« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
Elyra : Un lien déjà, si tu vois de quoi je parle, moi je ne sais plus d'où vient cette information... Trop lu de RP
Elyra : Coucou Azdare !
Azdare : coucou Elyra o/
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Histoire du Jeu en Temps Réel ! >> La dernière relique de Shevarash

 Pages : [01] [02]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon glace
 Tor 
 Le 06/03/2011 à 20:41:21 
Tor irradiait de bonne humeur tandis qu'elle s'affairait à préparer le camp pour la nuit. Au final, cela n'avait pas été très difficile, juste un peu long. A croire que la prêtresse n'avait pas voulu disparaître entièrement, juste s'éloigner pour poursuivre ses quêtes. Cela plaisait à Tor qui avait eu peur d'un adieu définitif comme elle déteste tant. Se relevant pour s'étirer et calmer ses courbatures, la jeune humaine scruta le ciel qui s'assombrissait, une petite lettre serrée entre sa main.
Balthyla vint la rejoindre et son regard observa le même horizon. Au loin seul les arbres touchaient le ciel de leurs pointes, accompagnés par le chant languissant des loups sauvages. Elles étaient là, dans un coin perdu d'Atsami, alors que rien la veille n'aurait pu prédir leur présence ici. Comme un film que l'on rembobine, Tor replongea un peu plus tôt dans la journée.

Ce jour était doux et agréable pour tout les Bélériands qui se promenaient dans la cité. Le ciel d'un rosé prononcé anonçait le début d'une journée que l'on sentait déjà alourdie par les premiers rayons de soleil qui chassait les gouttes de rosée que la nuit avait abandonnée ici et là. Tout semblait si paisible et si tranquille, rien ne pouvait contrarier la vie de ces gens qui pouvaient vivre heureux et en paix. Même si pour les dragonniers de la cité une absence se faisait cruellement ressentir avec le temps qui passait.
Au chant des oiseaux et au bruissement du vent vint se superposer des cris brusques, pressants, insistants...irritants, qui firent froncer les sourcils d'une jeune humaine allongée sous un arbre massif. Soupirant, celle-ci ouvrit péniblement les yeux et vit passer en courant plusieurs gens. Se relevant lentement elle s'étira et ramassa sa lame tandis qu'attérissait à ses côté une dragonne à la couleur blanche nuage. Tor soupira une nouvelle fois.

[T] Qu'est-ce qui se passe encore ? Ils vont où tous en s'agitant comme ça ?

La dragonne tendit le cou et suivit attentivement les mouvements au loin

[B] Il semblerait qu'il y ait un soucis au temple...

Pressentant que quelque chose de grave venait de se produire les deux amies allèrent rapidement aux abords du temple. Aussitôt arrivées, Gwainir, le bracelet étrangleur, enserra fortement le poignet de Tor, entamant la chair. Ne bronchant qu'à peine la jeune humaine se dit qu'il devait réagir à la présence de la magie. Et elle n'y accorda guère plus d'importance.

Jugée sur Balthyla, les deux amies se forcèrent un passage dans la foule amassée devant le temple et pénétrèrent dans l'enceinte. Aussitôt Bilborus se précipita vers elles et donna à Tor une petite lettre avec ordre de la livrer aussi rapidement que possible à Waztierzholt. Il lui annonça que la relique avait disparu et que seule Wazt pouvait les aider à la retrouver, de la prévenir qu'un drame était arrivé en terre Bélérianne.
Tor allait protester qu'elle ne savait pas où était partie la prêtresse, que déjà Bilborus s'éloignait, dévalant les escaliers et disparaissant dans la foule.


De retour au présent la fraicheur de la nuit se glissa sur le corps de la jeune humaine. Glacée, elle se dirigea vers le feu vif que Balthyla avait jugée bon d'allumer. S'installant sous l'aile de sa dragonne Tor observa la petite lettre qu'elle tenait dans sa main. Si petite, mais pourtant si lourde. Il n'y avait pas d'enveloppe, et sous les petits doigts s'étalaient une écriture hâtive mais fort belle, que l'on devinait celle de Bilborus :


" Ma bien aimée,
C'est avec déshonneur et honte que je te fais parvenir cette missive.
Depuis ton départ, tu m'as demandé de protéger et de prendre soin de notre relique. Cette mission a été ma priorité et je n'ai cessé de rester à proximité car elle fait parti intégrale de notre peuple depuis maintenant des décénies. Comme chaque soir, nous, Bélériands avons médité pour son salut.
Ce matin, à ma grande stupeur, lorsque je suis allé la contempler, j'ai vu qu'elle n'était plus là !! Plusieurs gardes en poste autour du temple n'ont pas bougé de leur poste, nul ne sais ce qui lui est arrivé.
C'est la raison pour laquelle je fais appel a toi ! Toi seule a le pouvoir de nous aider."


L'odeur de Wazt et de Frueer était très présente ici, Tor savait que cet endroit devait avoir grande importance pour la prêtresse et sa dragonne. Comme répondant à la petite missive, des battements d'aile raisonnaient déjà au loin dans la nuit noire...
Dragon dino
 [?] Pito 
 Le 07/03/2011 à 10:17:34 
Plop. :)
Dragon glace
 Ayumih 
 Le 07/03/2011 à 19:11:19 
Plop ! ;-)
Dragon volcan
 Le 12/03/2011 à 22:41:17 
C'est en début d'après midi que la troupe venue du temple de flamme arriva aux portes de Varnael.
Un vieux tissu noir était dressé au-dessus de la cité celui-ci signifiant l'accord de la cité pour l'édification d'un temple.
Ce temple serait le premier temple édifié à la gloire de Shevarash sur la surface d'Atsami. En sous-sol existait déjà le temple de flamme situé au 7eme sous-sol et la chapelle de la vengeance inassouvie au 8eme. Le 6eme avait une petite chapelle parmi toutes les autres religions représenté dans l'enceinte de l'arène, chaque bretteur ayant à cœur de recommander son âme à son ou ses dieux avant tout combat.

Quand la troupe d'artisan, de moine guerrier et d'engins de chantier firent leurs entrées dans la citée personne ne pue ignorer la présence de la grande prêtresse de Shevarash.
Elle pue voir l'incrédulité sur certain visage, sur d'autres le dégoût ou la peur.
Elle était bien loin de ses terres habituelles où la population d'Atsamie l'accueillait régulièrement avec le sourire et des fleurs.
La présence de la prêtresse étant souvent synonyme de paix retrouvées. Car les terres en sous-sol d'Atsami étaient régulièrement dévastées par les créatures venues d'ombreterre, envoyé par la reine araignée, Lolth.

Un homme envoyé par Hemarys indiqua à Wazt un emplacement pour l'édification du temple. Ce n'était pas le meilleur emplacement mais Wazt faisait confiance a son architecte pour prendre partie de la configuration des lieux pour mettre en valeur le temple. La population ne dissimulait pas son appréhension devant ce déploiement de matériel.

"Ca ne va pas être évident de se faire accepter !"
"Rassure-toi Fruuer, chez les hommes il y a quelque chose encore plus fort que la peur c'est la curiosité."
"Ha, je croyais que c'était la bêtise !"
"On dit aussi que les reptiles ailés sont trop bavards !"
Répliqua Wazt en jetant un regard mauvais sur Fruuer.
Avant que Fruuer ne pue répliquer à l'insulte de Wazt (*)

Elle furent interrompue par un moine :
"Prêtresse j'ai un coursier a apporté ça pour vous !"
"Donne !"
A fur et a mesure que waztierzholt lisait son visage se décomposait. Peu a peu le rose de ses joues disparurent pour n'être qu'un gris terreux, ses yeux s'obscurcirent pour ne plus être que deux points brillant comme deux braises.
Fruuer senti immédiatement le changement de sa maîtresse. Son aura et son Karma négatif venait de croître d'une façon alarmante.
"Wazt qu'y a-t-il ?"
"Ecoute !

" Ma bien aimée,
C'est avec déshonneur et honte que je te fais parvenir cette missive.
Depuis ton départ, tu m'as demandé de protéger et de prendre soin de notre relique. Cette mission a été ma priorité et je n'ai cessé de rester à proximité car elle fait parti intégrale de notre peuple depuis maintenant des décennies. Comme chaque soir, nous, Bélériands avons médité pour son salut.
Ce matin, à ma grande stupeur, lorsque je suis allé la contempler, j'ai vu qu'elle n'était plus là !! Plusieurs gardes en poste autour du temple n'ont pas bougé de leur poste, nul ne sais ce qui lui est arrivé.
C'est la raison pour laquelle je fais appel a toi ! Toi seule a le pouvoir de nous aider."


"Quelle relique ?"
"Certainement, le baton de pouvoir de Shevarash. Il était sous la garde de Bilborus ainsi que le fouet, c'était normal que ses deux pièces ne quitte pas le temple de flamme. Ils y ont toujours été.
J'ai toujours sur moi la larme de corellon.
Tu sais bien qu'elle me permet de réduire l'emprise que Lolth a sur moi.
L'arc de Dhaeraowathila est avec moi ainsi que le livre des ordres qu'il a rédigé.
Il faut mettre le livre en sécurité, si le baton de pouvoir et le livre sont volés rien ne pourra retenir Lolth."
Waztierzholt se tourna vers le moine :
"Il faut mette le coffre contenant le livre en sureté. Surtout que personne ne l'ouvre ça briserait le sort qui le protège."
"Je m'en occupe, grande prêtresse !"

"Qui te dit que c'est Lolth qui a dérobé la relique ? C'est bien au-delà de ses pouvoirs."
"Tu la sous-estime constamment Fruuer. Tu es bien en dessous de ton ancêtre Goro, lui n'a jamais fait cette erreur !"
La chevelure de Wazt venait de s'iriser d'une aura de flamme.
"Tu dois contenir tes émotions Wazt."

"Ne me dis pas ce que je dois faire." Lança la prêtresse en dressant son arme vers son dragon. Fruuer fit un bond en arrière dévoilant une jeune femme qui attendait un peu plus loin.

"Tor !?!" Lança Wazt en ce précipitant vers la femme.
"C'est toi le coursier qu'a envoyé Bilborus ? Il a bien fait, je l'aurais découpé en rondelle s'il était venu lui-même."
Toute colère avait quitté Wazt, et elle offrit son plus beau sourire à son amie.
"Je vais donner quelques instructions pour les moines ouvriers afin qu'ils ne prennent pas de retard et lorsque je serais prête tu me diras en route ce qui s'est passé."

Wazt serra son amie contre elle quelques instant et partis voir les moines du temple laissant Fruuer et Tor seul a seul.
"Ses crises sont de plus en plus forte ?"
"Oui, Tor et lorsque je lui en parle, elle pique des colères incontrôlables. Elle va de plus en plus mal. Ce nouveau projet de temple l'avait calmé, cette nouvelle vient de la faire replonger."
"Je suis désolé Fruuer."
"Tu n'y es pour rien et je suis sur que Lolth non plus. Autrement elle n'aurait pas eu cette crise. Mais si Lolth est au courant de la disparition de la relique elle va tout faire pour qu'elle tombe entre ses griffes."




* Ne traitez jamais un dragon de reptile, il vous en cuirait.
Dragon gris
 Le 13/03/2011 à 18:49:40 
Le voyage de Tor semblait durer une éternité, nul ne savais comment Wazt allait réagir a ce message. Elle qui me faisait confiance et qui était devenue ma confidente au fil des années passées à mes côtés. Je savais toutefois que son destin de prêtresse passerait avant toute chose et également avant moi.

Je savais maintenant qu'elle avait reçu le message, je pouvais sentir sa colère au travers des sous sols d'ATSAMI. Personne à la cité n'osait s'approcher du temple de peur de son retour qui pouvait être ... quelque peu ... foudroyant !

Moi seul, jour et nuit, sans manger et sans boire attendit son retour ... Je n'arrêtais de penser à ce que je pouvais lui dire ! mais à chaque fois ... Je n'ose vous dire la suite.

Mon seul compagnon était Alyus qui après maintes tentatives, n'arrivait pas à me remonter le moral. La cité entière n'osait m'approcher. Seul Guillen pouvait gérer le quotidien d'un chef de guilde, je n'y arrivais plus.

Après plusieurs jours sans dormir, mes yeux commençèrent à se fermer doucement, je lutais de tout mon corps mais la mature était plus forte que moi.

Petit à petit, je tomba dans un sommeil profond ...
Dragon glace
 Tor 
 Le 13/03/2011 à 23:54:21 
Lorsque Tor était rentrée dans la citée, elle avait perçu une atmosphère tout à fait étrange face à la présence de la prêtresse. N'étant guère habituée à cela, elle resta sur ses gardes, n'étant pas à l'aise dans cette foule austère.

Entendant des éclats de voix fort reconnaissable, elle se dirigea dans la direction d'où ils provenaient, et elle découvrit une Wazt très en colère. Apparement celle-ci venait de lire la missive. N'étant pas très rassurée, elle fût soulagée quand la prêtresse la vit et lui sourit plutôt que de la couper en rondelle. Cependant ce que lui appris Fruuer la laissa dans l'inquiétude. Autant pour Wazt que pour la menace que représentait la possibilité que la relique disparue tombe en possession de Lolth.

Sur le chemin Tor tenta d'appaiser Wazt en lui expliquant autant qu'elle le pouvait ce qu'elle savait et les mesures qui avaient été prises. Mais elle n'en savait guère plus que cela, ce qui n'était pas pour satisfaire la prêtresse.

[T] Tu sais Bilborus s'en veux beaucoup, il se sent coupable. Mais il n'aurait rien pu faire de plus...Nous tous n'avons rien pu faire...Ne soit pas trop dure, il se pourrait qu'il soit déjà dans un piteux état...alors ça ne servirai à rien de l'abîmer un peu plus.

Laissant la prêtresse reprendre petit à petit ses esprits, et appaiser sa colère, elle continua prudemment à évoquer la relique disparue

[T] Je me demande bien qui a pu pénétrer dans le temple pour y voler la relique...et pourquoi ? En tout cas il faudrait que tu examines les lieux, Gwainir a visiblement ressentit un usage intensif inhabituel de magie aux abords du temple.

Enfin arrivées à la cité, Balthyla et Tor laissèrent leurs amies près du lieu où se trouvait Bilborus et allèrent enquêter aux abords du temple.
Dragon gris
 Le 31/03/2011 à 19:01:57 
Wazt ???
Dragon volcan
 Le 01/04/2011 à 22:11:58 
Elles avaient fait un long chemin pour rejoindre le temple de flamme. Durant tous le chemin les menant au temple Waztierzholt n'avait pas réussi a obtenir plus d'information. Tor n'avait eu que quelques informations laconique de Bilborus. Gwainir avait décelé une utilisation de la magie, ce qui n'était pas dans les habitudes de Lolth. De plus le temple était imperméable à la magie de Lolth.

Cela faisait quelques minutes que Wazt était arrivé au temple. Elle avait demandé a être seul, tous les moines, prêtres et autres serviteur de Shevarash avait disparus.
Elle regardait la place vide laissé par l'absence de la relique.
Une larme coulait de son oeil droit alors qu'elle allait sécher cet exces de faiblesse, une voie la fit sursauter.

"Wazt"

C'était lui !

"BILBORUS ! Comment as-tu pu laisser s'envoler une des sept reliques de Shevarash ?"
Alors, que ses cheveux s'embrassait et que tous son être passait de la forme humaine à celle de démon, Biborus tomba sur les genoux la tête penché.

"J'ai failli à ma promesse. Je ne peux que t'offrir ma tête !"

Tout lafatigue et l'angoisse accumulé durant le voyage de retour s'évacua dans un flot lacrimal.
Waztierzholt pleurait !!
Elle qui croyait être privé de cette capacité, une carapace se fesait jour.
Elle s'agenouilla face à son amant et posa ses mains sur ses épaules. D'une voie douce entrecoupé de bref déglutissement, elle murmura :
"Bilbo, j'ai besoin de ta tête. Il faut retrouver la relique. Elle ne doit pas tomber en de mauvaises mains et surtout pas dans celle de Lolth. Sinon c'est la fin d'Atsami."

Bilborus releva la tête étonné de voir celle avec qui il s'était lié pleurer. Relevant un genoux, il lui pris la taille.
"Wazt, je ferait tous ce qui est en mon pouvoir pour retrouver la relique volé."

Sur ces entrefaits, Tor rentra dans le temple. Elle se glissa sans un bruit sentant l'émotion qui entourait le couple.

"Humm, humm !!!"
Dragon glace
 Tor 
 Le 08/04/2011 à 22:38:33 
Pendant tout le trajet Tor et Balthyla avait ressentis l'inquiétude et la fureur de la prêtresse. Mais la détresse et la peine qui émanait à présent d'elle tandis qu'elle regardait la place vide où s'était tenue la relique quelques jours plus tôt, inquiétait beaucoup plus la jeune humaine, car cela n'était pas dans son habitude. Jamais Waztierzholt n'avait laissé paraître pareilles émotions. L'éloignement de la relique avait surement un impact sur la prêtresse. C'est en jettant régulièrement des coups d'oeil discrets à celle-ci que Tor s'étonna de voir combien son amie avait battie encore et encore autour d'elle une carapace si épaisse...que jamais on aurait pu lire quelques sentiments aussi fort en ses pupilles. Cela faisait peine à voir tandis qu'elle se fissurait, laissant apparaître une vulnérabilité que jamais personne n'aurait soupçonné. Comment continuer à lui laisser porter tout ces fardeaux de reliques et de dieux ? Ressortant un instant du temple pour laisser Waztierzholt dans l'intimité de ses sentiments, Balthyla et Tor lièrent leur pensée et à l'unisson décidèrent de suivre les pas de leurs amies dans leurs quêtes.

Le temps passant Tor décida d'aller chercher la prêtresse dans le temple. Cependant, Bilborus la précéda et elle préféra attendre. Enfin, lorsque les éclats de voix eurent cessés, elle pénétra dans la bâtisse. Mais tandis qu'elle arrivait au niveau de la pièce où se trouvaient ses compagnons, quelque chose attira son attention vers le sol. Son regard se posa sur 3 petites gouttes de couleur argentée, déposée à la surface du sol. Se baissant Tor les examina. Celles-ci disparurent aussitôt. Fort étonnée l'humaine toucha le sol où quelques secondes auparavant se tenaient le liquide. Aussitôt ses doigts entrèrent en contact avec quelque chose de glacial qui fit disparaître de sa vue la surface de sa peau humidifiée par l'étrange substance. Etonnée elle décida qu'il était temps d'aller voir ce que trafiquaient les deux tourtereaux.

Fort génée de tomber sur la scène plein de tendresse qui se tenait devant elle, elle détourna légèrement le regard, respectueuse de l'intimité du couple.

[T] Humm, humm !!!

Le couple se sépara légèrement

[T] Désolé de vous déranger mais je crois...que j'ai trouvé...un euh...truc

L'air déroutée Tor désigna vaguement avec ses doigts devenues invisibles l'endroit où elle avait découvert l'étrange substance
Dragon volcan
 Le 10/04/2011 à 07:59:20 
"Ho, fait voir ça !" Wazt se leva brusquement pour aller voir la main de Tor. L'index et le majeur avaient perdu deux de leurs phalanges.

"Ca va ?"

"C'est juste un peu froid"

"Comment cela est-il arrivé ?"

Tor raconta en quelques mots ce qu'elle avait découvert. Lorsqu'ils se retrouvèrent l'endroit où Tor avait découvert les gouttes argentées celle-ci disparurent de nouveau.

"Ne les perdez pas des yeux je reviens !"

Wazt laissa ses amis au temple pour se diriger vers la serre située juste derrière le temple. D'un rapide coup d'œil elle repéra un pot ou une sorte de cactée en forme de pelote de laine.

"Ha, te voila ma belle !"

Wazt de retour au temple montra son pot devant le regard surpris de ses amis :

"Je vous présente Bellacanonne de son nom savant faxsimilé-rankzérox."

"Excuse-moi ma belle, mais je ne pense pas que ce soit le moment de faire de la botanique ?" Lui lança Bilborus d'une moue dédaigneuse.

"Mon cher époux, cette plante aux redoutables piquants est une plante de la famille des trouillardoses. En plus de ses piquants elle a développé la capacité de copier les éléments qui entrent à son contacte."

"Et alors !" Fit remarquer Tor qui se demandait à quoi voulait en venir Wazt.

"Alors ! Regardez, je prélève une goutte de notre substance mystérieuse."

Wazt à l'aide d'un tube fin de verre préleva une partie de la seule goutte qui subsistait encore au sol pavé du temple. La partie inférieure du tube avait disparue mais Wazt continua l'opération sans être perturbé. Elle déposa une goutte sur la Bellacanonne qui disparue a son tour mais après quelques secondes une nouvelle plante réapparue une plante semblable à un chardon avec des fleurs jaunes.

"Et voila ! Bellacanonne a pris l'apparence de la plante qui secrète ce liquide argenté. Une discrétosa apparentis, elle pousse au 3eme sous-sol. Je n'en avais jamais vu ce qui est somme toutes assez logique vue les capacités de cette plante.
Je pense que la personne qui a subtilisé la relique doit habiter le 3eme sous-sol et s'il a pu cueillir cette plante et extraire son suc, c'est qu'il doit être suffisamment familier avec cette plante.
On devrait pouvoir retrouver notre voleur au 3eme sous-sol."

Tor qui écoutait avec attention voulue toucher la plante de sa main mais avant qu'elle n'en eu la possibilité celle-ci disparue.
Bilborus qui avait suivi la scène s'exclama enthousiaste :

"Wha, je peux essayer !"

"Alors, on s'intéresse à la botanique maintenant !" Fit Wazt en jetant un œil mauvais sur Bilborus.

"Et pour mes doigts ?" Demanda Tor

"Un petit peu d'eau et de savon !"

"C'est donc par ce moyen que le voleur a réussi à tromper la vigilance des gardes !"

"Oui"

"Mais pour trouver quelqu'un dans les brumes du 3eme sous-sol ce n'est pas évident."

"Non, c'est sur."

Alors que Tor et Wazt cherchait à trouver un moyen pour retrouver la piste du voleur, Bilborus à l'aide de son épée taquinait la plante qui a chaque fois qu'il la sortait de son fourreau disparaissait pour réapparaître une fois la lame rangée.

Tor et Wazt s'apercevant de son manège lui lancèrent d'un air dépité et d'une même voie :
"T'as fini de jouer ? "

"Heu, oui !"
Dragon gris
 Le 11/04/2011 à 15:43:25 
"BILBORUS ! Comment as-tu pu laisser s'envoler une des sept reliques de Shevarash ?"

Wazt semblait fort perturbée et surtout très inquiète sur le devenir de la relique. Personnellement, je ne savais quoi faire.
Lorsque Tor entra dans la salle, je fit feint de l'ignorer, je n'osais, elle non plus la regarder en face. C'était la première fois que Wazt montrait un tel sentiment en ma présence ... Elle pleurait ... Si fort était son caractère que je croyais qu'elle en était incapable.


Alors que nous étions dans une situation forte que nous n'avions jamais vécu, Tor nous tendit sa main et a notre grande stupeur, elle avait perdu quelques phalanges.

Sans nous dire pourquoi Wazt s'absenta quelques instants du temple. Elle avait peut être trouvé une solution. Tor et moi examinions la salle à la recherche d'autres indices en gardant un oeil sur les gouttes argentées. Elle ne perdait pas de vue non plus le bout de ses doigts.

Quelques minutes plus tard, Wazt revint au temple avec un léger sourire aux lèvres. Je compris de suite qu'elle avait trouvé une solution à ce problème.

W "Je vous présente Bellacanonne de son nom savant faxsimilé-rankzérox."
B "Excuse-moi ma belle, mais je ne pense pas que ce soit le moment de faire de la botanique !"

Wazt nous expliqua le fonctionnement de la Bellacanonne. Cette plante pousse au troisième sous sol d'ATSAMI. Personnellement, je n'en avait jamais vu. Mais je faisait assez confiance à ma tendre épouse sur ces sujets botaniques.

Après avoir joué à couper une plante, et surtout après avoir été mitraillé du regard par les deux charmantes guerrières, je sortis du temple en sifflant mon fidèle dragon Alyus. Il arriva tout majestueusement comme il le faisait toujours, sa robe grise argentée au vent.

Une fois posé, je le chevaucha en regardant mes amis :
B "En route pour le troisième sous sol !" - La route sera longue mais je réparerai mon erreur pour l'amour de Wazt et pour les Bélériands. J'avais quand même pris soins de prendre le tube de verre que Wazt avit apporté avec elle.

Avec ma détermination, le savoir de Wazt et la fugacité de Tor, nul ne pourra nous arrêter.

En vol, Alyus tourna la tête vers moi :
A "j'ai un mauvais pressentiment ! Il y a quelque chose d'anormal dans cette histoire. Pourquoi utiliser une plante pour voler une relique ? Et pourquoi faire tant de route ? Qui peut en avoir l'utilité ?"

Je consens que je ne m'étais pas posé ces questions avant.

En volant au dessus d'un pont, Alyus piqua droit au sol, il venait d'aperçevoir quelque chose. Une jeune fille se trouvait allongée au sol et il lui manquait en apparence un bras et une jambe.

Arrivé à ses côtés, elle était toujours vivante. Elle se plaint d'avoir froid et nous indiqua qu'elle venait de se faire attaquer par un étrange personnage. Elle ne pouvait nous dire s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme mais tout ce qu'elle savait, c'est qu'il était grand et qu'il voyageait à dos de cheval, tout vêtu de blanc. Elle nous indiqua qu'il se dirigeait vers les escaliers qui mènent aux autres sous sols.

La dispatition de deux de ses membres laissaient penser au phalanges de Tor. Plus motivé que jamais, tels trois chevaliers en quête, nous remontèrent sur nos compagnons en direction des escaliers.
Dragon volcan
 Le 14/04/2011 à 22:40:32 
Egale à lui-même Bilborus était déjà remonté sur Alyus, alors que Tor plus pondéré que son chef offrait son aide à la jeune fille.
Wazt avait emporté avec elle une lotion nettoyante à base de soude, qui est un extrait de cendres obtenues par la combustion de plantes halophytes comme la salicorne (*) et une huile de ricin dont l'absorption est extrêmement déconseillée. Cette pâte allongée d'un peu d'eau moussait doucement sur les membres de la jeune fille pour lui redonner l'apparence qu'elle n'aurait jamais dû perdre.
On voyait dans ses yeux la joie et l'admiration qu'elle adressait à Tor.

"Merci, madame."

"De rien, Mademoiselle. Mais pourquoi vous a-t-il attaqué ?"

"Je crois que je l'ai surpris avec une sorte de bout de bois sculpté assez long avec un énorme pommeau bosselé a son extrémité."

"C'est la relique ?" s'exclama Wazt

La jeune femme se blottis au creux des bras de Tor en regardant la grande prêtresse s'enflammer à la perspective de retrouver la relique.

"On y va Tor ?"





* : Les futurs chimiste seront heureux de trouver un petit rappel de leurs cours ^^
Dragon glace
 Tor 
 Le 17/04/2011 à 15:18:04 
[T] Oui il faut se dépêcher ! S'il a la relique avec lui, c'est notre Homme !

La jeune fille se mit alors à pleurer et demanda s'il était possible avant de traquer son agresseur, de donner à boire aux dragons avec l'eau qu'elle avait ceuillit quelques heures plus tôt, souhaitant les remercier pour tout ce qu'ils avaient fait pour elle. Pensant que la jeune fille tentait par peur, de retarder le moment de partir à la recherche du cavalier, elle l'autorisa à abreuver les dragons.

Ensuite bien vite, les 3 guerriers remontèrent sur leurs dragons et se lancèrent sur la piste de la relique. Mais tandis que Tor repensait aux derniers évènements, elle se demanda brusquement pourquoi cet Homme avait pu attaquer cette jeune fille? Après tout rien chez cette demoiselle ne pouvait inquiéter un Homme ou une femme sur un cheval lancé au grand galop. Sauf pour les ralentir ? Ce qui n'était pas vraiment le cas car déjà les 3 guerriers étaient route. Tandis que le doute s'insinuait chez Tor, elle comprit le danger bien trop tard alors que déjà Balthyla perdait connaissance ainsi que Fruuer et Alyus, et que les 3 dragons filaient à toute vitesse s'écraser au sol. Cependant même si la chutte était impressionnante, elle n'était pas mortelle. Alors que Tor tentait de s'accrocher au dos de sa dragonne, et de retenir la jeune humaine en même temps, elle sentit une intense douleur à l'épaule. Son regard tomba alors dans celui de la jeune humaine, furieux, cruel, et traitre, elle qui brandissait dans sa petite main une sorte de pointe en fer au bout de laquelle perlait désormais le sang de Tor. D'un geste déjà affaiblit Tor tenta de saisir le cou de la jeune fille, mais celle-ci se volatilisa et se retrouva aux côtés de Wazt, sur le dos de Fruuer. La dernière chose que Tor entendit fut le cri de douleur de Wazt lorsque la jeune humaine s'en prit à elle, avant qu'un épais voile recouvre son regard.

Comme au travers d'un long tunnel sombre, Tor jouait aux cartes avec son amie Waztierzholt. Le jeu des sept famille semblait étrange mais pourtant si drôle ! Il lui restait une seule carte de relique à attraper et elle aurait gagnée la partir. Cependant elle ne parvenait pas à ce concentrer, une voie furieuse rageant derrière elle. Se retournant avec irritation elle apperçu Bilborus attaché à un arbre, rouge de colère.

[T] Mais enfin Bilborus, tu vas me faire perdre ! Arrêtes de crier ! On joue ! Si tu continues on te laisses ici et on va jouer plus loin !

Se levant elle vérifia avec attention que son chef était solidement attaché à l'arbre puis elle revint s'assoir face à Wazt. Elle reporta rapidement son attention au jeu, tentant de deviner si oui ou non la dernière carte allait bientôt tombée entre ses mains. En face Wazt était très concentrée et semblait hesiter. Quelques chose clochait mais Tor ne parvenait pas à se souvenir pourquoi. Un épais liquide rouge coulait de l'épaule se son amie, mais cela ne la heurta pas, comme si elle était loin, très loin ; et car après tout elle aussi avait la même chose. Tout lui semblait normal. Oubliant tout les détails, elle replongea dans la partie de carte, comme dans un rêve dont elle ne parvenait pas à sortir. Un mot revenait cependant sans arrêt troubler sa quiétude : poison...
Dragon gris
 Le 02/05/2011 à 12:57:23 
"Tu joues ou quoi !!!!!!!"

Tout en haut de l'arbre, je me demandais pourquoi Tor et Wazt ne voulaient pas continuer la partie. Alyus devait dormir au pieds de moi car il ne bougeait pas même une oreille.

Tor et Wazt semblaient bien s'amuser tandis que je ne pouvais plus descendre du haut de la montagne. Elle paraissaient si loin mais également très proche, je ne savais plus exactement ... Une multitude d'idées plus débiles les unes que les autres passaient dans mon esprit. Au bout d'un moment, voyant que les filles ne jouaient plus, l'idée de descendre de ma montagne me passa dans l'esprit. Ce n'est qu'au bout de plusieurs minutes d'ascension que je sentis une forte douleur au mains : je venais de tomber de l'arbre ...

Alyus dormais toujours et en essayant de le réveiller, il me mit un violent coup de queue. Ejecté contre l'arbre je perdis connaissance un court instant, sans pour autant savoir combien de temps. A mon réveil, je décida de prendre une potion que Wazt m'avait donné avant le départ. Elle consistait à enlever tous les maux ... Enfin normalement.

Ce n'est que quelques minutes plus tard, ayant retrouvé une partie de mes esprits que je pus constater les dégâts sur nous. Wazt était ensanglantée au niveau de l'épaule et Tor présentait de multiples blessures aux jambes. Sans savoir exactement ce qu'il venait de se passer et comment nous en étions arrivés là, je m'approcha de Wazt et lui tendit la fiole :

"Vas y, bois ma prêtresse !!"
"Merci grand guerrier maladroit, j'ai une de ces soifs !!!!!!!
Dragon volcan
 Le 21/05/2011 à 06:05:14 
Wazt n'en revenait pas d'avoir été possédé de cette façon, un simple poison de confusion. Ce n'était pas digne d'une grande prêtresse de Shevarash !

Mais le pire était le rêve qu'elle avait fait ! Si Bilborus et Tor s'étaient raconté leurs propres songes, Wazt, elle avait gardé le silence.
Bilborus l'avait bien apostrophé d'un :
"Alors, Wazt ! Et toi de quoi as-tu rêvé ?"
Elle n'avait su que rougir et gronder en jouant la fière :
"Vous savez bien que les prêtres et prêtresses de Shevarash. Et qui plus est sa grande prêtresse ne font jamais de rêve."

Connaissant sa nature colérique et difficile Bilborus et Tor n'avaient donc pas insisté.

Mais pour nos chères lecteurs, on ne va rien cacher de ce songe assez troublant pour une prêtresse de Shevarash :
Après que le poison eux pénétré ses chaires, Wazt avait sombré dans un tunnel aux parois marbré de rose et de noir. Lorsqu'elle se réveilla, elle découvrit Bilborus et Tor inanimé sur le sol, leurs deux dragons paisiblement couché sur le flanc attendaient leurs réveils. Elle entreprit d'abord de secouer Bilborus mais rien n'y fit.
Lorsqu'elle se saisit des épaules de Tor pour la secouer comme un pruneau. Elle fut prise d'un trouble étrange, sa main s'attarda sur le cou et le creux de l'épaule. Elle approcha son nez pour sentir, Tor sentait la fleur de Sacripande. Une fleur rose, violacée semblable à un cornet composé d'une multitude de pétale extrêmement fin dont le cœur exposait aux insectes pollinisateur un pistil collant et sucré rappelant sous la langue le goût de la guimauve.
Le souvenir de cette fleur fit fermer les yeux de Wazt, qui posa ses lèvres sur le creux d'épaule aux si douces flagrances.
Elle sentit la main de Tor descendre son dos jusqu'à ses hanches. Une boule de chaleur semblait grossir dans son corps, comme un soleil pulsant, sa respiration s'accélérait, ses yeux brillant lui semblait savoir saisir le moindre détail, …
Et Tor !
Tor mon dieu, tenait dans sa main son sein. Wazt en appréciait la caresse, tout comme celle que l'autre main de Tor exerçait sur elle. Un frisson parcourait sa peau, d'une telle intensité qu'il lui semblait impossible de bouger. Mais en avait-elle vraiment envie ?

Amis lecteurs, cet instant de volupté est-il possible de le décrire, je ne le crois pas ! L'intensité en était tel qu'aucun mot ne pourrait trouver sa place ici. Mais reprenons…

Sur l'herbe fine, deux corps s'en lassaient. Un parfum de cannelle semblait flotter dans l'air, une troisième main plus sèche et calleuse prit position sur la fesse de Wazt. Bilborus entrait en jeux. Wazt entrouvrant les yeux découvrit le sourire de celui qui l'accompagnait depuis déjà quelques années se poser sur ses courbes.
"Dis ! Tu joues ?" La question de Tor semblait tellement décalé dans l'action.
Tor était nue attablée devant un tapis de jeux tenant dans ses mains un jeu de cartes. Wazt se leva prise d'un doute, regardant ses mains elle vit qu'elle détenait la dernière carte du jeu, la dernière relique !
"Non, ne la pose pas tu vas perdre !" Lui lança Bilborus.
Mais de quoi se mêlait-il celui la ?
Après l'avoir attaché à un arbre, elle se re-pencha sur le jeu, elle devait découvrir cette dernière carte.
"Tu triches !"
Wazt jeta un regard chargé de colère vers Bilborus qui venait encore une fois de l'interrompre.
"Tiens prend ça, c'est joli." Dit Tor en lui tendant un baillons.
Les choses prenaient une tournure de plus en plus étrange. Mais Wazt ne pue creuser la question car elle fut de nouveau et pour la dernière fois interrompue par Bilborus :

"Vas-y, bois ma prêtresse !!"
Se retrouvant dans les bras de Bilborus qui essayait de lui faire boire une potion, elle compris sa méprise. Il n'avait pas quitté son armure, pas plus que Tor qui était étendue un peu plus loin, encore sous le sort du poison de confusion.
 Pages : [01] [02]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 21 messages visibles sur 187311 dans le topic La dernière relique de Shevarash.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2021 - Tous droits réservés