« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
Muthos : Bonsoir !
Muthos : Je passais pour dire bonjour à Adv et Bahanix .
Ajt : ah ouais et les autres ?
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Histoire du Jeu en Temps Réel ! >> Les Cendres du Passé

 Pages : [01]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon brume
 Tania 
 Le 21/04/2007 à 14:57:52 
Prologue


L’homme lui parlait d’une voie sifflante. Ils recommençaient à insinuer des insanités à propos d’un thème toujours le même depuis des années, mais à quoi bon lui faire comprendre qu’elle n’était pas stupide, qu’elle comprenait parfaitement et que son venin ne lui faisait ni chaud, ni froid ? A part le vexer et attiser sa haine, rien de bon.
La dragonne, la paupière à demi-fermée, s’ennuyait ferme.
Présente physiquement, elle était complètement absente.
Un mot pourtant filtra jusqu’à son esprit.

« …Chann… »

Pourquoi s’obstinait-on à l’appeler avec le nom de sa partie humaine ? Chann chez les Sïrail, Tania chez les autres. C’était stupide ; Plume aussi était là ! Dans ce corps, dans cet esprit, dans cette chair qui était à l’origine la sienne, on l’oubliait tellement souvent !
En vérité elle n’était ni Tania, ni Plume. Elle était un peu des deux, un peu de tout comme de rien.

« …pouvez-vous demander à Taraska son avis ? Car… »

La dragonne baissa les yeux vers l’humain.
Lui demander quoi ? Dans quel intérêt ? Ils n’avaient toujours pas compris ? Taraska n’avait plus aucun pouvoir, il n’était plus que l’ombre de lui-même, étouffé par son esprit désormais bien plus puissant que le sien !
Il n’était plus capable de s’exprimer par lui même comme au début. Il fallait lui faire une place pour qu’il puisse aligner quelques mots cohérents.
Alors à quoi bon ?
Pour faire plaisir à ses interlocuteurs, elle fit semblant de réfléchir et marmonna une réponse, totalement incohérente, en Sïrail. Laissant ainsi une multitude de possibilités de signification. Le Sïrail étant une langue de « notion » ils prendront le sens qu’ils voudront, elle n’en avait rien à faire du moment qu’ils la laissaient tranquille !

Sans se poser plus de questions elle tourna la tête et regarda les escaliers du 5ème souterrain, priant pour que la discussion ne s’étire pas trop en longueur.

«… n’est-ce pas vous qui… »

Quoi encore ? Ils ne la laisseront donc jamais tranquille ?! Ho ! Et puis de toute façon elle n’a jamais connue la tranquillité… Si peut-être quand elle était encore enfant dans son village, là-bas quelque part à la surface, où elle avait connue 14 ans d’une existence calme et insouciante.

La dragonne grogna en guise de réponse à la question dont elle ne savait même pas le sujet, tant pis, elle demanderait à Iran. Elle se tourna vers le jeune garçon qui, assis sur une peau de lion, recopiait avec assiduité la conversation.
Depuis que Celui-qui-sait-tout lui avait appris à écrire, il avait décidé qu’il deviendrait scribe pour une grande guilde ? Il faut dire qu’il était destiné à devenir l’hôte de Falisse l’esprit qui, selon la légende aurait rédigé l’intégralité de l’histoire des Sïrail, Iran était donc destiné à devenir un grand érudit.

« …l’âge… »

L’âge ? Tiens au fait, quel âge avait-il ? 14 ans, déjà ! Elle ne le voyait pas grandir.
La dragonne le revoyait avant leur séparation… Ils avaient tout deux 10 années d’écart et sur une famille de 8 enfants il était le 3ème et dernier garçon et maintenant le seul survivant, le seul vestige d’une ancienne vie encore présente grâce au souvenir.

« …Atsami… Changer… »

Que racontaient-ils encore ? La discussion habituelle du « ce qu’il faudrait changer dans l’univers ». C’était pour le clan une obsession, un sujet récurent et stérile car depuis les 7 années qu’elle avait traversées à le supporter péniblement jamais aucun des membres n’avait proposé de passer à l’action… Ils prétendaient changer l’univers sans bouger le petit doigt… C’était original mais totalement infaisable !

Iran lève les yeux au ciel, puis croise ceux du fantôme.
Il lui sourit, un sourire étrange, elle sait qu’elle le gêne, qu’il ne sait plus quelle attitude tenir face à elle. Avant il ne se posait pas la question, l’une était sa sœur, l’autre un dragon cuirassé, mais maintenant c’était une autre histoire !
Il la vouvoyait même parfois, un vrai calvaire pour lui comme pour elle. Leur relation s’était retrouvée en équilibre précaire et il s’éloignait chaque jour de plus en plus d’elle sans qu’elle puisse faire autre chose que constater, il grandissait et prenait ses distances ce qui était normal mais elle ne pouvait s’y résoudre, pas maintenant.
Il replonge dans son parchemin, elle voit bien qu’il est gêné et en est désolé.

« …oui mais je pense que Celui-qui-sais-tout aurait… »

Que crachent-ils encore comme venin sur le sage ? Cet homme qu’elle estime et qu’elle considère un peu comme un père est la seule personne qui n’a pas changé de regard à son égard. Le vieil homme à l’age incalculable, hôte de l’esprit Konir le sage, l’oiseau au diadème de feu, le sage de saphir…
C’est toujours d’un regard bienveillant, amusé et calme qu’il la dévisage, toujours heureux ou pensif, il ne fait l’étonné que pour faire plaisir à ses interlocuteurs. En le regardent on a du mal à s’imaginer qu’un homme si discret et silencieux puisse décider pour la tribu entière et que tout les membres qui la composent lui obéissent sans l’avoir remis une seul fois en question depuis sa réincarnation.
Et pourtant il suffit de croiser son regard d’un bleu surnaturel pour comprendre qui il est.
Tout son être respire la sagesse et si vous voulez lui poser une question, croisez son regard et vous aurez la réponse sans qu’aucun mot, aucune parole ne soit prononcé.

« Oui mais personnellement je pense que… »

La dragonne soupira, ils étaient partis pour des heures et à ce rythme elle commençait à croire que ce serait des jours…
Ces temps-ci le clan, ce regroupement de Sïrail d’âge mûr, tous issus de castes aisées, était insupportable ! Et dire qu’elle devrait les supporter encore longtemps ! Elle regrettait le temps ou c’était son maître Aräkann qui s’en occupait, elle se souvient encore des séances d’engueulade générale, car l’homme d’arme ne se laissait pas facilement marcher sur les pieds.

« …et la sédentarité ? Qu’en pensez-vous ?… »

Pourquoi parlaient-ils de sédentarité ? Elle croyait que le sujet était l’organisation de la fête de la lune rouge… Elle avait dû rater quelque chose…
A tous les coups le sujet avait déraillé mais pourquoi se sédentariser ? Pourquoi faire comme tant d’autres et prétendre être les propriétaires d’une terre qui n’en avait jamais eu et qui n’en aurait jamais ? Cette notion de propriété elle l’avait perdue au fil des années, depuis dix ans ce n’était plus qu’une vague idée… Mais Iran, lui, avait bien du mal à se faire à la mentalité du peuple nomade peut être parce que contrairement à elle, il n’avait pas tout perdu.

Tout ? Non il lui restait des choses mais les doigts d’une main suffisaient à tous les répertorier…
Tout à coup elle fut prise de nostalgie, elle se souvenait bien des épreuves qu’elle avait subies et surmontées, des personnes qui avaient perdu la vie pour lui permettre, à elle, de continuer, Itara, Aräkann et les autres… Elle regrettait certains de ses choix mais il était trop tard pour faire demi-tour




Elle se souvenait…
Dragon noir MODO
 Nisnor 
 Le 21/04/2007 à 16:08:00 
Correctionnage ...Désolé Tania, ce fut plus fort que moi XD...Bon j'ai sans doute laissé passé des fautes mais bon, j'ai dégrossi on va dire ^^

A vot'service m'dame ^^
Dragon brume
 Tania 
 Le 21/04/2007 à 20:46:21 
voila c'est corigé merci Nis :d sa fera moin de travail a phoenix.
Dragon gris
 Bowser 
 Le 24/04/2007 à 14:09:13 
plop !
(il est plus a sa place ici!)
 Pages : [01]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 4 messages visibles sur 186953 dans le topic Les Cendres du Passé.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés