« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
[!] Abandon tire un roi de coeur (Total : 13/14)
[!] Ajt tire une dame de carreau (Total : 12/14)
[!] Silmadin tire une dame de coeur (Total : 12/14)
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Ev-Dragon >> [FINI][Event] Tristes idyles

 Pages : [01]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon baikamath ADMIN
 Adv 
 Le 15/02/2012 à 20:34:15 
Il n'était pas venu.

Comme tout les ans, les célébrations avaient eut lieu, les feux de joie allumé, et les festivités s'étaient déroulées. Mais cette année il ne s'était pas montré. Son avatar fragile avait-il été réellement détruit l'an dernier ?
Boudait-il ce monde où les héros restant ne sont presque plus que bêtes sanguinaire ?

Nul ne le savait. Seule son absence avait été évidente.

Dans les cendres froides, les choses s'étaient incarnés.
Un seul lieu avait été épargné par leur présence. Sans doute un effet de la présence de Tranquillité en son sein.

C'est ensuite que leur nom s'est imposé. Loin des effets attendu en cette occasion, ils représentaient tout les rêves détruits lors des festivité.

Sans attendre, trainant leur aura de désespoir avec eux, il s'étaient égaillés dans le monde...



[HRP]
Event un peu spécial.

Pour l'instant tout le monde peu l'accomplir.
Certains le finiront très vite, d'autre non.
C'est peut-être amené à changer.

Bonne chance :p
Dragon volcan
 Le 15/02/2012 à 23:30:45 
Thanatoss déambulait dans les souterrains d'Atsami à la recherche de proies.

Soudain une aura de désespoir parvint au dragon qui en fit part à son dragonnier. Attir par ce mystère, pensant se trouver devant un dragon perdu et effrayer dans la pénombre des souterrains, ils se mirent en marche dans cette direction.

Quelle ne fut pas leur surprise de se trouver devant une créature, rouge, qu'ils ne connaissaient pas.
Devant le désespoir que lui causait la chose, par sa seule présence, par sa seule existence, l'homme dégaina son arme et acheva la bête en un seul et unique coup. Cependant il percevait encore un désespoir qui semblait flotter dans l'air.

Il se mit alors en chasse, pourfendant toutes les créatures qu'il rencontrait, jusqu'à ce que l'une d'entres elles laisse tomber, en mourrant un petit objet rond et brillant.
Thanatoss se pencha, ramassa l'objet, l'examina et se mit à sourire. La chasse avait était bonne. Il rangea la perle dans une petite bourse qu'il avait tiré de son armure, et se remis en route.

[HRP] Plop.
Dragon trisla
 Le 21/02/2012 à 12:23:38 
"Hema je suis à bout de souffle, fais quelque chose !!"

La dite personne plongea sa tête dans sa besace pour trouver le moindre objet pouvant donner ne serait-ce qu'un peu d'énergie à son mastodonte. Par miracle, une baie s'était cachée derrière éthers et autres ingrédients destinés à l'alchimie. Elle la sortit tel un trophée glorifiant sa réussite puis la jeta à Trisla. Celle-ci se retourna et quelle ne fut pas sa tête lorsqu'elle découvrit la trouvaille de sa moitié.

"Tu te fous de moi ?? tu veux me rendre malade ou quoi ?!"
"C'est ça ou on se fera tuer pour rien !"

La dragonne grogna face à l'évidence et goba le fruit avec appréhension.

"C'est le combientième celui-là ?" demanda Hemarys.
"Le quatorzième je crois. T'es sûre que Pito dit vrai, parce que là on n'a plus rien pour s'en sortir !!"
"Il m'a dit entre 5 et 15 cœurs brisés, je pouvais pas deviner qu'on allait avoir à en tuer 15 !!"
"Oui sauf que là on n'atteindra pas les 15 !"

L'énervement de Trisla rassura la jeune femme, la baie n'avait pas été pourrie. C'était le moment du tout ou rien.
L'entrainement de l'après-midi avait conduit la dragonne jusqu'à sa renaissance, sa puissance avait considérablement diminuée et elles avaient tout consommés pour en arriver là. Mais elles n'avaient pas pensé se retrouver à ce sous-sol là, du coup, suite aux renseignements que son chef de guerre lui avait fournis par courrier privé, Trisla avait insisté pour s'occuper de cette histoire de lucioles rouges. La perle qu'il y avait à gagner avait clairement motivé la dragonne noire.
Elles en étaient là, Trisla allait incendier prodigieusement sa quatorzième bestioles en sachant pleinement qu'il y avait une chance sur deux que ça soit la bonne. La dragonne leva le museau vers le ciel nuageux de la surface en fermant ses paupières, puis d'un geste bref et calculé, elle cracha son magma sur l'innocente créature qui fondit comme du beurre en plein soleil caniculaire.
Le calme plat, rien ne se produisit ou n'apparut dans les environs. Trisla s'écroula lourdement, faisant trembler le sol sous sa masse imposante. Elle garda les yeux rivés sur la flaque brulante, une odeur de chaire cuite lui remplit les narines. Soudain, une étincelle percuta la rétine du reptile qui cligna des yeux par réflexe saurien. Quelque chose venait d'apparaître sous l'épaisse couche de liquide volcanique, à l'endroit où s'était tint la luciole rouge quelques minutes auparavant. C'était la bonne ! Le bleu azure du caillou tant prisé contrastait avec le rouge-orangé de sa flaque chauffante.

"Hemaaaaaaa, je l'ai !!!"

La jeune guerrière s'élança vers Trisla, lui monta sur l'échine et avança sa tête au même niveau qu'elle. Un large sourire se forma sur sa bouche avant de s'ouvrir pour dire ceci.

"Dis donc. "ON" l'a eue ! je te signale que si je n'avais pas été là avec mes objets magiques, tu n'aurais pas tenu l'effort !"

La dragonne lança un regard amusé en coin vers sa moitié, avant de prendre le minerai pour le donner à Hemarys. Elle n'avait confiance qu'en elle pour mettre ses trésors en sureté, car celui-ci commençait déjà à peser lourd, dans leurs cœurs !

[HRP] Event bien apprécié pour un heureux hasard de circonstance ! ^^ [/HRP]
Dragon dino
 [?] Pito 
 Le 21/02/2012 à 13:07:56 
L'air ambiant les étouffait. Cet air qu'ils avaient respiré pendant tant d'années était maintenant la source de leur malaise, et ce même aux alentours de l'escalier menant au plan supérieur. Sous l'éclairage tamisé du Domaine de la nuit, Pito observa Draginos. Malgré son apparence de golem, le dragon avait l'air lourdement affecté par les propriétés magiques du souterrain. Cela faisait seulement une semaine que les deux compères étaient revenu, et déjà ils se sentaient mal. Plusieurs mois auparavant, ils étaient partit vers la surface, s'enrichir en agressant des voyageurs ou d'honnêtes citadins dans les nombreuses villes peuplant le territoire d'Atsami. Mais suite à un long séjour au sanctuaire, ils avaient réfléchi et, d'un commun accord, avaient décidé de revenir dans le Domaine de la nuit.

Le jeune guerrier toussa.

- Je n'en peux plus, dit-il, remontons prendre l'air dans le plan supérieur.

- Bonne idée ! Approuva Draginos, même si ce n'est pas la première fois que nous devons affronter les sortilèges de ce territoire, je dois avouer qu'un peu d'air frais nous ferais le plus grand bien.

Ensemble, ils entreprirent donc la montée de l'escalier. Au fur et à mesure qu'ils s'approchaient du plan supérieur, l'air se faisait plus respirable, chaque mouvement paraissait moins douloureux. Le Domaine de la nuit n'était pas fait pour accueillir les assassins en son sein. Alors qu'ils arrivaient au sommet de l'escalier, ils entendirent les bribes d'une conversation :

- … dans la région ?

- Je ne peux vous aider, malheureusement, vous devriez demander à quelqu'un d'autre. Descendez dans le plan inférieur, vous y trouverez probablement une personne pouvant vous renseigner.

Pito et Draginos foulèrent enfin le sol du Quatrième territoire. Devant eux se tenait l'officier attribué au poste de surveillance de l'escalier. Face à lui un jeune dragonnier et son dragon blanc lui demandaient leur chemin. Les deux humains avaient l'air très absorbés par leur discussion et ne prêtaient pas attention aux nouveaux arrivants.

- C'est une occasion en or ! Souffla Pito.

Le golem approuva d'un hochement de tête grinçant. Le dragonnier rabattit sa capuche sur la tête et s'approcha furtivement du duo. Le dragon blanc, quant à lui, avait l'air de s'assoupir. Discrètement, Pito s'approcha de lui et glissa subrepticement ses doigts dans l'un des paquetages accrochés à sa selle. Ils avaient l'air peu rempli mais un sourire se dessina vite sur les lèvres du voleur : il avait trouvé ce qu'il cherchait. Toujours furtivement, Pito se rapprocha de Draginos et lui murmura :

- Vite, retournons en bas, avant d'être démasqués !

- La pêche a été bonne ?

- J'en ai eu pour une dizaine de pièces d'or, mais il ne devait avoir guère plus.

Ils firent donc demi-tour et se retrouvèrent dans le Domaine de la nuit, territoire qui leur rappela rapidement, par l'aridité qu'ils ressentaient, les conséquences de leurs actes. Ils avaient encore une fois fais une mauvaise action, et le chemin vers la rédemption sera long.

Quelques heures plus tard, dans la forêt au pied de l'escalier, Pito et Draginos coupaient du bois. Ici, grâce à la protection accordée par le territoire, les gens ne se cachaient plus et circulaient librement. Quelques personnes discutaient alors au pied de l'escalier. La rumeur du vol s'étaient répandu dans le groupe et la pauvre victime se lamentait, à la recherche de son or perdu.

- Pas étonnant qu'il se soit fait agressé, affirma un dragonnier, on l'entendait jusqu'ici ! Même au seuil du Domaine de la nuit, le Quatrième souterrain reste un territoire dangereux.

Après avoir parlé, le dragonnier se dirigea vers les deux voleurs qui s'étaient accordé une pause dans leur travail. Pito était dos à un arbre, le pied appuyé contre le tronc et observait le groupe un peu peu plus loin. Draginos s'était assis dans l'herbe, contre un arbre, et s'assoupissait. Le guerrier cru d'abord que le dragonnier allait s'aventurer dans le bois, mais il s'arrêta devant eux. Il était accompagné de son dragon volcan. L'arrivant se tourna vers Pito et, après un regard complice, lui dit :

- Félicitations pour ton vol.

Pito fut surpris par ses propos. Il observa son interlocuteur plus attentivement. Son visage était fin, surmonté par une tignasse châtaigne. Ses yeux marrons étaient perçants, ses mains : celles d'un guérisseur. Il était vêtu d'une courte tunique rouge entourée par une ceinture noire à laquelle était accroché un fourreau. Le pommeau de son épée en dépassait. Son pantalon noir était surmonté par des bottes de la même couleur, brillant quelque peu à la lueur des mousses du souterrain. Elles étaient usées, preuve que leur possesseur voyageait beaucoup. Pito reconnut le jeune homme. Il ne l'avait jamais rencontré, mais en avait déjà entendu parler. C'était Brethil, un ami d'Ayumih.

- En effet, c'est moi, répondit Pito en souriant. Comment as-tu su ?

Brethil désigna le groupe au pied de l'escalier.

- Regarde ce groupe, Pito. Aucun d'eux ne ferait de mal à une mouche. Ta réputation t'a précédé. Ça ne pouvait être que toi.

Le voleur rit légèrement.

- Nous devons y aller, annonça Brethil.

- Où comptez-vous aller ?

- Nous allons proposer nos services afin de défendre des villages. Récemment, certains ont été attaqués par des créatures. Nous allons les repousser. Les récompenses sont prometteuses.

- Je vous souhaite bonne chance ! Je vous accompagnerais bien, mais en ce moment Draginos et moi sommes trop faible pour mener un tel combat. Et puis, nous n'avons pas besoin de servir d'honnêtes gens afin de recevoir de l'or, ajouta Pito en riant.

- Les récompenses promises sont des richesses bien plus convoitées que de l'or. On parle même de perles !

Une lueur de convoitise traversa le regard de Pito. Puis les deux dragonniers se saluèrent, et Brethil prit la route vers la Surface.

Le lendemain, vers la mi-journée, Pito et Draginos entreprirent à nouveau une excursion dans le Quatrième souterrain. Après avoir réfléchi pendant la nuit, le jeune dragonnier avait décidé de repousser ces monstres. Les deux compagnons étaient certainement assez puissants, et le jeu en valait la chandelle. Apparemment, Draginos en était arrivé aux mêmes conclusions étant donné qu'au petit matin, celui-ci lui avait proposé la même idée.

Ils se mirent donc en quête des petits monstres, ratissant le Quatrième souterrain. Rapidement, ils se trouvèrent nez-à-nez avec une petite créature rouge, dont les ailes blanches fendaient l'air. Pito dégaina sont épée et s'approcha d'elle, tandis que Draginos avançait aussi, l'air menaçant. Mais à chaque battement d'aile, Pito se sentait plus désespéré, si bien que finalement, il ne voulu plus l'attaquer. Alors que le dragonnier abaissait son arme, le cœurs brisés en profita alors et se rua vers lui. Mais ils fut interrompu dans son mouvement, par une avalanche de cailloux. Draginos venait d'abattre son bras en pierre, réduisant en bouillie le monstre rouge. A cet instant, tout désespoir abandonna Pito, qui resta immobile, surpris par ce qui venait de se passer. Puis il se tourna vers son compagnon et dit :

- Tu n'as pas l'air affecté par le désespoir créé par ce monstre.

- Non, en effet. C'est sûrement parce que je suis un golem. J'ai dû être protégé par mon cœur en pierre.

Méditant sur ces bonnes paroles, le duo se remit en route. Quelques instants plus tard, ils virent près d'un bosquet un dragon sylver assoupi, auprès de son dragonnier. Encore une fois, Pito ne put résister à l'envie de dérober quelques pièces d'or. Doucement, il s'approcha du voyageur assoupi. A sa ceinture pendait une bourse. Pito tendit le bras, mais s'interrompit. Il observa le dragon endormi. Celui-ci était majestueux. Le voleur se dit alors que si la créature mythique le surprenait en train d'agir, celle-ci n'en ferait qu'une bouchée. Prudemment, le jeune guerrier dénoua la bourse de la ceinture du dormeur et recula lentement. Quand il rejoignit Draginos, il ouvrit la bourse afin d'en examiner le contenu :

- Encore mieux que la veille ! Il doit bien y en avoir pour le triple !

- À défaut de perle, on aura au moins gagné ça, ironisa Draginos.

Ils reprirent la chasse et affrontèrent d'autres cœurs brisés. En poursuivant leur expédition, ils aperçurent alors une créature immense, majestueuse, imposante. Des ailes géantes bleues lui permettait de voler. Elle tenait entre ses membres antérieurs une énormes faux. D'immenses cornes ornaient son front et un crâne, probablement humain, lui servait de casque. Pito hésita. Devaient-ils décamper au plus vite, Draginos et lui, ou alors affronter la chimère, qui ne semblait pas les avoir remarqués? Il était rare de rencontrer cette créature : ça ne leur était arrivé qu'une seule fois auparavant.

- Pas aujourd'hui, Pito. Nous devons d'abord nous débarrasser de ces cœurs brisés. Et puis, te sens-tu vraiment de taille face à une telle créature ?

- Non, c'est vrai, admit le dragonnier. Reprenons la route.

Mais malgré leurs combats, le nombre des monstres ne semblait pas diminuer et le duo ne ramassait que baies et radis sur leurs cadavres. La fatigue commençait à se faire sentir et, d'un commun accord, Pito et Draginos décidèrent de retourner dans le Domaine de la nuit, afin de se reposer. Alors qu'ils apercevaient l'officier gardant l'escalier, un cœurs brisés surgit devant eux. L'habituelle vague de désespoir envahit Pito, tandis que Draginos se préparait à combattre. En un mouvement du bras, la créature était à terre, sans vie. Pito s'approcha alors, s'apprêtant à ramasser une baie. Mais, surpris, il ramassa quelque chose de brillant, de beaucoup plus petit, d'une forme parfaite. Il tenait dans ses mains sa première perle !

- C'est sublime... ! Souffla Pito.

- En effet, je n'en avais encore jamais vu, enchérit Draginos.

- Je comprends enfin pourquoi tant de personnes se battent pour en posséder.

Il se remirent en route vers le Domaine de la Nuit. Là-bas, ils croisèrent à nouveau Brethil et son dragon. Après l'avoir remercié pour ses informations, Pito lui raconta leur expédition. Brethil eu l'air intéressé.

- Une chimère ? Vraiment ? Où ça ?

En guise de remerciement, Pito indiqua alors à Brethil le lieu où il avait aperçu la créature légendaire. Celui-ci se mit immédiatement en route vers le souterrain supérieur.

Pito sourit en le regardant partir, puis glissa la main dans sa bourse afin de sentir le contact rassurant de leur dernière trouvaille. Ils étaient enfin rentré en possession d'une perle.
 Pages : [01]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 4 messages visibles sur 186953 dans le topic [FINI][Event] Tristes idyles.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés