« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
Ajt : je contacte tes parents de suite pour qu'ils te recadrent
Veemons : C'est le décalage horaire ça, il était 9h chez moi
Ajt : ok j'ai mal mené mon enquête désolé
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Histoire du Jeu en Temps Réel ! >> [Tournoi] La Danse des Loups

 Pages : [01]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon brume
 Le 23/02/2015 à 14:42:41 
[HRP]
Ce topic relate les expériences des joueurs suite au tournoi organisé par les Loups des Neiges et s'étant tenu en l'An 11, de l'Anarya de la Quatrième Semaine de Nénimë à l'Elenya de la Cinquième Semaine du même mois.
Il a vu s'opposer les Loups des Neiges aux Chevaliers d'Atsami. Ces derniers ont combattu aux côtés des Lions de Celeborn et des Chimères Étincelantes.
Il y eut au total 10 combattants : 6 Loups et 4 sous la bannière des Chevaliers.

Tout joueur ayant participé au tournoi est invité à RP dans ce topic. Il en est de même pour les spectateurs qui ont lu assidûment les news et qui souhaitent partager leur expérience du tournoi. [/HRP]




LA DANSE DES LOUPS


La tension était à son comble ! Sire Adrentar était avec les Sires Dahokan et Gwaihir, ainsi que la chevaleresse Elyra. Ils couraient comme des dératés dans l'arène, regardant de toute part si l'ennemi pouvait survenir. Ils finirent par s'arrêter, essoufflés, non loin d'une imposante forêt. Sire Adrentar retira son heaume, puis regarda ses compagnons et dit :

- Aucune trace du moindre adversaire. Jusque là, nous n'avons croisés que des loups et quelques tigres. Où peuvent-ils bien être ?

Il souffla encore un peu avant de boire quelques gorgées d'eau de sa gourde, et d'en proposer aux autres. Alors qu'il inspectait les attaches de son armure, la chevaleresse mentionna qu'elle avait déjà abattu, avec l'aide de Gwaihir, un duo d'adversaires. Elle proposa ensuite d'inspecter les différents bâtiments du territoire. Elle se venta de connaître l'emplacement de chacun d'entre eux. Ne voyant aucune objection à cela, Sire Adrentar accepta et le quatuor se remit en route. Après des heures de recherche, ils ne trouvèrent rien. Le moindre bâtiment était désert et le sable de l'arène, riche en minéraux, ne conservait aucune trace de passage. Nerveux, Sire Adrentar regardait partout autour de lui, considérant le moindre bruit comme pouvant être une menace. Mais rien ni personne ne les attaquait.

Au cours de leurs déambulations hasardeuses (c'était Elyra qui menait le groupe), ils finirent par se retrouver à proximité de l'immense forêt. Distrait un instant, le chevalier fut captivé par la robustesse des arbres qui s'y trouvaient. Peut-être cela ferait-il une excellente cachette. Il s'en approcha et toucha du bout des doigts l'écorce de l'arbre le plus proche. Il était robuste. C'était la première fois qu'Adrentar voyait une telle forêt, aussi grande, dense et dont les arbres étaient aussi considérables. Était-ce vraiment l’œuvre de la Nature et des Dieux ? En y repensant, il avait entendu parler d'un forestier qui avait vécu dans l'arène en ermite pendant quelques mois. Après tout, il était possible qu'il ait passé ses journées à planter des arbres, afin d'apporter une touche de végétation en ce lieu désertique.

Le chevalier sortit de sa rêverie aussi rapidement qu'il en était entré. Il retourna vers ses compagnons, en pleine discussion :

- Réfléchissons, dit Dahokan. Des échanges ont déjà du avoir lieu. Qui a bien pu être vaincu ?

- Nous ne savons pas exactement qui est dans l'arène, répondit Adrentar. Mais je pense que la plus grosse menace, pour nous, sont Whiteange et Banshee. Pour le reste, nous sommes quatre : il est, je pense, le seul à pouvoir terrasser autant d'adversaires de notre valeur en un instant. L'autre risque serait que les Loups des Neiges attaquent en groupe.

Le saurien de glace tenta de rassurer ses compagnons :

- Peut-être sont-ils puissants, mais ils ne sont pas invincibles. Si nous nous coordinons bien, nous pouvons en venir à bout.

- En effet. Toutefois, demeurons vigilants, le danger peut venir de n'importe où.

À ces mots, un bruit parvint aux oreilles de Dahokan, qui tourna subitement la tête. Au loin, il pouvait distinguer un oiseau approcher. La buse vint se poser au bras d'Adrentar : des nouvelles leur avaient été envoyés par leurs alliés. Namrek et Pyrogue avaient vaincu Ketzach et Leirn, les cheftaines des Loups des Neiges. Voilà qui étaient de bonnes nouvelles : le tournoi tournait étonnamment à l'avantage des Chevaliers d'Atsami et des Lions de Celeborn. Toutefois, ce n'était que le début. Et la principale menace adverse, identifiée en tant que Whiteange et Banshee, n'avait toujours pas frappé. Malheureusement, cela ne tarda pas à arriver.

Alors que, suite aux conseils d'Elyra et Gwaihir, le groupe avait installé un campement discret aux environs de la forêt, une nouvelle missive arriva par les airs : le duo de Lions avait été vaincu par les redoutables tueurs. Cela ne rassura pas Adrentar, qui savait Namrek et Pyrogue comme étant de farouches combattants. Il communiqua la triste nouvelle alors que Dahokan vérifiait que Gwaihir n'avait aucune blessure. En tant que soigneur, le dragon d'esprit n'hésitait pas à prodiguer des soins à ses compagnons. Alors que Elyra commençait à piquer du nez, le parangon lui dit :

- Que Sire Gwaihir et vous vous reposiez. Sire Dahokan et moi allons veiller la première partie de la nuit. En plein tournoi, il n'est pas prudent de dormir sans surveillance.

Le duo prit donc le premier quart alors que leurs compagnons allèrent se coucher. Ils veillèrent ainsi pendant de nombreuses heures, Adrentar s'efforçant de rester aux aguets et réagissant au moindre bruit. Il lui fallut un certain temps avant de s'habituer aux ronflements de Gwaihir et de ne plus les considérer comme un danger imminent.

Alors que Dahokan était sur le point de s'endormir, il fut réveillé par un étrange bruit. Il alerta immédiatement son compagnon. Jugeant la forêt épaisse, ils n'avaient pas estimé nécessaire de la surveiller : l'attaque venait de là !

- Elyra ! S'écria Adrentar tout en bondissant.

Il se précipita l'arme au point à l'endroit où la jeune fille dormaitavec le saurien de brume. Il eut tout juste le temps d'apercevoir la silhouette de leurs adversaires : un humain accompagnait une terrifante faucheuse. Aucun doute, il s'agissait de Whiteange et Banshee. Vif comme l'éclair, le chevalier s'interposa entre l'arme du rôdeur et sa cible : Elyra. Son bouclier encaissa le choc. Mais l'impact fut tellement violent que le jeune homme se retrouva à plat ventre sur le sol, dos à son adversaire et à tout espoir de salut. Pendant ce temps, Banshee s'était précipité sur Dahokan. Mais celui-ci n'était pas un fin guerrier. Malheureusement, l'assaillant le faucha violemment, transperçant son cœur. Adrentar n'eut pas le temps de réagir qu'il sombra dans l'inconscience. Toutefois, une fébrile pensée eut le temps de lui traverser l'esprit : pourvu que son sacrifice n'ait pas été vain.

(2015-02-20 22:57:30) Dahokan a perdu contre Whiteange [Loups des Neiges].

Dragon brume
 Elyra 
 Le 19/03/2015 à 22:06:48 
[La Danse des Loups, début des hostilités, avant mes déambulations avec Adrentar]
(la suite une autre fois, je vais essayer de faire plus court (c'est juste les 20 première minutes là...))



Elle s'était rarement sentie aussi tendue qu'en se jour là. A pas prudents, Elyra parcourait l'étendue infinie du sixième souterrain, regrettant l'absence d'arbres. A son côté, calme pour une fois, Gwaïhir tenter de percer la pénombre ambiante. En venant du septième souterrain, il était difficile de s'habituer à cette lumière étrange et tamisée qui provenait du sol. Mais le jeu en valait la chandelle. Pour la première fois, le couple allait affronter d'autres dragons en vrai duel. Idée terrifiante et en même temps excitante. Elyra espérait montrer sa valeur, ou du moins ne pas décevoir son jeune chef, Adrentar. Pour l'instant, elle n'avait qu'une idée en tête: s'éloigner des escaliers, source de danger, et attendre de prendre ses ennemis par surprise. Un comportement couard, mais on ne changeait pas un corbeau en chevalier d'un claquement de doigt…

Soudain, Gwaï s'immobilisa, tête fixée vers le plafond. Puis il reposa son regard sur sa compagne avec un air grave.
- Il est l'heure…
Le cours du soleil était impossible à suivre dans ces profondeurs, mais à défaut de télépathie, le dragon avait quand même hérité du sixième sens de ces congénères. Le tournoi avait commencé. Ils pouvaient désormais tuer. Gwaïhir encouragea son humaine d'un coup de tête affectueux. Elle vérifia que son épée était bien accessible, but une longue gorgée d'eau dans sa gourde et inspira un grand coup.
- Allons tuer du loup!


La quasi absence d'arbre était à la fois un remarquable avantage et un danger. Elle permettait de repérer un ennemi à très longue distance, et par la même occasion de se faire repérer. Elyra renonça vite à marcher et s'installa sur le dos de son compagnon. Gwaï était jeune, mais c'était un coureur. Il ne ferait peut-être pas le poids en combat singulier, mais personne ne pouvait le battre à la course. La jeune femme eut une pensée pour Adrentar. Déjà, avant même que les hostilités aient commencées, elle songeait à fuir… Pourrait-il lui pardonner un acte pareil?

Heureusement, les choses s'agencèrent autrement. Il ne fallu pas longtemps aux deux compagnons pour repérer une forme allongée entre deux arbres. Un dragon. Un beau dragon. Un immense dragon, aux sombres écailles grises auréolées de fumée. La forme semblait onduler dans l'air du soir. Endormie. Pourtant, à l'approche de Gwaïhir, le dragon –ou plutôt la dragonne- se leva lentement et vrilla ses pupilles rouges sur le jeune couple.
- Misérables!

A son front, une pierre rouge brillait. Rouge sang. Inconsciemment, Gwaïhir se mit à saliver.
- Iejir… Loex.

Toute peur s'était évaporée. Il redressa la tête, Elyra bondit à terre, épée dressée. Sang. Mort. D'un même mouvement, ils se ruèrent sur la jolie dragonne encore ensommeillée. Tandis qu'Elyra se jetait entre ses pattes, esquivant les griffes redoutables pour venir à la recherche de la peau plus tendre du ventre, le dragon de brume s'était jeté au cou de sa victime. Toute majestueuse qu'elle fut, la dragonne ne put résister aux 200 kg suspendus à sa gorge. Ses griffes se mirent à labourer les ailes de son agresseur, puis une patte céda, quand l'épée de l'humaine en déchira les muscles. Gwaï exultait, ses crocs fouaillant la gorge chaude, dégoutant de sang brûlant. Et tandis que le rouge du sang coulait, le rouge des yeux s'éteignait…
(2015-02-20 21:42:54) Elyra a vaincu Drayconn [Loups des Neiges].


Il leur fallu quelques minutes de récupération avant de réaliser ce qu'il s'était passé. Pliée en deux, la jeune femme reprenait son souffle. Près d'elle, le dragon était immobile, les yeux fixés sur l'endroit où le corps de la dragonne avait disparu, téléporté au sanctuaire par la magie d'Ithil. Il ne restait qu'une tâche de sang, à moitié absorbée par le sable, pour témoigner du combat.

Soudain, la jeune femme se leva et s'élança vers son compagnon, passant ses bras autour de son cou.
- Gwaï?
- Oui?
- On l'a fait! On a gagné! Et vu l'heure, on vient sans doute de remporter la première victoire du tournoi!

Elle sentit un frémissement d'excitation parcourir l'échine de son ami, et d'une bourrade un peu rude, celui-ci lui donna un coup de tête affectueux dans le dos avant de se frotter contre elle.
- Repartons! Il doit y avoir d'autres loups!

La fatigue du combat était oubliée. Elyra nettoya rapidement son épée dans le sable et s'élenç droit devant à pas rapides. Gwaï la suivait, trottinant à son côté, s'éloignant parfois à droite ou à gauche d'un grand coup d'aile pour faire du repérage. La jeune fille essayait de repérer des empreintes dans le sable, en vain. Tout à coup, le saurien revint les yeux brillants et babines retroussées.
- J'en ai trouvé un autre, Eraesthyr! A l'ouest! Il arrive!

Le petit dragon vert se rengorgeait de fierté et d'impatience. Il avait fiché ses griffes brillantes dans le sable, contracté ses muscles, prêt à bondir sur l'ennemi dès que possible. A côté de lui, Elyra dégaina son arme et planta solidement ses jambes dans le sol. Le dragon adverse et son dragonnier les avait également repérés et approchaient vite. Gwaï ricana, et son humaine sourit à côté, devinant et partageant la même impatience d'en découdre. Leurs ennemis devenaient de plus en plus distinct: la forme humaine côtoyait ce qui avait l'air non pas d'un dragon, mais d'un immense humanoïde enveloppé d'une cape rouge sang. Un humanoïde armé d'une lame brillante et qui faisait trembler le sol. Une faucheuse.

Elyra eut le souffle coupé et dut poser son épée. Un dragon faucheuse. C'est la voix tremblante qu'elle s'adressa à Gwaïhir:
- Banshee…
- Quoi?
- Ce dragon, c'est Banshee… Le plus puissant du tournoi.

Les pensées se troublaient dans sa tête, et l'épée pendant à son bras, inutile, elle ne savait plus comment agir.
"Tu es une chevalière, tu te bats avec honneur! Tu es une chevalière, tu ne crains pas la défaite! Fait honneur à Adrentar, fait honneur à l'Ordre! Tu es une…"

Alors qu'au loin, Banshee poussait un rugissement terrifiant, un corbeau terré jusque là dans un bosquet s'envola avec un cri, écho parfait du point final de ses pensées. Elyra rengaina son épée et bondit sur le dos de Gwaïhir, serrant ses pointes dorsales avec l'énergie du désespoir.
- Cours!
- Mais…
- Gwaï, cours!
Dragon trisla
 Le 26/03/2015 à 19:01:20 
[Background explicatif]

« C'est toujours un plaisir de faire affaire avec vous ! »

Des éclats de rires s'échappaient de la pièce voisine, les portes joliment ornées s'ouvrèrent et plusieurs personnes sortirent l'air assez satisfait par l'accord qu'ils venaient de conclure. Une femme fermait la marche, elle portait un uniforme très formel et semblait toute aussi enjouée que ces confrères qui se tournèrent vers elle. Ils la saluèrent aimablement en lui disant des paroles de remerciement puis prirent la direction de la sortie. Lorsque la jeune femme fut enfin seule, elle relâcha ses épaules et soupira un grand coup avant de s'étirer la nuque à l'aide de sa main droite. Elle retira sa veste, révélant une simple chemise blanche dont elle retroussa les manches au tiers de ses bras. Elle posa le vêtement sur une chaise qui faisait meuble dans le corridor qui joignait l'entrée du bâtiment, puis sortit. Elle se dirigea vers la taverne où elle avait pris l'habitude de passer beaucoup de temps à réfléchir ou juste boire une bonne bière de Kro-Nain-Bourg, ou les deux à la fois. Surtout les deux à la fois. Boris, le tenant de la taverne, l'accueillait toujours comme si c'était sa propre fille.

« Hemarys, ma belle, comme ça fait plaisir de te voir ! »

L'homme, dans la cinquantaine, s'approcha de la jeune femme et la serra très fort dans ses gros bras musclés. Hemarys s'assit sur un des hauts tabourets du bar et rapidement une chope de la très particulière et célèbre bière apparut devant elle. Elle but alors une grande et longue gorgée du frais breuvage puis s'adressa à son ami tavernier :

« J'ai conclu de nouvelles affaires aujourd'hui. Varnaël est sûre d'avoir encore de beaux jours devant elle. »

Boris s'en réjouit tout en frottant machinalement son verre de sa guenille et répondit d'un sourire :

« Tu as vraiment changé depuis que Varnaël a pris de l'ampleur dans le Royaume. Je te trouve plus... Responsable. »
« Il le faut, pour Varnaël. Et surtout pour toutes les personnes qui l'ont choisie comme foyer. »

Un homme pénétra la salle haletant, il chercha quelque chose puis lorsque son regard croisa celui d'Hemarys, son visage s'illumina. Il accourut auprès d'elle et lui tendit une enveloppe dont le cachet rouge sang représentait ce qui pouvait s'apparenter à un loup. La jeune femme décocha le-dit sceau et prit le carton qui se trouvait à l'intérieur.

***
Cher voyageur,

La guilde des Loups des Neiges organise un tournoi amical qui verra s'affronter deux guildes au 6ème sous-sol. Quiconque souhaitant assister à cet événement est invité à se rendre à l'arène avant le 20 de ce mois, date du lancement des festivités. Sa durée couvrant 5 jours sans interruption, vous serez bien évidemment nourris et logés c'est pourquoi, il est préférable de se présenter à l'avance pour profiter des meilleurs places disponibles.
Les Loups des Neiges espèrent que ce tournoi sera l'occasion pour les citoyens d'Atsami de profiter pleinement du divertissement et vous souhaitent de beaux jours au Royaume.

Cordialement,
Guilde : Loups des Neiges.
***


Boris s'empara de la dite invitation et s'adressa à Hemarys :

« Tu ne compte tout de même pas y aller j'espère ? »
« Pourquoi pas ? »
« C'est une absence d'au moins une semaine, que fais-tu de Varnaël ? »
« J'ose espérer qu'elle peut survivre sans une surveillance permanente de ma part. De plus, j'ai achevé de remplir tous les papiers administratifs de ce mois, et tu sais à quel point c'est ce qui me prend le plus de temps et d'effort à fournir. Je peux donc m'octroyer un petit séjour loin de toute cette... Responsabilité. Pas vrai ? »

La jeune femme lança un sourire charmeur au tavernier contre lequel il ne pouvait même pas rivaliser. Il lui rendit son invitation et retourna à son occupation principale : essuyer inlassablement le même verre que précédemment.
Hemarys se rendit chez elle où elle prépara un sac de voyage qui s'avéra très vite très lourd. Depuis qu'elle se devait de présenter une tenue convenable en face de ses associés, elle avait prit goût à la mode des métropoles les plus branchées d'Atsami et au delà des mers (facile lorsqu'on côtoie les plus grands commerçants maritimes du coin).

« Je ne vais tout de même pas prendre mon sac de voyage d'affaire... »

Alors qu'elle cherchait un moyen de régler son problème de fashonista, une effroyable tête de dragon fit irruption dans la pièce par la plus grande fenêtre qui s'y trouvait. L'énorme mâchoire s'ouvrit pour laisser échapper un léger souffle brûlant en direction de la jeune femme qui ne broncha même pas d'un pouce. Le dragon grogna de frustration.

« … Je peux savoir où tu vas ? »
« Au 6ème sous-sol. »
« … en quel honneur ? »
« Il va y avoir un tournoi et je veux y assister. Ça fait des lustres que j'ai pas mis un pied à l'extérieur de Varnaël. »
« … Puis-je t'accompagner ? »
« En quel honneur ? »
« … Je m'ennuie. »
« Fais ce que bon te semble, mais si tu viens, tu seras ma mule. »

Le dragon grogna de nouveau mais concéda à la requête de sa partenaire qui sortit tant bien que mal avec son bagage. Quelques minutes plus tard, le duo était déjà sur la voie vers une nouvelle aventure.

[Je compte continuer sur ma lancée prochainement, un plop serait donc apprécié :)]
Dragon brume
 Elyra 
 Le 21/07/2015 à 20:22:45 
- Gwaï, cours!

Elle ne sut si c'était l'effet de son ordre ou du deuxième hurlement de Banshee, mais le dragon verdoyant obéit. La faucheuse aussi avait prit le galop, son arme brandie dans une promesse de mort. Penchée sur le dos du saurien, la jeune humaine lui hurlait des encouragements, sans quitter l'ennemi des yeux. Heureusement, elle ne mentait pas quand elle disait que Gwaïhir était taillé pour la course. Fils d'une dragonne des airs, il avait pourtant pris toutes les caractéristiques de son père, un dragon des plaines. Finesse, musculature et longues pattes déliées lui assuraient une agilité et une vitesse difficiles à égaler. Dans les plaines dégagées du sixième souterrain, le jeune dragon filait à toute allure, zigzagant entre les bosquets. Pendant longtemps, la silhouette menaçante de la faucheuse resta derrière eux, puis enfin elle commença à rétrécir et disparut. Le jeune dragon courut encore quelques minutes avant de s'accorder une pause en haut d'une dune. Sa cavalière se dressa debout sur son dos et profita de sa position en hauteur pour guetter l'ennemi. Grand bien lui en fit. Elle sentait que Gwaïhir commençait à se détendre quand un éclat de lumière attira son regard, venant d'une forêt en contrebas. Un éclat métallique. Celui d'une lame.

- Oh non... Il ne va pas nous lâcher...

Le dragon lui répondit par un long soupir et redressa la tête.
- Il ne nous a pas vu...
- Mais ça ne va pas tarder si on reste perchés là. Allez mon beau, bouge!

La jeune fille se laissa retomber et eut juste le temps de se cramponner à une pique dorsale que son compagnon reprit le galop. Ils crurent un instant avoir enfin semé leurs poursuivants mais un cri humain dans leur dos les ramena à la réalité.

- Trop tard!
- Je croyais que tu étais le dragon le plus rapide d'Atsami!
- Je le serais sûrement un jour si tu me laisses vivre assez longtemps pour devenir adulte, "potock"!
- Tais-toi et cours!

Gwaï poussa un toussement rauque de mauvaise augure, mais allongea néanmoins sa foulée. Seulement, le souterrain étant trop nu pour pouvoir se cacher, ils en était réduits à sinuer entre les dunes pour tenter de semer le menaçant dragon. En vain. Gwaïhir gardait l'avantage à la course, mais dès qu'il déviait de sa trajectoire, dès qu'il ralentissait pour reprendre son souffle, l'ombre de la faucheuse était là.

- Eraesthyr? Il nous pousse vers l'escalier.

Mauvaise nouvelle. La plupart des participants au tournoi venant du domaine de la nuit, l'humaine et son dragon avaient communément décidé d'éviter la zone de transition entre les deux souterrains. Ce serait certes un endroit où l'on pourrait trouver le plus de proies, mais c'était également le risque de combattre des ennemis en supériorité numérique. Pourtant, aucune possibilité d'y échapper. Leurs tentatives d'esquives ne faisaient que les ralentir.

- Tu crois qu'il nous tend un piège?
- Je ne sais pas... s'ils peuvent communiquer par pensée dans leur équipe...

Le jeune dragon s'immobilisa d'un coup et se mit à tousser d'épuisement. Renonçant à s'allonger -impossible de se relever s'il s'abandonnait dès maintenant-, il continua à avancer à petits pas, la gorge en feu. Sur son dos, Elyra se retourna et banda son arc, bien décidée à ralentir leurs adversaires, et au pire, à vendre chèrement leur peau.

- Tu n'as aucune chance, *eraesthyr*. Je ne pense pas que les plus grands tueurs d'Atsami aient peur de ton arc!
- Tu as une meilleure idée? pesta la jeune femme, vexée.

Les ailes du saurien claquèrent au dessus de sa tête tandis qu'il s'étirait sans cesser de marcher.

- Il faut foncer.
- Encore?

La jeune femme ne put cacher la pointe d'inquiétude de sa voix.

- Il a beau être plus vieux et plus fort, il doit commencer à fatiguer lui aussi! Si je fonce tout droit, sans tenter d'esquiver, par le chemin le plus court, j'ai peut-être une chance de le semer définitivement.
- Et s'il y a des combats là-bas?

Gwaï haussa les épaules.

- Justement, c'est ça l'idée. Soit ça nous ralentit, soit ça le ralentit.

- Elyra, où te caches-tu?

Whiteange. Tellement moqueur, sûr de lui. Menaçant. Le cri finit de convaincre la jeune fille. Sans lâcher son arc, elle se remit en place pendant que son ami puisait dans ses dernières ressources.

- Allons-y, tout repose sur toi!

Elle se plaqua sur le dos du saurien, à moitié écrasée par les lourdes ailes de cuir tandis que Gwaï filait comme une flèche à nouveau. Elle ferma les yeux, essayant de reprendre son souffle pour être en état si un combat devait se présenter. Il n'y avait rien d'autre qu'elle puisse faire…
Un freinage brutal du dragon la ramena à la réalité et elle se redressa, arc brandi. Un jet de flammes passa à quelques pas d'eux. Deux dragons ainsi que leurs cavaliers s'affrontaient à grand renfort de cris, de feu et de magie. Elyra tenta de discerner les visages au milieu des flammes et de la fumée.

- C'est pas Pyrogue là?

Sans l'écouter, Gwaï jeta un regard inquiet derrière lui, guettant la faucheuse maudite derrière lui. Il sursauta quand une grêle de pierres s'abattit à ses pieds, fit un pas hésitant, revint en arrière en battant des ailes.

- Tu veux qu'on aille l'aider?

Malgré la question, Ely sentait bien l'inquiétude dans la voix de son compagnon. Une vraie chevalière aurait directement répondu oui, mais… Honneur fut vite balayé par un rapide calcul logique. Rester serait offrir des points au dragon faucheuse. Il valait mieux attendre qu'il s'épuise pour le surprendre à une autre occasion. Gwaï trépignait, ne sachant où aller. Lorsqu'un éclair frappa le sol, il fit un bond et repartit en avant. Pyrogue titubait, mais pas autant que son ennemi. Cramponnée à une aile, Elyra se mit debout sur le dos de son compagnon pour hurler de toute ses forces, en espérant que sa voie porterait assez:

- Namrek!!!! Whiteange arrive!!!

Elle cru voir le dragon ennemi s'effondrer, Namrek se retourner vers elle mais elle était trop secouée et s'éloigner trop vite pour voir la fin des événements. Elle ne put qu'espérer que son allié l'avait entendue et saurait se mettre à l'abri.

Il leur fallut une heure pour avoir la certitude qu'ils n'étaient plus poursuivis. Une heure pour se retrouver dans le silence profond de la plaine, seulement rompu par la toux rauque de Gwaïhir, à bout de forces. L'euphorie du début s'était envolée. Les deux compagnons se contentaient de marcher l'un à côté de l'autre, en silence, leurs yeux explorant tous les recoins du paysage, à la recherche d'une nouvelle proie, ou plus exactement, vérifiant qu'il n'y avait pas de danger. Ils n'avaient aucune nouvelle de leur équipe, aucun moyen de savoir comment les autres s'en sortaient. Ils finirent par s'effondrer contre un arbre à côté d'une résurgence d'eau dans laquelle ils plongèrent la tête de longues minutes. La toux de Gwaïhir se calma peu à peu, et Elyra attira sa tête sur ses genoux alors qu'il fermait les yeux, épuisé. Sans doute s'endormit-il, et elle resta immobile à lui grattouiller le crâne, le regard posé sur l'horizon sans le voir.

Une forme apparut, une forme qui devint deux formes, celle d'un homme et d'un dragon, marchant côte à côte. Il fallut quelques minutes à la jeune femme pour réaliser que quelqu'un approchait. D'un murmure, elle réveilla son compagnon avant de se lever tout en saisissant son épée. A cause de la fatigue, elle y voyait trouble, incapable de distinguer le nouveau venu. Ami ou ennemi? Un jeune dragon bleu. Un guerrier en armure. Désarmé. Mains ouvertes.

- Enfin, vous voilà!

Elyra poussa un soupir et se détendit. Adrentar. Enfin. Ils n'étaient plus seuls!
 Pages : [01]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 4 messages visibles sur 186947 dans le topic [Tournoi] La Danse des Loups.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés