« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
[!] Abandon tire un roi de coeur (Total : 13/14)
[!] Ajt tire une dame de carreau (Total : 12/14)
[!] Silmadin tire une dame de coeur (Total : 12/14)
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Histoire du Jeu en Temps Réel ! >> [RP] Episode V - De Foudre, d'Ecailles et de Chair

 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon glace MJ
 Le 13/07/2012 à 20:49:24 
[HRP] Rappel : par courtoisie pour les joueurs, merci de ne pas anticiper les réactions des personnages que vous rencontrerez ou le résultats des actions. Par rapport à certains JdR, une place primordiale sera donnée à l'interprétation de vos personnages et la qualité de vos écrits. N'hésitez pas à utiliser des correcteurs orthographiques.
Par avance, merci de respecter une petite convention d'écriture.

Les dialogues s'ouvriront par des tirets, les "récits" en écriture normale, les pensées en italique.
- Comment ? demanda Givre.
- Comme ceci, répondit Phoenix.
Tandis que les deux compagnons reprenaient leur route, Phoenix ne pouvait s'empêcher de laisser ses pensées vagabonder. J'espère qu'ils prendront plaisir à redécouvrir Atsami...




De Foudre, d'Ecailles et de Chair
Episode V des Vigilants et des Atsamiens

"Nous sommes ceux qui veillons sur Atsami, nous sommes les oreilles et les yeux des Anciens, tout comme nous sommes leurs ailes et leurs griffes, nous errons sur chaque terre, sans relâche, et nous continuerons jusqu'à ce que la mort s'empare de nos esprits. A vous qui menacez notre monde, prenez garde car rien n'échappe aux Vigilants."




Une rumeur se propage depuis la surface et descend le long des Souterrains. Une rumeur folle comme seule la peur peut en faire naître.
Des entités, à peine plus grosses qu'un poing humain, au corps intangible et fait à la semblance de la foudre auraient été aperçues en Atsami. Certains racontent les avoir vues immobiles, et qu'elles avaient alors des allures de dragons minuscules, d'autres parlent de serpents sans aile tombant des failles de la Surface dans le Premier Souterrain, puis rampant dans les escaliers. Il paraîtrait même que les entités ont été vues en train de s'attaquer à des hommes et des dragons. Devant la ville de Varnaël, le cadavre qui orne macabrement la route ouest en est témoin.
Dragon dino
 [?] Pito 
 Le 13/07/2012 à 22:16:20 
Un garde surgit dans son bureau en criant:

- Sieur Pito! Sieur Pito!

L'intéressé releva la tête et intima au garde de se calmer. Celui-ci se tint immobile face au chef de guerre et tâcha de reprendre son calme. Il inspira lentement et dit:

- Sieur Pito, un cadavre a été découvert à l'entrée de la ville, sur la route Ouest. C'est sûrement une attaque de ces bestioles! Elles envahissent la ville!

Machinalement, Pito se leva et se plaça face au garde paniqué. Celui-ci devait faire allusion aux rumeurs qui circulaient depuis peu dans les environs. Une fois, dans la taverne, Pito en avait aussi entendu parler. Selon certains, d'étranges créatures de toutes formes rôdaient dans les sous-terrains et s'en prenaient à des voyageurs. Elles avaient l'apparence de petits dragons sans ailes, ou encore d'infimes dragons. Le dragonnier tenta de calmer son subordonné:

- Tâchons de nous calmer. Respirez profondément. Nous n'avons aucune certitude sur le fait que la ville soit attaquée.

Mais le garde avait aiguisé la curiosité du jeune guerrier. Pito se dirigea vers l'endroit indiqué par le garde, accompagné de celui-ci. Le cadavre était-il un habitant de la ville? pensa-t-il. Ou pire encore, un membre de sa guilde!

Inquiet, le jeune dragonnier se mit à courir vers l'entrée de la ville. Surpris, le garde le suivit au pas de course. Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent à la grand porte de la ville. Ils coururent sur une centaine de mètres, suivant la route, et arrivèrent devant la scène du crime. Draginos se trouvait déjà sur place. Apparemment, il avait remarqué le cadavre ou l'agitation qui avait découlé de sa découverte.

- Je faisais ma ronde quand je l'ai découvert gisant par terre, entreprit de raconter le garde. Voyant votre dragon arriver, je suis parti vous alerter immédiatement, laissant le cadavre sous la surveillance de Draginos.

Pito se tourna vers le dragon émeraude:

- Tu as découvert quelque chose?

- Non, rien pour le moment.

Il y a quelques temps, Pito avait déjà mené une enquête sur la mort suspecte d'un scribe, dans une ville du Domaine de la nuit. Il avait donc acquis certains réflexes à adopter dans ce genre de situation.

- Bien, il ne nous reste plus qu'à enquêter, maintenant.

Il entreprit alors d'examiner les lieux, aidé par Draginos.



[HRP] J'espère que mon post est conforme aux règles. Je me suis permis d'introduire un PNJ afin de lancer mes personnages dans l'aventure. Ayant peu d'informations sur le cadavre, je ne l'ai pas décris. (Par exemple, est-il identifiable? Ses habits sont-ils en lambeaux, etc) Dois-je d'ailleurs énoncer les étapes que Pito et Draginos effectuent afin d'examiner le cadavre? Si tel est le cas, j'éditerai le post en fonction. [/HRP]
Dragon glace MJ
 Le 13/07/2012 à 23:36:42 
[HRP] Pas de souci, c'est conforme. Pas de problème pour faire intervenir des PNJ pour vous aider dans les dialogues tant qu'ils restent "naïfs" ou passifs. Pour permettre à tous d'intervenir sur un même pied, j'attendrais toutefois que plusieurs joueurs aient eu l'occasion de se manifester, dans la même ville ou ailleurs en Atsami, avant de faire avancer les actions de chacun (la description du cadavre dans ton cas !).
Dragon noir
 Napnan 
 Le 14/07/2012 à 00:09:58 
Napnan regardait avec attention les allées et venues des marchands sur la place, elle perçut soudain de l'oreille droite le tintement clair des pièce d'or qui s'entrechoquent et tourna vivement la tête. Elle observa avidement le marchand de viande ranger ses pièces dans une petite boite sous une pile de long morceau de viande rouge et gras. Quand celui-ci se retourna pour vérifier la cuisson d'un steak de loup elle dégagea la boite et s'en fut à toute allure.
Elle rejoignit rapidement les remparts de la ville afin de rejoindre Yorio.

Elle grimpa le long de la muraille et s'installa sur un toit, de là elle pouvait voir l'intérieur de la ville et l’extérieur. Elle compta rapidement son butin qui était de 98 pièces d'or. Yorio ne tarda pas à la rejoindre, un pain rond dans la gueule. La jeune voleuse le rompit et ils partagèrent leur repas en exposant leurs matinées.

-J'ai volé 98 pièces d'or à un marchand de viande ventripotent aujourd'hui ... J'ai également vu un combat d'ivrogne ce matin, l'auberge était crasseuse, je suis certaine qu'on peut y trouver quelques pièces d'or qui traînent...

-Moi ce matin j'ai pris le pain dans une boulangerie, la pâtissière à été distraite par du mouvement, près de la porte Ouest je crois. Le bruit court qu'il y a un cadavre. Le bras droit serait lui-même aller voir. J'ai entendu dire qu'il se passait des choses étranges... Confia Yorio sur le ton de la confidence.

Napnan sentit aussitôt la curiosité prendre le-dessus sur la méfiance et se tourna vers l'Ouest. Elle huma l'air et se tourna vers le dragonnet. Ils échangèrent un coup d'oeuil entendu et se mirent en route vers la porte. Il y arrivèrent peu après l'heure du déjeuner et redescendirent de leur perchoir afin de mieux assister à la scène. En effet, un cadavre gisait là et près de lui se tenait un immense dragon de couleur émeraude.
Le jeune duo s'installa contre le mur derrière quelques petits arbustes pour profiter discrètement du spectacle dans l’espoir d'y apprendre quelques petites choses, dans les tavernes, les ragots se vendaient bien.
Dragon blanc MODO
 Zergy 
 Le 14/07/2012 à 14:44:39 
Installé depuis quelques mois à Varnaël, Zergy, Enalys et Xul avaient passé quelques mois hébergé à l'auberge le temps de pouvoir construire un habitat bien à eux.
Comme dans nombre de villes d'Atsami, il avait du mettre la main à la pâte, mais ce n'était pas un problème pour lui ayant déjà pratiqué ce genre de chose par le passé, et puis les gens de Varnaël et les membres des Chimères Étincelantes s'étaient montrés accueillant envers eux; si ce n'est ce Fenloen qui ne semblait pas l'apprécier, le confondant avec un elf ou je ne sais quoi, sans doute trop embrumé qu'il était par les émanations d'alcool de sa distillerie.

Après un première aventure avec ces gens et leur accueil, ils avaient donc décidé de rester, leur habitation était terminée depuis quelques jours, c'était plus petit que ce qu'ils avaient connu, mais suffisant pour l'instant.
Bien que encore prit dans les finitions de son habitat et le bazar d'un déménagement, Seregis et Enalys prenaient le temps de se rendre aux champs pour aider à la culture des plantes médicinales, c'était une façon pour eux de se rendre utile à la guilde des Chimères Étincelantes qui les avait accueillit.

Alors que le soleil se levait, Zergy et sa dragonne Enalys en firent de même, en partie par habitude et aussi car les cultures n'attendent pas en cette période. Xul, quand à lui, resta à dormir, il était moins matinal.
Enalys parti chasser son petit déjeuné dans les montagnes environnantes, Zergy se contenta de quelques fruits. Une fois qu'il eut mangé et se soit lavé, il prit ses outils et de vieux habits qu'il utilisait pour les tâches salissantes, puis, il parti et retrouva Enalys sur la route des champs.

- As-tu réfléchi à la proposition de Dame Hemarys quand au serment ?
- Je ne sais pas encore Enalys, nous y verrons plus clair une fois installé pour de bon, ne brusquons pas les choses.
- Oui, tu as raison, ne prenons pas ce serment à la légère.

Cette discussion revenait régulièrement entre eux, après quelques mois, bien qu'ayant pesé le pour et le contre de cette histoire de serment, ils ne s'étaient pas encore vraiment décidés.

Après plusieurs heures de travail sous le ciel gris de cette journée, ils prirent le chemin du retour, l'heure du déjeuné était passé et ils n'avaient rien mangé depuis le matin. C'est alors qu'ils virent un groupe de personne au loin, parmi eux ils distinguèrent Draginos, le dragon émeraude de Pito, du fait de l'éloignement, ils ne purent voir qui étaient les autres, mais si son dragon était là, Pito ne devait pas être bien loin.

- Qu'est ce que c'est que cette attroupement sur la route ?
- Hum, ça sent les ennuis à plein nez.
- Allons voir.

[HRP] Voilà, j'espère ne pas avoir outrepassé les règles du RP.


Dragon trisla
 Le 14/07/2012 à 16:31:56 
.

Qu'il faisait bon vivre à Varnaël. Elle possédait une multitude d'endroits reposant très appréciés à présent par ses habitants. Certains étaient plus fréquentés que les autres et d'autres... Inattendus. Ce qui nous amène à nous diriger vers les hauts quartiers surplombant le centre ville, là où se trouvaient les plus belles demeures mais aussi où trônait le site du rituel de la guilde "Chimère Etincelante". Il s'agissait de deux imposant dolmens disposés parallèlement et reliés par une masse structure en bois d'où pendaient deux vielles lanternes à chaque extrémité. Ces pierres étaient gravées par des runes antiques qui luisaient nuit et jour d'une couleur jaune clair, sur l'une était écrit la parole sacrée et sur l'autre l'identité de tous les dragonniers et dragons ayant souhaité mettre leur magie en commun pour la prospérité de la métropole. Mais là n'est pas la chose que nous recherchions, mais bel et bien ce qui avait pris la liberté de gravir ce monument pour y piquer un petit somme à son sommet. Vous me direz, personne aurez eu l'idée d'aller profaner l'autel sacré de la guilde fondatrice de Varnaël, sous peine de répression grave de celle-ci. Alors, quand un événement important se produit à des lieux de cette position, vous pensez bien que personne n'irait demander de l'aide dans le coin. Mais heureusement pour cette personne, il y avait un moyen de communication qui se moquait éperdument de la distance et qui atteignait sa cible à tous les coups, pourvu qu'on veuille bien écouter.

"Hema... Hema réveille toi... HEMARYS WICK TU VAS ME FAIRE LE PLAISIR DE BOUGER TON CORPS LARVEUX DE CE CAILLOU IMMEDIATEMENT !!"

(Je peux vous assurer que quand un dragon se met en colère par télépathie, ça vous fait très mal à la tête.)

- (!!!) Oui ? Hein ? Quoi ?

La pauvre cheftaine se redressa en sursaut, le yeux grands ouverts sous la violence de l'impact neurologique de ce contact mental. Elle se gratta l'arrière du crâne en baillant mollassement puis s'étira comme si elle venait de faire sa nuit. Elle entreprit ensuite de descendre de son piédestal avec légèreté, un vrai jeu d'enfant. Ce n'est qu'à cet instant précis qu'elle décida enfin de répondre à ce réveil écailleux si désagréable.

"... Tu m'apporterais pas un truc à manger ? Je meurs de faim."
"Mais oui, bien sûr ! Chaud ou froid ? Salé ou sucré ? Et une fessé sur la place publique de Varn' ça te tente aussi ?!"

Hemarys agacée, affaissa ses épaules avant de presser le pas direction le centre ville.

"... Et sinon... Pourquoi es-tu si énervée ?"
"Peut-être parce qu'on a un cadavre qui empeste devant les portes extérieures de la ville et que ça crée un vrai scandale parmi les habitants ?"

- Ah... s'étonne-t-elle.

Arrivée au cœur du centre ville, Hemarys entreprit quelques emplettes en jetant des pièces d'or à droite et à gauche. Elle se retrouva avec des brioches, de la viande séchée et une gourde de la bière locale nommée "Kro-Nain-Bourg" qu'elle s'empressa d'engloutir comme si elle n'avait pas bu depuis des semaines. Alors qu'elle entamait sa dernière viennoiserie, elle aperçut au bout du chemin principal, un attroupement d'individus d'où provenaient des discutions alarmées. Une fois à proximité du rassemblement, elle prit un air sérieux et demanda à voix audible :

- Que se passe-t-il ici ?

La question réduit au silence les conversations et tout le monde se retourna vers la jeune femme avec un air effaré avant de s'écarter de son sillage en lui libérant un chemin à travers la foule. Celle-ci l'emprunta jusqu'à atteindre le fameux trouble fait de la journée. L'état du corps étendu devant elle la laissa interloquée. Après une brève inspection, elle se releva pour interroger la peuplade :

- Quelqu'un aurait-il vu quelque chose ou aurait-il en sa possession des informations qui pourraient nous aider à mieux comprendre ce qui est arrivé à ce pauvre homme ?

Les gens présents se regardèrent mutuellement, se questionnant du regard, mais le silence demeura. Hemarys balaya la foule en attente d'une quelconque réponse quand soudain un soldat l'interpela :

- Dame Hemarys, c'est affreux ! Il s'agit encore d'un crime commis par les spectres jaunes ! dit-il affolé.

Un sifflement d'horreur traversa la scène puis les habitants commencèrent à paniquer. La jeune femme prit une grande inspiration puis attrapa le soldat par une accolade amicale en clamant joyeusement :

- Oh mais voyons mon ami ! Ne dites pas de sottises ! Les êtres spirituels ne sortent pas plus haut que leur souterrain crasseux adoré du 3ème plan. C'est tout bonnement impossible ce que vous insinuez.

Elle montra son visage rassuré à tous les habitants avant de leur lancer aimablement :

- Allons, ne vous inquiétez pas ! Je vais m'occuper de tout ça, veuillez retourner à vos occupations je vous prie. Il n'y a plus rien à voir.

Ils s'exécutèrent, et Hemarys se retrouva vite seule avec un cadavre sur les bras. Mais dans sa détresse, elle vit des spectateurs familiers la rejoindre, ils attendaient simplement le retour du calme pour intervenir. Ainsi, Pito et Seregis - nouvellement admis - venaient d'apparaitre à ses côtés. Au moins, elle ne sera pas seule dans cette affaire !

.
Dragon baikamath ADMIN
 Adv 
 Le 16/07/2012 à 12:29:56 
Baïkamath était lové dans les cendres maintenant froides depuis longtemps. Edhon avait brulée sous ses flammes, et il s'était assoupi dans les ruines fumante. Seul l'arbre de vie avait été épargné.

Le temps avait passé alors que l'esprit du dragon s'était perdu à la limite du rêve, ne revenant à la conscience qu'à de rare occasion.

Mais maintenant, des bruits et des rumeurs courraient. Des echos désagréables, qui résonnaient de manière permanente à ses oreilles, venant troubler sa quiétude.

Un mouvement lent, reptilien, comme celui d'un lézard au sang froid qui ressent les premier rayon du soleil, parcours le corps volumineux de Baïkamath. Son organisme de dragon se réactive, réveillant sa faim autant que ses muscles, et un nuage de cendre et de poussière se forme autour de lui.

Des créatures de foudre ? Et bien, allons voir ça par nous même.
Dragon noir MODO
 Nisnor 
 Le 16/07/2012 à 18:30:45 
*Par ici, il semblerait qu’il y ait encore un stock de bois à découper…*

Dès lors, je m’élançais vers les coordonnées notées sur le journal. Depuis quelques temps déjà, je m’efforçais de griffonner les coordonnées des zones forestières non dévastées par l’avidité de certains ; quant à la solution de payer les matériaux, je ne l’avais même pas envisagée.

Chemin faisant, je croisais quelques personnes vagabondant dans ce niveau ci d’Atsami…Cherchant fortune pour certains, prenant quelques repos pour d’autre ou se laissant aller à quelques folies pour les derniers. Quelques villes et villages furent aussi une excellente occasion pour moi de m’arrêter quelques instants pour discuter de choses et d’autres et me ravitailler. De discussions en discussions, il revenait fréquemment une affaire de lucioles foudroyantes venues d’on ne sait-où ; je n’y prêtais guerre plus d’attention.

Sur ma route, je croisais un attroupement peu commun devant une citée qui ne m’étais pas inconnue. Je feuilletais le calepin à la recherche de l’information : Oui voilà…Varnaël !!

Peut-être y organisait-on un événement sensationnel ? Une fête ? Un mariage ? Un combat ? Ou juste des informations toujours bonnes à savoir ? Dans tous les cas, je voulais savoir…et décidais de me rapprocher du groupe.

Plus je me rapprochais et mieux je pouvais discerner les personnages.
*Bigre…Les humains n’ont pas des têtes de plaisantins…quant à leurs dragons…J’ai dû manquer ma période de croissance !*

Je préférais me dire qu’être de petite taille ne pouvait pas être qu’un défaut et je continuais à marcher paisiblement afin de savoir de quoi il retournait.
Arrivé à proximité du groupuscule, je n’eus, à mon grand étonnement, pas trop de difficulté à avoir un visuel de ce qui était l’objet de cet attroupement : Au sol, un cadavre nauséabond gisait, inerte.

Je me risquais à prendre la parole :
-Ermm...Bonjour ?...Serait-il possible de savoir en quoi un cadavre suscite autant d’intérêt ? Surtout à en juger par l’équipement de certains ici présents, je ne doute pas que les morts soient monnaie courante dans votre entourage n’est-ce pas ?

[HRP]Allez hop...C'est reparti pour un mode brise-boulette du premier ordre!![/HRP]
Dragon fantome
 Le 16/07/2012 à 20:42:51 
Nathanielle et Agarwaen rentrent de leur chasse.

- Dis Agarwaen, tu as entendu la rumeur ?
- La rumeur sur la découverte près de la ville de Varnaël ?
- Celle là même. J'ai très envie qu'on aille la vérifier...
- Alors qu'attendons-nous ?

Sur ces bonnes paroles, Nathy grimpa sur le dos d'Agarwaen pour arriver plus rapidement sur les lieux et vérifier la rumeur... Laissant tout le plaisir à Nathanielle de laisser vagabonder ses pensées... Après tout, une rumeur reste une rumeur tant qu'on ne l'a pas vérifiée par soi même... J'ai hâte de m'assurer de la véracité des faits
Dragon loup
 Le 17/07/2012 à 20:45:12 
Dras projeta son esprit vers quelques vagabonds qui passaient dans les alentours pour tenter d'apprendre des nouvelles fraîches ou quelques ragots de bas étages.

- Paraîtrait qu’un mort a été découvert aux portes de Varnaël ! Et paraîtrait que c’sont des genres de lucioles qui brilles de milles feux !
- Oui j’ai entendu une histoire similaire il y a quel’ques jours. Crois tu q’c’est vrais ? dit-il pensif.
- Ma foi… Il se passe des choses pas souvent net… Rappelles toi l’attaque des slims à la mine du 6ème souterrain !

Ces deux là on attisé ma curiosité ! Et puis des lucioles… tueuses ! dit-il amusé.

La wyvern déploya ses larges ailes puis s'envola en direction de la cité.



[HRP] Premier jet rp, potable ? :p[HRP]
Dragon blanc
 Le 18/07/2012 à 04:18:19 
_

- Enfin arrivées! Si nous avions un peu plus tardé, je me serais jetée sur la première créature susceptible de me sustenter.

Lycinia qui avait parlé, posa le pied sur un sol gorgé d'eau et rabattit sa capuche dégoulinante sur son dos, tandis que Spiritia s'ébrouait les écailles dans un grognement. Finit, la dragonne s'enfonça dans la forêt sans un mot, laissant son amie rejoindre seule la plaine où se trouvaient les caravanes qui formaient un cercle autour d'un feu mourant. Une bâche était tirée en leur centre afin de protéger les caravaniers d'une pluie matinale.

La jeune femme salua d'un sourire l'un des Veilleurs de garde et se faufila silencieusement entre les roulottes. Le soleil ne se levant pas avant deux bonnes heures, la plupart des nomades étaient encore plongés dans le sommeil et Lycinia préférait éviter de les réveiller, bien qu'il aurait été étonnant qu'ils entendent quoique ce soit au milieu de ses ronflements collectifs.

A mi-chemin de sa destination, Ma'vina chef des commis se posta devant elle, les mains sur les hanches, une mine faussement sévère plantée sur le visage.

- Tu es toujours aussi matinale Ma'vina ! lança Lycinia dans un sourire. Ma mère est-elle dans sa tente?
- 'Faut bien que quelqu'un surveille tes allées et venus ou tu resterais des jours sans manger. Lui rétorqua-t-elle en lui agrippant le bras avant de l'asseoir sur un rondin.

Sa force était l'égale de son immense carrure.

- Idielle est partie se purifier à la rivière. Et toi, tu as une mine affreuse, tu devrais d'abord te remplir le ventre avant de te présenter devant elle.

La grande femme tisonna le feu à l'aide d'une branche, puis y ajouta une buche. Satisfaite par la grandeur du brasier, Ma'vina y pendit le reste d'un ragoût qu'elle avait mis de côté pour la jeune femme. Celle-ci, quant à elle, en profita pour plier sa cape et étendre ses armes à ses côtés, puis elle s'étira en baillant, sous l’œil inquisiteur de la chef des commis.

- Itarillë, tu n'as d'jà que la peau sur les os. Bientôt, tu n'auras plus qu'les os pour pleurer.
- Je te remercie Ma'vina. Fit l'intéressée amusée. Je mourais vraiment de faim. Quelles sont les nouvelles?
- J'en sais rien. J'ne vole pas à dos d'lézard toute la j'rnée moi. J'n'ai pas le temps d'écouter c'que tout le monde raconte.

Spiritia gronda dans son esprit signe qu'elle n'appréciait guère ce nom peu glorieux. Lys soupira en prenant l'écuelle que la bonne femme lui tendait et attendit qu'elle lui serve le ragoût fumant à l'aide d'une grosse cuillère en bois. A l'odeur, il promettait d'être extrêmement épicé.

*De quoi en réveiller un mort...*

- 'fin, y'a bien ces racontards bons qu'à faire trouiller la marmaille. Mais moi, c'que j'en dis.
- Des racontards? Questiona la jeune femme dont la curiosité avait été piquée.
- Ouais. Queque chose à propos de loupiotes qui tuent tout en bougeant et restant immobiles en même temps... Ou p'tet que ça parlait d'lézards comme le tien.

Lycinia manqua de s'étouffer sur une carotte. Elle toussota et but de sa gourde pour faire passer le légume, et les épices tant qu'elle y était.
Encore un peu et la dragonne déboulerait dans le campement.

-'faite j'crois même qu'ils étaient plus petits, continua Ma'vina. Ban, moi j'ai du pain sur la planche.

*Cette grosse humaine devrait faire attention à quel dragon elle traite de lézard. En revanche, ce n'est pas la première fois que j'entends cette histoire, l'informa la voix de Spiritia dans son esprit.
- Il est vrai que nous l'avons bien souvent entendus lorsque que l'on sondait la route. C'est halloween avant l'heure il semblerait.*

Sa bouche était en feu. La jeune femme accueillit de nouveau l'eau glacée de sa gourde avec bonheur.

*Je dois aller faire mon rapport à mère. Soupira Lycinia.
- Bien. Le convoi prendra toute la journée avant d'atteindre Varnaël. Je partirai en éclaireur dans une heure. Toi, tu te reposes. Ordonna Spiritia sur un ton sans équivoque.
- Bien chef.*

Finissant d'un trait son écuelle, la jeune femme se redressa une main posée sur la cicatrice qui l'élançait et partit à la recherche de la responsable du convoi.
_
Dragon glace MJ
 Le 18/07/2012 à 23:53:31 

[HRP]Très heureux de voir certains anciens dans la liste des inscrits et des joueurs ayant déjà posté ! Bon retour ! Et bon jeu à tous ![/HRP]


Avancée de l'action en Varnaël

Autour du cadavre, l'environnement ne semble à première vue ne présenter aucun indice probant. Aucun témoin ne se manifeste pour raconter la mort de ce pauvre hère.
Le cadavre en lui-même présente des traces de brûlures, ainsi qu'un trou béant au niveau de la poitrine.

Dans le dos de Napnan toutefois, une odeur de brûlé commence à se répandre.


Avancée de l'action, quelque part en Atsami

Dans la puissance qui lui procure les Sphères du Possible et son pouvoir intrinsèque, Baïkamath ressent un mouvement près du Sanctuaire de la Surface qui lui laisse une impression étrange dans l'esprit.


Avancée de l'action, au niveau de la caravane de Lycinia

Tandis que tu progresses, remontant le convoir, tu perçois un mouvement sur ta droite, quelque chose de fugace, qui laisse un éclat brillant sur ta rétine, ainsi qu'une légère odeur de brûlé.



[HRP]Si j'ai oublié de faire avancer un point d'action, n'hésitez pas à me l'indiquer sur ma fiche perso. Mes connections étant en ce moment aléatoire, tenez-vous prêt à intervenir à tout moment (et n'hésitez pas à profiter des perches tendues par certains comme Nisnor pour discuter !)[/HRP]

Dragon noir MODO
 Nisnor 
 Le 19/07/2012 à 09:54:54 
Le vide qui suivit ma question m’indiquait qu’il était temps de se faire discret. Seuls quelques regards interrogateurs me furent donnés en guise de seule et unique réponse.

Qu’importe…Après tout, je ne les connais pas forcément tous et eux ne me connaissent peut-être pas non plus. Nisnor m’avait déjà dit de ne pas se laisser démonter par tant de mutisme et que c’était commun dans un groupe disparate de ne pas nouer de bons contacts au premier abord.

Quoique…D’autres ne semblaient pas trop perturbés par un cadavre vraisemblablement inattendu en cet endroit : Une violente odeur de grillade pouvait se faire sentir.

Dès lors, je me mettais à faire le gyrophare pour tenter de savoir d’où provenait cette odeur.

Je n’eus pas trop de mal à constater que l’odeur provenait d’un duo en retrait à côté de quelques arbustes.

*Ahahah…Si c’est mon cousin qui a des flatulences, il risque d’y avoir plus d’un cadavre sur la zone !*

J’en profitais pour me rapprocher du groupe et leur annoncer la triste nouvelle :
-Excusez-moi de vous déranger dans votre affaire…mais il semblerait que vos grillades soient un peu trop cuite, lançais-je d’un air amusé tout en examinant les alentours immédiats afin de savoir ce qui était sur le point de devenir immangeable.
Dragon dino
 [?] Pito 
 Le 19/07/2012 à 11:48:04 
Pito s'accroupit et entreprit d'examiner le cadavre tandis que Draginos inspectait les environs. L'individu gisant sur le sol avait l'air d'avoir été carbonisé. Des traces de brûlures étaient visibles sur ses vêtements et sur sa peau, ainsi qu'un énorme trou à la place de sa poitrine. Ce n'était pas joli à voir.

- Ce n'est pas un dragon qui a fait ça, expliqua Pito au garde. Votre hypothèse semble se confirmer.

Le dragonnier vit l'expression craintive se renforcer sur le visage du garde. Il prit un air peiné et continua ses recherches. Il fouilla la bourse à la ceinture du cadavre, mais elle était vide. Dommage... , pensa-t-il. Le mort ne présentait pas de bijoux non plus. Il était impossible de savoir qui il était ni d'où il venait. À première vu, il ne ressemblait pas à un membre de la guilde. Peut-être un citadin ? Pour le moment, impossible de le savoir.

Lorsqu'il se redressa, Pito vit Seregis et Enalys qui approchaient. Du monde accourait pour voir ce qui se passait. Apparemment, le chef de guerre n'avait pas été très discret en traversant la ville en compagnie du jeune garde. Ou alors certains étaient déjà au courant de ce qui s'était passé. Draginos revient et dit :

- Il y a des traces de brûlure sur l'herbe. Mais aucun objet ni arme par terre.

Au fur et à mesure que des habitants de Varnaël, ou des étrangers de passage, arrivaient au pied du cadavre, des murmures d'affolements se répandaient. Tout le monde faisait référence à cette rumeur de bestioles luminescentes. Pito voulait éviter la panique dans la foule. La découverte d'un cadavre aux portes de la ville allait bientôt se propager à travers tout Atsami. Il tenta d'écarter les différents badauds, mais n'y parvint pas. Cependant, il trouva son salut en l'intervention d'Hemarys. Celle-ci demanda ce qui se passait. Personne ne répondit, mais les murmures de la foule se turent. Sa seconde question trouva un plus grand succès. Le garde énonça la théorie qu'il avait déjà présentée à Pito.

Grossière erreur : la panique se répandit de nouveau dans la foule. Mais Hemarys ne semblait pas convaincue par ce qu'il venait de dire. Elle congédia la foule et bientôt ils ne furent plus que cinq autour du cadavre. Le chef de guerre observa d'un air pensif le garde reprendre le chemin menant à Varnaël. Brave gars! C'est le métier qui rentre...

Lorsqu'il fut sûr que plus personne ne pouvait les entendre, Pito fit un bref résumé de la situation à Hemarys, Seregis et Enalys. À peine eut-il fini qu'un petit dragon noir s'avança et dit :

- Ermm...Bonjour ?...Serait-il possible de savoir en quoi un cadavre suscite autant d’intérêt ? Surtout à en juger par l’équipement de certains ici présents, je ne doute pas que les morts soient monnaie courante dans votre entourage n’est-ce pas ?

À ces paroles, Pito manqua d'étouffer de rire. Mais il se retint à grand peine. Face au mutisme des autres, le dragon s'en alla vers des arbustes, comme attiré par quelque chose. Le dragonnier s'en désintéressa et reporta son attention sur le cadavre au sol. Il dit :

- Peut-être devrions-nous enterrer ce pauvre homme, non ?
Dragon noir
 Napnan 
 Le 19/07/2012 à 14:52:30 
Napnan commençait à s'impatienter, elle n'apprenait rien d’intéressant et gigotait, elle n'aimait pas rester à rien faire, sauf si l'activité pouvait être lucrative. Elle se tordait les mains avec cette agitation naissante, tandis que Yorio concentrait son regard sur le cadavre afin de mieux pouvoir le décrire.

Soudain, un dragon noir un peu trop maigre qui ne semblait, à première vue, pas posséder de dragonnier s'approcha.

-On fait quoi ? chuchota la jeune fille en se crispant

-Attendons de voir ce qu'il nous veut, répondit le dragonnet sur le même ton.

Ils laissèrent cet inconnu s'approcher.

-Excusez-moi de vous déranger dans votre affaire…mais il semblerait que vos grillades soient un peu trop cuite. dit-il

Aussitôt, la jeune dragonnière se détendit et laissa flotter un sourire sur ses lèvres.

-Il es vrai que ça sent vraiment le brûlé par ici ! répondit-elle, se tournant à demi vers Yorio

-Ce n'est pas moi ! s’exclama un peu trop vivement l’intéressé

Celui-ci se retourna pour désigner la muraille

-Cette odeur dois venir de l'autre côté... Probablement un garde trop curieux qui aura laisser prendre feu son repas. reprit-il

[HRP] Erreur corrigée :) [HRP]
 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 144 messages visibles sur 186953 dans le topic [RP] Episode V - De Foudre, d'Ecailles et de Chair.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés