« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
Muthos : Bonsoir !
Muthos : Je passais pour dire bonjour à Adv et Bahanix .
Ajt : ah ouais et les autres ?
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Histoire du Jeu en Temps Réel ! >> Le Bal

 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10] [11] [12]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon chimere
 Le 03/01/2006 à 18:21:40 
Parcourant les terres d'Ev-Dragon, un imposant batiment se dégage du paysage.
Vous approchez, une mélodie entrainante vous emporte vers ce dernier.

- Bienvenue au Bal d'Atsami, dirent un couple d'humains -dont les armes et armures luisaient - d'une beauté naturelle incomparable en vous saluant.

Vous retournez leur salut, puis entrez dans la salle principale.
La porte d'entrée est si grande que plusieurs dragons y pourraient y passer en même temps.
Un nombre impressionnant de soldats, tous fortement armé et portant des vetements métalliques très esthétiques, gardaient les lieux.

L'un deux vous accoste :
- Bienvenue, ici, les valeur de bien et de mal n'existent pas, passez du bon temps, mais soyez courtois.

Sur ces mots, vous pénétrez dans une salle immesurable, au milieu d'une foule dansante.

- Si vous souhaitez vous reposer, les tables, sieges et cannapés très conrtables vous attendent au fond de la salle. L'eau fraiche est gratuite, il vous suffira d'en demander.

[HRP]
Ce que l'on attend de vous :
- Une description physique rapide de vous et votre Dragon : couleur de cheuveux / écailles, yeux, vetements / équipement, sexe, aura, karma. Ce dernier sera visible suivant votre allure, mais ne devra pas "contraindre" vos actions : même mauvais, n'essayez pas de faire du grabuge. Vous pouvez vos "proclamer" neutre si : vous êtes mauvais par ce que vous tuez les tueurs, ou si vous êtes bon par la force du temps, sans en avoir la conviction.
- Traits de caractère principaux : Style de sourir, humeur ambiante, reflexe "compulsif"...
En effet, pour ce qui est du mental, a moins que l'on vous pose la question, ce n'est pas visible au premier coup d'oeil. Du coup, essayez de transmettre votre description a travers des geste, mouvement, actions...

Ce bal est une bonne occasion de trouver sa moitié, profitez-en :)
Je rappel que vous n'êtes pas sensé connaitre le nom de la personne à qui vous vous adressez.

Un mariage peut très bien ne concerner que deux dragons sans leur maitre, ou les deux, si la déclaration se fait en publique, arrangez vous pour que la salle cesse de danser et regarde la scene, voyant un des deux joueurs accepter, puis inventez une jolie suite !

N'oubliez pas qu'une déclaration RP en "pleine nature" (comme celles déjà existantes) sont sympa à faire aussi (vous pouvez très bien sortir du bal en couple, et créer un autre topic "[RP] [pseudo1], [pseudo2], en sortant du bal...". Vous pouvez très bien inviter quelqu'un à danser, sortir discuter, sans pour autant vous marier avec, souvenez vous que c'est un acte important de votre vie de joueur sur Ev-Dragon !

Pour ceux qui "attendent" qu'un partenaire les invites à danser, allez vous assoir au fond de la salle :)

Texte RP Svp, ne commencez pas par "je suis" ou du texte qui ne s'integre pas à l'ambiance (genre dire si l'on est celib ou pas directement c'est moyen, parler trop mathematiquement en donnant un nombre au karma c'est bof aussi, dites plutot "des histoires difficiles sur les trais de son visage"-> Parlez à la 3ème personne svp) : ensuite ne vous contentez pas de votre seule description de votre être+dragon.
[/HRP]

[Edit=youshe]Remaniement de quelques phrases et correction de quelques fautes parasites
Cf topic : "Bien écrire, en RP c'est important... Quelques règles..." pour les conventions de dialogues [/Edit]
Dragon volcan
 Le 05/01/2006 à 15:26:57 
Anaoulle entra dans la salle vêtue d'une robe mauve à traînes qui s'accordait parfaitement aux écailles d'Eternela, sa dragonne dorée. Anaoulle avait les cheveux coupés jusqu'à la fin du cou, qui, dans le courant d'air de l'entrée, volaient un peu. Le bal venait d'ouvrir, elle se servit un verre de liqueur de rose argentée, et contemplait les tableaux mis au mur. La porte s'ouvrit, un jeune homme apparût. "Monsieur Flar", annonça l'homme sur le coté.
- Flar ?! Si nous le rejoinions, Eternela ? Demanda Anaoulle.
- Bien sur ! Répondit Eternela, les yeux rivés vers le beau dragon qui accompagnait le jeune homme.
- Bonjour jeune demoiselle, lança Flar. M'accordriez vous une danse ?.
- Mais avec plaisir" répondit-elle en retour.
L'orchestre démarra une musique rythmée au violon sur laquelle Anaoulle et Flar se lancèrent. Des regards attentionnés s'échangeaient entre leurs dragons respectifs.
Dragon gris
 Le 05/01/2006 à 21:26:25 
Quentin entra juste après « monsieur Flar ». Son dragon le suivait de près. Ils étaient habillés tous les deux de blanc. Sous cela Quentin cachait un costume taillé sur-mesure. Le dragon, quant à lui avait des écailles très soignées. Les seuls que l’on pouvait distinguer étaientt Anaoulle et Flar qui dansaient. Danger s’installa au fond de la salle pour se renseigner sur les gens qui venaient dans cette salle.
- De nombreuses personnes venues de toutes régions, le bal vient d’ouvrir, il y aura d'ici peu beaucoup de monde... répondit la serveuse.
Quentin commanda le vin le plus raffiné de la maison. Après avoir fini son verre, Danger lui murmura quelque chose. Danger ne semblait pas trop apprécier Eternela.
Lorsque la grande et imposante horloge sonna 2 heures, Quentin et Danger partirent. Mais comme à sa grande habitude Quentin avait laissé une rose noir sur la porte et un pourboire plus que raisonnable au personnel s'étant occupé de lui.
Dragon baikamath ADMIN
 Adv 
 Le 07/01/2006 à 16:56:08 
Baïkamath venait d'entendre parler de cet evenement sencé regrouper tout les dragons d'Atsami. Il ne pouvait se permettre de rester à l'ecart.

Parti en hate de son antre et de son domaine, il se presenta devant le batiment, et fut frappé par sa magnificience. La batisse avait dût etre batie par des dieux. Imposante, la structure rayonnait de mille feux. La lumière provenait du centre du lieux, un vaste espace entouré de torches, où une foule de creatures se pressaient. Beaucoup semblaient n'être que des serviteurs ou des gardes, mais dans le lot, on pouvait distinguer des Dragons, accompagnés parfois par des humanoïdes. Les murs du batiment étaient construits dans une matière que Baïkamath ne connaissait pas... Ils semblaient taillés a meme cette matiere, qui paraissait a la fois indestructible et pleine de magie. Les vitres, presque diaphanes reflechissaient la moindre source de lumière a l'infini...

Prenant conscience de son apparence negligée, il prit le temps de la soigner.
Ses écailles qui etaient alors ternes et poussiereuses prirent une vive couleur jaune, doublé d'un eclat lumineux impressionnant. Nul ne pouvais douter être en face d'un dragon de brume presque au faîte de sa puissance. Mais au fond de lui meme, il savait que ce n'etait qu'une étape sur son chemin. Bientôt il renaitrait encore et encore... C'etait le lot de sa race, et pour le moment nul ne savait jusqu'ou ça continuait. La seule chose dont tout le monde etait sûr, c'est que ça les rendait plus fort, comme une mue, ou une chrysalide.

Prenant le temps de contempler le batiment, et de se plonger dans la beauté artistique qui émanait de lui, Baïkamath passa entre les deux grandes portes avec un port de tete altier. Leur taille aurait reduit le plus grand des dragons a l'état de jeune dragonnet. Ce batiment appelait a l'humilité et a la non violence dans son enceinte. Ce sentiment était renforcé par la presence de gardes fortement armés dans chaque coin.

Penetrant au coeur du lieu, une miriade de serviteurs se presenterent a lui, et le dirigerent vers une vaste table recouverte par des mets d'une finesse rare et au goût exquis. Baïkamath prit ensuite la direction d'un coin de la salle, et se posa dans une des grandes couches specialement installées pour les dragons. Ainsi installé, il continuait a manger et boire, tout en observant chacune des personnes presentes.

Tres vite, il repera un couple qui dansait au centre de la salle, puisant dans ses connaissances, il se rappella leur noms: Demoiselle Anaoulle et Monsieur Flar. Cependant, ce n'est pas le comportement de ces humains qui attirait son attention, mais bien celui de leurs compagnons draconiques: Eternella semblait subjuguée par la grâce de son compagnon, lui meme sous le charme de sa compagne.

Ailleur, dans un coin sombre, Baïkamath apperçut Danger, pres de son compere humain, Quentin... Ils semblaient solitaires dans ce lieu, mais ils s'integraient a la fete a leur façon.


Baïkamath commença a chercher qui d'autre etait venu, et qui d'autre viendrait.
Mais dans la foule mouvante, il ne reconnaissait personne pour le moment. Peut etre d'autres etaient-ils déjà là, mais il ne pouvait les appercevoir...
Dragon gris
 Le 07/01/2006 à 17:42:00 
Lorsque Quentin et Danger eurent remarqués Baïkamath, ils s’empressèrent de l’inviter. Vu après Danger vit que les dragonnes ne manquaient pas, mais aucune ne lui convenait malheureusement. Il leva la tête et vit un nombre d’étage incalculable. Curieux comme il l'était, il s’empressa de les gravir. Au bout d’un moment, il sût qu'arriver en haut était une épreuve des dieux, puis redescendit. Quand il fut redescendu il chercha Quentin des yeux, alla voir Baïkamath mais lui aussi ne savait où il était. Il cherchait de plus en plus mais ne trouvait point. Il décidait d’aller dehors mais personne n’y était. Parti derrière un arbre sublime où il ne put retenir ses larmes.

Au moment où Danger allait prendre une décision grave il entendu une voix qui l'appelait.
- Danger, Danger, où est tu ? criait cette voix.
- Ici ! répondit-il.
- Oh Danger je te cherchais... continuait-elle.
Danger comprit que c’était Quentin.
Quand ils rentrèrent, il y eu un grand: SURPRISE.
Là Danger se rappela que c’était son anniversaire de ses 19 années. Il eut de la part de chacun un objet, mais le plus beau fut de Quentin qui lui offrit 2 nouveaux anneaux et une amulette. Les anneaux étaientt de la même forme et de la même couleur mais les inscriptions dessus étaient complètement différentes. Ceci enchanta Danger, qui était ému à tel point qu'il ne put contenir ses larmes.
Après il aprit qu’une chambre a l’étage lui était destinée.
Dragon brume
 Le 08/01/2006 à 17:57:53 
Alkianne était, comme à son habitude, en train de dormir lorsque Calerù l'avait réveillée pour lui parler d'un bal qui avait lieu non loin de là, cette guerrière solitaire n'aimait pas trop la foule mais son dragon semblait tellement vouloir y aller qu'elle avait finie par céder.
Elle avait mis du temps à choisir ses vêtements mais avait finalement opté pour son vieil uniforme : une chemise d'un blanc pur ornée des dragons dorés de son ancienne tribu, un pantalon et des hautes bottes de chasses noires et pour finir une cape d'un rouge sang profond. Pendant ce temps là Calerù s'était baigné dans la rivière la plus proche pour nettoyer le plus consciencieusement possible ses écailles blanches qui désormais brillaient légérement. Alkianne remarquait même qu'il avait poli l'escarboucle rouge sang se trouvant sur son front pour faire ressortir ses yeux d'un bleu des mers du sud.
Fin prêts, ils se rendirent à la fête.
Lorsqu'ils pénétrèrent dans la grande salle Calerù sembla déçu d'être arrivé dans les premiers car la seule dragonne pour le moment présente n'avait d'yeux que pour un autre mâle.
Alkianne se rendit près du buffet et comptait bien y rester, elle n'était pas là pour se trouver "un homme à tout prix ", elle voulait faire plaisir à son compagnon qui se sentait seul depuis un moment. Alkianne était du genre solitaire ce qui n'aidait pas Calerù dans sa recherche d'une compagne dragonne, et puis, bien qu'elle refusait toujours de l'avouer, elle était timide et avait toujours peur d'être rejetée.
Contrairement à elle, Calerù tentait de se mêler aux autres et rejoignit Baïkamath pour discuter, les voir ensemble était un spectacle étrange et magnifique à la fois, un dragon de brume et un dragon de glace l'un en face de l'autre, leurs écailles brillant à la lumière des lampes...
Alkianne sourit elle ne pouvait s'empêcher de trouver son compagon craquant, elle l'adorait, c'était un dragon qui riait de tout et qui ne faisait pas attention aux remarques lancées contre lui, Alkianne était pareille lorsqu'elle se "lâchait". Rare seraient les hommes capables de faire battre son coeur, après tout il est rare de trouver un homme drôle, gentil, mignon et avec un tant soit peu d'argent.
Dragon chimere
 Le 08/01/2006 à 21:04:26 
Ayant eu vent de la venue de Baïkamath au grand bal, Bahanix pensait sans doute le rejoindre dans l'après midi. Après de multiples tâches diplomatiques dans les différents royaumes, de retour au Palais Draconique, il se prépara. Il était dans une salle supérieure du Palais, dans sa chambre, devant un grand miroir au cadre d'ambre, sculpté en dragon. Il tenait a soigner sa tenue, elle devait à la fois être confortable, et légère. Les vétements choisis étaient composés d'une soie mystérieuse, elle semblait être le vent lui-même, d'une couleur indescriptible. Il est impossible de déterminer s'il s'agissait d'un noir ou d'un blanc, chaque reflet de lumière semblait inverser la couleur.

Le palais se fondait dans une montagne verdoyante impressionante. On pouvait voir entre deux monts quelques dragons tournoyer, tous résidaient en ces lieu. En sortant, Bahanix pris un magnifique cheval blanc, et parcourut les pleines jusqu'a apercevoir le magnifique Bal d'Atsami.

En arrivant, Bahanix descendi du cheval, qui fut attaché par l'un des gardes. Il entrait dans l'une des plus belles constructions de son père, décédé il y a déjà quelques temps.

Ithil, qui avait parcourue le même chemin que Bahanix, attérit derrière lui, et le suivait.

- Ce lieu est toujours aussi resplendissant, pensait-il.
Parcourant la salle, il pu enfin apercevoir Baïkamath -et Alkianne-, qu'il alla rejoindre. Après avoir baisé la main d'Alkianne et d'avoir salué Baïkamath, Bahanix et Ithil prirent place.

- Apportez moi un plateau de fruit, je vous prie", lança Bahanix à un serveur -Il est très pratique d'être maître des lieux dans ce genre d'endroit-

Après reception, Bahanix invita ses invités à se servir, Baïkamath commença.
- Depuis la construction du village dans le 5ème sous-sol, j'ai remarqué beaucoup de lenteur au niveau administratif, qu'en est-il maintenant ?
- La situation semble se stabiliser, mais quelques problème sans grande importance subsistent. Ils seront résolut d'ici peu de temps. Mais, si tu l'accepte, passons un peu de bon temps, tant que nous pouvons nous le permettre. Répondit Bahanix.
Dragon glace MJ
 Le 08/01/2006 à 22:09:56 
La nuit tombait peu à peu, et les deux compagnons erraient toujours à travers les contrées verdoyantes de ce monde. Le premier personnage du duo était un jeune homme aux habits tâchés par le voyage, mais dans son visage se lisait la noblesse qui manquait à ses vêtements. Le deuxième être était en tout point dissemblable. Il s'agissait d'un Dragon aux écailles d'un blanc légèrement lumineux, avec un regard hanté, semblable à ceux qu'ont les créatures toujours sur le qui-vive...
Au détour du chemin, ils virent une magnifique bâtisse se profiler, empli de lumières et de musiques. Le jeune homme et le Dragon n'hésitèrent pas longtemps, ils s'entre-regardèrent, et les muscles revigorées par le festin qui les attendaient sûrement, se remirent en marche.

Les étoiles pointaient toujours plus nombreuses, et le couple arriva enfin dans le jardin du palais. Quelques autres créatures fôlatraient, mais personne ne leur prêta attention... A peine Phoenix eut-il mit le premier pied sur l'escalier le menant à l'entrée gigantesque du palais qu'un homme en tenue de serviteur s'empressa de venir le débarasser de son manteau et de ses sacoches.
- Euh, je préférerais garder mes affaires si ça ne vous dérange pas, l'interrompit Phoenix.
Derrière lui, le Dragon, Givre, s'amusait visiblement de la situation dans laquelle s'était empêtrée son ami.
- Monsieur, lui répondit l'homme, pour le Bal, voulez vous vraiment garder vos sacs ? Enfin, si vous venez pour le Bal, bien sûr, ajouta l'homme après un coup d'oeil aux vêtements de Phoenix.
- Le Bal ? Oui, bien sûr que nous venons pour le Bal !
- Dans ce cas, l'entrée est droit devant vous comme vous l'aurez deviné.

Côte à côte, le Dragon et l'homme montèrent les marches. Une salle immense s'étendait devant eux, bien vide pour l'instant lui semblait-il. Quelques couples d'hommes et de femmes et d'autres draconiques, dansaient, ou du moins essayaient, tandis qu'un groupe semblait discuter avec animation à part.
Etant venu plus pour se remplir la panse que pour danser, Givre et Phoenix se dirigèrent vers le buffet...
Dragon gris
 Nanalu 
 Le 09/01/2006 à 13:03:06 
La nuit tombée, alors que je me promenais avec ma fidèle dragonne et amie Luisa, nous tombâmes alors sur ce grand et magnifique édifice. En nous approchant un peu nous arrivions à entendre quelques mots, "Bienvenue au Bal d'Atsami".
-Allons nous amuser dans ce bal, dit Luisa d'une voix très enthousiasmée.
-Non c'est une perte de temps, rétorquai-je, et puis je n'aime pas les endroits avec beaucoup de monde ! Et je dois aller le plus vite possible à mon mariage !
-Oui tu as raison, dit-elle d'une voix déçu, tu pourrait arriver en retard a ton mariage...
Je remarquai tout de suite sa déception.
-Mais bon, après tout, on doit le fêter ce mariage et en plus on fêtera ton évolution !
-Super !!
Ma fidèle dragonne, qui déjà fut noir était devenue d'un rouge très foncé avec de joli yeux bleus. Et quand a moi ça me ferais peut être du bien de me relaxer. Alors en voyant tout ce beau monde bien habillé à rentrer dans ce grand bâtiment je décidai alors de me rendre dans la boutique la plus proche possible a fin d'acheter une robe pour le bal.
Une fois arrivée à la boutique, qui était déjà fermée, je réussis à parler au marchand, qui aimablement accepta de me laisser lui acheter une robe. Les robes étaient plus belle les une que les autres, je vis un robe bleue d'une beauté exquise, alors que je m'âpretais à l'acheter, je vis que n'avais pas assez d'argent pour l'acheter et acheter une autre robe pour mon mariage.
-Vous n'avez qu'a acheter une robe qui vous servira pour le bal et pour le mariage aussi, s'exclama le vendeur très professionnel. Regardez j'ai de magnifique robe blanche, qui iront très bien avec le teint de votre visage et vos cheveux.
Bien sur tout ce qui était blanc m’allait bien, vu que mon teint était pale et mes cheveux brun clair. Alors j'essayai une robe blanche avec de très joli bordure en dentelle, qui me faisait me rappeler de ma mère qui passait sa vie à coudre des nappes et des draps en dentelle.
-Ça vous va très bien, répliqua le vendeur toujours aussi professionnel.
-Avec ça, pouleman va avoir un arrêt cardiaque, me dit Luisa pour me faire rougir.
Le vendeur me fit un "prix d'ami" pour la robe. Et nous repartîmes aussi tôt pour le bal. Une fois arrivée là-bas, un couple nous accueillit avec le "Bienvenue au Bal d'Atsami". Quand nous rentrâmes dans la salle déjà trop rempli a mon goût je demandai à un des soldat.
-Le bal est très joli, mais je suis nouvelle ici, qui est le maître de tout ceci?
-Mr Bahanix! Il se trouve juste là-bas.
Je me dirigeai aussitôt vers cet homme.
-Bonjour monsieur, le bal est très joli. Je m'appelle nanalu et je suis accompagnée de ma fidèle Luisa.
Qui déjà était parti voir les autres dragons en m'abandonnant seule.
-Puis-je vous tenir compagnie?
Et amicalement il m'offrit des fruits et demanda au serveur une coupe de champagne pour moi...

[edit nanalu]
Baha si tu voi mon ecit change mon nom sur ton message, merci!
Dragon chimere
 Le 14/01/2006 à 19:25:32 
"Vous êtes magnifiquement habillé, votre robe vous va très bien.", lança Bahanix, d'un regard doux afin de mettre à l'aise Nanalu.
"Nous sommes vraiment bien entourés, ce soir", continuait-il en regardant Alkianne, rougissante.
"Installez-vous donc, soyez à l'aise."
Nanalu prennait place sur un des grand fauteuil autour de la table réunissant Bahanix, Baïkamath, Alkianne et son dragon. Luisa s'installa à coté de sa maîtresse : les places étaient spécialement conçus pour y accueillir des dragons.
Ithil s'amusait sur le dos de son maître, enroulé autour de son cou ; Sa petite taille ne surprit personne, les mues chez les dragons n'étaient pas quelques choses d'exeptionnelle.
"Quel est votre nom ?"
"Je m'appel Nanalu, et voici Luisa", dit-elle pour présenter son Dragon.
"Nanalu, Nanalu... Ce nom me dit quelque chose... Je crois bien que Sir pouleman m'a déjà parlé de vous...", marmona l'hôte.
"Pouleman !? Vous vous connaissez ?" s'eclama Nanalu.
"Oui bien sur, nous résidons ensemble au Palais Draconique, un homme très important..."
Seul une dizaine de personne vivaient au Palais, qui était un privilège aux héros des grandes batailles. L'enthousiasme de Nanalu l'emportait sur la timidité liée à la présence de 4 de ses résidant -dragons inclus-.
"Quel hasard fortuit ! J'était justement en route vers le Temple pour m'unir à lui !"
"Haa, voila, il m'avait parlé de son mariage. Quel maladroit je fais. Et bien je suis enchanté de faire votre connaissance !"
"Moi de-même", retourna Nanalu.
"Et moi aussi", lança Baïkamath.
"Et quand aura lieu la cérémonie ? Nous pourrions nous joindre à vous !", suggéra Alkianne.
"En voila une bonne idée, cela vous dirais que nous vous accompagnions au Temple ? Quel est la date de la cérémonie ?"

Après avoir noté toutes les informations sur un petit carnet, Bahanix le referma et le glissa dans une poche interne de son vêtement.
Dragon glace MJ
 Le 15/01/2006 à 12:05:11 
- Partons d'ici, jeta Phoenix, nous n'avons pas notre place parmi eux...
- Que veux-tu dire, lui répondit Givre, pourquoi ne resterions nous pas ?
- Regarde les, regarde leurs habits, leur maintien. Et regarde moi ! Tout à l'heure, un couple m'a interpellé pour que j'aille leur chercher à boire ! Reste si tu veux, mais moi je t'attendrais dehors.
- Allons Phoenix. Reste, je t'en prie. Nous ne vivons pas dans les mêmes sphères, cela est sûr, mais est-ce une raison pour ne pas aller à leur rencontre ? C'est la première fois depuis le début de notre voyage que je vois autant de Dragons et d'Humains rassemblés sans que le sang ne coule.
Les deux compagnons avaient déserté le buffet qu'ils monopolisaient depuis leur arrivée pour se réfugier dans l'ombre de grandes et gracieuses colonnades, finement ciselées aux motifs de feuilles de lierre. Adossé, l'homme ne regardait même plus la salle principale, tandis que le dragon ne cessait d'y jeter des coups d'oeil.
- Je veux bien rester mais seulement parce que ces nobles attisent ma curiosité. Si le destin de ce monde prend forme dans leurs esprits, essayons d'y apposer notre griffe en participant à leurs débats...
- Et bien, je m'en réjouis, répondit Givre.
- Espérons seulement qu'à travers eux, nous trouverons un moyen de ramener toujours plus de Dragons et d'Hommes dans la Voie Blanche...
Les deux compagnons sortirent de l'ombre, et les écailles de Givre brillèrent de plus belle sous la lumière des lustres.
- ... Quelle est la date de la cérémonie, entendit Phoenix.
Le jeune homme ne put entendre la réponse, mais profitant d'une pause dans la discussion, décida d'intervenir.
- Excusez moi madame et seigneurs, pourrions nous joindre à vous pour profiter plienement de cette soirée ?
- Bien sûr, lui fut-il répondu, à qui avons nous l'honneur de parler ?
- Voici Givre, le rêveur, et on me connaît sous le nom de Phoenix...
Dragon baikamath ADMIN
 Adv 
 Le 05/02/2006 à 10:54:21 
Baïkamath avait brusquement changé d'apparence par deux fois. Le fait d'etre dans le palais rendais le passage d'aura plus magnifique encore.

Soudainement les dragons se metamorphosaient, entourés d'un halo de couleur. Leur corps subissait des modfications impressionnantes, mais le plus grand changement etait dans leur esprit. L'evolution de son espece ravissait Baïkamath, de plus en plus de dragons retrouvaient des morceaux de leur memoire. Ils maitrisaient mieux l'alchimie, s'entrainaient plus dur. De grandes guerres continuaient a eclater, mais dorenavant de nombreuse personnes prenaient la voix du bien.


Se reconcentrant sur la conversation, Baïkamath s'apperçut qu'il avait raté l'arrivé de plusieurs personnes.
Givre, le reveur; ce nom evoquait des souvenirs dans sa memoire... Qui pouvait etre ce dragon qui etablissait une relation d'egalité avec l'humain qui l'accompagnait?
Dans un coin de la salle, un dragon semblait attendre, dans l'ombre pres du buffet. Proche de lui un humain parraissait guetter son environnement, et tenir le dragon sous son controle.

Ainsi dans ce lieu, on pouvait voir de multiples type de relations, de la relation fraternelle a la domination. Baïkamath se demanda quel aurait ete son comportement s'il avait dut accompagner un humanoïde tout du long de son existence.

Ces personnes se joindront à eux lorsqu'elles se sentiront pretes. Reportant son attention sur ses camarades de conversation, il dit:
"Bienvenue à toi Givre, le rêveur, et aussi a toi, Phoenix, apparement vous etes des amis, ou même plus, des freres."
Les deux amis rendirent un poli salut a Baïkamath.

"Dame Nanalu, j'ai appris que vous aviez finalement convolée en douce noces avec Sir Pouleman. Je vous presente toutes mes felicitations."
La splendide dame souris vers Baïkamath et repondit par l'affirmative.
"Il faudra que je felicite Sir Pouleman d'avoir pris pour epouse une si charmante personne"


Baïkamath se tourna alors vers Ithil, le puissant dragon du maitre des lieu; il avait adopté l'apparence d'un frele dragonnet. La loi des mues etait la meme pour tous. Meme lui passait par des phases de faiblesse.

"Bahanix, il me semble que certain de vos sujets prennent contact avec des habitants de nos douces contrées. Moi meme, j'ai aidé un humble villageois; Il est bien que roturiers et aventuriers commencent a parler entre eux, cela entrainera peut etre moins de guerres."

Baïkamath ouvrit son esprit, il voulait etre conscient de tout ce qui se passait dans la grande salle du palais. Chaque individu paraissait comme une lueur dans ses pensées...
Dragon gris
 Gauvain 
 Le 09/02/2006 à 17:27:36 
Gauvain avait depuis peu entendu parler de ce bal, pourtant sa célébrité était déjà sans limites. Son fier et noble compagnon Kalys avait tenu à accompagner son maître. Mais pour les compères, la notion de maître n'était que très subjective car Kalys n'était encore qu'un jeune dragon sauvage lié à Gauvain par la seule amitié.
Quand ils arrivèrent, les gardes s'éffacèrent pour les laisser passer tout en s'inclinant. Ils n'étaient pas habitués à ces coutumes, ce qui les mit mal à l'aise. Ils s'inclinèrent à leur tour comme pour rendre le salut à ces militaires fièrement vétus de métaux scintillants. Quand L'immense porte toute décorée d'or, d'argent et de je ne sais quels autres métaux rarissimes s'ouvrit pour laisser place aux deux invités, leur étonnement fut à son comble. Les décors étaient d'une impressionnante finesse et une musique douce berçait chacun de leurs pas.

Tout vétu de bleu, Gauvain descendit les quelques marches qui le séparaient des autres invités. Il fut suivis par Kalys dont les écailles reflètaient chacune des lumières vives qui animaient le lieu.

Alors toute pensée les abandonna, ils n'avaient pas de soucis, pas de stress, ayant seulement à l'esprit une musique douce qui entrainait leurs gracieux mouvements. Ils commencèrent à danser, ne prêtant plus attention à rien, ils dansaient à en perdre la raison. Ne voulant plus raccrocher à la réalité, désirant que l'aube ne vienne jamais, et que cette soirée soit éternelle.
Dragon brume
 Le 10/02/2006 à 09:18:35 
Ken et Tempête arrivèrent tardivement.
Ils descendirent les escaliers de platine et, sans se faire remarquer, se Mêlèrent aux convives.
Ken était vêtu d'une longue étoffe noire et rouge tandis que Tempête avait lissé ses belles écailles d'un rouge feu.
Ils engagèrent la conversation avec leurs connaissances et ; au moment du souper, se placèrent à coté de Gauvain, vêtu lui aussi très élégamment.

La musique jouée était d'une douceur tel que Tempête faillit s'endormir.
Après le repas, Bahanix sortie de sa table, et déclara un petit discours qui laissa beaucoup d'invités en admiration. Les paroles du grand homme allaient directement au coeur de ceux qui l'écoutait.

Le dragon et son ami continuèrent à discuter quand une trompette résonna.
Ils se demandèrent ce qui se passait et bien vite comprirent que le moment des danses était venu.

Ils ne voyaient plus le temps passer et prièrent pour que cette nuit soit infinie.
Dragon glace MJ
 Le 11/02/2006 à 16:30:11 
Adossé à un pilier, Phoenix écoutait avec attention la discussion entre ce Baïkamath et le maître de ces terres. Apparemment, plus que des nobles, il faisait face aux Dragons Primordiaux.

Ces noms, Givre et lui-même les avaient déjà entendus, trop souvent dans des prières que des mourants impossibles à sauver adressaient au ciel.
Givre, quand à lui, ne se souciait pas de la conversation. Depuis quelques minutes, il s'était enfoncé dans l'ombre d'une arcade, et Phoenix, ainsi que quelques autres curieux avaient vu son aura disparaître, s'atténuer. L'humain ne s'inquiétait pas, le Dragon l'avait prévenu que ce phénomène était proche. Certains appelaient cela une renaissance, d'autres une mue, mais dans tous les cas, le résultat était le même.

Une gueule verte apparut soudain à côté de Phoenix.
- Je trouve que le blanc t'allait à merveille, mais le vert, ce n'est pas mal non plus finalement !
Les coins de la gueule se retroussèrent en un sourire draconique, dévoilant des crocs aiguisés et redoutables.
- Tu vois qu'il reste du blanc quelque part !
- Et tu sais parfaitement que c'est ce genre de blanc que je n'aime pas voir par contre, dit Phoenix d'une voix moins amusée.
"Bahanix, il me semble que certain de vos sujets prennent contact avec des habitants de nos douces contrées. Moi même, j'ai aidé un humble villageois. Il est bien que roturiers et aventuriers commencent a parler entre eux, cela entraînera peut-être moins de guerres."
A cette phrase, Phoenix reporta son attention sur le groupe qu'il avait rejoint.
- Si je peux me permettre à ce sujet, messeigneurs. Il y a peu, nous avons passé la nuit dans une bourgade de vos terres, et là, un homme m'a confié une lettre pour un certain Rodolphe, il me semble. En effet, de plus en plus d'humains osent enfin aller à la rencontre de nos frères écailleux. Mais espérons que cela soit pour le bien de tous. Certains dragons ne verront là que des proies faciles qui viennent d'eux-mêmes au devant de leur mort, qui ouvrent leurs portes à des tueurs. La prudence doit être de mise, tant qu'il existera encore des regroupements aux noirs desseins.
- Certes, fut-il répondu à l'humain. Et qu'avez-vous retiré de cette quête ?
- Une seconde mission ! Mais je crains de ne pouvoir aller plus loin. Pour vous éviter les détails, je me suis vu confié au final une potion, qui me servirait grandement dans ma tâche de guérisseur, mais par-dessus tout, j'espère ne jamais avoir à l'utiliser. Son pouvoir est si fort que si quelqu'un devait en boire, c'est que cette personne était aux portes de la mort. Et ma quête personnelle est que plus personne… Enfin bref, n'allons pas plus loin ! Je ne suis pas sûr d'être clair, conclut Phoenix avec un sourire contrit.

A côté de ce petit groupe, le bal battait son plein. De jeunes et fiers dragons étaient entrés, en groupe ou seuls, accompagnés parfois d'hommes ou femmes, et chacun était émerveillé par la splendeur du lieu. La piste était un scintillement de lumière, blanche, émeraude, rubis, or. Les couleurs se fondaient les unes dans les autres au gré des danses des écailles et des tenues.

 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06] [07] [08] [09] [10] [11] [12]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 168 messages visibles sur 186953 dans le topic Le Bal.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés