« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
[!] Abandon tire un roi de coeur (Total : 13/14)
[!] Ajt tire une dame de carreau (Total : 12/14)
[!] Silmadin tire une dame de coeur (Total : 12/14)
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Histoire du Jeu en Temps Réel ! >> L'antre du Lion

 Pages : [01] [02] [03] [04]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon dino
 [?] Pito 
 Le 01/02/2015 à 12:10:12 
La chemise de Pito était maculée de sang. Le jeune homme était trop secoué pour faire attention aux manœuvres de Seregis. Le sort de soin lancé par le druide le ranima quelque peu. Pito pouvait de nouveau bouger, mais il se sentait très faible. Son énergie vitale était partie en même temps que le sang s'était échappé de la plaie. Il murmura un vague « Merci » à son ami pour l'avoir sauvé, et ajouta :

- Foncez ! Yorio a besoin de vous. Draginos arrive : il va s'occuper de moi !

Le dragonnier s'assura que ses compagnons étaient entrés plus profondément dans le dédale avant de faire face au dragon bleu. Celui-ci se contentait de le guetter, d'un air menaçant. Mais, apparemment, tant que Pito restait dans l'enceinte d'Arabdolvess, il ne risquait rien. Le saurien avait-il reçu des consignes ? En grimaçant de douleur, le commandant de la garde de Varnaël tenta de se redresser, s'appuyant à un rocher. En réalité, il n'attendait absolument pas Draginos. Il ignorait pourquoi mais, depuis sa chute, il sentait un vide en lui : son lien avec le dragon était coupé. Ce n'était rassurant en aucun point... Mais le jeune homme ne voulait pas ignorer ses compagnons : ils avaient une mission et il était hors de question qu'il les ralentisse. C'était à cause de lui que ses amis étaient en danger... Yorio avait été enlevé et Draginos ne donnait plus aucun signe de vie. Seregis avait certes effectué un acte héroïque, mais qui sera là pour le soigner si jamais il lui advenait d'être blessé ?

Alors qu'il agonisait, Pito se maudissait. Tout ce qu'il avait voulu éviter en agissant ainsi finissait par se produire. Il avait conduit tous les siens à leur propre perte. La vision du Ganim Vs'shtak venait de se réaliser : Pito n'avait plus aucun avenir. La seule chose qu'il pouvait faire, désormais, c'était de s'arranger pour que les autres en sortent indemnes. Il devait réparer son erreur. Il se redressa dans la douleur, retenant à grand peine un cri rauque. Il se tourna une nouvelle fois vers le dragon bleu, et l'espoir l'envahit. Un éclair émeraude traversa le ciel, venant percuter le saurien. Draginos, plus magnifique que jamais, venait de se jeter sur le geôlier improvisé. Un combat s'engagea entre les deux créatures mythiques, auquel Pito n'était relégué qu'au rang de simple spectateur. Il projeta toute sa volonté et son espoir en Draginos, mais fut conscient que rien ne se produisit : leur lien était bel et bien mort. Mais comment cela se faisait-il ?

D'un puissant jet de flammes, Draginos sortit victorieux de son affrontement. Il se tourna, inquiet, vers Pito :

- Que t'est-il arrivé ? Notre lien s'est subitement rompu !

- Le Ganim Vs'shtak s'est réalisé, répondit amèrement l'intéressé.

Il n'avait pas besoin d'en dire plus, la phrase était lourde de sens. Draginos observa l'étroite grotte, qui n'avait de bibliothèque que le nom. La réponse de leur quête était peut-être dans l'un des parchemins ici présents.

- C'est ainsi que s'achève notre quête... Comme l'avait annoncée notre destinée.

- Excuse-moi, Draginos, tu avais dit vrai. Si jamais j'étais resté tranquillement à Varnaël, nous n'en serions pas là.

- Le temps des excuses viendra plus tard, Pito. Nous devons aider Yorio et les autres !

Motivé, Pito se hissa tant bien que mal sur le dos de Draginos et tous deux s'engouffrèrent à la suite de leurs compagnons, déjà loin devant eux. Le dragon, comme mut par son instinct, se dirigea sans la moindre hésitation jusqu'à aboutir dans une salle particulière. Là où Pito s'était attendu à trouver une caverne comme tant d'autres, il y avait ici des traces d'architectures. Les ruines montraient qu'un majestueux bâtiment s'était dressé ici par le passé. Au centre d'une estrade en pierre se trouvait le mage noir. Derrière lui, Yorio était inconscient. De l'autre côté, Seregis et Enalys semblaient concentrés sur un rituel, parant tant bien que mal des boules d'énergie obscures lancées par le mage, protégeant ainsi Blake, Napnan et Emtek. Draginos déclara à Pito :

- Ce mage est trop puissant. Je dois intervenir.

- Oui, allons-y !

- Non, tu es trop blessé. Attend-moi ici et prépare-toi à accueillir nos compagnons. Il faudra les guider jusqu'à la sortie. Je vous rejoindrai ensuite !

Ce plan ne plaisait guère à Pito, mais il savait qu'il n'avait pas son mot à dire. C'était par sa faute que Draginos devait agir ainsi. Le jeune homme se résigna donc à lui obéir et descendit du dos du saurien. Comment pouvait-il savoir que celui-ci était en train de lui mentir ? Le lien entre eux deux était définitivement rompu, et le dragonnier n'envisagea même pas cette éventualité. Il se traîna vers la sortie par laquelle le duo était arrivé. De sa position éloignée des combats, il se contenta d'observer.

Draginos vint prêter main forte à Seregis et Enalys. Là où Pito se serait attendu à un plan subtil de la part de son lié, il fut surpris de voir que celui-ci fonça dans le tas ! Il se précipita sur le Mage, qui para l'attaque sans difficulté, à l'aide d'un bouclier magique. Ce serait le moment idéal pour agir et sauver discrètement Yorio. Mais le guerrier se sentait trop faible pour intervenir. Ce qu'il put apercevoir dans ce combat fut décousu, tellement il était las. Des éclats de lumière jaillissaient ça et là, preuves d'un combat farouche. Pito était inquiet : Draginos semblait en difficulté. C'était d'autant plus perturbant que le jeune homme ne parvenait pas à connaître l'état précis dans lequel était son compagnon. Ce dernier se tourna vers les autres combattants :

- Fuyez, maintenant ! Je le retiens ! Récupérez Yorio et sortez !

Certains parmi eux semblaient tout aussi réticents que Pito à suivre aveuglément les instructions de Draginos, mais ils obéirent, suivant les conseils du saurien.

*
* *


Draginos faisait une bonne diversion, permettant aux autres d'agir. Ses réserves magiques s'amoindrissaient à vue d’œil, mais il devait encore tenir un peu. Il avait menti à Pito : c'était déjà un exploit qu'il ait survécu jusque là. Morgul était un adversaire ancestral, bien trop fort, même pour un Dragon comme Draginos. Mais son sacrifice permettrait à tout le monde de s'en sortir indemne. Telle était sa destinée, il l'avait vu. Il l'avait compris lorsqu'Yselda avait prononcé son ultime prophétie. Le dragon ne réparait en rien les erreurs de son dragonnier, il prolongeait ses actes. Pour vivre et s'épanouir, Pito devait passer par cette étape difficile de sa vie. Mais s'il parvenait à la surmonter, alors il compterait parmi les dragonniers les plus sages d'Atsami. En tant que dragon, il devait préserver son dragonnier, au péril même de sa vie.

Morgul sentait que sa véritable cible (Enalys et Seregis) prenaient la fuite. Il voulait capturer leur magie en les éradiquant, mais la forte aura de ce saurien l'attirait grandement. S'il parvenait à le vaincre, ce qu'il était sur le point de faire, alors les deux autres Atsamiens ne pourraient lui opposer aucune résistance. Mais le mage sombre tomba dans le piège du dragon. En effet, il lui était inconcevable pour lui d'imaginer que son adversaire acceptait de courir à sa propre perte. Draginos s'était engagé dans ce combat en sachant pertinemment que c'était son dernier. Lorsque le saurien fut certain que tous les membres du groupe avaient quitté la caverne, il appliqua son plan.

Le mage était bien trop puissant pour lui, mais n'était pas invincible pour autant. Dragon Émeraude par nature, Draginos se savait voué à accomplir cette destinée : il usa d'un sort a priori basique, mais des plus puissants pour un dragon de son espèce. Un gigantesque éboulement s'enclencha, faisant s'effondrer la grotte sur ses occupants. Morgul eut beau appliquer sa magie pour tenter de se défendre, il ne put rien faire face à la soudaineté de l'attaque et la puissance surprenante de Draginos. Dans une dernière pensée, le saurien eut la satisfaction de savoir que son geste était salutaire pour Pito et les autres : son sacrifice n'était pas vain.

*
* *


Pito devint blême lorsqu'il entendit la grotte s'écrouler. Que se passait-il ? Inutile de se poser réellement la question pour comprendre. Il voulut faire demi-tour, mais des bras le retinrent. De toute manière, il était trop faible pour agir. Il avait bu un élixir lors du combat, mais ses effets étaient très modérés. Tout un tas d'émotions et de sentiments s'agitaient en lui : de l'incompréhension, de la colère, de la tristesse, de la confusion. Comment cela était-il possible ? Pourquoi Draginos était-il mort ? Cela aurait dû être Pito ! Il était responsable de tous ces problèmes. Les Dieux semblaient s'acharner sur eux. Enfin, sur lui. Il était vide désormais. Il se tenait là, les bras ballants et le regard hagard. Le mot sens n'avait plus aucune signification. Qui était-il sans Draginos ?

*
* *


Ils avaient du partir. Les esclavagistes étant trop présents dans les environs. Pito n'avait plus aucune volonté, il refusait de croire ce qui s'était passé. Draginos allait réapparaître, forcément. Le jeune homme ne pouvait s'empêcher de regarder par endroits, guettant un Draginos survenant de nulle part. Mais rien n'y faisait. Il se contentait alors de suivre le groupe, dont Seregis et Enalys avaient semblé prendre la tête. De temps en temps, le duo examinait la blessure du guerrier et veillait à sa bonne guérison. Et voilà qu'un matin, ils se retrouvèrent tous à Varnaël, chez Pito et Dra... Seulement chez Pito. Leur quête semblait prendre fin. Bien évidemment, le jeune homme accueillit ses hôtes le temps nécessaire à leur rétablissement. Ils avaient accepté de l'aider, ce moindre geste en retour était tout naturel :

- Merci à vous mes amis. J'ai conscience des risques que vous avez pris pour moi. Nous déplorons tous le sacrifice de Draginos, mais il savait jusqu'à la fin à quel point vous étiez des personnes loyales et honnêtes. J'espère pour vous, Seregis et Enalys, que votre curiosité en matière de magie minérale aura été satisfaite. Cette longue épopée vous aura, j'aimerais croire, apporté bien plus qu'elle ne m'a pris. Merci également à tous les deux, Napnan et Yorio, de nous avoir accompagné et soutenu. Votre aide m'a été précieuse, et je tiens à renouveler mes excuses concernant ce qui est arrivé à Yorio. Enfin, merci à vous, Blake et Emtek. Vos bras armés nous ont permis de repousser les esclavagistes et de sauver Yorio.

Cependant, se savoir entouré de personnes fiable ne remontait aucunement le moral de Pito. Il était anéanti et ne savait de quoi était fait son avenir. Cette quête mortelle avait été une grande leçon pour lui : il n'était pas digne d'être dragonnier. L'homme qu'il croyait être n'existait aucunement. Draginos avait eu raison sur toute la ligne et le guerrier aurait du l'écouter. Peut-être devait-il abandonner son épée et se tourner vers sa famille la plus proche ?
 Pages : [01] [02] [03] [04]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 46 messages visibles sur 186953 dans le topic L'antre du Lion.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés