l'avait surpris quelque peu.

- Peut-être avez vous senti une hésitation lorsque vous avez parlé de descendance. Vous vous attaquez là à un problème "basique" dans le sens où il touche à nombre de questions existentielles, mais complexes. Très complexes. Au passage, je ne suis lié à Kit par les liens de l'amitié, et non ceux du mariage ! L'union de nos compagnons reptiliens n'implique pas la nôtre ! Kit est une chasseuse d'hommes, tandis que moi... J'ai un rêve pour seule compagne, et tant que je ne l'aurais pas rencontré en Atsami, je resterai célibataire. Kitiara respecte cette décision, et je l'en ai remercié.
Pour en revenir à la descendance, il est vrai que tout homme rêverait de pouvoir être père, mais de nouveau nous en revenons au problème que j'ai évoqué plus tôt. La Voie Blanche m'autorise-t-elle à avoir une famille ? Assurément oui... Mais moi, puis-je m'autoriser à en avoir une ? La question ne se pose pas dans mon cas, pour les raisons que je vous ai explicitées, mais posons nous la question. Devons nous nous sacrifier pour nos idéaux ?
Dragon brume
 Alchima 
 Le 05/09/2006 à 16:33:55 
Pour son regard brillant de fièvre, les alentours du temple dépourvus de ses arbres séculaires n'évoquaient aucun paysage connu. Pour la première fois elle était perdue et plus grave encore, sans son alter-draco. Il fallait qu'elle se ressaisisse, qu'elle trouve de l'aide.
Un bruit d'eau attira son attention. Là, au sommet d'une volée de marches de pierre blanche, une fontaine glougloutait, tentatrice, promesse de fraîcheur qui disperserait peut-être le voile brumeux qui génait sa vision.

La jeune femme trébucha, son genou heurtant douloureusement le sol. Rageusement, elle essuya les larmes de douleur qui perlaient à ses paupières et se releva pour se diriger en boîtant vers la fontaine où elle plongea son visage. Mais l'eau fraîche fut sans effet sur la fièvre qui rendait sa peau brûlante et son front lourd.

Glissant au sol pour s'adosser à la margelle de marbre clair, Alchima contemplait le regard vague l'imposante statue de dragon qui ornait l'entrée du temple.
" Grande déesse... Que dois-je faire ? "

Une ombre se pencha sur elle. Un vieillard aux longs cheveux blancs miraculeusement envoyé pour l'aider, se dit Alchima dans son délire fiévreux.
Elle balbutia :
" De l'aide... s'il vous plait... "

[HRP : pour préciser, ceci se passe dans le temps juste après le dernier chapitre de la "poule et l'oeuf"]
Dragon glace MJ
 Le 05/09/2006 à 20:44:05 
Givre, toujours sur le perron du Temple fut soudain tiré de sa torpeur par la course du Prêtre en personne.
- Il court bizarrement, s'étonna la Wyverne toujours quelque peu endormie. Il court ?

Le Dragon le suivit immédiatement, et se penchant à son tour, reconnut la malade.
- Damoiselle Alchima ! M'entendez vous ? Phoenix, hurla la Wyverne.




- Phoenix !
Les deux hommes entendirent le cri, et réagirent en même temps, se précipitant dehors.
- Alchima, s'écrièrent le guérisseur et le koraniste d'une même voix.
- Emportons là à l'intérieur, dit Phoenix, sur les banquettes de l'entrée. Grand Prêtre, pouvez vous demander aux cuisines de préparer un repas, mais surtout de nous apporter de l'eau bien frâiche et de mettre une bassine d'eau sur le feu en même temps ?
Seigneur de Janelkoff, pourriez-vous rester auprès d'elle, et procéder à un premier diagnostic, je cours chercher un flacon d'amertume, afin de la tirer de son évanouissement.

S'assurant que la jeune femme ne tomberait pas de sa couche, Phoenix courut à l'aile dans laquelle il s'était installé, afin de récupérer ses précieuses sacoches et leur contenu...
Dragon brume
 Xunk 
 Le 07/09/2006 à 07:46:56 
Un diagnostique? Rien de plus simple… Si ce n’était que malgré son mariage, il n’avait toujours pas oublié une certaine nuit dans une certaine clairière. Les vêtements étaient dans un sale état. Mais la jeune femme malgré certaines estafilades plus profondes ne semblait pas avoir de grave blessure. Xunk ne comprit qu’à cet instant ce qui n’allait pas. Distrait par la honte qu’il avait des évènements de l’auberge dont il s’était tiré de justesse où plutôt ce qu’on n’avait pas épargné de lui raconter après coup il était tout simplement resté en perceptions physiques.Il passa dans l’astral, son esprit se fondant un peu plus et à la fois un peu moins dans son corps. Pour finir il le quitta complètement et cédant à un caprice autant qu’à la nécessité, il s’allongea à l’intérieur même d’Alchima. Son corps s’effondra sur le sol et Xunk se maudit d’avoir oublié de s’asseoir d’abord. Puis il passa à l’acte. Toutes les fonctions vitales semblaient correctes, malgré une accélération anormale de la circulation sanguine. Le prêtre regagna son corps, puis farfouillant dans sa chevelure, il prit une plume cachée non pas verte mais d’un bleu profond. Son premier pacte avec son corollaire inverse, la déesse de l’eau. Il la gardait pour une occasion spéciale, mais c’était la seule qui lui restait. Contrairement a ses focus habituels qui tombaient en poussière sablonneuse après coup celle-ci entre ses mains devint un liquide qui aurait pu passer pour de l’eau sans sa luminosité bleue.Il l’approcha des lèvres d’Alchima de façon symbolique puisque le liquide semblait s’évaporer à mesure qu’il entrait dans la gorge de la jeune femme. D’un teint blafard, Alchima regagna quelques couleurs et un peu de calme. Pestant mentalement contre le mal de tête dont il venait d’écoper, il se demanda de quel droit il pouvait penser apporter des réponses à Phoenix tout à l’heure alors que lui-même ne savait pas vraiment où il en était. Xunk détourna les yeux d’Alchima pour ne pas s’emporter. De toute façon s’il y avait du changement, il le saurait par l’astral, ses lectures des auras ne l’avait jamais trompé… Enfin, pas souvent… De façon relative…
Il commença à réciter la clé de l’eau, pour remercier la déesse de son aide.
- Kumu les eposip norda galf rasim hra gali nos toa kaita tru kaukau bami uin rau galf bienisfica.
Dragon glace MJ
 Le 08/09/2006 à 08:45:02 
Le son brinquebalant et cliquetant de sacoches emplies de flacons et de bourses en cuir trahit l'empressement de Phoenix de revenir au chevet d'Alchima.
Arrivé dans l'aile où la jeune femme a été portée, il trouva le Koraniste en train de prier. "Prie-t-il vraiment, ou monopolise-t-il sa magie, se demanda le guérisseur. Pas de temps à perdre avec ses questions, pas de temps à perdre en faisant preuve de tact, tant pis se je passe à travers un tabou de sa religion en l'interrompant".
Phoenix posa la main sur l'épaule de Xunk, afin de le sortir de sa transe. Il ouvrit tout de suite les yeux, et avant même qu'une question soit posé, déclara :
- Sa circulation sanguine est anormalement rapide, et sa fièvre était intense. Mais j'ai pu la faire baisser pendant votre absence. Reconnaissez-vous ses symptômes ?
- Oui, bien sûr, il pourrait s'agir d'une mauvaise grippe, même si le fait que son pouls soit trop rapide m'inquiète. Comment avez-vous déterminé tout cela ?
- En me plongeant dans l'astral, c'est la méthode la plus efficace.
- Mais elle reste une méthode spirituelle...
Phoenix s'agenouilla près de la banquette et commença à examiner le visage d'Alchima. Il lui ouvrit les paupières, et vit que les fins vaisseaux sanguins étaient anormalement blanc. Il s'empressa alors de dénuder ses bras, remontant les manches de ses habits, et de la même façon, les veines semblaient presques invisibles, alors que sur la peau blanche de la femme, elles auraient du ressortir d'un bleu céruléen.
- Givre, tu te souviens de ça ?
- Oui, c'est comme la famille attaquée dans le Troisième Souterrain.
- Tout à fait, nous reste-t-il suffisamment de racines ?
- Pas assez pour tout un traitement, je le crains.
C'est à ce moment que le Prêtre revint, accompagné de deux jeunes pages, portant chacun une bassine. De l'une d'elle, un fin filet de vapeur s'échappait.
- Merci de les poser auprès de la malade, leur dit le Prêtre.
- Merci, dit Phoenix, sans se retourner.
Celui réflechissait intensément. La famille qu'ils avaient soigné au Troisième Souterrain avaient contracté cette maladie suite à une attaque en masse de leur maison par des zombies. Mais il était étonnant que Alchima se soit laissé surprendre de la même façon... Et où était Kalee...
- Les créatures du Troisième Souterrain sont sournoises... Elles attaquent la nuit, mais les deux compagnes avaient du instaurer des tours de garde...
- Et si elles s'étaient enterrées, suggéra Xunk de Janelkoff.
- Oui, bien sûr, s'exclama le guérisseur. Elle a dû se faire attraper par les pieds en traversant un charnier.
Dévoilant les chevilles de la jeune femme, Phoenix trouva enfin la source initiale de l'infection. Trois entailles parallèles, semblables à celles que laisseraient des griffe. Autour, la chair était blanche et boursouflée.
- Il nous faut nettoyer la plaie de notre mieux, enlever les fragments de terre qui ont du se loger au fond, quitte à inciser légèrement. Et je vais commencer à préparer son traitement, acheva Phoenix.
Le guérisseur fouilla ses sacoches et en tira trois racines noires qu'il commença à couper au dessus du chadron, avec la dague que lui avait offert Kitiara. Pendant que les morceaux infusaient, il ajouta une poudre jaune, issue d'un champignon à ses dires.
- Encore quelques minutes à attendre...
 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 148 messages visibles sur 186955 dans le topic Prémices au Conseil du Cinquième Souterrain.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés