« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
[!] Starkiler tire une dame de pique (Total : 12/14) Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Art Fantastique >> La Guerre Des Dragons

 Pages : [01]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon bleu
 Wazzdaka 
 Le 23/05/2006 à 18:29:41 
Ceci est un fic sur l'héroic fantasy, tournant sur le thème des Dragons !
En aucun cas ce n'est une fic RP, cela n'a aucun rapport avec Ev-Dragon sauf le nom de mon dragon et de mon personnage et la couleur du dragon, qui changera avec celui dans ma partie ( pour le style ^^ ).

Je vous souhaite une bonne lecture à tous !! ^^
_____________________________________________________

Chapitre 1 : Le commencement

Dans une caverne, sombre et humide, un mince rayon de soleil passe et se reflète sur une paroi bleutée, une paroi d'un magnifique bleu ciel, une paroi aux formes étranges dessinant des écailles. Une paroi qui bouge, d'un mouvement régulier, une respiration. Le rayon de lumière se reflétant sur celle-ci, dessinant sur les murs de la caverne des formes bleues, très belles, mais d'un coup cette paroi se mit à se déplacer silencieusement, à la manière d'un serpent, puis à l'extérieur de la caverne on peut voir une tête sortir, puis un long cou. Une grande créature sort de la caverne, elle est très imposante et effrayante. Arborant un magnifique bleu et des écailles, brillant tel des milliers de saphirs, sur tout son corps, cette créature ressemble à un lézard géant mais les ailes se trouvant sur ses flancs, ne laissent aucun doute, un Dragon !
Le Dragon déploie ses ailes et de quelques battements puissants s'élève dans les airs, et survole une grande forêt, épaisse et verdoyante.
Puis passant au dessus d'une plaine au centre de la forêt, on voyait un garçon, semblant jeune agiter frénétiquement ses bras, puis le dragon se mit à descendre en vitesse sur le pauvre garçon. Mais étrangement il s'arrêta juste devant celui-ci, le regard pétillant :

- « Vardenfell !! Ca faisait longtemps !! »

La voix du dragon résonnait dans la tête du garçon :

- « Ce serai gentil de venir me voir un peu plus souvent... »

Le garçon souria, c'était un jeune homme, il devait avoir dans les 18ans, il portait une armure et une cape de couleur blanche, des gantelets d'acier blancs et avait les cheveux noirs, des cheveux de jais. Il avait dans le dos une très grande claymore, dont la lame brillait d'un reflet rouge. Faisant pratiquement sa taille.

- « Tu sais que je n'ai pas beaucoup de temps... père à besoin que je remplisse mes missions... »

Le dragon sembla s'énerver :

- « Ton père t'a offert mon œuf à ta naissance, ce serai la moindre des choses qu'il te laisse t'occuper de moi !! Et que serai un dragonnier sans dragon !! »

Le garçon fit une moue de compréhension :

- « je sais bien... mais maintenant tu va pouvoir rester avec moi ! Je ne suis plus obligé de rester dans l'entourage direct de mon père ! »

Vardenfell, les yeux pétillants de bonheur, semblait comprendre :

- « Nous allons donc pouvoir voyager à travers le monde ? Wazzdaka ? »

Wazzdaka sembla réagir à son surnom, son nom de dragonnier, un nom donné par le dragon. La légende dit qu'un dragon donne toujours un surnom à son dragonnier, un surnom aux pouvoirs magiques et signant le pacte entre le dragon et l'homme, permettant au dragonnier d'obtenir LES pouvoirs des dragonniers, tous les sens accrus, la force, la vitesse et toutes les autres capacités améliorées, les dragonnier son plus puissant que des humains normaux et peuvent vivre 3 fois plus longtemps.

- « Oui ! »

Le dragon sembla ronronner :

-« Enfin ! Nous allons pouvoir faire ce que l'on désire ! Nous allons pouvoirs devenir les plus puissants de l'Empire ! »

Wazzdaka souria, puis marcha tranquillement suivi de Vardenfell :

- « Si tu le dit ! »

Fin du chapitre 1 !

Chapitre 2 : Les choses se gâtent

Wazzdaka avançait, tranquillement, un cliquetis se faisait à chaque fois qu'il posait le pied au sol, à cause des bottes d'acier qu'il portait, pendant que sa cape voletait sur un côté. Cette lourde armure ne semblait pas vraiment l'entraver, il avait l'habitude de la porter et savait quels mouvements lui seraient difficiles. Et juste à côté Vardenfell brillait de son bleu éclatant, et marchait lui aussi tranquillement, ils entraient dans un petit bois, et quand il avançait, le dragon faisait un balancier avec sa queue, et laissait de profondes marques de griffes au sol, par son poids et sa taille ses mouvements étaient réduit à cause des arbres, et la forêt commençait à s'épaissir, et au bout d'un certains temps de marche un buisson bougea fortement et une créature bondit sur Wazzdaka.

- « Quoi encore ?? Hurla Wazzdaka, surpris tout en tirant son épée de son fourreau »

Vardenfell très rapidement donne un coup de queue vif et puissant qui frappa la créature de plein fouet, un bruit d'os brisé retentit et le choc la projeta sur un arbre, en déracinant celui-ci en partie. Wazzdaka surpris s'approcha du cadavre de la créature, un monstre qu'il n'avait jamais vu. Vardenfell lui aussi très surpris par l'apparence de la créature s'approcha. C'était une sorte de lion, à quatre bras, se tenant sur deux pattes arrières, lui donnant la capacité de se tenir debout, une crinière orangée contrastant fortement avec un pelage bleu, une longue queue formant une sorte de cœur en son bout. Il portait des signes cabalistiques et ceux-ci brillaient, quand il était encore en vie, d'un bleu clair formant même de la lumière. La créature devait bien mesurer la taille d'un homme.
Une créature étrange sortie d'on ne sait où.

- « C'est quoi ce truc, fit Wazzdaka septique, un lion mutant ? »
- « Je ne sais pas, je n'en ai jamais vus, lui répondit Vardenfell »

Wazzdaka remis son épée dans son dos, cette longue claymore, qui faisait sa taille, animée d'un reflet rouge, une lame en acier au pommeau en cuir et à la garde en acier. Le dragonnier et sa monture observèrent ce cadavre un long moment, jusqu'à se remettre à avancer tout en se tenant prêt à toute éventualité. Mais rien ne se passa et ils arrivèrent dans un village tout proche. Un petit village, aux maisons en pierres et en ordres. Au centre du village se trouvait une petite fontaine, Wazzdaka et Vardenfell avançaient, poursuivis par des enfants qui n'avaient de cesse que de caresser le dragon. Wazzdaka lâcha un petit rire quand il vit une dizaine d'enfant attraper la queue du dragon et essayer de le tirer en arrière, l'animal qui ne sourcilla même pas continuait d'avancer sans même sembler forcer le moins du monde. Les enfants abandonnèrent vite et s'en allèrent quand ils virent le maire du village approcher.

- « Bienvenue dans notre modeste village ! »

Wazzdaka reprit un air sérieux, et regarda l'homme qui lui faisait face avec attention, c'était un vieillard avec une petite barbe et les cheveux gris, se tenant sur une canne en branches nouées et chauve, il portait des vêtements en tissu simple, marron.

- « J'ai rencontré de nouveaux monstres dans les environs ! Je viens vous mettre en garde ! Ils semblent très dangereux ! »
- « Nous en avons déjà rencontrés, fit le vieillard. Ce sont des créatures tout droit sortit des enfers ! Prenez garde jeune homme !»
- « Je ne croit guère à ces histoires, lança Wazzdaka septique. Si jamais elles venaient des enfers, elles seraient beaucoup plus nombreuses... »

Wazzdaka s'éloigna, suivi de Vardenfell, qui prenait la situation avec beaucoup de sagesse. Il n'en dit pas mot au garçon mais il lui semblait savoir d'où provenaient ces monstres. Ils continuèrent leur voyage, en marchant vers le sud. Wazzdaka lui aussi, parlait peu, il avait entendu une légende quand il était petit, une légende qui disait :

« Un jour les dragons seront de plus en plus nombreux, provoquant un déséquilibre sur la planète. Un trop grand nombre des créatures surpuissantes que sont les dragons, va provoquer la création de monstres encore plus puissants, annonçant la fin de l'humanité. Ces créatures venant des Enfers n'auront aucun mal à détruire tous les êtres humains, ne laissant sur terre que les Dragons et Eux, mais il existe un moyen de pouvoir sauver l'humanité, fermer la porte des Enfers ! Pour cela il faudra beaucoup de courages aux héros qui tenteront de sauver la terre ! Deux sortes de dragons vont se livrer une guerre sans merci, une va se battre pour sauver l'humanité l'autre pour la détruire, s'alliera aux démons. La guerre des Dragons commencera dans une dizaine d'années. Et toi ! Mon fils va en faire partie ! Mais ne t'en fait pas, il y a beaucoup d'autres dragonniers qui t'aideront ! »

Les cheveux de Jais de Wazzdaka étaient ballottés par le vent, il regardait l'horizon qui se tentait d'une couleur de sang. Puis tourna son regard sur Vardenfell qui marchait tranquillement.

Fin du chapitre 2 !!

Chapitre 3 : Le rouge

Dans une forêt, peu dense à la végétation simple, composée d'arbres et de buissons, des flammes dansent, éclairant faiblement un paysage caché par une nuit sombre, malgré un croissant de lune lumineux, des étoiles timides ne se montrent que très peu. Les buissons éclairés par cette flamme, la flamme d'un feu de bois, une flamme crée par l'homme mais une petite flamme, et à côté Wazzdaka assis sur un tronc d'arbre ,se trouvant au sol, et juste derrière Vardenfell couché, en soufflant de ses naseaux, levant un petit nuage de poussière à chaque fois. Wazzdaka n'est pas rassuré, cela se lit sur son visage, un visage crispé, les sourcils froncés, attentifs à tout, son épée dans son fourreau se trouvant à terre à coté de lui. Un calme plat, étrange, un silence pesant, un silence contre-nature. Dans une forêt, il y a toujours du bruit, des animaux, des oiseaux, toute la vie nocturne naturelle c'était arrêté. C'était anormal, quelque chose rôdait dans les environs. Mais pas une chose seule, une bande, Wazzdaka les yeux fermés, dessinait des petits traits au sol, désignant à Vardenfell qui faisait semblant de dormir, le nombre d'ennemis et la distance à laquelle ils se trouvaient. Wazzdaka était attentif, le dragon encore plus. Mais les ennemis étaient mal identifiés, ils étaient gros et ou ils avaient des armures ou ils avaient des sabots, mais en tout cas ils étaient lourds et très grands. Il trouvait presque drôle que ces créatures, faisant presque la taille de Vardenfell, essayant d'être discrètes. Mais ce n'était pas drôle un ennemi très puissant arrivait, et ce n'était pas humain !
Soudain le silence fut rompu, un énorme beuglement se fit et une gigantesque créature fonça sur Wazzdaka, elle déracina un arbre sur son chemin, Wazzdaka n'eu qu'un mouvement à faire, il esquiva le coup de hache de ce monstre en faisant une roulade sur le coté et resta immobile, complètement paralysé, par l'horreur qui lui faisait face, un énorme monstre, mi-homme mi-buffle, une créature de la taille d'un arbre, portant des chaînes brisées aux poignets et une muselière ainsi que d'énorme cicatrices sur le corps, des traces de coups de fouets, et une hache faisant trois fois la taille de Wazzdaka en hauteur et sa taille en largeur. Wazzdaka complètement déboussolé par ce monstre ne bougeais plus, son épée en main, qui faisait l'impression d'un cure-dent par rapport au monstre. Vardenfell c'était levé et d'un coup de queue rageur brisa la colonne vertébrale du monstre qui s'écroula les yeux exorbités, deux autres des Buffles arrivaient et Wazzdaka avait repris courage grâce à Vardenfell, il fonça donc sur une des créatures, mais celle-ci avait deux haches, certes plus petites mais tout aussi impressionnantes le monstre effectua un coup en ciseau, les yeux de Wazzdaka virèrent au rouge vif, le temps se ralentissait autours de lui, et ses muscles se contractaient, il sauta pris appui sur les lames des deux haches qui étaient à la même hauteur,la hauteur de la tête de Wazzdaka, l'action dura quelques dixièmes de secondes, Wazzdaka bondit et décapita le monstre d'un coup d'épée circulaire. Ses yeux rouges vifs, reprirent une teinte grise, qu'il avait avant et s'écrasa au sol et se releva doucement.

Vardenfell de son côté vit l'animal mi-homme mi-buffle le charger, il ferma la gueule et on vit de petites flammes sortir de ses naseaux, le buffle fonçait tête en avant, les yeux bleus de Vardenfell devinrent rouges en même temps que Wazzdaka, et il lâcha une gigantesque flamme qui annihila littéralement le buffle en détruisant complètement la forêt qui se trouvait derrière formant une tranchée d'un kilomètre de longueur. Complètement vidé de ses forces, il se retint de tomber au sol et avait tué l'animal en même temps que Wazzdaka.

- « Ca va ? »
- « Oui... mais, Wazzdaka marqua un temps d'hésitation, mais tu ne saurai pas ce que c'est ? Cette bestiole ? »

Il approchait son épée du cadavre de la créature sans tête.

- « Je crois que c'est une créature d'en-bas, du dessous et je croit que ça s'appelle un Minotaure... »
- « En-bas ? Un minotaure ? »
- « je crois que le pays du dessous, les humains l'appellent Enfers... et bien c'est de là Qu'il vient... »

Wazzdaka était complètement effondré par ce qu'il venait de voir, mais il se sentait extrêmement fatigué, ne pouvait s'empêcher de penser à ce qu'il pourrait arriver à l'Empire, l'Empire des humains, les humains si frêle créature en comparaison de ces monstres. Le jeune garçon aux cheveux de jais, ne c'était pas rendu compte de la puissance qu'avaient dégagé lui et Vardenfell durant quelques secondes, il se sentait vidé de ses forces mais ne comprenait pas, Vardenfell non plus, observant la tranchée qu'il avait fait en voulant libérer une simple flamme. La frange de Wazzdaka, venait de prendre une couleur rouge, ses cheveux de jais prenait une couleur de sang, mais une couleur naturelle, cela le surpris lui et Vardenfell. Vardenfell s'en rendit compte quand il se retourna :

- « Hu ?! Wazzdaka ! Tes cheveux ! Ils sont bizarres ! »
- « De quoi tu parle ? »

Wazzdaka, attrapa sa claymore et regarda ses cheveux dans la lame, l'arme tomba, dans son regard se lisait l'incompréhension, Vardenfell lui aussi ne comprenait rien à ce qu'il se passait. Les cheveux de Wazzdaka, sa frange si noire auparavant était rouge, il ne passerait pas inaperçu comme ça, il devait comprendre mais la fatigue lui fit reprendre raison, il alla se coucher et s'endormit, malgré tout, rapidement. Vardenfell s'endormit à côté de Wazzdaka toujours aussi surpris. Le lendemain ils partiraient en ville pour comprendre ce qu'il c'est passé.

Fin du chapitre 3 !!

Chapitre 4 : L'église

Le soleil, se levait doucement, timidement. Wazzdaka dormait toujours et Vardenfell qui était réveillé n'osait pas bouger. Un petit vent frais soufflait, ballotant les cheveux de jais du garçon. Il dormait paisiblement, lorsque Vardenfell lui souffla au visage, le réveillant. Il se leva doucement le visage tiré, mal réveillé. Vardenfell trouvait ce visage presque drôle.

- « Tu va me claquer entre les pattes... ça je le sent venir... »

Wazzdaka se tourna vers le dragon et lui tira la langue, puis fit quelques étirements. Ceci fait, il attrapa son arme et l'accrocha dans son dos et après quelques minutes, il avança vers la ville la plus proche. Ils avancèrent doucement, Wazzdaka marchant toujours à coté de Vardenfell, sa frange était toujours rouge, et allait le rester. Quelques heures plus tard ils arrivèrent en vue d'une plaine, une immense plaine, et la vue de cette étendue verte pétrifia le dragonnier et sa monture. Une horreur indescriptible, une vision de fin du monde. La ville au milieu de la plaine était en feu, et le garçon et son dragon, se trouvait à peine à 500m de celle-ci. La ville en feu, des monstres grouillant tuant tout le monde, les hommes, les femmes, les enfants. Une vision d'apocalypse, la ville en flamme éclairait la pleine qui pourtant par cette belle journée était déjà baignée de lumière. Wazzdaka ne bougeait plus, Vardenfell non plus, une telle image était indescriptible. Il n'y avait plus de temps à perdre, Wazzdaka retira son armure très rapidement, sous cette cuirasse il portait des vêtements classiques, un pantalon blanc ample et une sorte de cotte de maille. Il garda ses gantelets et il se mit à courir vers la ville, de toute la vitesse qu'il put, ses mouvements libres, désormais libéré de cette armure, qu'il portait depuis des mois. Il était léger et pouvait courir très vite, il atteint la ville en quelques minutes et c'était encore pire de près. Les maisons étaient toutes en flammes ou détruites, des cadavres s'amoncelaient partout et les gens essayaient désespérément de résister mais ils se faisaient tous tuer par des monstres, par des Ogres, des monstres de 2 mètres, maniant de grosses massues. Des monstres à la peau pâle, presque verte, aux dents horribles partant dans tous les sens, une horrible dentition. Ventripotents et portant de petites moustaches, fines mais longues. Ils portent en guise d'armure de très grosses plaques ventrales ornées de symbole, dessinant des dents ou certains portant un gros pic dessus. Les ogres utilisent surtout des armes contondantes ou des haches, il est relativement rare d'en croiser utilisant des épées. Mais il est très rare d'en voir autant, réunis en un seul lieu, pour détruire une ville.
Un Ogre approcha Wazzdaka, son sang ne fit qu'un tour, l'ogre essaya de donner un coup de massue à Wazzdaka mais en bondissant sur le coté esquiva le coup et vit le monstre foncer sur lui.

Dans la main de Wazzdaka apparut une boule de feu, une boule de taille moyenne, et il la lança dans le visage du monstre qui la prit et s'écroula brûlé gravement. Vardenfell de son côté aux prises avec plusieurs Ogres, mais il n'avait pas de mal à les tuer, ces grosses créatures étaient relativement lentes.
D'un coup l'attention de Wazzdaka fut attirée sur une église. Des enfants étaient cachés à l'intérieur et une jeune fille, du même âge que Wazzdaka en train de tout faire pour les protéger face à deux Ogres. Wazzdaka fonça, fit un grand bond et d'un coup circulaire décapita l'un des deux Ogres, la jeune fille tenait un pistolet et logea une balle entre les deux yeux de la créature restante. Cette jeune fille était très belle, ce qui frappait était le bleu de ses yeux, un bleu profond, clair. Une chevelure blonde, longue sur un visage rond, enfantin. Elle portait un vêtement de nonne, ne laissant aucun doute sur son métier. Une robe de nonne noire et blanche, mais sans manches et aux poings la jeune fille portait des mitaines en cuir.
La jeune fille se retourna rapidement :

- « Merci ! Beaucoup ! »
Elle souria mais perdit son sourire lorsqu'elle vit arriver une dizaine de monstres. Elle vida les chargeurs de ses pistolets sur les créatures, elles étaient résistantes, mais elle réussie à faire tomber trois Ogres. Wazzdaka de son côté en frappa un au ventre, laissant une marque profonde et laissant mourir le monstre d'une hémorragie. Mais un Ogre le frappa dans le dos d'un coup de massue très puissant et l'envoya voler contre un mur. Plusieurs côtes brisées, Wazzdaka n'arrivait pas à se relever, la jeune nonne observait impuissante.
Wazzdaka hurla :

- « Fermez les portes de l'église ! Elles sont trop épaisses pour qu'ils puissent passer ! »

Wazzdaka était au sol, contre un mur, se tenant les côtes, un mince filet de sang coulant de ses lèvres. La jeune fille obéit à contre cœur et ferma les deux grandes portes. Les Ogres encerclaient Wazzdaka et ils s'approchèrent. Les mains de Wazzdaka brillèrent et deux éclairs tombèrent du ciel, malgré le beau temps, et deux ogres furent foudroyés sur place, brûlés vifs. Malgré ces tentatives, il en restait quatre et il n'avait plus assez de forces pour résister. Il allait sûrement périr sous les massues de ces monstres. Un s'approcha et leva son arme au dessus de sa tête, s'apprêtant à briser le crâne du dragonnier. Mais la créature tomba au sol, la tête écrasée par une grosse brique, une énorme brique. Les enfants étaient sur le toit de l'église et jetaient des briques sur les Ogres, les horribles monstres reculèrent mais, subitement une pluie de balles les tua tous. La jeune fille se montra et hurla :

- « Tiens bon ! On va te sortir de là ! »

Soudain Vardenfell arriva en volant et se posa derrière les enfants et la fille, surprise elle se retourna et tira une balle qui ricocha contre les écailles pour finir dans le sol. Elle resta longtemps immobile devant la créature, et Wazzdaka en bas, avec un sourire.
Vardenfell parla à Wazzdaka mais le lien télépathique ne marchait que pour Wazzdaka et le dragon, empêchant les enfants et la nonne d'entendre.

- « Wazzdaka ? Tu vas bien ? Attend je vais te faire monter ! »

Vardenfell sauta en bas, se rattrapa à côté de Wazzdaka, et de ses serres l'agrippa et le monta sur le toit de l'église. La jeune fille coucha Wazzdaka sur le sol, lui retira sa cotte de maille et commença à le soigner énergiquement, utilisant les quelques magies qu'elle connaissait. Les os se ressoudaient mais il fallait mettre des bandages et faire attention à ne pas se re-briser les os encore fragiles. Wazzdaka s'évanouit durant les soins.

Fin du Chapitre 4 !!!

Chapitre 5 : Aryn

Wazzdaka ouvrit lentement les yeux, couché sur un lit, torse nu et des bandages sur tout le torse, dans un petit lit aux draps blancs. La première chose qu'il vit était cette jeune fille à ses côtés, elle était très belle, et avait visiblement changé, elle portait une robe de nonne toujours noire et blanche, mais avec des manches et une croix dorée entre les mains. Ses cheveux étaient longs et elle avait un regard sévère. Wazzdaka après avoir observé cette jeune fille, regarda la pièce dans laquelle il était, elle était petite faite de pierres, une petite fenêtre éclairant toute la chambre. Une petite bibliothèque sur le côté avec une bible et des livres de cuisine et de médecine. Wazzdaka se trouvait sûrement à l'intérieur de l'église, mais au dehors tout semblait calme.
La jeune fille quitta son air sévère pour lui adresser un sourire :

- « ah ! Tu es enfin réveillé ! Tu vas bien ? »

Wazzdaka ne bougeait pas beaucoup, ses côtes le faisant toujours souffrir, mais c'était supportable, il tourna péniblement la tête vers la jeune fille :

- « Ca pourrait aller mieux, mais je suis vivant ! »

La jeune fille souriait toujours, passant sa main dans ses cheveux blonds :

- « Merci de nous avoir aidés mais apparemment c'est toi qui à le plus besoin d'aide maintenant ! »

Elle marqua une pause pour lâcher un petit rire, ses joues rosissant légèrement, Wazzdaka l'observait un petit air fatigué au visage :

- « J'ai fait ce que j'ai pu... »

Elle s'arrêta de rire et observa les mèches rouges de Wazzdaka :

- « Comment t'appelle tu ? Et qui es tu ? »

Wazzdaka se retourna dans le lit et fit dos à la jeune fille, mais à l'arrière de sa tête était visible, une petite couette ( touffe de cheveux rassemblés par un lien sur la nuque ) elle-même de couleur rouge, une couette plutôt petite mais faisant bien une vingtaine de centimètres. La voix de Wazzdaka résonnait dans cette petite pièce :

- « Présente toi d'abord... j'aimerais savoir qui tu es... »

La jeune fille eu un air mi-surpris mi-compatissant, répondit avec une voix empreinte de douceur, et de gentillesse :

- « Aryn de mon prénom et Hewitt de mon nom, je suis une nonnette, une nonne si tu préfère ! Je suis dans cette église depuis ma naissance, j'ai été abandonnée par mes parents et je m'occupe des ménages et d'aider les prêtres... »

Wazzdaka, se décrispa, il entendait des rires d'enfants dans les couloirs, il se mit à parler doucement, pour ne pas se fatiguer :

- « Je m'appelle Wazzdaka, je suis dragonnier... et mon dragon s'appelle Vardenfell, il est mon unique compagnon de voyage... »

La jeune fille marqua un sourire et s'approcha du lit de Wazzdaka, qui lui restait face au mur, faisant dos à Aryn. La jeune nonne marqua un temps d'hésitation puis s'assit sur le lit et se mit à tresser la couette de Wazzdaka qui rougissait. Quelques minutes plus tard elle se leva et quitta la pièce, Wazzdaka en profita pour se lever et mettre une veste, puis il alla regarder à la fenêtre. La ville était en ruine, mais des gens avaient survécus et nettoyaient tout, elle avait retrouvée son calme. Il vit en face de la rue, un forgeron, il sortit de l'église pour s'y rendre, il s'approcha du forgeron visiblement encore choqué par l'attaque récente, mais Wazzdaka lui demanda de fabriquer un petit plastron et des épaulières en acier, l'homme se mit au travail et Wazzdaka retourna dans l'église. Aryn était assise sur le lit :

- « Tu sais qu'il n'est pas raisonnable de sortir dans ton état ? »

Wazzdaka haussa les épaules :

- « De toutes façons je ne pourrai pas rester ici plus longtemps ! J'ai des choses à faire, et je n'ai pas de temps à perdre ! Une fois le plastron terminé je payerai ce brave homme et je partirai ! »

Aryn eu une moue de colère :

- « Alors je viendrai avec toi ! »

Wazzdaka fut complètement assommé par les paroles de la nonnette, il ne put plus parler pendant quelques secondes, puis il réussit enfin à lâcher quelques mots :

- « Hein ?! Mais je ne peux pas t'emmener avec moi ! J'ai autre chose à faire que te surveiller ! »

La jeune fille s'approcha de Wazzdaka et lui donna une tape dans les côtes, une douleur intense envahit Wazzdaka qui laissa couler quelques larmes :

- « Tu n'es pas en état de sortir, alors si tu part je te suit ! »

Le dragonnier surmonta la douleur et osa quelques protestations :

- « Je ne veux pas avoir à surveiller quelqu'un pendant mes voyages, j'ai autre chose à faire que de te protéger ! »

Aryn monta le bas de sa robe de nonne, puis désigna de sa main un revolver rattaché à une jarretière :

- « J'ai de quoi me protéger et je te rappelle que je t'ai sauvé la vie ! »

Wazzdaka fit une grimace, mais finalement acquiesça en silence, la jeune fille eu un grand sourire, un sourire rassurant, elle semblait heureuse, et Wazzdaka ne comprenait pas pourquoi. Une journée plus tard, le forgeron emmena à Wazzdaka le plastron d'acier et les épaulières, il les enfila rapidement. Wazzdaka et Aryn allèrent dans une grande pièce, une salle d'entraînement. Sur les côtés sont visibles des épées en bois, au fond une cible criblée de balles, toutes en plein centre et un sac de sable, déformé par des coups.
Wazzdaka observait la pièce et prit une épée en bois, il se mit à enchaîner des mouvements dans le vide, des coups verticaux, horizontaux, coups d'estoc et parades imaginaires. Wazzdaka se défoulait. Subitement Aryn en eu assez d'observer et attrapa un bâton et attaqua Wazzdaka. Elle donna un coup direct vers le torse, et le garçon le para d'un mouvement sec de droite à gauche, et enchaîna immédiatement sur un coup d'estoc et donna un petit coup au niveau du nombril d'Aryn, la jeune fille vexée essaya de donner un coup de bâton dans le tibia du dragonnier qui recula d'un pas et donna un coup sec dans l'épée de bois d'Aryn qui vola de l'autre côté de la pièce. La nonnette tomba au sol et fit de grands yeux suppliants à Wazzdaka, essayant de le faire se sentir coupable.

- « Quel manque de galanterie ! Tu pourrais au moins mes laisser gagner ! »

Wazzdaka tendit la main à Aryn et l'aida à se relever, il jeta une autre épée factice à la jeune fille aux cheveux dorés et se mit en garde, la fille donna un coup vertical, du haut vers le bas que Wazzdaka para en plaçant le bâton verticalement au dessus de sa tête, la jeune fille en profita pour donner une petite tape dans les côtes à Wazzdaka qui sentit des larmes couler sur ses joues et lâcha un cri :

- « AAÏÏÏÏÏEEEE !! Mais tu es censée me soigner !! Pas m'achever !! »

La jeune fille eu un petit rire, et retira les bandages de Wazzdaka pour les lui changer.

- « Mauvais perdant ! »

Wazzdaka vexé qu'elle essaie de lui reprocher ce qu'elle était, répliqua :

- « Mais c'est toi qui... »

Aryn donna une autre tape dans les côtes de Wazzdaka qui poussa un autre cri et se mordit le poing.

Plus tard, ils sortirent de l'église, Wazzdaka siffla très fort et rapidement Vardenfell se posa devant Wazzdaka et la jeune fille, levant un nuage de poussière qui la fit tousser. La jeune nonne qui n'avait jamais vu de Dragon était béate, Vardenfell resplendissait au soleil, ses écailles magnifiques, une vision béatifique. La jeune fille regarda Wazzdaka les yeux brillants, Wazzdaka poussa un long soupir et aida Aryn à monter sur le dos du Dragon. Ils se dirigèrent vers le sud, marchant à un pas tranquille, Aryn et Wazzdaka discutant pendant que Vardenfell en apprenait plus sur la personnalité et les intentions de la jeune fille.

Fin du Chapitre 5 !!

Chapitre 6 : Tout droit sortit des enfers, Le Cannibale

Wazzdaka, Aryn et Vardenfell après quelques heures de marche virent le soleil se coucher très vite, ils durent s'arrêter au milieu d'une grande plaine, une plaine verdoyante à l'herbe grasse et confortable. Wazzdaka s'assit ramassa quelques branches d'arbres proches en fit un petit tas et les fit brûler avec une petite boule de feu. Il s'assit à côté et observa les flammes, et Aryn elle observait étonnée Wazzdaka et Vardenfell.

- « Et on dort où ? »

Wazzdaka regarda Vardenfell puis éclata de rire, même le dragon se roulait par terre :

- « Ben ici ! Où tu veux qu'on aille ? »

Aryn prit la pose de la-jeune-fille-innocente-apeurée :

- « Vous... vous êtes des sauvages !! »

Wazzdaka riait, souffrant des côtes :

- « Il va falloir t'habituer ... »

Aryn s'assit par terre regardant autours d'elle l'obscurité qui commençait à tomber :

- « Et vous avez même pas de couvertures ? »

Vardenfell observa Wazzdaka :

- « Pourquoi faire ? »

Wazzdaka dut poser la question lui-même étant donné que lui seul pouvait l'entendre :

- « Vardenfell te demande à quoi ça servirai ? »

Aryn observa le dragon bizarrement :

- « Ben ! Pour dormir ! »

Wazzdaka s'accrocha au cou du dragon, plié de rire, le dragon lui-même avait l'air de rire, Aryn elle boudait, traitant le Dragonnier et sa monture de sauvages. Elle se coucha à même l'herbe, Wazzdaka en fit de même, un vent frais souffla. Le dragon resta impassible à ce courant d'air, et sentit que le temps allait être frais, il raviva la flamme du feu en crachant une petite flamme. Wazzdaka se retourna et vit Aryn qui grelottait quelques mètres en face de lui, il retira sa cape et la lui posa dessus, puis le dragon vint devant la jeune nonne pour couper le vent et Wazzdaka se coucha entre les pattes de Vardenfell et tous s'endormirent tranquillement.
Le lendemain matin, Aryn ouvrit enfin les yeux, Wazzdaka était en train de faire griller deux morceaux de viande, la jeune fille avait un peu mal au dos mais se leva et s'approcha du feu. Wazzdaka et elle échangèrent quelques paroles, puis ils mangèrent ce maigre petit déjeuner.
Quelques minutes plus tard, ils pouvaient voir Vardenfell arriver en volant, il descendit rapidement et se posa brutalement, ce qui le déséquilibra quelque peu, mais il repris son équilibre et s'approcha des deux jeunes gens. Il se coucha en attendant qu'ils finissent de manger et d'échanger quelques paroles de politesse. Lorsqu'ils eurent fini de manger, la jeune fille prit son petit sac sortit quelques bandages et demanda à Wazzdaka de se déshabiller, ce qu'il fit, il retira son plastron et sa chemise, et laissa voir ses bandages. La nonnette retira délicatement les bandages déjà présents et en mit d'autres à la place. Wazzdaka ne broncha pas et se laissa faire, une fois l'opération terminée la jeune fille ramassa ses affaires et monta sur le dragon. Et ils repartirent en marchant, lorsqu'une question lui traversa l'esprit :

- « Mais pourquoi on avance pas sur le dos de Vardenfell ? Il est assez gros pour nous transporter ! »

Wazzdaka sembla rougir, mais fit semblant de ne rien entendre, la jeune fille répéta sa question pendant que le dragon se moquait de Wazzdaka par télépathie. Soudain le jeune fille attrapa le bras de Wazzdaka et lui repose une dernière fois la question.

- « Pourquoi ne vole-t-on pas à dos de dragon ? »

Wazzdaka craqua, et avoua doucement :

- « J'ai... le... vertige... »

Aryn éclata de rire, tapant sur le dos du Dragon, elle riait, elle ne pouvait plus s'arrêter. Wazzdaka l'ignora et ils continuèrent d'avancer jusqu'à un petit village. Un village complètement désert, les maisons étaient en état pour la plupart mais certaines étaient détruites. Il n'y avait personne, pas âme qui vive. Soudain une énorme créature éclata le mur en pierre d'une maison, elle était horrible, et dégageait une odeur pestilentielle, une odeur de chair humaine. Du sang coulant de l'horrible bouche de la créature des os partout sur le corps tenant à la façon de « piercing », des ongles sales et grands, une peau extrêmement pâle, un horrible monstre. Cette créature fonça vers Wazzdaka, Aryn dans un réflexe attrapa ses deux revolvers et vida les chargeurs sur la créature, les balles ne semblaient pas lui faire d'effets, elle avançait sans même ressentir quelconque douleur, Wazzdaka courut dans une maison, la créature le poursuivit en détruisant le mur de pierre. Le dragonnier essaya de lui envoyer une boule de feu, mais elle n'eut aucun effet, la créature s'apprêtait à se jeter sur Wazzdaka lorsqu'un coup de queue dévastateur de Vardenfell l'envoya dehors en lui faisant traverser un mur, la créature se releva montrant ses crocs, se tenant sur deux pattes, il n'en faisait aucun doute cette créature était un cannibale, un monstre tout droit sortit des enfers, plus grande qu'un homme à cheval, ayant vécu dans l'ombre, elle se repère grâce à cette odeur de sang, son nom vient du fait que dans cette obscurité totale tous les membres de cette race s'entre dévoraient ne laissant que les plus forts d'entre eux. Le cannibale attrapa un os affreusement pointu et sauta sur Vardenfell et le plaqua au sol, le dragon ne put rien faire, dépassé par la force de cette créature, Aryn elle avait sautée et était allée se cacher derrière un arbre, observant le combat entre Vardenfell et le Cannibale. Aucun n'avait le dessus, Vardenfell le tenait en respect à l'aide de ses crocs et serres, mais le Cannibale était très agile et très rapide. Lorsque Vardenfell lui donna un coup de queue très puissant, l'animal sauta au dessus de la queue du dragon et s'apprêta à lui planter ce gros os pointu dans le cou mais le dragon lui cracha une puissante flamme au visage. Cela ne lui fit ni chaud ni froid mais soudain une sorte de météorite s'écrasa sur la tête de la créature, la faisant éclater (la tête). Puis un garçon sortit de l'ombre. Il était blond et avait des yeux verts, vert clair. Il était habillé comme un mage et tenait dans sa main gauche un bâton de mage. Il portait des lunettes et en voyant Aryn redressa son col et passa la main dans ses cheveux. Passant à côté de Wazzdaka sans faire attention à lui, le garçon aux cheveux blonds fit un baise-main à Aryn et parla :

- « Ooh ! Quelle heureuse rencontre ! Que fait une jolie fille comme vous dans cet endroit perdu ? »

Aryn qui ne comprenait pas très bien ce qu'il se passait, eu un sourire et répondit qu'elle suivait le dragonnier, étalé par terre, dans une maison à moitié en ruine, se tenant les côtes. Lorsqu'elle fit plus attention elle accouru vers lui et le soigna encore une fois. Le garçon aux cheveux blonds s'approcha et vit que Wazzdaka venait de s'évanouir pendant que Vardenfell se remettait de sa défaite contre le Cannibale.

Fin du Chapitre 6 !!

Chapitre 7 : Erwann

Wazzdaka se réveilla dans un lit, ils étaient toujours dans le même village, Aryn était sur une chaise à côté de lui, un air inquiet ternissant son visage. Le garçon aux yeux verts était contre un mur, à observer Wazzdaka se réveillant difficilement. Le dragonnier se leva, ses côtes étaient encore douloureuses, il remis sa veste et son plastron. Le garçon blond l'observait avec un sourire narquois. Wazzdaka n'y prêta pas attention et mit son épée dans son dos. Aryn regardait les mouvements de Wazzdaka, s'il ne souffrait pas trop.
Le garçon aux cheveux blonds se permit une remarque :

- « tu es enfin réveillé ? Hahaha... tu ne sembles pas très solide ! »

Wazzdaka se tourna vers ce garçon :

- « Avant tout j'aimerais savoir qui tu es ! »

Tout en relevant ses lunettes sur son nez, le garçon répliqua :

- « Je ne vois pas en quoi ça te regarde, tu ne me dois rien ! »

Wazzdaka s'assit sur une chaise proche de lui, se tenant les côtes :

- « Et pourquoi ça ? »

Le garçon eut un sourire narquois :

- « S'il n'y avait eu que toi, je t'aurai laissé te faire bouffer par le Cannibale... Tu as de la chance d'avoir une aussi jolie fille avec toi ! »

Wazzdaka observa rapidement Aryn qui elle observait le garçon, indifférente :

- « ... »

Aryn se leva de sa chaise, passa sa main dans ses cheveux blonds et plongea son regard bleu dans celui du garçon :

- « Et bien moi ! J'aimerais savoir à qui je dois la vie ? »

Le garçon se tourna vers Aryn, et lui fit un baisemain, la jeune fille l'observa toujours indifférente :

- « Je me nomme Erwann ! Erwann Adelson ! Pour vous servir ! »

Wazzdaka retint un rire, puis Aryn recula sa main, et se mit à parler :

- « Et bien vous ne nous servirez pas longtemps, puisque nous partons de ce pas, nous ne pouvons pas nous permettre de rester ici ! »

Erwann remit ses lunettes en place :

- « Alors je vous accompagne ! Je ne puis vous laisser, en tout conscience, avec un tel incapable ! La région grouille de monstres de toutes sortes ! »

Aryn se vexa, pendant que Wazzdaka ignorai les propos d'Erwann :

- « Je suis tout à fait capable de me défendre toute seule ! »

Wazzdaka resta dans son coin, observant Aryn une goutte au front, Erwann lui ne se démontait pas :

- « Fort bien ! J'en suis sûr ! Mais ce garçon vous met en danger ! »

Aryn soupira :

- « Et puis fait ce que tu veux... »

Wazzdaka observait toujours Aryn :

- « Moi, j'ai peut être mon mot à dire... »

Aryn fit un petit sourire à Wazzdaka, et le dragonnier se leva, et sortit de la maison dans laquelle il se trouvait, Aryn le vit faire et courut derrière lui en lui criant de l'attendre. Erwann, suivit le petit groupe, l'air exaspéré.
Wazzdaka arriva au centre du village où se trouvait Vardenfell, il s'approcha de lui et lui caressa le museau. Il poussa une sorte de ronronnement, pendant qu'Aryn arriva suivie d'Erwann. Wazzdaka se mit devant eux :

- « Bon, je n'avais pas prévu que je serai accompagné ! Alors j'aimerais connaître un peu vos qualifications et compétences... »

Aryn pris une position pour mettre sa robe en valeur, attrapant les manches dans ses mains écartant les bras, et avançant d'un pas.

- « Comme tu peux le voir, je suis nonne, j'utilise deux revolvers et j'utilise beaucoup les magies de soin et de purification ! Je sais me battre à mains nues, et je suis une spécialiste de la médecine ! »

Erwann leva ses lunettes sur son nez et posa son bâton au sol :

- « Moi je suis magicien, je suis un expert dans tous les types de magies... »

Wazzdaka eut un petit sourire :

- « Très bien... Très bien... »

Erwann, se mit en avant :

- « Je vous accompagne ! Je ne peux pas laisser une aussi jolie jeune fille qu'Aryn en danger, avec un incapable comme vous... »

Wazzdaka à bout de nerfs, jeta son épée sur le côté s'avança vers Erwann et lui colla un violent coup de poing au visage, qui l'envoya valser une dizaine de mètres plus loin. Erwann se releva et se mit en position de combat, Wazzdaka se rapprocha, Erwann essaya de donner un coup de pied à Wazzdaka mais le dragonnier lui attrapa la jambe et le projeta, Erwann fit un demi tour sur lui-même avant de s'écraser au sol. Il se releva visiblement vexé et essaye de donner un coup de poing à Wazzdaka, mais il esquiva facilement. Le dragonnier avait clairement le dessus, et il donna un puissant coup de genou dans le ventre du magicien qui s'écroula au sol.
Aryn elle s'extasiait sur le fait que deux garçons pouvaient se battre pour elle, elle faisait des mouvements de pom-pom girl mais n'encourageait ni l'un ni l'autre, voyant que Wazzdaka était facilement plus fort qu'Erwann elle lui arriva derrière et l'assomma d'un seul coup de poing bien placé sur le haut du crâne. Wazzdaka se releva une bosse sur la tête, Erwann était assis en face couvert de bleu et de bosses :

- « Voilà ce qui arrive quand on a si peu de savoir vivre ! »

Soudain Wazzdaka éclata :

- « A TON AVIS C'EST QUI QUI M'INSULTE DEPUIS TOUT A L'HEURE ?! »

De deux coups de poings Aryn assomma les deux garçons et les mirent tout les deux sur le dos de Vardenfell qui riait, Aryn et le Dragon avancèrent vers le sud, Wazzdaka et Erwann, ayant chacun un gros sparadrap sur la tête, portés par Vardenfell.

Fin du chapitre 7 !!

____________________________

voilà c'est tout pour le moment XD

Ce message a gagné 15 Po !
Dragon glace MJ
 Le 23/05/2006 à 20:15:00 
Salut !
Juste un petit message de félicitations !
Dragon bleu
 Wazzdaka 
 Le 24/05/2006 à 23:22:06 
Chapitre 8 : Les Royaumes Ogres

Après plusieurs jours de marche, et plusieurs bagarres entre Wazzdaka et Erwann, Aryn devenant de plus en plus narcissique, pensant que les bagarres entre les deux garçons étaient pour elle. Le décor avait changé du tout au tout, les plaines devenaient de gigantesque montagne et l'humidité de l'air remplacée par un temps sec. Ils rencontrèrent une caravane de marchands, les gens étaient accueillants et sympathiques, et le trio avait besoin de nourriture. Ils continuèrent donc leur voyage, la traversée des « montagnes du péril ». Les marchands étaient peu rassurés dans cette région, à ce qu'il paraissait elle était infestée d'Ogres, de Cannibales et de... Yétis. Dans le groupe de caravanes se trouvait un sage, qui apprit à Wazzdaka la signification réelle de sa teinte de cheveux.
Les cheveux rouges, représentaient, le pacte entre le Dragon et le dragonnier, mais aussi qu'il avait scellé son destin avec le Dragon, liés à jamais, ils ne pourront plus survivre l'un sans l'autre. Expliquant qu'il avait accès à plus de puissance, mais la mort de son Dragon entraînerai, indubitablement, sa propre mort. Et le Dragon lui-même pourrait changer de couleur, selon sa puissance et les sentiments de son dragonnier à son égard.
Wazzdaka réfléchissais beaucoup et était souvent dans ses pensées. Pendant qu'Aryn elle, c'était entichée du Dragon, jouant avec lui, lui lavant les écailles, prenant soin de lui. Et Vardenfell le lui rendait bien, l'aidait dès qu'il le pouvait. Erwann était plongé dans des livres et marchait tout en lisant.
Une belle journée, la caravane passa entre deux montagnes. Les marchands étaient stressés et on pouvait lire la peur sur leurs visages. Vardenfell ne semblait pas plus rassuré. Et en face d'eux ils remarquèrent qu'un éboulement se produisait, la caravane qui s'étendait sur plusieurs centaines de mètres vit, les chariots de tête se faire écraser ainsi que les marchands se trouvant à l'avant qui moururent ensevelis par les énormes rochers.

A ce moment là des Ogres sortirent des flancs des montagnes, tenant des canons dans les mains, tels ceux que l'on trouve dans des navires de guerre. Des canons qu'ils allumaient un faisant brûler la mèche avec des ficelles en feu qu'ils tenaient entre les dents. A ce moment là, ce fut le branle bas de combat, les chariots se faisaient détruire de tous les côtés et les marchands mourraient à la pelle. Wazzdaka attrapa son épée et se défendit comme il put devant le flot d'Ogres qui arrivaient. Erwann, lui détruisait des dizaines de monstres, à coups d'éclairs et de boules de feu. Aryn, elle provoquant une grêle de balles de ses deux revolvers. Elle visait la tête des montres et faisait mouche 9 fois sur 10. Mais elle avait besoin de temps pour recharger. Vardenfell se posa devant elle et la prit sur son dos, puis décolla. Elle avait tout le temps de recharger et pouvait tuer des monstres à loisir. Wazzdaka lui avait de plus en plus de mal, souffrant de sa blessure, il tuait avec mal les Ogres qui s'approchaient. Soudain un Ogre beaucoup plus gros et plus armés que les autres s'approcha de Wazzdaka. Le dragonnier de sa claymore essaya de la frapper au ventre, mais le coup ricocha sur la plaque ventrale du monstre, déséquilibrant Wazzdaka. L'Ogre, attrapa son marteau et frappa de toutes ses forces vers Wazzdaka qui ne survivrait pas au coup, ne pouvant pas esquiver, ni se protéger. Soudain, les yeux de Wazzdaka redevirent rouge. Une sorte de Carapace invisible se forma autours de lui, et le choc qui l'envoya voler contre un chariot une douzaine de mètres plus loin, ne lui fit quasiment aucun effet. Mais Aryn sur Vardenfell qui avait vu la scène poussa un hurlement, elle n'avait pas vu le tour de magie qu'avait, inconsciemment, réalisé Wazzdaka.
Vardenfell descendit en piqué sur l'Ogre et de ses serres lui lacéra le dos. La créature ne survit pas à la blessure provoquée par le Dragon, Aryn fusillant tous les Ogres à sa portée toujours sur le dos de Vardenfell, vit Wazzdaka sortir du chariot pas plus blessé qu'il ne l'était déjà. Wazzdaka tendit le bras, ses yeux devirent rouge, et une explosion se forma au milieu des rangs Ogres, déchiquetant tous les Ogres qui survivaient à l'explosion. Vardenfell lui se mit à cracher d'immenses flammes, d'une quinzaine de mètres. Brûlant vifs tous les monstres passant à sa portée. Erwann alerté par le cri d'Aryn courut vers l'endroit où ils se trouvaient, et vit l'explosion que Wazzdaka avait crée, ne voulant pas être en reste, il provoqua une pluie de météorites, de taille moyenne. Tuant tous les Ogres qui entraient en contact avec une météorite.
Aryn hurla à l'intention de Wazzdaka :

- « Tu va bien ?! Ta blessure ne s'est pas réouverte ?? »

Wazzdaka répondit quelques mots pour la rassurer :

- « ça va ne t'inquiète pas... je survivrai... »

Mais les Ogres étaient trop nombreux, et les marchand firent rapidement décimés par les monstres. Les chariots étaient volés, une horrible scène de pillage. Soudain, on vit un groupe de marchand, qui essayait de tuer, un Ogre, qui portait un tablier, il était habillé comme un boucher et avait un sac à sa ceinture avec des morceaux de chair humaine et de toutes les autres choses comestibles, os, champignons vénéneux, cœurs, tripes, rochers, têtes, ect ect...
Il mit dans sa bouche, une poignée d'os séchés et les mordit, ses lèvres et gencives dégoulinaient de sang, et brusquement, les marchands l'entourant, moururent dans un horrible concert de craquement d'os, tous les os de leurs corps avaient été brisés, réduits en miettes. Le « Boucher » avala en suite, des tripes de troll. Ce plat infâme contenant d'énormes quantités d'acides et de biles corrosives, avalé par le monstre provoqua une sorte de folie de bataille aux Ogres entourant le Boucher. Tous ayant obtenus les capacités et la force de trolls sauvages. Ils détruisaient tout, et le Boucher tomba soudain, l'organisme ravagé par le plat qu'il venait d'avaler. Aryn ne put retenir un haut-le-cœur quand elle vit ce que mangeait le Boucher. Mais soudain un Ogre bien plus grand que les autres, faisant le double de leur taille. Se jeta sur Vardenfell et le maîtrisa facilement, des filets tombèrent du ciel, et Wazzdaka, Aryn, Erwann et Vardenfell se virent capturés par les monstres.

Fin du chapitre 8 !!

Je continue un peu ^^
Dragon volcan
 Derft 
 Le 10/07/2006 à 15:04:05 
Re-bravo, et au fait Wazzdaka, j'ai fait une fic, c'est "Par La Luimiere De La Justice", tu pourrait la lire et me dire ce que tu en pense ?
 Pages : [01]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 4 messages visibles sur 187374 dans le topic La Guerre Des Dragons.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2022 - Tous droits réservés