« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
[!] Abandon tire un roi de coeur (Total : 13/14)
[!] Ajt tire une dame de carreau (Total : 12/14)
[!] Silmadin tire une dame de coeur (Total : 12/14)
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Art Fantastique >> une posie

 Pages : [01]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon dino
 Le 22/06/2006 à 10:25:36 
quand s'elevait dans l'ombre
une silhouette sombre
gisant dans les decombres
dans une total penombre

lui ayant vu carthage
detruite par la rage
dans un terrible carnage
ciselé par l'orage

il n'avait plus d'espoir
il voyait tout en noir
couleur du desespoir

il appris de l'histoire
que l'homme et ses envies
detruirait toutes vies

excusez moi pour les fautes d'orthographe
poure la poesie j'ai fait de mon mieux je suis pas en terminal
Dragon brume
 Rafal 
 Le 22/06/2006 à 23:37:53 
tu mélange des sujets differents, je suis pas sur que tu emploies bien chaques mots, et je ne saisis pas le theme
mais tu as déja l'envie, c'est bien
Dragon dino
 Le 23/06/2006 à 10:53:18 
le theme c'est la folie de l'homme a travers les guerres
je parle d'un homme ayant vue la guerre.
et n'ayant plus d'espoir

j'ai fait un faux sonnet car pas en alexandrin
Dragon volcan
 Le 25/11/2009 à 23:26:47 
La grotte,

Plusieur mois, semaine se sont écoulé,
Les pas de la prétresse se sont succédé
Vers la montagne dans la neige éclatante.
Elle a retrouvé la caverne béante.
Elle était toujours là silencieuse,
Vestibule sur le perron de la faucheuse

Waztierzholt avanca dévotte, pieuse.
Entre les deux stalactites hideuses
Gardiennes de sa future renaissance
Après plusieurs semaine de silence
Elle se sentis prète pour le rituel
Télurique à l'union sacramentel

Renaissance,

J'ai pris la terre, la glaise, à main nue.
Et j'ai creusé - rage - jusqu'à ma tombe.
Pour épitaphe j'ai gravé "A trop vécus".
Coucher au fond j'ai réclamé l'hécatombe.
Le sol m'a obéi et enseveli.
ENFIN, le cri du silence pour agonie.

Avec avidité j'ai mangé la terre.
Et me suis remplis l'estomac comme un ver.
Les yeux clos je me sentais quartz, silice.
A la porte des morts mon âme fut bannie.
Il me fallut renaître comme un zombie.
Je m'extirpais du sol; que la terre vomisse :

Qu'elle me sorte de cette gangue fécale.
Accouché d'un cimetière par syncope
D'une terre noire, matrice, immonde salope.
Je suis une mort vivante née d'une pierre tombale.
Je serais alors écœurant, titubant.
Comme les autres, dans la foule des mort vivant.

Retour,

Sortie des entrailles de mere Terre
Extirpé de l'ombre vers l'air.
Elle titubait, elle la prétresse
L'elue de l'enfer, sa maitresse
N'était qu'une ombre boueuse
Ses pas poussait la neige poudreuse

Devant elle, vers son horizon.
Une image, un souvenir, un dragon.
Fruuer manquait. Intolérable !
Sur le chemin infatiguable
Elle reprenait raison et vie
"Encor un pas et c'est fini"

Se repettait-elle à l'infini
La montagne, la vallé, le pré,
Les rochers, les arbres, les blés,
LA maison ! Elle s'évanouit


(pour ceux de la guilde il reconnaitrons un texte que j'avais poster dans le topic "[RP] La Maison des Membres de la Guilde" )
Dragon glace
 Naguib 
 Le 20/12/2009 à 23:11:51 
une plume doré tomba délicatement sur le sol
et les fleurs de lys s'envolent par le vent
un être inconnu s'approcha du de ma fiole
alors que moi j'entendit un bourdonnement.

je marche alors vers la lumiere de la liberté
et mon compagnon de vie est tres sermonné
en touchant cette lueur lumineuse
je sens alors l'approche d'une faucheuse.

ps:je continue plus tard
Dragon volcan
 Le 26/06/2010 à 07:05:43 
L'EFFRONTE

Stupeur
Un coup de sifflet !
Lancé au chien et sa candeur
Se retourner : faire face au roquet

Pour affronter
Pour se mesurer
Toiser et lutter
D'un regard où l'éclair passe
Un ange passe ...

Devait-elle courber la tête, fuir sous les regards ?
Se laisser poursuivre par leur viol oculaire
"Tu les aime mes fesses ? Connard !"
Elle les affronta en le levant d'un sourire fier

Il trônait au milieu comme un potentat.
Sur de sa grandeur, cerné par l'index et l'annuaire.
Le Médium dressé en signe d'affront ou d'attentat
seul le pouce sentait avec l'auriculaire
L'affront et l'insulte de ce doigt dressé,
L'outragé visait cet appendice d'un air consterné.

Elle poursuivit.
Les laissant,
Contrit,
Atterré,
sur le pavé
Luisant.
 Pages : [01]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 6 messages visibles sur 186953 dans le topic une posie.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés