« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
Missysvenja : Coucou ! Petit bug de lien, on peut plus revenir au jeu à partir du tchate :o
Ajt : yes ça fait un bail ça d'ailleurs
Vyrgil : Salut Ajt je vois que tu te connecte quasiment tous les jours tout comme moi
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Ev-Dragon >> [RP] Jeux de Role : Action !

 Pages : [01] [02] [03]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon chimere
 Le 31/07/2005 à 23:16:35 
Bonjour à tous.

Vous entrez ici dans le topic le plus important du forum.
Ici, le parlé Role Play (RP) est exigé. N'importe quel message étant mal rédigé peut y etre supprimé sans que j'y donne de raison. En contre partie, a chaque message, je peux attribuer des gains en Po. Généralement, ce sera 20 pièces pour un bon message.

Pour jouer, je vais vous donner les grandes lignes de l'histoire que vous devrez suivre. A partir de là, vous allez continuer une portion de l'histoire simplement en postant un message. Vous ne devez jamais poster deux messages de suite. Si par la suite dans un texte vous luttez contre une créature, ou faites intervenir le hasard, laissez des points de suspension, et je déterminerai le résultat en répondant à ce message. Vous pourrez alors continuer ce que vous alliez dire en prenant en compte mes résultats / instructions.

Histoire imposé :
Une groupe d'aventurier peu agguérri se promène dans la foret, y découvre un oeuf de Dragon (ils ne le savent pas a ce moment). Sous l'oeuf, un parchemin, dont le langage est inconnu de tous. Par chance, dans votre village, vous connaissez quelqu'un, très érudit, qui pourra sans doute vous aider dans sa traduction...

La première personne devra commencer à partir du moment ou le groupe se promène dans la foret. Ce sera a cette personne d'ammener au mieux l'histoire pour suivre les impositions.
Au fur et à mesure, si vous êtes nouveau, faite comme si votre personnage était déjà dans le groupe (si l'on est au début du jeu), ou alors veut le rejoindre (pour la suite). Le premier comme les suivant choisiront leur classe. Meme en arrivant en milieu de jeu, vous débuterez sans experience du combat, mais les autres joueurs vous apprendront  ;)

Règles :
- Un message a la fois
- Toujours décrire le lieu (rapidement ou très développé, comme vous le souhaitez)
- Toujours avancer un minimum (pas que de la description ;P au moins une action)
- Ne pas demander combien vous aller toucher de pièces. Vous les recevrez peut etre que un ou deux jours après votre post.
- Les actions du futurs dragons ne seront pas, ou peu géré par les joueurs.
- Les mini-messages sont interdit, 5 lignes minimum serai appréciable. Pas de commentaire "c'est bien, moins bien" de la part des spectateur, ouvre unautre topic pour ca.
- Si vous achetez des armes, l'argent utilisé sera celui trouvé sur un monstre, si j'indique dans mes instructions que vous en trouvez sur un cadavre. Par défaut, les guerriers auront une dague, l'arché sera maladroit, et le mage un baton de bois, avec un sort dont les effets sont parfois douteux.
- Une abréviation et c'est votre message qui se rtrouve a la corbeille.
- Les meilleurs gagneront peut etre des perles dans Ev-Dragon, et ou devenir modérateur, animateur.
- Interdiction aux ellipse. C'est a dire que les "un mois plus tard..." sont interdit, vous devez passer jour par jour votre quete, et inventer des péripéties / rebondissements pour occuper vos journée

Si possible, il faudrait 2 guerriers et [1 archer ou 1 mage] il ne doit pas y avoir de soigneur, sauf les bases rudimentaire (bander un membres, cotériser...)
Toute situation manquant de logique sera rectifié (genre par chance vous avez dans votre poche une fiole de liqueur anti-poison...)
Dragon chimere
 Le 04/08/2005 à 14:27:23 
En cette soirée d’hiver tout était sombre. Miguel, aventurier renommé, avançait péniblement dans les bois, suivi par son groupe constitué a la hâte a Esperanza, la ville portuaire la plus proche du bois des âmes. Migos, le patron de la guilde des quêtes en tout genre d’Esperanza, leur avait confié une mission à lui et ses compagnons : traverser le bois des âmes pour rejoindre Gristak, le village barbare a 25 milles à l’ouest du port. Il se remémora les paroles de Migos

« J’ai las-bas un vieil amies qui me doit une petite fortune, Dit-il de sa voix rauque, ses mains se frottant son gros ventre, Et donc d’énormes dettes, mais il ne m’a toujours pas envoyé l’argent. Toi et ton groupe iraient las-bas le forcer à payer, et escorteraient le butin jusqu’à moi... Ne vous avisé pas de me doublé, ou sinon je donnerai le double a des mercenaires pour vous traquer dans toutes les terres de ce royaume et même au delà !! »

La plus grosse difficulté de la mission résidant dans le retour, il faudrait protéger l’or coûte que coûte, contre tous les prédateurs, bandits comme fantastique. Miguel ne croyait pas vraiment à toutes les histoires de fées et autres créatures magiques peuplant la foret. Pour lui cela étaient des contes de bonnes femmes, pour effrayer leurs enfants. L’aller se passa sans trop d’encombre, malgré les conditions climatiques difficiles la traversé fut rapide. Une fois au village, le groupe fit « pression », et le vieil ami s’exécuta aussitôt, de peur des représailles.

Une fois l’or en leur possession il firent marche vers Esperanza, décidant de traverser les bois sous le couvert de la nuit.

Miguel se sentait oppressé, quelque chose clochait, il sentait que quelque chose les observait dans les bois, il sorti sa dague, prêt a combattre, ses compagnons ne cherchèrent même pas a comprendre son geste et sortir eux aussi leur armes, alerté. Devant lui les fourrés bougèrent Le groupe adopta une formation de combat plus approprié, se glissant quelques mots pour se rassuré. Ils restèrent ainsi quelques secondes, seul leur respiration saccadée rompait le silence de mort qui pesait. Le froid commença à engourdir leurs membres. Miguel s’avança vers le fourré bouc émissaire... et lorsqu’il se pencha dessus, une intense lumière en jailli aveuglant tout les membres du groupe, aux yeux habitué à l’obscurité, elle fut suivi d’un intense bourdonnement, et lorsque la lumière retomba, une petite boule lumineuse possédant deux petites ailettes se tenait devant Miguel au dessus du buisson. « Une fée !! » venait de jetait un membre du groupe. Miguel n’en croyait pas ses yeux ; la lumière au centre de cette sphère lumineuse brillait de mille couleurs différentes... le petit être flottait délicatement, se balançant lentement de gauche a droite en agitant frénétiquement ses petites ailes de libellules dans un léger bourdonnement très agréable. La lumière qu’elle produisait n’était pas très puissante mais elle percé l’obscurité des bois sur une mille a la ronde. Miguel rompis le premier le silence

« Bonsoir étrange esprit de cette foret... »
« Je ne suis pas un esprit jeune aventurier, dit une voix clair qui semblait sortir directement de la petite boule, Je suis une fée, ne nous confond pas !! Je vous suis apparu pour vous demander votre aide. Vos cœurs sont purs. Vous devez m’aider... »

Des voix s’élevèrent dans le groupe, les opinions divergeant fortement... Miguel réfléchi deux secondes, son honneur ne pouvait laisser passé cela, il avait sous les yeux une créature qu’il n’aurait jamais espéré voir, il savait que quelque chose avait changé en lui. Il devait aider la Fée, c’était le but de sa vie, il le sentait. S’en prendre en compte l’opinion de ses camarades, il accepta le marché.
« Très bien, noble aventurier, vous aller donc escorté cela pour moi jusqu’aux Hautes Terres de Tursellante... c’est une question de vie ou de mort... »

Elle s’écarta fit une rapide chorégraphie dans les airs, puis un rayon jaillit d’elle et alla frapper le buisson, le faisant instantanément disparaître... révélant un œuf d’une taille anormalement élevé...

« Je doit vous laissé, je réapparaîtrai lorsque les obstacles les plus improbables vous barrerons la route..., toute les instruction nécessaire à votre voyage se trouve sur un parchemin sous l’œuf... adieu nobles aventuriers.. et que Gaïa vous protège... »

Sur ce elle disparut dans la même lumière avec laquelle elle était apparu, laissé le groupe bouche bée, ne savant pas quoi faire... ils se mirent à protester contre Miguel, mais tous au fond d’eux savait qu’il avait fait le bon choix et qu’il était capital pour eux de remplir cette mission... Il fut donc décidé que l’œuf serait amené a destination, malgré leur appréhension. L’analyse de la lettre leur révéla le langage avec lequel elle était écrite... du Dragontyr, incompréhensible pour un profane. Il fut décidé qu’ils iraient d’abord rendre le trésor à Migos. Ils préféraient faire une chose a la fois...

Miguel rentra le premier dans la guilde. C’est un endroit plutôt accueillant, où de charmantes hôtesses invitent le voyageur fatigué à prendre congé, moyennant de l’or bien entendu... La chaleur de la cheminé crépitante lui réchauffa immédiatement l’esprit. L’endroit, luxueux, offrait de magnifiques canapés de velours rouges dans un petit salon très intime, des serveuses amenant les collations. Mais Miguel se dirigeant au fond du salon, vers le guichet des commandes, suivi du groupe.

« Que puis-je pour vous jeunes aventuriers ? demanda aimablement la guichetière joli, comme toutes les femmes de la guilde au service de Migos.

« Nous avons remplit notre contrat, nous voulons notre récompense » répondit sèchement Miguel.

Pour lui l’or aurait dû utiliser pour mener a bien leur quête, plutôt que de se contenter des 100 pièces d’or par tête de la récompense. Cela ne couvrirai même pas les vivres pour un allé retour vers les Hautes Terres de Tursellante. Mais le groupe en avait décidé autrement, et il acceptait leur décision et s’y résignait.

« La quête personnelle de M.Migos c’est bien cela ? demanda la guichetière, question à laquelle Miguel répondit par un hochement de tête affirmatif. Très bien je vais vérifier dans mes registres le montant de la récompense... 50 pièces d’or par personnes c’est bien cela ? »

A cette affirmation tout le groupe fut stupéfait... les changements de prix au milieu d’un contrat son monnaie courante, le prix de base étant pour attirer les groupe d’intrépides volontaires... mais moins de 100 pièce d’or par têtes alors que les vivres étaient à leur charges, c’est de l’arnaque pur et simple, et tout les compagnons le savaient... pourtant en temps normaux ils auraient accepté cette situation. Mais là, quelque chose les poussait à ne pas le faire, quelque chose les poussait à protéger cet œuf, coûte que coûte, au péril de leur vie, au point se mettre à dos le plus grand créancier des tout le royaume, le plus grand trafiquant en tout genre de tout le port et le plus influant de tout les chasseur de prime de cette partie là du monde, Migos...
« Hey !! Où allez vous !! Revenez !! » Hurla la guichetière, alors que le groupe prenait la poudre d’escampette vers la sortie. Miguel s’arrêta et cria en un souffle : « vous direz a Migos que nous lui faisons un petit emprunt !!! »

Une fois sortit de la petite auberge en courant, ils prirent immédiatement la direction du port. Ils devaient absolument avoir embarqué avant que Migos ne mette leur tête a prix dans toute les guilde du royaume. De l’autre coté de la mer, ils atteindront les rivages contesté d’Al’Merchek, derrière lequel ils devront traverser le désert de sable et de dunes de Solicia. Au delà encore se tient une jungle luxuriante, et après celle ci, d’après les légendes des commerçants qui font route vers Al’Merchek, s’élèverai le plateau des Hautes Terres de Tursellante. Les Légendes raconte qu’autrefois sur ce plateau, vivait un peuple, les Dragontyrs. Ils auraient appris à apprivoiser la plus terribles des créatures, le dragon...

Leur savoir inonda le monde, si bien qu’il est répandu que les érudit des grandes villes apprennent à lire le Dragontyr, car de nombreux parchemins contenant un savoir inestimables, sont écrit dans cette langue mythique.

Malheureusement pour le groupe, le temps pressait, et il n’aurait pas le temps d’amener leur parchemin à l’étude d’un sage, à qui il faudrait sûrement une semaine pour parvenir à le déchiffrer. Après une demi lieu à travers les ruelles étroites de la villes, ils arrivèrent finalement sur les quais. Malgré le froid hivernal, les dockers continuaient de travailler inlassablement au chargement des centaines de bateaux qui pullulaient sur le rivage du port. L’ambiance était brumeuse. Ils passèrent la demi heure suivante à chercher un bateau digne de confiance qui accepterai de les faire traverser la mer... D’après les pécheurs, seul les commerçants si risquent encore, car en ce moment les créatures marines sont de plus en plus perturbés, et des monstres géants attaqueraient les bateaux sans raisons, beaucoup n’en reviennent jamais. Ils finirent par trouver un commerçant d’Al’Merchek, qui devait rentrer dans sa ville natale, et qui acceptait de les prendre à bord pour une très petite somme, mais en échange il devrait servir de matelot, très peu acceptant désormais la traversée...Une fois à Al’Merchek, en sécurité, loin de l’influence de Migos, il prendrai le temps de faire déchiffrer le parchemin, et ferait toutes leur provisions et leur achat, pour leur quête a venir...

Au moment du départ, un groupe de guerriers en habits et capes noirs demanda l’arrêt de la procédure, pour arrêter un groupe de brigands à bord du vaisseau de transport...

*Intro by Rom's, alias Pfeufeu*
Dragon brume
 Le 05/08/2005 à 12:09:15 
Elvyan Estharh, guerrière expérimentée, on ne sait pas grand chose d'elle, d'après ce qu'elle dit elle à 20 ans mais cela reste encore à prouver, de longs cheveux, blonds clairs jusqu'au coude et noirs jusqu'aux cuisses. Très mystèrieuse, elle parle peu mais sait se faire écouter quand il le faut....

Le groupe frémi en entendant parler les hommes en noirs, ils étaient sûr qu'ils venaient pour eux, certains portèrent leur main vers leurs armes, prèt à se défendre, mais Elvyan les arrêta : " Ils ne viennent pas pour nous." Tout le monde la regarda dubitativement, ils n'en étaient pas si sûr. " Ce sont des membres de la guilde des traqueurs, ils ne se déplacent que si ce qu'il en retirent est très rare et de très grande valeur. Et avare comme l'est Migos, il ne leur à sûrement pas promis quelque chose de ce genre. et puis l'argent que nous avons ramené couvrirais à peine les frais. Je ne crois pas que nous valions autant. " A ces mots le groupe se détendit, mais les traqueurs vinrent pourtant vers eux. Ils s'arrètèrent devant le porteur de l'oeuf et sourirent : " Il en a bien un. C'est vraiment une aubaine. " Elvyan comprit tout de suite que Migos n'avait jamais eu aucune confiance en eux et les avaient fait suivre, il savait qu'une fée leur avait donné un oeuf, un oeuf qui était désormais le prix de la transaction avec les Traqueurs. Celui qui semblait être le chef sourit en dégainant son épée : " Maintenant vous allez nous donnez cet oeuf pour que l'on puisse récupérer l'argent et vous tuer tranquillement. " Pourquoi voulait-il l'oeuf ? Qu'avait-il de si important à leurs yeux ? Il n'y avait qu'une solution pour le savoir, c'était de les faires parler. et pour ça le groupe devait rester en vie et se battre...

Ce message a gagné 20 Po !
Dragon volcan
 Pioupiou 
 Le 08/08/2005 à 16:12:01 
Pendant ce temps, non loin de là...
La forme encapuchonnée courrait à toute allure en direction du port, 50 mètres derrière elle, les mercenaires à la solde de Migos la suivaient. Elle bifurqua rapidement dans une ruelle entre deux entrepôts et s'arrêta un instant pour reprendre son souffle. La sueur perlait sur son visage au teint brunâtre. La jeune elfe noire venait de dérober un médaillon dans les batiments de la guilde des quêtes. Un médaillon injustement pillé sur le cadavre de ses compagnons par des mercenaires peu scrupuleux ; ils avaient été massacrés alors qu'ils dormaient dans la forêt des âmes. Ce médaillon était juste la clé menant aux royaumes souterrains des elfes noirs, la clé du retour. Mais elle devait fuir, trouver un endroit sûr où se cacher. Elle arriva sur les docks et appercu un groupe d'hommes en noir discutant avec une bande d'aventuriers. Anaya venait peut-être de trouver sa chance d'échapper à ses poursuivants. Elle décida donc de se méler au groupe pour passer innaperçue, mais en s'approchant, elle s'appercu vite que le ton entre les hommes en noir et les aventuriers montait...

Ce message a gagné 20 Po !
Dragon chimere
 Le 09/08/2005 à 12:20:39 
Miguel avait aperçu un visage féminin sous le capuchon de la demoiselle juste sur le quai, a 5 mètre de leur position. Il ne pouvais s'empecher de la dévisager, comme il le fait avec toute personne de ce sexe, alors même que des Traqueurs en face de lui s'appretaient à l'attaquer. Mais ceux ci remarquairent vite ce détournement du regard, et n'apprécirent guère de ne pas être écouté quand on leur parle : "Quand on te parle, tu nous regarde !" Dit il d'un accent prononcé de la région, tout en tournant la tête dans la même direction que notre héros. "Oh, mince alors, regarde moi ça !" Tout le groupe de traqueur se retourne et peut apercevoir Anaya, qui ne leur semble pas inconnue...
Dragon volcan
 Pioupiou 
 Le 09/08/2005 à 18:31:41 
A sa grande surprise Anaya reconnu un visage dans le groupe des hommes en noir : un demi-orc avec une balafre lui traversant le visage qui mettait en évidence son oeil crevé.
Anaya s'écria : "Toi ! Ici !? ..."
Le visage du demi-orque s'assombrit, et anaya sortit la dague qu'elle avait dans le bas du dos, fonca jusqu'aux ammarres du bateau pour les détacher avant que ses poursuivant ne la retrouvent.
Mais au détour d'un entrepôt, les mercenaires à la solde de Migos déboulèrent, s'arretant un instant pour reprendre leur souffle, en regardant à gauche et à droite pour retrouver celle qu'ils poursuivaient. C'est alors que l'attroupement sur le quai N°3 attira leur attention...

Ce message a gagné 10 Po !
Dragon noir
 Dakkon 
 Le 10/08/2005 à 02:34:04 
Rèstlin est un jeune mage des « robes noires », qui dans un proche passé, avait mis fin à ses études magiques, car il ne supportait plus l'enfermement nécessaire à l'apprentissage.
Les sous-sols et le laboratoire poussiéreux ainsi que le silence lui pesait terriblement.
Sa soif d’aventure en fut décuplée, un soir, alors que tous dormaient, il « emprunta » le grimoire de son maître, avant de fuir l’école de nécromancie ou il avait passé ses 12 dernières années. Enfin libre à 18ans, le monde s'offrait désormais à lui, près à être découvert, conquis...
Il connaissait à travers ses lectures le port d’Espéranza célèbre pour sa guilde des quêtes en tout genre, le lieu idéale pour qui veut gagner en expérience. C'est ainsi qu'il s’engagea auprès du groupe dirigé par Migos qui lui semblait être un leader expérimenté et fiable. Leurs destins furent scellés par la découverte de l’œuf, et les amenèrent à cette situation.
Il assiste à la scène aux premières loges, et observe l'ensemble placidement de son regard bleus acier il jaugea rapidement la situation. Profitant de la confusion générale lié a l'arrivé de l'elfe et d'un groupe de mercenaire hurlant, il entama un sort de terrain glissant, partant de Rèstlin, finissant en cône sous les pieds des membres de la guildes des traqueurs (...)

Ce message a gagné 10 Po !
Dragon chimere
 Le 10/08/2005 à 15:28:03 
(Schéma de la situation : img365.imageshack.us/img365/8452/schema3wu.png)
(Quand mon scanner remarchera, je ferai un dessin pour chaque situation)

Le "pssshhh" typique des sorts de congélation attire l'attention des traqueurs, qui sont toujours sans voie à la vue d'Anaya. En ce retournant dans la direction de ce bruit, leur équilibre s'absente pour une belle chute, digne d'une figure acrobatique fort compliquée, et parfaitement ratée. Nos quatre hommes aux capes noires à terre, Anaya court pour atteindre le pont du navire, sautant par dessus les hommes, et tombant à son tour (elle n'avait pas vu le sort, mais seulement le fait qu'ils étaient à terre). Miguel, Elvyan et Raistlin profitent de la situation pour pousser les hommes sur le pont, bien que Elvyan n'apprécie guerre cette improvisation douteuse. Pour ne pas glisser eux même, ou prendre de risques causés par les débats de leurs victimes, il se mettent alors à genoux, et poussent délicatement ce "tas" qui ne ressemble plus à grand chose.
Le capitaine, qui décidement ne suis plus du tout l'histoire, était en train de défaire les cordes liant le bateau au quai, et démara sans prévenir personne, en tout cas, les hommes en noirs ont pu s'en appercevoir, maintenant à l'eau. La fonte de la glace au sol commence, et la jeune demoiselle se relève, la figure un peu abimée, et aperçoit le groupe d'aventuriers...

(Ps : Les nom "Raistlin" et "Elvyan" sont il de vos inventions ? S'ils sont tirés d'un livre, merci de les changer... Quant à "Miguel", c'est un nom espagnol courant... donc c'est bon)
Dragon volcan
 Pioupiou 
 Le 11/08/2005 à 01:14:42 
Anaya se releva et essuya d'un revers de manche la poussière sur son visage. Elle avanca jusqu'au rebord du bateau afin de lancer un regard moqueur au demi-orc balafré, puis se tourna vers le groupe d'aventuriers.
"Je ne saurais trop comment vous remercier ! Vous m'avez sortit d'une situation assez délicate. Si ces brutes m'avaient mit la main dessus, j'aurai passé un sale quart d'heure.
Laissez moi d'abord me présenter : Je suis Anaya Sylmaril, et je crois que nous avont un ennemi commun. Cela ne vous dérangerait-il pas que je me joigne à votre compagnie ?"

Ce message a gagné 10 Po !
Dragon gris
 Narmo 
 Le 12/08/2005 à 02:20:53 
Depuis la proue un elfe avait suivi toute la scène, un demi sourire énigmatique plaqué sur son visage sans âge, jouant avec une flèche empennée de plumes d'aigle. Sautant lestement sur le pont, il s'avança vers les aventuriers d'une démarche souple. Son teint halé le désigne de façon évidente comme un habitué de la vie en extérieur, et ses cheveux noirs comme un représentant des Hauts Elfes. Désignant le ciel de la pointe de son arc en os, il les gratifia du salut traditionnel de son peuple:
"Elen sila lumenn omentielvo.
Vous semblez avoir attiré l'attention et la haine de personnes dangereuses. A moins que seuls l'avidité et le désir de récupérer cet objet -il désignait l'oeuf- ne motive vos ennemis? Quoi qu'il en soit, il semble que nos destins soient liés pour un certain temps. Je suis Lelyawë, et serai ravi d'entendre vos histoires -Même toi, Noriquen! (il désignait l'elfe noire, d'un air un peu méprisant mais sans le dégoût traditionnellment attaché aux rares rencontres entres elfes noirs et hauts elfes).
Cela nous permettrait à tous de faire passer plus agréablement le temps durant cette traversée. Qu'en pensez vous?"

Ce message a gagné 30 Po !
Dragon gris
 Gauvain 
 Le 24/08/2005 à 22:57:44 
Ils s'enfermèrent dans une cabine et commencèrent à discuter. Leur discussion était accompagnée des craquements des mâts du grand voilier marchand qui quittait le port. Ils racontèrent tout à ces étrangers : ils leur parlèrent de Migos et de la quête que la fée leur avait confiée. Cette fée qui leur avait promis aide et soutient en période difficile et qui pourtant n'était pas venue. Ensuite ce fut au tour d'Anaya de raconter son histoire : elle parla tout d'abord de sa première rencontre avec ce semi orque balafré qui avait massacré sans pitié tout les membres du clan avec lequel elle cheminait. Leur mission était de convoyer un parchemin à un seigneur des elfes noirs qui habitait de l'autre côté de la mer. Ce parchemin contenait des informations confidentielles et elle ne voulut pas en dire plus à ce sujet mais elle jura devant tous qu'elle aurait sa vengeance. Puis, au moment où Lelyawë voulut prendre la parole, un bruit sourd se fit entendre suivi d'un tremblement...

Après avoir repris leurs esprits, la compagnie s'empressa de monter sur le pont principal du navire et tomba nez à nez avec une créature sortie tout droit d'une légende. Elle mesurait sept mètres de haut et avait une énorme tête que l'ont aurait comparée a un calamar. Elle avait un buste de forme plutôt humanoïde et une queue de poisson, son corps était couvert d'écailles et dans ces yeux on pouvait lire toute la haine et toute la furie qui puissent exister dans un être vivant.

Le combat semblait inégal mais ils ne pouvaient pas se laisser mourir sans lutter.le poing de l'immonde créature s'abattit soudain sur le bateau, Miguel dégaina sa dague, Elvyan empoigna la sienne, Anaya se tint prête au combat, Raistlin récita une incantation et Lelyawë banda son arc mais chacun savait au fond de lui même qu'il ne pourrait pas l'arrêter...Terreur et intrigue était les deux sentiments dominant dans leur esprit... Mais le temps des questions viendra plus tard, le combat devait commencer!!!

Tout semblait perdu quand une lumière dense apparut, venue de nulle part, sous la forme d'un globe étincelant. Miguel reconnut immédiatement la fée et ne se fit pas prier : il lança sa dague qui percuta directement le coeur de l'animal. Elvyan courut vers le monstre et lui enfonça profondément la sienne dans l'abdomen pendant que Anaya, grâce à une série de gestes souples, se retrouva à la base du cou de l'animal sur lequel elle s'acharnait. Le sort de Raistlin percuta la créature de plein fouet tandis que Lelyawë avait décoché trois flèches dont une qui fit mouche entre les deux yeux globuleux de l'animal. La créature sombra dans les abysses en poussant un cri strident.

Ce message a gagné 25 Po !
Dragon vert
 Le 25/08/2005 à 22:21:29 
Le monstre etait surement mort, mais tout le monde restait en alerte. Le bateau tanguait dangeureusement et grincait terriblement.

Le capitaine ariva en trombe, suivi d'un homme d'aspect miteux, vêtu de vieux habits vieux et usés. Mais a coté du capitaine, il semblait etrangement calme.
"-Mon bateau! Tout saccagé!, s'affola le capitaine. Il fit volte-face et cria a l'adresse de l'homme:
-Kelnor! Nettoyage!"

Puis il raccompagna le groupe dans leur cabine, et retourna sur le pont. Le groupe reprit sa discussion. Puis, tout a coup, la porte s'ouvrit. Le matelot qui s'appelait Kelnor entra rapidement, l'air inquiet. Il ferma la porte en marmonnant:
"-Si le capitaine me surprend ici...Excusez-moi, lanca-t-il a haute voix mais hésitante au groupe, mais bon...voila j'ai surpris votre conversation avant l'apparition du calmar et... j'aimerais me joindre a vous.
-Quoi?! lanca Anaya, mais dans quel but? Enfin , vous n'etes même pas armé!
-C'est vrai, dit Elvyan, tu es pauvre et tu es inexpérimenté...
-Mais non! l'interrompit Kelnor. Regardez!
Il sortit une bourse de sa poche, l'ouvrit et leur en montra le contenu: une vraie petite fortune!
-Mais...marmonna Lelyawë.
-Mais pourquoi êtes vous si sale et mal habillé, alors que vous avez la une petite fortune!
-En fait, vous voyez, le capitaine est tres (Il jeta un coup d'oeil rapide vers la porte) radin. Il me paye juste assez pour vivre. Mais le peu qui me reste, je l'ai conservé chaque jour. Je rêve de partir a l'aventure, mais Le capitaine serait furieux, que je parte, et je n'en ai jamais eu le courage. Mais maintenant ce courage, en vous entandant, je l'ai!
Un silence de plomb s'installa. Apres un grondement assourdissant, Miguel rompit le silence:
-Un peu d'aide est toujours la bienvenue. Moi je suis d'accord. Qu'en dites vous?"
Tout le monde aquiesca d'un signe de tête.Kelnor remercia tout le monde chaleureusement, puis commenca a leur raconter son histoire:
"Je suis né dans une tribu nomade, la tribu du Phénix, où j'ai vecu dans mon enfance. J'ai decouvert que je possedais d'etranges pouvoirs que je ne controlais pas a l'epoque. Puis un groupe de brigans m'a enlevé et m'a vendu sur un marché noir d'esclaves où mon capitaine m'a acheté...
A la fin du récit, tout le monde somnolait. Ils allèrent se coucher.

Ce message a gagné 40 Po !
Dragon vert
 Le 27/08/2005 à 15:32:43 
Lelyawë et Rèstlin se concentrèrent. Ils lancèrent le sort tant bien que mal, en usant de toutes leurs forces. Le bateau ralentit progressivement, puis s'arrêta, bien qu'il tanguait. Mais le bâteau vu englouti sous les vagues, le mât se brisa comme une alumette, puis il alla s'ecraser...sur une petite île!

Tout le monde etait a terre, sous le choc. L'oeuf était posé a quelques metres de là. Kelnor fut le premier a se lever. Il alla recuperer l'oeuf, et fut soulagé de le voir intact, bien qu'il pensait que quelqu'un l'avait renforcé avec un sort. Il alla voir Anaya qui s'etait levée a son tour.
"-Mince!dit elle. Quelle tempête! Comment on va faire?
-Je ne sais pas..."

Ils allèrent voir les autres qui étaient encore sonnés. Petit a petit tout le monde se leva. Mais lorsque Lelyawë se leva a son tour, elle dit:
"-On est suivis!
-Quoi? repliqua rèstlin.
-J'ai senti une présence qui nous a aidé a ne pas nous fracasser violement contre cet...ilôt. Mais je ne sais ni qui c'est ni dans quel but. Et je ne sais pas qu'est ce que nous allons faire!"
Le capitaine Vickram pleurait a chaudes larmes a côté de Kelnor qui tentait de le réconforter.

A quelques dixaines de metres de là, l'homme qui les suivait pensait:
"Quelle plaie! Quand j'ai tenté de les aider pour qu'ils ne s'ecrasent pas et donc brisent l'oeuf, j'ai lancé un sort puissant, et cet elfe m'a repéré... Mais au moins ça les ralentira, et je pourrais en savoir plus"
Et c'est ainsi qu'il prit sa longue vue et observa nos héros...

Ce message a gagné 20 Po !
Dragon brume
 Le 29/08/2005 à 20:16:39 
Elvyan et Anaya ne comprenaiaient pas ce qui c'était passé et donc revinrent deux fois plus méfiantes au campement. Dès qu'elles arrivèrent, Elvyan s'assit à l'écart sur une branche d'arbre.
"Je ne sais pas ce qui c'est passé, mais ça ne serait sûrement pas arrivé si j'avais été seule, se dit-elle. "
Ce dont elle était sûre en revanche c'était qu'on lui avait dit quelque chose qui l'avait mise profondémment en colère.
" Pourtant c'est chose difficile... pensa-t elle."
Il n'y avait que lorsque l'on parlait de son passé et de ses origines...
Elle entendit un bruit et, sans réfléchir lança sa dague dans la direction de l'intrus qui osait la déranger.
" Ca va pas, pourquoi tu as fait ça ? s'écria Anaya. Tu te rends compte que quelqu'un d'autre que moi se serait pris ta dague en pleine gorge ? "
" Je n'aime pas que l'on me dérange en pleine réflexion, répondit-elle simplement. "
" Tu repense à ce qui nous est arrivé dans la forêt ? C'est vrai que c'était assez étrange, mais..." elle n'eut pas le temps de finire sa phrase qu'Elvyan la coupa.
" Va-t-en, dit-elle calmement. "
" Quoi ? Mais pourquoi qu'est ce que tu as ? "
Elvyan sauta de la branche, se plaça juste devant Anaya et la regarda dans les yeux :
" Croit moi, c'est un conseil que je te donne. "
Elle n'eut pas à en dire plus, Anaya se retira prudemment en marche arrière puis, au bout de 3 mètres, se rendit assez vite vers le feu qu'elle avait fait.
" J'en ai peut-être un peu trop fait... Mais au moins elle ne m'enquiquinera plus. "
Elvyan leva les yeux aux ciel et observa la lune.
" Elle est pleine ce soir... Il ne reste donc plus beaucoup de temps avant que l'oeuf n'éclose. Devrais-je leur dire ? " pensa-t elle
" Rahhhhh, non, je ne peux pas ! ! Déjà que c'est la plaie de devoir aller aux Hautes Terres de Tursellante, si en plus je dois m'expliquer sur mes connaissances en dragons... s'écria-t elle subitemment. "
Elvyan releva la tête pour observer une fois de plus la lune et sentie une fine larme couler le long de sa joue.
" Acarrynn... Hélios... Gaïa... la lune est elle la même là d'où vous êtes ? "
Et alors qu'elle repensait à ces moments perdus, son dos commença à la gêner, puis à la gratter.
" Non, pas maintenant, pensa-t elle. Ce n'est vraiment pas le moment, j'ai encore envie de rester seule. "
Mais il n'y avait rien à faire, il fallait qu'elle arrête de penser à son passé et qu'elle rejoigne le campement.
" Depuis le temps ils doivent être revenus maintenant. "
Elle parti donc en direction du campement en se demandant de qu'elle façon elle pourrait s'excuser face à Anaya...


Ce message a gagné 30 Po !
Dragon gris
 Narmo 
 Le 31/08/2005 à 14:55:08 
***Pendant ce temps***
Lelyawë regardait calmement le camp en train de se constituer. Il devait reconnaitre que ces hommes étaient de valeur: malgré l'adversité, ils reprenaient en main leur destin avec courage. A l'exception peut être du capitaine, mais il est vrai que c'était lui qui avait le plus perdu dans le naufrage."Laissons lui le temps de se remettre" songea l'elfe.
Il rejoignit Miguel, qui après avoir désigné Elvyan et Anaya pour traquer la présence inconnue, se tourna vers lui:
"Tu veux les accompagner? Après tout c'est toi qui a détecté sa présence."
"Merci Ingwë, mais je pense que ce ne serait pas prudent. Si j'ai senti son pouvoir, c'est que d'une façon ou d'une autre nous sommes reliés. Ma présence ne pourrait que compliquer la tâche des chasseresses. Par contre il serait peut être bon d'essayer d'en apprendre plus sur l'endroit où nous avons... accosté" -il prononça ce dernier mot avec une pointe d'ironie mais sans méchanceté.
"Bonne idée, mais tant que nous n'en saurons pas plus sur l'inconnu qui nous piste, tu ne pars pas seul."
Après un rapide coup d'oeil autour de lui, Lelyawë prit sa décision
"Lui-désignant Kelnor-, du moins si tu es d'accord eärendur. Un marin sur une île peut toujours se révéler utile, et Rèstlin semble encore trop épuisé par les efforts déployés pour mettre en place la stase."
Kelnor ayant manifesté son approbation d'un hochement de tête, ils se mirent en route, Kelnor en profitant pour reprendre son "interrogatoire".
"Pourquoi le continent oublié est il aussi dangereux?"
"Cela remonte loin... aux jours même où les cieux, la mer, les terres bref tout ce qui nous entoure fut créé. En ces temps les dragons, créés par les dieux, règnaient sur le monde et s'affrontaient, et pour les servir, ils créèrent les différentes races: humains, nains, elfes, irda... Les dragons se prirent pour des dieux, et les dieux les punirent: chaque race reçut une tare, un défaut, qui venait rééquilibrer la création draconique."
Lelyawë fit une pause, plissant les yeux pour mieux observer la forêt environnante. Puis, reprenant la route et la parole:
"Aux humains il fut donné une courte vie. Aux nains une cupidité presque aussi grande que celle de leurs créateurs. Aux elfes une arrogance presque aussi grande que celle des dragons. Et enfin aux irda la colère, qui pouvait provoquer leur transformation en monstres répugnants mais physiquement d'une puissance extraordinaire... Oui, peu le savent mais les ogres sont en fait des irda dégénérés, ceux qui n'ont pas su résister à leurs instincts."
"Quel rapport avec le continent perdu?" l'interrompit Kelnor
"Larca atan! A quentata quentaro -laisse le conteur raconter! J'y arrive... En fait, d'après les légendes, ces décisions furent prises sur une terre où les dragons avaient été convoqués par les dieux, une terre neutre où les grands vers ne pouvaient s'affronter. Et pour punir les dragons eux même, ils les rendirent stériles"
Levant la main, il devança l'opposition du marin.
"Je sais, Miguel possède un oeuf de dragon... Car voici maintenant la fin de l'histoire. Sur cette terre, et uniquement sur cette terre maintenant perdue, ce qui a été fait peut être défait... En d'autres termes, les dragons peuvent se reproduire, les races créées par les dragons retrouver la pureté originelle. Mais afin que cela ne se fasse qu'exceptionnellement, le continent fut masqué, perdu, et peuplé de créatures et de gardiens tous plus dangereux les uns que les autres... Seuls les dragons peuvent avoir un espoir de survivre assez longtemps pour bénéficier de ce retour aux sources. C'est ce qui fait la rareté -et le prix!- d'un tel..."
Kelnor poussa une exclamation de surprise alors que Lelyawë disparaissait dans le sol! Ils avançaient tranquillement, et voilà que brusquement il n'avait plus devant lui qu'un trou sombre et béant... Il se pencha en criant:
"Lelyawë! Tout va bien?"
Du fond du trou l'elfe lui répondit:
"Tout va bien, un tas de sable a amorti ma chute. Va chercher les autres... C'est pourtant impossible, mais j'ai l'impression que je viens de tomber sur les ruines d'un temple Irda!"
 Pages : [01] [02] [03]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 45 messages visibles sur 186953 dans le topic [RP] Jeux de Role : Action !.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés