« Forum Ev-Dragon
Le jeu et vous
»
[!] Abandon tire un roi de coeur (Total : 13/14)
[!] Ajt tire une dame de carreau (Total : 12/14)
[!] Silmadin tire une dame de coeur (Total : 12/14)
Accès
Tchate


 Ev-Dragon >> Forum >> Art Fantastique >> [jeu RP] voyage à travers les ténèbres

 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06]  
 Auteur  Message  Edit 
Dragon brume
 Osef 
 Le 13/08/2010 à 11:08:55 
Vous entrez dans une taverne et vous voyez une annonce affiché à l'entrée.

"Besoin d'aventurier courageux et puissant pour récupérer un objet magique puissant. Rendez vous avant la demi lune d'aout devant la Mine maudite du Nain aux pioches."

[HRP]la demi lune c'est le 16 donc le jeu débutera dans la nuit du 16 au 17.
Chaque joueur voulant s'inscrire devra faire un RP de présentation contenant :
-votre nom
-votre surnom (ex : moi c'est voyageur de l'ombre)
-votre race (nain, guerrier, elfe, voleur enfin n'importe quoi)
-votre arme

Les règles sont simple, environ tout les 2-3 jours (ou avant si tout les joueurs ont joué) je vais écrire un texte, comprenant les actions de la vieille, les résultats et les actions du jours.

chaque action pourra vous faire gagner ou perdre des points.

chaque joueur arrivant à 20 points gagnera quelque chose que je choisirais et retombe à 0

chaque joueurs arrivant à -20 points sera dans le coma pour le tour suivant et reviendra à 0 point le jour suivant.

chaque décision devra être accompagné d'un RP de quelques lignes.

un bonus pourra être accordé aux joueurs faisant d'excellent RP.[HRP/]
Dragon trisla
 Le 14/08/2010 à 01:19:20 
[HRP] J'en suis évidemment ! :d *saute tout partout, prête à jouer* [/HRP]

« L'os à moelle », le repère de tous les caïds canin. La foule était au rendez-vous, comme tous les soirs depuis des générations. Les chiens les plus redoutés se rassemblaient plus pour parler affaire que pour se bouger l'arrière train. Mais les donzelles ne se privaient pas. La piste de danse était pleine à craquer mais un individu mâle monopolisait les regards ornés de maquillage à paillettes tandis que les autres l'ignoraient par habitude. Des soupirs d'extase et des cris d'excitation se mélangeaient à la musique tonitruante s'échappant des amplis du DJ. L'animal s'avança à travers ses groupies et se dirigea vers le comptoir accompagné par quatre femelles toutes émoustillées. Il commanda cinq gamelles de champagne avec un sourire ultra bright destiné à la serveuse à la fourrure fluorescente puis retourna au près de ses conquêtes du soir. L'une d'entre elles le dévora du regard et prit la parole :

- Alors Cade, on dit que tu es le chien le plus courageux de la ville. On te surnomme même « tonnerre » de par ta puissance ébouriffante, est-ce vrai ?

Cade passa une patte dans sa crinière bleue-argentée et pencha la tête vers elle tout sourire.

- Eh bien, il est vrai que j'ai terrassé pas mal de chats dans le coin...
- Oh, oh, oh, pas mal comment ? Questionna une autre totalement hypnotisée.
- Un millier je dirais, peut-être même des dizaines de millier.

Les quatre femelles soupirèrent d'admiration devant lui. Une troisième prit la relève :

- Je suis sûre que tu peux trouver cet objet magique dont on parle dans l'annonce !

Un blanc d'étonnement s'installait dans le cercle au moment même où la serveuse apportait les boissons. Une fois celle-ci partit, Cade leva une arcane curieuse à la dernière qui venait de parler :

- Une annonce tu dis ?

Elle secoua affirmativement le museau puis le pointa vers le mur du fond où était accroché un petit papier. Il se leva mollement et alla la contempler de plus près. L'écriture était petite et quasiment illisible mais il comprit l'essentiel de ce qu'elle disait. Il s'en éloigna les yeux remplis de volonté de fer. Une fois qu'il fut sur son coussin de plumes bleues, les donzelles le fixèrent en attente d'une quelconque remarque. Il engloba le cercle de son regard charmeur et sourit de tous ses crocs d'un blanc parfait :

- Ne vous inquiétez-pas les filles, Cade est dans la place !

Elles bondirent sur lui en hurlant toutes excitées à l'idée que le puissant Tonnerre allait participer à une mission qu'elles considéraient comme « de la plus haute importance »...

*****

Il a évidemment posé pour les plus grands photographes canins du monde entier. En voici l'un des clichés les plus demandés !

http://fc06.deviantart.net/fs71/f/2010/222/d/f/Cade__AT__by_MirrorZan.png


[HRP] Have Fun :p [/HRP]
Dragon baikamath ADMIN
 Adv 
 Le 14/08/2010 à 01:34:21 
[HRP]
Bon, on va tenter...
Mais je promet pas de jouer à chaque fois.
Je te fais pas un perso trop cheaté, c'est pas marrant sinon... Et je t'évite le dragon/dragon métamorphe que j'aime a jouer, c'est trop bill'
[/HRP]


L'homme pénètre dans la taverne. Il semble jeune, mais marqué par sa vie sauvage. A son flanc battent d'un coté un falchion à la garde joliment décorée et de l'autre une hache rustique. Une cape de voyageur à capuche dissimule le reste de sa tenue et recouvre ses cheveux bruns jusqu'à ce qu'il la fasse glisser en arrière dévoilant son visage.

Des yeux d'une couleur étrange, oscillant entre le bleu-gris et le vert. Une légère barbe de trois jours recouvre ses joues et son menton.

Il se dirige vers le panneau d'affichage, et enregistre mentalement l'annonce avant de s'installer à une table et d'héler une des serveuses.

Les personnes qui l'observeraient à cet instant noteraient la présence d'une créature qui rode entre ses jambes, normalement dissimulée par la cape...

Il s'agit d'une chose constituée d'une vague forme de boule, sans yeux mais disposant de deux branchies externes comme les axolotls. Sa couleur tire sur l'ocre et l'orangé.

L'homme commande un repas chaud, pour lui et son familier, et alors qu'il glisse à la créature de quoi manger, elle dévoile une large bouche garnie de dent aiguisée, trop grande pour son corps...



[HRP]

Nom : Morneithil
Surnom : le beastmaster
race : humain
armes : un falchion (épée courte et courbe à la lame particulièrement solide), une hache rustique qui semble plus utile à la découpe du bois qu'au combat, et surtout son familier.
Equipement : Une armure de cuir bouilli et renforcé de fine bande de métal (torse et pantalon), deux brassard métallique recouvrent les avant-bras. Une cape de voyageur, un ceinturon et un sac à dos complètent sa tenue. Le sac contient le matériel de base indispensable à un voyageur.
Pouvoir magique : oui, quelques facultés magiques.
capacité de soin légère, mais risquant de déclencher une allergie au pollen autour de lui.
Une attaque qui repousse légèrement l'adversaire en lui infligeant des dégâts, mais qui peut être totalement annulée si résisté.
Une faculté qui le rend plus résistant quelques seconde, comme si son corps se couvrait de métal; en contrepartie, pendant ce laps de temps il ne peut plus rien faire.
Une attaque qui matérialise des bâtons immatériels (la force, télékinésie, ce genre de truc) dans l'air et rosse son adversaire lui infligeant de lourd dégâts; il sort complètement épuisé de cette attaque, à la limite de l'évanouissement.
Sa capacité la plus étrange est de réussir à recopier certaines facultés des bêtes qu'il combat; cependant chaque nouvel apprentissage l'entraine sur une pente glissante de la bestialité et l'éloigne de la conscience...

Familier :
race : leech
description : une image est plus parlante
http://images3.wikia.nocookie.net/__cb20070507175358/ffxi/images/8/86/Leech.JPG

C'est une créature qui se comporte comme une sangsue pour combattre. Elle fait des bond sur un pédoncule à l'arrière de son organisme, lui permettant de sauter jusqu'à 3m de hauteur. Son attaque principale consiste en une morsure violente et basique, mais elle dispose aussi de la possibilité de se "fixer" sur sa cible et de lui aspirer son sang petit à petit.
Sa consistance visqueuse lui donne une résistance aux attaques tranchantes et contondantes.
Dragon loup
 Angels 
 Le 14/08/2010 à 02:10:39 
La nuit était tombée depuis quelques heures déjà, le vent soufflait dans les branches des grands chênes, seul le bruit des prédateurs nocturnes se faisait entendre. On pouvait néanmoins apercevoir, adossée à un arbre, la silhouette d'une jeune femme. Elle se leva délicatement et elle se dirigea en direction du village. Elle avait la peau verte et les yeux d'un jaune éclatant, ses longs cheveux volaient au rythme du vent.

Après quelques minutes de marche, elle fût intriguée par des bruits venant de la taverne, elle s'avança jusqu'à celle ci et ouvrit la porte par curiosité. La lumière éblouissante lui piqua les yeux et elle dût les fermer quelques secondes afin de s'accoutumer à cette luminosité.

Un grand panneau était placé à l'entrée, il y avait du monde autour de celui ci. Elle s'avança et essaya de se faufiler au milieu de la foule afin de pourvoir examiner le panneau :

- Besoin d'aventurier ? Ça me tente bien ! pensa Orphée.

Orphée, c'est ainsi qu'elle se nommait, c'était une Dryade, elle était plus connue sous le nom de Nymphe d'Orphée.

Orphée savait qu'elle risquait gros en acceptant cette aventure, elle avait besoin d'être près des arbres, de la nature. Elle perdait rapidement ses forces et son énergie quand elle en restait trop éloignée mais qu'importe, elle voulait essayer. Orphée était prête pour ce défi avec pour seule arme son épée dont le manche était sculpté dans le plus vieux chênes des alentours. Elle portait autour de son coup un anneau d'or, la légende disait que si la propriétaire de celui ci était en danger, l'esprit de la forêt viendrait à son secours. C'est vrai, elle n'était pas très résistante et n'avait pas de force surhumaine mais elle savait qu'elle pourrait y arriver !

[hrp] Ça à l'air vraiment sympa comme jeu, alors je me lance pour faire partie de l'aventure =) ! Bon jeu à vous =)

[Edit : Et comme viens de me le dire Roh' est ce que je savais que Orphée était un nom masculin ? Oui je le sais mais j'l'aime bien :p][/hrp]

Dragon roharrim
 Le 14/08/2010 à 03:49:18 
Doudou se promenait tranquillement dans un village de grands, car c'est comme ça qu'on les appelle chez les Mogwaïs tout ces genres d'humains, d'elfes ou quoi que ce soit d'autre, de toute façon bien plus grands qu'eux. Il avait mis trois jours pour arriver là, ce n'est pas tant qu'il habitait loin, car il vivait dans la plus grande ville Mogwaï sur la colline surplombant ce village de géants, mais il faut dire qu'avec ses petites pattes il n'avançait pas bien vite le bougre et il devait éviter la lumière du soleil qui le tuerait, ce qui implique des voyages de nuits. Et il n'était pas question d'avoir une monture, c'est grand, ça bave, et ça mange tout le temps. Il faisait bien attention quand il venait chez les grands, il ne faudrait surtout pas qu'on le mouille, il se multiplierait en répliques odieuses ! Et puis ils mangent tout le temps les grands, et après minuit les Mogwaïs qui mangent se transforment en cette créature immonde qu'est le gremlin, immonde mais puissante. Et agressive.

Ce soir donc il traversa le village, armé de son arc et de ses fleches explosives, et il vit que plusieurs personnes se dirigeait vers une taverne et parlaient d'une sorte de quête fabuleuse ! Que devait-il faire ? L'idée d'aller voir plus prés était tentante mais s'il venait à être mouillé ? oh et puis zut ! Il se decida et ni une, ni deux, il rentra.

Il y avait des tas de gens ici, mais la plupart ne le voyaient pas, et il devait les piquer du couteau pour passer. Il se hissa avec difficulté sur la table où était apposé le registre.

"Non, mais t'es qui toi ? hey les gars on a une boule de poils qui veut faire la quête ! Ok mon bonhomme, t'as de la chance que je connaisse bien ton peuple, que je comprends vos gazouillis et que je sais que vous êtes valeureux. Tu dois me donner ton surnom.

- Doudou le toutdoux,"gazouilla notre héros, en se demanda quelle serait la reaction de son interlocuteur s'il venait à apprendre qu'il parlait l'humain;

"Toutdoux ? très bien, tu peux te reposer ici si tu le veux en attendant que la quête commence."

Le Mogwaï monta dans une boîte, et son hote l'amena jusqu'à un caisse pleine de couverture. Il se roula dedans et s'endormit presque aussitôt.




voilà sa tête :
http://fanacinerd.files.wordpress.com/2010/01/gremlins-gizmo.jpg
Dragon noir
 Le 15/08/2010 à 15:58:09 
[HRP : Ohohoh, que vois-je ? Un peu d'aventure. ^^]


Joël est un homme âgé. Il a une épaisse barbe blanche qui sourit et de fines rides au coin de ses petits yeux clairs. Ses cheveux broussailleux ont aussi perdu leur couleur et on le voit souvent éviter de s'appuyer sur sa jambe gauche... Mais jamais, au grand jamais, on ne l'a vu arborer un autre visage que celui de la joie. Et dans la ville, le vieux monsieur est très apprécié.

Ancien ramoneur, il est connu pour avoir autrefois exercé son métier avec soin et bonne humeur, ce qui lui a rapporté une certaine renommée et une retraite visiblement confortable. Joël vit seul, dans le grenier d'un fabricant de jouets en bois. Parfois, son logeur le surprend en grande discussion avec la tête de renne empaillée qui orne le mur de son couloir, mais il lui pardonne volontiers ses quelques excentricités... Joël ne lui cause pas d'ennuis et c'est un voisin agréable.
L'ancien aime se promener dans les vastes rues pavés, les habitants l'y croisent du petit matin jusqu'au soir, qu'importe la saison. C'est une bien grande ville, très peuplée, mais il connait tous leurs noms, leur histoire, on lui fait confiance et il sait remonter le moral, dispenser de précieux conseils.
Chaque midi, il partage les miettes de son déjeuner avec les oiseaux de la grand place. Des nuées entières de volatiles arrivent de toute part et forment une farandole autour du vieil homme. C'est un spectacle qui vaut le coup d'œil et de nombreux enfants y assistent avec émerveillement.

Joël porte toujours un grand chapeau écarlate qu'il ôte avec référence au passage des dames. Son long manteau rouge doublé avec de la laine blanche claque sous le vent qui s'engouffre quelquefois dans les ruelles et il s'aide d'une belle canne en acajou pour arpenter la ville. Les gens le reconnaissent de loin, il ne passe pas inaperçu. Ils l'appellent le père Joël.
Mais le vieillard a un secret...

La nuit tombée, alors que la population est plongée dans ses rêves, que dans l'âtre de la cheminée le feu s'est éteint, Joël se faufile dans les habitations.
Sa jambe gauche fonctionne alors à merveille et il se fait aussi silencieux qu'un chat. Dans la pénombre, ses longs doigts fins actionnent les poignées, ouvrent coffres et tiroirs et glissent divers petits objets dans ses amples manches.
Dans les poches intérieures de son manteau, il cache des crochets, de fausses clefs miracle qui s'attaquent aux serrures, Délivrent les cadenas. Il y a aussi de fines lames, on ne sait jamais...
Joël est un voleur. Mais aucun villageois ne pourrait imaginer qu'il soit maître d'un tel forfait.

Ce monsieur respectable est en ce moment même plongé dans la lecture d'une annonce étrange. Il caresse sa moustache, ses yeux bleus pétillent comme s'il venait d'entendre une bonne blague. Le vieil homme lève le nez vers le ciel et contemple la pâle lune qui s'efface pour laisser place au soleil. Son rire éclate comme celui d'un jeune enfant puis il s'éloigne en improvisant une petite danse.
Joël quitte sa ville en chantant et sur la route, ses souliers impeccablement cirés pirouettent avec agilité. Dans le creux de sa canne qu'il envoie valser dans les airs se cache une longue lame d'acier qui dort...
Dragon loup
 Balthi 
 Le 15/08/2010 à 20:22:29 

Nuit de clair de lune, lumière feutré par le feuillage noir d'une forêt sombre illumine de fine tâche un visage. Sur une branche, adossé contre l'arbre, il veillait. Ses yeux d'un gris métal perça l'obscurité à ses alentours et observa ce qui se déroula en contrebas. Des animaux passèrent, allant et venant, il ne broncha nullement. Sa cible viendra et il attendra. D'un souffle continu, il siffla légèrement un air. Perçant le silence de la nuit, l'air se perdit dans l'obscurité de la nuit.

Non loin de là, un groupe de voyageurs entendit cet air. Tant d'histoires planaient sur cet air: l'air du condamné, le souffle du Jugement, la ballade de la mort. Légende populaire qui circulait de taverne en taverne, un démon de la nuit sortit tout droit des enfers sifflerait juste avant que sa lame vienne ôter la vie du miséreux. Qu'importe la garde, il ne tuait qu'une personne sans que personne puisse le voir. Ce qu'il forgea sa réputation fut cet air venant du ciel et ses meurtres sans laisser aucune trace.

Dans ce groupe furent un chevalier et quatre autres soldats. Ils avaient dégainé tandis que le noble, nerveux, guettait le moindre mouvement dans les rares endroits éclairés par la lune. Ils avançaient lentement, regardant dans tout les sens. Lui, il était encore adossé contre l'arbre, sifflant cet air que tous craignent, il affutait ses couteaux calmement avant de les ranger à l'intérieur de son manteau sombre. Il sortit ensuite son arbalète de son étui accroché à sa ceinture. Des bruits de pas, des murmures se dirigeaient vers lui, il banda la corde, encocha un premier carreau et attendit.

Ils étaient arrivé à une clairière. Nerveux comme au possible, l'air s'était arrêté depuis un petit temps. Ils hésitaient à continuer ou à contourner la clairière, une discussion commença. Finalement, le groupe fit demi-tour pour contourner cet espace découvert. Un sourire vint sur les lèvres de l'homme, ils étaient juste dans la ligne de mire. Il bandit son arbalète, visa, et tira. Le trait arriva directement sur la carotide du chevalier. Les soldats alarmés se mettaient dos à dos et regardaient aux alentours, apeurés.

Il rebanda son arbalète d'un coup sec et le réarma, un autre tir, un autre mort, en plein coeur cette fois. Quand les trois soldats restant se rendirent compte que les tirs provenaient d'un arbre, lui était déjà au sol, arme rengainé. Respirant calmement derrière un arbre, il tendit l'oreille pour situer ses adversaires. Ils étaient nerveux, terrorisé même. Leurs mouvements étaient rapide et non mesuré. Ce fut lorsqu'un des soldats se trouva à proximité qu'il dégaina un de ses couteaux et le lança dans sa gorge. d'un mouvement rapide, il courut vers l'un des deux et le poignarda lourdement le ventre. Le dernier, jambes flageolantes, tenait son épée droit sur l'assassin dont le corps de son ami gisait à terre. Des mots de menace, un regard apeuré, il reculait tandis que le meurtrier avançait. Son regard était fixé sur lui, il sentait la mort le regarder. Sans qu'il aie pu faire un geste, il vit cet homme lancer le couteau ensanglanté pour ressentir une chaleur au niveau de son torse. En quelque instant, la chaleur se transforma en froideur la cécité l'envahit pour s'écrouler, sans force, sans vie.

Les quatre hommes étaient à terre, lui était debout. Se penchant sur les corps des soldats pour récupérer ses carreaux et ses couteaux, arrivés au corps du chevalier, il tira sur le carreau planté au cou, puis le fouilla pour en prendre un parchemin où de un simple nom y était inscrit :"Mine maudite du Nain aux pioches".
Son employeur avait vu juste, son ennemi convoitait une arme, dit on, pour le détruire. Ainsi, il fut payé pour la trouver et la ramener ou la détruire. Son surnom était connus dans sa ville : l'Ombre, un assassin hors du commun qui ne laissait qu'un cadavre en un courant d'air. Ici, Svein se devait de protéger son anonymat sur cette affaire, les cinq étaient ses cibles. Il devait maintenant se diriger vers cette mine où il allait rencontrer sans doute d'autres aventuriers pour cet "arme".

Un brasier de cadavre commença, Svein se tenait debout, face à ces flammes. L'on pouvait voir sa silhouette, un long manteau sombre dont ses couteaux, au nombre de six se tenaient dans les pendants. A la ceinture pendait une arbalète à sa droite quant à gauche se tenait deux fourreaux d'épées courtes. Les carreaux au nombre de 5 se tenaient dans leurs encoches sur la ceinture dans le dos. D'un mouvement net, il jeta le parchemin dans les flammes qui vinrent brûler les quelques mots. Comme une ombre, il se retourna et partit vers cette mine. Pas après pas, il quitta la lumière du feu pour rejoindre son univers, pour disparaitre dans les ténèbres de la nuit.

[HRP]Je sais que j'extrapole par rapport à ce qui est donné mais pourquoi tous doivent venir d'une taverne ? ^^ Si ce n'est pas bon, tant pis, j'éditerais.[/HRP]
Dragon vert
 Le 15/08/2010 à 21:32:15 
La race des nains de jardin a toujours attisé la curiosité et l'incompréhension. Ces petits êtres avoisinant les 50 cm (juste de quoi arriver au genous d'un humain basique), que l'on croisent quasi-uniquement dans les jardins humains et dans quelques jardins d'elfes paresseux, leur à voulu longtemps la réputation d'être dit en état d'esclavage. En réalité, les nains de jardins sont là de leur plein gré. Amoureux de la nature, ils ne trouvent la joie qu'en s'occupant des fleurs et des plantations, allant jusqu'à ratisser la moindre feuille morte qui tombe ou encore compter le temps qui passe avant le prochaine arrosage des jonquilles.
Les nains de jardin se ressembles tous: vêtue d'une salopette qu'ils enfilent par dessus un T-shirt ou un polo rouge selon la saison, un bonnet rouge sur la tête et une longue barbe blanche qui cache les fossettes de leur grosses joues.
Le peuple des nains de jardin est très pacifiste mais ont néanmoins un terrible ennemi : les gnomes de jardins! Les gnomes de jardin ressembles comme deux gouttes d'eau aux nains de jardin, seul la couleur de leur barbe (noire et non blanche) différencie les deux races. Les gnomes de jardins passent leur temps à vagabonder de jardin en jardin et détruisant tout sur leur passage. Ils arrachent les plantes, saccagent les récoltes, leur excréments font un excellent engrais pour ortie et j'en passe...

Gromph est un nain de jardin pas comme les autres. Il est l'un des rares à partirent en croisade contre les gnomes de jardin. Il est même un vétérant de la guerre jardinière. Sa pelle et son râteau ont ôtés plus de vie gnomique que de mauvaises herbes. Gromph est arrivé il y a peu en ville. Il voulait dormir incognito dans la grange de la taverne avant de faire le tour des jardins des propriétés pour demander aux autres nains s'ils n'ont pas des problèmes avec des gnomes, des taupes ou autres rongeurs.
Toutefois, un attroupement autour d'une poutre de la taverne attira l'attention du nain. Pourquoi diable la vue d'une partie découpé d'un chêne centenaire attire autant de personne alors que le bâtiment parait vétuste? Depuis quand les humains s'attroupe autours d'un morceau d'arbre? D'un pas boiteux, le nain entra et bouscula sans s'excuser les jambes qui lui bloquait le passage. A contrario d'être doté de politesse, gromph à hérité d'un caractère de grand râleur s'exprimant souvent par jurons. Il escalada une chaise puis une table pour se trouvé suffisamment prêt de l'affiche de quête pour la lire. Il dut froncé les sourcils, grimaçant, pour réussir à lire cette écriture. Les humains écrivent si mal voyez-vous...
A la fin de sa difficile lecture, gromph tapa du pied sur la table avant d'hurler:

"Voilà qui me changera le quotidient! ça me nainportera exactement le divertissement qu'il me faut!"

Les quelques hommes dont l'attention s'est apporté au nain de jardin éclatèrent de rire. L'un deux ajouta en pleine hillarité:

"Un nain de jardin à la guerre! On aura tout vu! Mon p'ti, retourne planté tes pâquerettes."

Les Humains ignorent tout des agissements de Gromph, qui ne fait affaire qu'avec les autres nains. Mais les paroles de l'homme l'emplit de rage. Poussant d'énormes jurons, il saisi un bouchon de champagne qui trainais sur la table, dégaina son lance-pierre et tira le bouchon qui atteint l'oeil de l'homme en plein dans le mille.

"Haha! S'écria Gromph. Tu l'a pas volé celle là! T'es bon pour un coquard, espèce de [censure]! ça te nainprendra à respecter ma race! J'ai décimé tout un essaim de frelon avec ce lance-pierre!"

Gromph sauta au sol et donna un coup de tête dans le tibia de l'homme qui se tenait l'oeil. Il sorti rapidement et parti en direction des jardin. L'un des nains de jardin de la ville devait connaitre l'emplacement de la dite mine maudite.

Alors qu'il S'apprêtait à quitter l'auberge, l'homme qui avait reçu la sentence du nain lui lança:

"Tu vas mourir, tu m'entend! De toute façon, que peut faire un nain de jardin seul?"

Gromph se stoppa, afficha un large sourire amplifiant ses pommettes, et répondit à l'homme d'un regard malicieux:

"Ne t'en fait pas, je ne suis pas seul. J'ai un vrais fauve avec moi!"

___

[h-rp]

Nom : Se ressemblant tous, les nains de jardins non pas de nom, on les appellent "hé le nain!" quand on les croisent.
Surnom : Gromph par les autres nains, ça correspond plus ou moins à ce qu'on comprend quand gromph se met à râler tout bas dans sa barbe.
race : Nain de jardin
armes : Une pelle et un râteau de taille naine disposés en croix dans son dos qu'il manie avec une rage berserk. également un lance-pierre, arme primitive mais relativement dangereuse quand elle est utilisé avec une grande précision.
Equipement : Une salopette, un T-shirt rouge assorti à un bonnet. Un sac de graine (en guise de munition de lance-pierre) à la ceinture. Un nain de jardin typique quoi.
Gromph est boiteux, suite à une escarmouche contre des gnomes de jardin


Familier : (un vrais fauve)
Nom : Tigris
Surnom : Le fauve (par gromph), le matou (par les passant)
race : Chat
description : Un chat au pelage beige rayé brin. De corpulence obèse du à sa nutrition principalement composé de rats, de mulots et parfois de taupes. Il est néanmoins très musclé et rapide. C'est un chat de chasse (aux rongeurs). Gromph l'utilise comme monture pour voyager plus vite.
Armes : Griffes et crocs acérés.
Dragon volcan
 Blackfiris 
 Le 16/08/2010 à 00:37:41 
un homme regarda l'affiche avec intérêt.
" ceci est pour moi" pensa t-il
"ça va être quoi encore, des minus de monstres sur le chemin? personne peut me résister mouhahahaha"

il passa la porte de la taverne. 10 ans et demie, 1m30 au compteur... Oui, oui c'est un gamin mais qu'importe?

eh tavernier! apporte moi un verre de lait bien frais et que sa saute!

il regarda autour de lui, que des personnes qui font peur à la plupart des enfants enfin normalement.. Vous savez de nos jours les enfants... Le tavernier apporta son verre de lait puis se dit tout haut
"z'êtes nuls les gars, même les orcs sont meilleurs que vous!!"
tout les regards se braquèrent sur lui et le tavernier le jetta dehors
"Na mé oh!!! vous savez qui vous avez à faire hein? à Kid, kid the kid nan mé oh mais oh!!"


nom: Kid
Surnom: the kid
race: humain
armes: lance pierre, épée en plastique, pistolet en plastique, alarme incendie... des armes de son age quoi
équipement: chapeau à la chuck norris, jean trop large et t-shirt marqué dessus " i'm the winner and you the looser", chaussures trouées mais confortable
Dragon blanc
 Le 16/08/2010 à 21:29:55 
Sa mère passa comme à son habitude sa délicate main entre les mèches couleur neige de sa fille, découvrant ainsi un front brûlant. Elle la gratifia d'un doux baiser avant un dernier regard. C'était bientôt l'heure pour son escapade nocturne. Ça ne manquait jamais. Juste une petite étape avant que la voix soit libre.

« Dors bien ma Petite Étincelle. »

Etharillë sourit innocemment à sa mère lui souhaitant à son tour une douce nuit. Puis celle ci quitta la chambre de sa fille la laissant dans une pénombre réconfortante. L'enfant compta dans sa tête son grand regard vert fixé sur le disque blanc. Et 50 secondes atteintes, elle sauta hors de son lit. Sans bruit, elle s'empara de l'équipement du parfait aventurier. Lames discrètes attachées à son pantalon, dague rangée dans sa ceinture et une longue épée placée dans son dos qu'elle aurait surement du mal à utiliser. Mais qu'importe! Elle allait leur montrer qu'elle n'était plus petite. Enfin façon de parler hein. Son mètre 40 ne lui permettait pas non plus d'accéder au rang de « grande ».
L'enfant remonta la capuche pourpre sur sa tête et se glissa habilement par la fenêtre de sa chambre, sans un regard en arrière. L'aventure commençait pour elle.

Quelques minutes de marche la menèrent à l'endroit le plus fréquenté de la ville quand venait la nuit. Certainement, le plus mal fréquenté aussi. D'ailleurs on les entendait, ces hurlements de rire, ces tintements de choppes et ces mots qu'elle n'aurait osés dire à voix haute. D'un pas peu rassuré, elle s'avança vers l'entrée. Etharillë n'avait peut être pas leur carrure ou leur force, ou même leur expérience. Mais elle était une demi-elfe! Dotée d'un « grand potentiel » de surcroit, (d'après les dires de sa mère). Pourquoi essayait-elle de se rassurer d'abords? Ce n'était que des rustres. Avec cette conviction, elle s'enfonça dans l'endroit serrant les pans de sa cape contre elle.
D'un point de vue extérieur.. Cette scène était presque hilarante imaginez vous, une petite silhouette drapée de rouge, courbant l'échine pour passer inaperçue entre les tables et se cognant même parfois contre diverses masses. Sure de ne pas avoir été percée à jours alors que plusieurs regards suivaient depuis un bon moment sa progression.

« Vous avez vu? » , Etharillë se redressa et concentra son attention sur un groupe d'hommes armés, attroupé devant un tableau dont elle ne voyait que le cadre.
« Objet puissant qu'ils disent.
-Je dirais même plus! Objet "magique" puissant!
-Aventurier courageux? C'est tout toi ça. » L'armoire qui avait parlé balança une tape amicale à une.. Autre armoire qui s'esclaffa bruyamment de cette boutade.

Pendant ce temps, la petite étincelle avait entreprit de rejoindre le groupe et essayait maintenant de voir l'annonce en se mettant sur la pointe des pieds mais rien n'y fit. Ils étaient décidément trop GROS! Et quand elle essaya de se faufiler, ce fut sans ménagement qu'elle se fit expulser et atterrit lourdement sur le sol d'une propreté douteuse de la taverne. Trop pour elle. Après tout elle n'avait que 10 ans. Ses yeux lui piquèrent et quelques larmes roulèrent sur ses joues. Mais la petite étincelle se releva, et réessaya.

« Excusez moi... » Rien. Les hommes étaient toujours aussi absorbés par leur conversation. Nouvel essai. « Excusez moi. J'aimerais passer. ». Essai pas plus fructueux que le précédent. Pourtant elle avait parlé d'une voix forte.

« Excusez moi!! » Plusieurs explosions détonèrent à l'intérieur de la salle. Et l'endroit où elle avait agrippé les pantalons des guerriers avaient pris feu. En un instant, la taverne ploya sous un grand brasier. Les clients et les propriétaires n'eurent d'autre choix que de quitter les lieux. Etharillë, elle resta un moment, un peu choquée par la tournure des évènements, mais se reprit vite. Empochant l'annonce sur le tableau, elle s'enfuit par l'une des fenêtre de la taverne. Se promettant d'être de la partie pour cette mission. Et puis maintenant.. Elle méritait bien le nom de Grande Étincelle.

_____


[Hrp: Avant qu'on m'accuse de plagiat sur Bf. Je ne me suis en aucun cas inspiré de lui. x)

Et voila ma petite étincelle.

http://img96.imageshack.us/img96/3972/givevz21.jpg ]
Dragon brume
 Osef 
 Le 17/08/2010 à 15:22:45 
[HRP inscription fini, temps pi pour toi patrimoniu. la suite temps attendu arrive ne vous en faites pas !]


Le jour tant attendu arriva, et je partais à la rencontre de l'équipe que j'avais engagée.
Arrivé à quelque pas, bien dissimulé dans les buissons, j'observais les personnes présentent.
Un chien.
Un humain dégageant un pouvoir magique, équipé d'une épée, d'une armure bien lourde avec des objets défensif assorti, un gros sac bien rempli, et pour finir un petit animal maladroitement caché dans la cape de cet homme. Décidément les humains en font toujours trop...
Une dryade, magnifique créature armée d'une épée et d'un médaillon dégageant une puissante aura magique. Mais que faisait-elle hors des forêts ?
Un mogwaï ridiculement petit sans armement. Il a du se paumer en route c'est pas possible ?
Un vieillard surement sénile qui boite !
Un homme peu visible adroitement caché dans un arbre. Mais pas assez pour moi. On voit des flèches dépasser, un archer ?
Un nain, de jardin... avec une pelle et un râteau, pratique pour combattre... Mais il est au moins sur une belle monture.
Un gamin mal habillé, n'ayant que des armes de pacotille. Je crois rêver !
Et pour finir une gamine. Mais... ce n'est pas possible, je sens en elle une force magique mais... Impossible !

"Si je devais les décrire, je dirais que c'est une belle bande de bras cassé. Je n'avais pas prévu ça, mais je ferais bien de les tester avant." Pensais-je à haute voix. Je sorti un arc et une flèche sur laquelle était accrocher une lettre un peu spécial. Je visais au milieu du groupe, mais c'est à ce moment la qu'un chameau apparu ! C'est une blague ? Non, un chameau à moitié essoufflé fit son apparition. Sur le coup j'étais trop désespéré pour faire attention au maléfice qui l'entoura. Son retard m'ennuyais, alors je décidais de lui tirer la flèche dans la cuisse.

[HRP] voici ton malus pour ton retard patri. Tu ne peux pas courir pour battre en retraite. Ton combat sera dans le terrain actuel, les hautes herbes.

Voici comment le jeu va se dérouler dans l'ensemble, je vais vous proposer plusieurs actions, et vous en choisirez une avec une justification RP.
Attention, vous ne racontez pas l'action, vous racontez ce qu'il se passe avant l'action (dans le cas ici présent la flèche qui arrive et la lettre accroché dessus que je vous décrirais) et ce que vous décidez de faire.

La lettre : L'un d'entre vous l'ouvre, à vous de vous mettre d'accord. (le premier qui poste de préférence). il est écrit dedans :
Je vous salue, noble aventurier. Je pense que vous savez déjà qui je suis, mais je ne me présenterais pas maintenant. Avant de commencer cette aventure, j'ai préféré vous tester, c'est pourquoi à la fin de votre lecture, ce parchemin invoquera quelques monstres de ma collection.


Description du décore : il fait nuit, et quelques arbres trainent autour. Nous sommes encore dans des hautes herbes, avec un peu plus loin une clairière de rocher.

description de l'attaque : 1 monstre par joueur, ils vous suivront partout et auront pour seul but de vous attaquer.

description des monstres : des lions à dents de sabre, environ 1m70 de haut pour 4m de long. Ils possèdent un bon flaire, donc pas la peine de ce cacher et une bonne vue. leur griffe sont dévastatrice. Ils sont lourd et se déplacent lentement malgré leur agilité étonnante. Leur grandes dents transperce tout. Ils ne sont pas très résistant. Les attaques magiques sont inefficace contre eux, mon pouvoir les immunisent.
image : http://img239.imageshack.us/f/smilodonreconstitutionjv6.jpg/

en ce qui me concerne, vous pouvez me chercher mais je reste introuvable pour le moment.


Pour le premier combat, c'est vous qui décrierait l'attaque avec la façon dont vous combattrez. ça me donnera de meilleurs idées pour la suite. Il n'y aura donc pas d'action, c'est vous qui choisissez la stratégie. Dans tout les cas vous devez gagner.

Les plus beau combats seront récompensés.
Je laisse place à votre imagination pour le reste, vous êtes totalement libre mais vous devez rester dans vos personnages bien sur.
Dragon jaune
 Le 17/08/2010 à 15:24:57 
Il se prénomme Balthazar et c’est un prince! Mais ce prince a une singularité. C’est un dromadaire !
Peu après la mort de son père qui était roi des Cosses, le malheureux avait subi une terrible malédiction prononcée par une infâme sorcière aux mains velues. Celle-ci était aux ordres d’Anastasia, la terrible belle-mère de Balthazar.
Après avoir perdu son royaume, il fut condamné à l’exil. Pourchassé à coups de fusils par des gardes colériques, chassé à coups de fourches par un peuple affamé, il se réfugia dans une immense cathédrale où il rencontra un autre bossu, Quasimodo.
Quasimodo lui expliqua qu’il existait un endroit utopique où les dromadaires étaient admis!
Marchant dans le désert durant 40 jours et 40 nuits, il atteignit cette contrée qui deviendrait pour lui un véritable havre de paix.
Plusieurs années se sont écoulées. Assis à la meilleure table de sa taverne préférée, Balthazar sirote tranquillement un cocktail très sucré. Il est intrigué par une horde de personne qui regardent le tableau des annonce.
L’annonce précise qu’il faut récupérer un objet magique puissant. Peut être que celui-ci possèdera des propriétés alchimiques qui lui permettra de retrouver de nouveau une forme humaine.
Voulant rassasier sa curiosité, le dromadaire prit la décision d’aller au rendez-vous indiqué: la terrible Mine maudite du Nain aux pioches! Un endroit sordide où les gens de bonne éducation ne s’aventuraient jamais…

HRP de présentation contenant :
- le nom: Balthazar des Cosses
- le surnom: Le Prince Dromadaire
- la race: A l’origine un humain mais après la malédiction, balthazar est un dromadaire.
-votre arme: Son intelligence et sa bravoure.

Désolé, j'ai fait aussi vite que j'ai pu. je n'ai été au courant qu'hier soir. j'espère que tu m'accepteras.
Dragon baikamath ADMIN
 Adv 
 Le 17/08/2010 à 21:40:42 
Morneithil ramasse la fleche, déchiffre le message, et se mets en position en criant : "It's a trap!"

Il pouffe dans son coin quelques instants, puis reprend : "Notre employeur veut nous tester, on va se faire attaquer par des invoc', préparez vous".

Lorsque le premier monstre surgit, Morneithil envois son familier se fixer sur la nuque d'un des smilodons, et se place légèrement de profil par rapport à lui, à distance, afin de pouvoir l'esquiver d'un mouvement rapide.

Observant le magnifique chien proche, et jaugeant à son pelage et sa musculature ses capacités et son statut de mâle alpha, un plan germe dans les tréfonds de son esprit.

Il lance un ordre bref, rapide, claquant, afin de s'imposer comme chef de meute.

"Attaque !"
Dragon volcan
 Blackfiris 
 Le 17/08/2010 à 21:50:47 
Regarda la scène au loin, notre joyeux et... ahem... jeune garçon bien éduqué dira t-on se bouffant de rire devant le félin à la mère grand ( vous avez de grands dents mère grand, mère... oui donc vous aurez compris), un pseudo maitre des animaux sans fouet comme dans le cirque et une limace toute gluante obéissante.
Une idée lumineuse lui traversa l'esprit, enfin lumineuse quoique....
" C'pas ce machin tout grand avec sa limace toute moisie qui aura le grand Kid the kid. A l'assault!!!!"
Il courra vers l'homme, trébucha sur une grosse pierre ( il fait nuit, on ne voit jamais assez bien la nuit), sit un plongeon d'une cinquantaine de centimètres juste devant le tigre

"bwaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa" comme dirais certains lapinous crétinous, sorti son arme méga génial de la mort qui tue; son lance pierre sans pierre....
Dragon loup
 Angels 
 Le 17/08/2010 à 22:09:57 
Orphée écouta très attentivement le message que prononçait l'humain. Les yeux tournaient vers le dromadaire qui visiblement souffrait atrocement.

- Ca commence bien, souffla la Dryade.

Elle s'avança un peu plus près de l'homme afin qu'aucun détail ne lui échappe. La force n'était pas une de ces qualités, elle le savait, il fallait faire avec. Maintenant qu'elle s'était engagée elle ne pouvait plus faire marche arrière. Il lui faudrait redoubler d'effort.

- Quoi ? Des invocs ? Déjà ? Mais, mais je suis pas prête ...

Elle eût juste le temps de replacer sa longue chevelure et de prendre son épée en main...
 Pages : [01] [02] [03] [04] [05] [06]    

 Se connecter

Pseudo : 
Pass : 


 Stats 
 1 topic et 77 messages visibles sur 186953 dans le topic [jeu RP] voyage à travers les ténèbres.

Ev-Dragon.com © Bahanix 2005-2020 - Tous droits réservés